Menu
Project Zero : La Prêtresse des Eaux Noires
  • WiiU
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / Project Zero : La Prêtresse des Eaux Noires sur WiiU /

Aperçu Project Zero : La Prêtresse des Eaux Noires sur WiiU du 30/09/2015

Preview : Project Zero - La Prêtresse des Eaux Noires : L'horreur sauce nippone
WiiU
Partager sur :
Project Zero - La Prêtresse des Eaux Noires : L'horreur sauce nippone

Project Zero n'est certainement pas le survival-horror le plus connu de cette génération. Ni des précédentes d'ailleurs. Pourtant, le contexte de la série, le folklore japonais, a su attirer de nombreux fans adeptes d'esprits malfaisants et de terreur invisible. La Prêtresse des Eaux Noires sort tout droit de ce moule.

Tout d'abord, commençons par une petite clarification pour ceux qui ne connaissent pas encore la série. Contrairement à de nombreux jeux d'horreur actuels, Project Zero n'est pas un jeu d'action. N'espérez pas y voir l'ombre d'un flingue, une arme qui vous serait d'ailleurs totalement inutile. Le seul moyen de vaincre vos assaillants est un vieil appareil photo, appelé Camera Obscura. Plus on capture d'esprits dans une seule photo, plus on fait de « dégâts », exorcisant ainsi l'entité. Cet épisode ne déroge pas à la règle, avec un rythme basé sur la peur et l'ambiance.

Le contexte

Project Zero - La Prêtresse des Eaux Noires : L'horreur sauce nippone

L'histoire nous propose d'incarner plusieurs personnages aux origines bien distinctes. Après une introduction mettant en scène la disparition du personnage jouable Miu Hinasaki, fille de Miku Hinasaki (héroïne du premier opus), on prend le contrôle de Yûri Kozukata, une jeune fille en train de développer sa capacité à percevoir les esprits. Alors qu'elle travaille dans une boutique d'antiquité, la jeune Fuyuhi Himino lui demande de retrouver une amie disparue dans une forêt près de la Montagne de la Mort, un ancien lieu touristique connu aujourd'hui pour être un site favori de suicides. Le dernier personnage jouable est Ren Hojo, un écrivain qui part enquêter dans ces mêmes montagnes pour élucider le mystère d'un rêve récurrent où il se voit, enfant, sacrifier une jeune fille. Simple cauchemar ou souvenir enfoui ? C'est ce qu'il va tenter de découvrir.

L'ambiance

Project Zero - La Prêtresse des Eaux Noires : L'horreur sauce nippone

Evidemment, comme beaucoup d'histoires imprégnées de folklore japonais, le passé des lieux de la Montagne de la Mort (le Mont Hikamiyama) cache une part importante de l'aventure que le pouvoir de la Camera Obscura vous aidera à découvrir. Pour résumer sans trop spoiler, on parle de drames, d'esprits hantés, de scènes macabres, de suicides, de sacrifices et tant d'autres choses terrifiantes. Ce qui marque est l'humeur générale qui se dégage du titre : au rythme lent s'ajoute le caractère passif de la plupart des personnages, qui se laissent rapidement happés par les événements. Enivrés par les esprits hantant les lieux, les protagonistes sont souvent léthargiques devant des images et scènes terrifiantes qui en auraient fait courir plus d'un. Par exemple, lorsque Yûri avance dans la forêt pour la première fois, elle voit à plusieurs reprises des fragments du passé, comme des petites filles qui tombent soudainement de collines dans d'effroyables cris d'horreur. Cela se ressent d'autant plus avec les personnages non-jouables, soudainement atteints de dépression suicidaire, contrôlés par l'esprit de la Prêtresse des Eaux Noires qui semble être le véritable être malfaisant de l'histoire. A nous d'empêcher le pire en chassant les fantômes de la montagne.

