Menu
Gigantic
  • Tout support
  • PC
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Gigantic, on vient pour son style, on reste pour son gameplay ! gamescom
PC ONE
Partager sur :

Gigantic s'avance cette année dans l'arène des jeux compétitifs en équipe, il prône un mélange des genres comme l'indique sa description officielle : un jeu de tir MOBA free-to-play où des héros se battent pour la suprématie aux côté d'un gigantesque gardien. Tout ça semble assez fouillis me direz-vous ? Ce serait sans compter sur le talent des développeurs de Motiga tant en matière de jouabilité que de direction artistique. Après un premier aperçu en live lors de l'E3 dernier, nous avons pu nous y attarder bien plus longuement durant cette gamescom 2015. Voici nos impressions à la sortie de la bataille.

Gigantic, on vient pour son style, on reste pour son gameplay ! gamescom

C'est l'histoire d'un MOBA qui n'en n'était pas un

Gigantic est un jeu en ligne compétitif opposant deux équipes de cinq joueurs incarnant chacun un héros aux capacités différentes. Je vous passe l'explication des poncifs du genre, nous retrouvons ici des personnages orientés DPS, des soutiens et des tank. Tout ce beau monde s'affronte dans une arène fermée avec des objectifs à capturer, des créatures à invoquer et, et c'est là la principale spécificité du titre, un gardien évoluant à nos côtés. Nous reviendrons plus en détails par la suite sur les spécificités de ces colosses. C'est donc un MOBA me direz-vous ? Oui, mais pas que ! Gigantic ne peut pas être simplement catégorisé dans cet unique genre pour de multiples raisons. Il n'y a déjà pas de lane et si le cristal ou le temple adverse prend ici la forme d'un gardien, sa participation directe au combat confère au jeu une dimension différente. Gigantic se distingue aussi par sa caméra en vue à la troisième personne et par son gameplay bien plus vif qu'un classique MOBA. On se déplace avec ZQSD, on saute dans tous les sens, et si possible, on tente de jouer en équipe pour gagner.

Gigantic, on vient pour son style, on reste pour son gameplay ! gamescom

La galerie de personnages comporte pour le moment seize héros au chara-design réussi et aux capacités propres. Je vous rappelle que le titre sera proposé sur un modèle free-to-play basé sur des personnages à débloquer et des éléments cosmétiques. L'équipe de dev m'assure sur le salon que le concept de pay-to-win est banni de leur vision du jeu, Gigantic la jouera équitable pour tout le monde. Pour mes quelques matchs, j'ai choisi l'héroïne nommée Imani, le sniper du jeu, aussi précise que... précise. Petite particularité, elle n'utilise pas un classique fusil de précision, mais une arbalète capable de tirer des projectiles gelés pour ralentir les cibles ou enflammés pour leur causer plus de dégâts. Tous les héros de Gigantic possèdent une attaque assignée au clic gauche de la souris, une second au clic droit, deux capacités spéciales et un sort ultime. Le tout est soumis à différents cooldown et constitue la base du gameplay dynamique voulu par les développeurs.

Gardien vs Gardien, le choc des titans

Gigantic, on vient pour son style, on reste pour son gameplay ! gamescom

Qu'est-ce qui différencie alors Gigantic d'un Arena Shooter plus traditionnel ? Chaque équipe est en fait associée à puissant gardien qu'elle devra à la fois protéger et faire avancer sur le terrain. Sa gestion est d'ailleurs plutôt intelligente puisqu'elle n'entrecoupe jamais le match avec quelconques navigations dans des menus. Les deux imposantes créatures (un serpent dragon et une bélier griffon aux statistiques identiques) avancent seules et en fonction des points engrangés par leur camp respectif. Le score d'une équipe monte au fur et à mesure des ses kills et de ses captures des différents points répartis sur la carte. Ses zones à se disputer permettent d'invoquer différents mobs fixes (j'insiste sur ce point, ce ne sont pas des minions de MOBA évoluant sur des lanes) aux rôles bien spécifiques : des DPS amicaux capables de protéger eux-même la zone ou des soigneurs pour se créer un petit havre de paix en cas de retraite forcée par exemple.

Gigantic, on vient pour son style, on reste pour son gameplay ! gamescom

Clavier et souris en main (et sans doute manette aussi, bien que nous n'ayons pas pu tester le gameplay avec ce mode de contrôles), Gigantic s'avère être un véritable plaisir à jouer. Les déplacements répondent bien et le panel des compétences des classes permet de profiter de tous les subtilités de la carte. Entre les capacités les grappins, les immenses sauts ou encore les dashs, le titre offre tout un arsenal de capacités aptes à pimenter son gameplay et à faire se distinguer les bons des moins bons joueurs. A chaque prise de niveaux, notre personnage peut choisir de faire évoluer l'une de ses compétences via une série de choix binaires sur chacune d’entre-elles. Vais-je conférer à mon tir chargé la possibilité d'effectuer le triple de dégâts ou lui donner une chance de ralentir l'ennemi ? Le développement de la spécialisation des personnages suit une logique similaire au modèle "choix/renoncements" d'un jeu comme Heroes of The Storm pour ne citer que lui.

Notre Gaming Live de Gigantic durant l'E3 2015

Chargement de la vidéo Gigantic Gaming Live

Sur le terrain, les joueurs ne pourront pas s'attaquer directement aux gardiens adverses, ces derniers sont bien trop puissants pour se soucier de nous. La seule façon d’entamer leur barre de vie est d'attendre un clash au corps à corps entre les deux créatures. L’événement se produit à intervalle régulier lorsque les deux colosses se rencontrent après avoir avancé grâce aux efforts de leur équipe. Le géant de la team disposant du plus haut score met alors à terre la créature adverses afin de laisser aux joueurs une fenêtre d'attaque durant laquelle il devront viser son cœur pour lui infliger des dégâts. Parvenir à achever un gardien est la condition nécessaire à la victoire de votre équipe.

Gigantic, on vient pour son style, on reste pour son gameplay ! gamescomGigantic, on vient pour son style, on reste pour son gameplay ! gamescom

Avec son style cartoon pastels haut en couleurs, Gigantic peut difficilement laisser indifférent. Si le jeu a su attirer vers lui le regard du public, c'est en partie grâce à sa patte artistique pleine de caractère. Du design des héros très comics dans l'âme aux différents environnements proposés (deux pour le moment