Project Zero - La Prêtresse des Eaux Noires : L'horreur sauce nipponeProject Zero - La Prêtresse des Eaux Noires : L'horreur sauce nippone

Le gameplay

Project Zero - La Prêtresse des Eaux Noires : L'horreur sauce nippone

On en arrive donc directement au gameplay de ce Project Zero : La Pretresse des Eaux Noires. Pour être direct, si on le prend d'un point de vue purement technique, le gameplay est lourd, mal conçu, pénible et agaçant, voire même rédhibitoire pour certains. Oui, nous sommes dans un survival-horror et le manque d'agilité des personnages aide sans aucun doute à renforcer notre peur des esprits. Malheureusement, dans la pratique, l'utilisation de la caméra via le GamePad est trop complexe et peu fluide. Dès qu'un esprit nous colle un peu trop, on arrive plus à le centrer dans la caméra et il faut donc tenter de s'éloigner, ce qui peut s'avérer délicat vu le manque de réactivité des personnages. Ce problème est grandement accentué par le fait que pour se déplacer, il vaut mieux relâcher la Camera Obscura, et donc, quitter le GamePad des yeux pour regarder à nouveau la télé. Comme on passe souvent de l'un à l'autre, on perd rapidement la perception de notre environnement proche (et des distances) ce qui nuit vraiment au plaisir de jeu. Pourtant, l'immersion initiale offerte par l'utilisation du GamePad comme appareil photo (seul moyen de voir les points faibles des esprits) est efficace, rendant les combats plus intenses, surtout quand il faut changer l'angle de prise de photos pour attraper un maximum d'esprits dans le cadre. Bref, bon dans le concept, fébrile en pratique...

Project Zero - La Prêtresse des Eaux Noires : L'horreur sauce nipponeProject Zero - La Prêtresse des Eaux Noires : L'horreur sauce nippone

L'exploration

Project Zero - La Prêtresse des Eaux Noires : L'horreur sauce nippone

Mais outre les phases de combats, La Prêtresse des Eaux Noires est aussi un jeu d'exploration. Une exploration cantonnée, certes, mais une exploration quand même. Afin de savoir où aller, il faudra trouver des indices en fouillant chaque recoin des lieux sordides que l'on visite. Encore une fois, la Camera Obscura est utilisée puisqu'elle reste le seul moyen de voir les traces d'objets du passé. La structure reste quelque peu répétitive (d'autant qu'on visite plusieurs fois les mêmes lieux) mais on est jamais à l'abri d'une surprise ou d'un petit jump scare bien placé, même si Project Zero mise sur l'épouvante plutôt que sur les sursauts en sueur. Le titre nous incite aussi à gérer un minimum notre inventaire, comme les films plus ou moins efficaces pour exorciser les esprits ou encore les objets de soins divers, d'autant qu'outre la barre d'énergie, on doit veiller à ne pas être mouillé : en effet, on est plus vulnérable aux esprits si on est trempé. Rien de bien complexe en somme pour un titre qui n'a jamais prétendu surprendre à ce niveau.

Trailer de Project Zero : La Prêtresse des Eaux Noires (Nom anglais : Fatal Frame)

Nos impressions
Cette session de jeu de 2h nous aura permis de confirmer que définitivement, Project Zero : La Prêtresse des Eaux Noires n'est pas une série à gameplay. Mais même si ce premier point peut paraître comme une évidence, l'utilisation du GamePad s'avère trop pénible, notamment dans les situations les plus intenses. Attention toutefois, le titre propose une ambiance atypique proche du cinéma (et de la littérature) d'horreur japonais et si ce thème vous plaît, vous arriverez sans doute à passer outre les défauts de maniabilité. Bien sûr, il ne s'agit que d'un aperçu et il faudra attendre la version finale pour se faire une idée plus précise
Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 septembre 2015 à 16:14:53
Mis à jour le 30/09/2015
Wii U Survival-Horror Nintendo
Commander Project Zero 5
WiiU
219.00 €
WiiU
312.56 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
IIII-G-T-O-IIII
IIII-G-T-O-IIII
MP
le 20 nov. 2015 à 22:44

Jeu terminer à 100%, verdict: On n'est à 10 lieux des anciens Project Zero, et pas en bien et pour une fois, je suis d'accord avec l'avis d'anagund. :snif2:

Ps: Avant toute chose, fan absolue depuis le 1er et toujours en possession de tous les opus.

Bref,
d'un point de vue visuel, il est clair qu'il faut pas regarder de tout près les textures, sauf si on tient à se cramer les yeux mdr. Mais attention, le jeu graphiquement reste sympa et dans la lignée d'un Project Zero donc je tiens pas compte des graphismes qui restent très acceptable. Les personnages, ils sont juste une pur réussite, rien n'à ajouter sur eux.

L'histoire du jeu. J'ai kiffé à mort, j'ai à rien à redire, elles est vraiment bien ficelé de bout en bout. Peut-être moins profonde et moins abouti que dasn les anciens opus quand même mais pas mal.

Le game play, le vois se faire critiquer sans raison ou sur des: ouais, c'est trop mou etc etc. Non, il n'est pas mou, c'est un Project Zero les gars. Le jeu perdrait tout son intérêt, si on lui mettait un game play super vif etc. Globalement, les personnages bougent bien et même certains ne courent pas pareil par exemple, ce qui les différencient, c'est classe. La jouabilité au Game Pad est juste vraiment sympa et non cela bug pas comme certains disent, comprenez simplement qu'il faut tenir son Game Pad droit devant nous comme indiqué à l'écran et non sur les genoux comme moi, ce qui gêne pas mais peut engendrer certains conflit de mouvement en combat. :)

Côté sonore, on retrouve ici du pur Project Zero, rien n'a dire.
Ps: Si ce n'est cette musique de fin qui est TOTALEMENT mais totalement à chier est gâche pour moi la fin. :snif2:
Les paroles sont vraiment bien mais la musique ne correspond pas du tout à un Project Zero digne de ce nom et je vous laisses ré-écouter ça: https://youtu.be/zw7FyjOb43c
Fin de Project Zero 2 avec les images, je vous laisses imaginez ce que cela donnait en terme d'émotion après avoir terminer un telle jeu, c'était monstrueux, surtout quand vous aviez la première fin avec la perte d'une des deux jumelles. :snif:
Et Project Zero 3:
https://youtu.be/-cGXS2XooEs
Juste démentiel, bien que pour moi, le 2 reste et restera le meilleur de tous.

Alors qu'ici et attention, SPOIL: Sur PZ5: Ok, tout le monde est sain et sauf dès la première difficulté mais mdr les fainéants qui on fait le jeu avec de jolies gonzesses en espérant que cela suffise pour le faire vendre. -_-

Les points qui me fâchent:
1: La fin pour développeur fainéant avec une musique qui te casse l'immersion que tu avais en battant le boss.

2: Un boss de fin trop, beaucoup trop facile, aucune difficulté, je rêve, comment ils ont simplifier le jeu pour qu'un gosse de 3 ans puisse y arriver et je pèse mes mots. -_-

3: Parlons de cette possibilité d'acheter tout ce qu'on veut avant d'attaquer chaque chapitres, mais je rêve ! C'est quoi cette merde, le jeu n'a plus rien de difficile, tu ne peux même plus avoir peur du jeu en fait, tu ne peux tomber à court de rien et sans compter, tout ce que tu ramasse en parcourant le chapitre. :nonnon:

4: Les difficultés, j'ai cru mourir rire en voyant que tu passe du mode Normal qui ressemble d'ailleurs d'avantage à un mode super facile, que tu passe directement au mode cauchemar après sans avoir d'autres difficultés entre. Et en plus, ce mode cauchemar n'a de nom que le mode cauchemar, parce que la difficulté est à 0. On n'est très loin des difficultés des anciens opus là.
Donc et là, je me pose cette question pour qu'ils aient mis une difficulté tellement à la baisse: Les nouvelles générations de joueurs, sont si nul que ça ?

5: Les énigmes, envolé, il y a pratiquement que dalle, nada, vide. Tu dois quand même trouver quelques petites clés qui ce compte sur les doigts d'une main mdr et le tout, parfaitement indiqué, histoire que tu n'es pas à chercher quoi que ce soit. Je rêve, je rêve mais total en voyant ça. :malade: Elles sont ou mais elles sont ou toutes les énigmes, toute la recherche etc ???

6: Alors les gars: Toi, tu te colle à créer de jolies gonzesses et pis t'y met un mec, dès fois qu'une fille joue au jeu. Toi, tu fais deux ou trois décors différents et le tout en qualité moyenne et on s'arrangera pour leurs faire pas mal d'aller-retour. ( Bah ouais, on va pas claquer trop de fric quand même. ) Et toi, pour finir, tu cache 5 clés et le tour est joué mais attention, fait en sorte que se soit indiqué quand même, sinon, ils sont perdu les pauvres. Aller les gars, on boucle le jeu et de toute façon, les petites minettes s'occuperont de faire vendre le jeu. ( De toute façon, vous savez comme moi que dès qu'un jeune voit une minette dans un jeu, il achète, c'est gagné d'avance. )

7: Les aller-retours les plus ridicule du monde. Tu pars avec Yuri à la recherche de Miu, de retour à la maison. Chapitre suivant, tu pars avec Miu à la recherche de Yuri qui a disparu. Et vous savez quoi ? Yuri est au même endroit que l'était Miu et tu refais donc identiquement le même chemins et aller-retour. Et ce, deux ou trois fois dans le jeu, sachant qu'il n'y pas beaucoup de chapitres qui au passage, sont au nombre de 13. C'est cool de parcourir le même chemins 2 chapitres de suite. Si encore, c'était vraiment varié et long avec plein de choses à faire mais non.

8: Les lentilles inutile de l'appareil photo. :nonnon:
Alors là, j''étais dingue après avoir fini le jeu, de voir que les lentilles ne servaient à rien. Autant dans les anciens opus, elles avaient de véritables fonctionnalités utiles en plein combat ou il fallait en changer pour battre certains ennemis et le boss de fin pour en venir à bout car oui, dans les anciens opus, les fantômes ne rigolaient pas, ni le boss.
Ici, j'ai terminé le jeu avec la première lentille qu'on n'obtient et j'en n'ai absolument pas changé, j'ai évidement essayé d'autres lentilles mais voyant rien de vraiment changeant, j'ai simplement remis à chaque fois celle obtenue au début de l'aventure. Bref, une très grosse déception de ce côté là.

Bref, on n'a quasiment pas de décors, ( Un air de jeu très limité quoi. ), une difficulté pour gamin de 3 ans, des améliorations de l'appareil photo qui ne servent à rien du tout, des aller-retours complètement inutile montrant juste des développeurs fainéants, des énigmes complètement inexistantes, pu de recherche.
Ce PZ, c'est perdu dans le chemin de la facilité absolue.

Ais-je aimé le jeu ?
Oui pour son histoire qui m'a scotché du début à la fin mais j'ai comme un très gros goût amer dans la bouche.

Avant de dire que ce jeu est un chef d'oeuvre, je vous invites tous à refaire Project Zero 1 / 2 / 3.

Lire la suite...
Daftikman
Daftikman
MP
le 08 nov. 2015 à 17:10

Du coup, je ne suis pas du tout d'accord sur certains points avec cette preview d'anagund après avoir terminé le jeu. Ce project zero 5 a bénéficié d'un grand soin dans sa globalité. Il est un petit peu plus "casual" que les autres opus de la franchise, plus actuel. Le game disign ressemble plus à celui d'un call of duty: on avance d'un point A à un point B, sans se perdre, contrairement aux anciens project zero qui étaient construit un peu comme un resident evil 2 par exemple (perdu dans un grand "manoir" avec de nombreux objets et clefs à trouver).

L'ambiance est toujours la même ceci dit et je dirais même quelle est un poil plus réussie que dans les anciens: moins de jump scare dans ce project zero 5 et une ambiance plus opressante pour palier à cet amenuisement de jump scare. Les graphismes très réussis, (le jeu est magnifique, surtout grace à ses effets speciaux: lumière, brouillard, effet mouillé sur les personnages. Sans ça, le jeu montre certaines textures vieillottes), la musique ainsi que le gameplay au gamepad vont dans le sens de l'immersion et ça fonctionne bien malgré qqs ratés de temps à autre au niveau de la reconnaissance de mouvement. Rare mais bien présent, ces soucis sont minimes et ne gâchent en rien l'experience de jeu.

Le gameplay est rigide, voir plus que dans les anciens episodes mais est ce un mal? Clairement non! Ce project zero 5 propose comme élément de gameplay l'esquive, en appuyant sur le bouton B au bon moment (lorsqu'on va se faire toucher quoi ^^). L'esquive est vraiment gratuite, simple à réaliser. Dès qu'un esprit est sur le point de vous toucher, il vous suffit de spamer le bouton B pour esquiver l'attaque. Cela peut fonctionner plusieurs fois d'affilée, si 3 ou 4 esprits vous attaquent à tour de rôle, vous pouvez clairement tous les esquiver très facilement. Donc, il n'y a pas vraiment besoin de se déplacer lors des combats contre les hordes d'esprits aux paterns différents. De temps en temps, c'est nécessaire mais le gameplay est vraiment étudié pour limiter au maximum les déplacements durant les phases de combat. Les nombreux couloirs très étroits sont aussi, je pense, la preuve de cette volonté, de la part de Tecmo/Koei et Nintendo de faire un jeu plus contemplatif, plus "sur rail", tout en gardant ce qui fait le charme de la série: l'ambiance, les personnages globalement féminin, la caméra obscura, les boss et qqs jump scare. Le gameplay pendant les affrontements, avec la caméra obscura est très reussi et très immersif grâce au gamepad. Je précise quand même aux joueurs: ne faites pas de 180 ou de 360° devant votre écran, le jeu n'a pas ete conçu dans cet optique je pense, sinon nous aurions un gameplay full gyroscope et non pas un gameplay hybride gyro/joystick droit. Le gyroscope est là pour améliorer la précision sur de courtes distances. En effet, c'est bien plus pratique et rapide d'ajuster un esprit proche avec le gyroscope plutôt qu'au joystick droit.

Voilà, je vais m'arreter là. Ce Project Zero 5 est une petite perle comme on n'en voit plus en ce qui concerne les survival horror. Des petits défauts mineurs et un gameplay assez exigent, pas pour les vrais casu qui s'eclatent sur un Slender, outlast etc... (les jeux où on se contente de pousser le joystick gauche, rien de plus) mais plus pour les gamers qui n'ont pas oublié le charme de ces jeux qui proposaient un gameplay lourd pour une meilleure sensation de peur.

Lire la suite...
AlKriS
AlKriS
MP
le 04 nov. 2015 à 00:43

Je commence à saturer avec les avis qui tendent trop sur JVC à ne laisser place qu'aux goûts persos des testeurs. Je ne comprend pas trop le fait de critiquer un gameplay qui pour une fois utilise les carcatéristiques propres de la console. On peut ne pas aimer, bien entendu. Mais en conclure que le gameplay est lourd parce qu'il ne correspond sans doute à ce qu'on apprécie généralement je n'appel pas ça l'avis d'un testeur, mais celui d'un joueur.
J'ai testé ce jeu. Oui la prise en main est délicate au début. Je n'y ai pas passé deux heures, mais je réussi tout de même sans trop de difficulté à jongler entre le mode caméra et le déplacement libre histoire de se sortir des griffes des spectres quand ils sont trop proches. Et pourtant je suis rarement une référence en terme de skill dans toutes sortes de jeux...
Je ne sais pas si à terme ce type de jeu sera ma tasse de thé, mais en tout cas l'expérience est assez différente et conforme à ce que je me fais de l'idée du gros pad de la wii u pour passer à nouveau un peu de temps pour me faire à ce game play si particulier (et immersif) avant d'aller dépenser mes sous sur ce jeu pour Noël ou pas. Mais avec une heure dans les pattes je serai tenté de dépenser mes sous quand même car rien aujourd'hui ne propose ce type d'expérience sur console, ce qui n'est déjà pas si mal.
C'est une expérience videoludique sans aucun doute. Est-ce qu'elle est excellente ou juste bonne je ne sais pas , mais de là à lui attribuer un "moyen" franchement faut pas pousser. Bref les gars si j'ai un conseil, revoyez un peu votre ligne éditoriale et ne confondez pas donner un avis documenté et pro avec le fait de donner votre avis de joueur lambda. Ca on est tous capables de le faire.
Pour revenir au jeu, et à des notions que tout le monde comprend à peu près, la narration est excellente et j'imagine que le scénario sera à la hauteur. En tout cas l'intro me donne furieusement envie d'en apprendre plus sur ce qui se passe dans cette foutue montagne.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 17 oct. 2015 à 15:20

Les jeux de David Cage ont un gameplay simpliste, ils ont eu des notes scandaleuses ici.
Deux poids, deux mesures, vu que c'était un français ?

Lire la suite...
fanaviper
fanaviper
MP
le 05 oct. 2015 à 12:59

Le malaise que je ressens par rapport à cet aperçu (ce qui n'empêche que je respecte l'avis d'Anagund), c'est que j'ai l'impression qu'Anagund n'a pas apprécié le fait que le gameplay soit asymétrique (ce qu'on demande à la wii U depuis sa sortie en 2012 car c'était l'une des caractéristiques tant attendue de la console). A la rigueur on aurait eu le droit à un gameplay super accessible à la Until Dawn que le jeu en aurait eu une meilleure appréciation...

J'ai vu plusieurs gaming live je n'ai pas vu beaucoup de personne se plaindre de la maniabilité même s'ils admettaient que c'était rigide et qu'il fallait un léger temps d'adaptation. C'est une manière originale d'aborder le gameplay et même s'il n'est pas parfait et pas forcément intuitif il en demeure intéressant. Je trouve ça donc dommage qu'Anagund ait mis un "moyen" assez sévère pour sanctionner cette audace.

Peut être est ce tout simplement pas sa tasse de thé cette manière d'aborder le gameplay...

Lire la suite...
Commentaire édité 05 oct. 2015, 13:01 par fanaviper
Nnyfa
Nnyfa
MP
le 04 oct. 2015 à 15:20

Encore quasiment 1mois!:bave:

Lire la suite...
AIZAN
AIZAN
MP
le 03 oct. 2015 à 18:26

J'ai toujours aimé les project zero car ce style de survival horror est assez original, il se démarque des résident evil (que j'aime aussi). les quelques vidéos que j'ai vu de ce Project Zero me suffisent pour savoir que je vais me précipiter dessus à sa sortie! Tanpis pour ceux qui aiment pas, on peut pas aimer tous les genres!

Lire la suite...
Daftikman
Daftikman
MP
le 02 oct. 2015 à 20:48

Les gens calmez vous, anagund a joué au jeu lui! Je prend note mais ce n'est pas simple de s'habituer à ce genre de gameplay en seulement 2h, j'imagine^^
Moi je le prend de toute façon.

Lire la suite...
sigfried49
sigfried49
MP
le 02 oct. 2015 à 14:59

cette aperçu ne changera pas mon avis sur ce jeux déjà réserver dans un micromania de ma ville. la wii u a besoin de titre telle que sa et c'est pour sa que j'aime cette machine même si j'ai déjà toutes les console sortie depuis 1972 et un bon pc.

Lire la suite...
tosfox
tosfox
MP
le 02 oct. 2015 à 00:24

Project Zero "moyen" :objection:

Lire la suite...
Top commentaires
solidsnackke
solidsnackke
MP
le 30 sept. 2015 à 16:45

Ayant joué a la version japonaise du jeu, je trouve que le journaliste exagere beaucoup la lourdeur du gameplay. Je n'ai jamais eu de problemes a centrer les fantomes dans mon cadre.

Lire la suite...
Gritou
Gritou
MP
le 30 sept. 2015 à 16:34

Et oui, c'est sure que ce serait plus facile si il suffisait de presser un bouton pour gagner hein? Pour ma part je retiens surtout bonne ambiance et gameplay approprié

Lire la suite...
Boutique
  • Project Zero 5 WIIU
    219.00 €
    312.56 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Life is Strange 2 - Episode 4 : Direction le Nevada
    ONE
  • Test : Konosuba, une adaptation en D-RPG qui ne manque pas d'idées
    PS4 - VITA
  • Test : Oninaki : Une thématique intéressante saccagée par des défauts majeurs
    PC - PS4 - SWITCH
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Call of Duty : Modern Warfare
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce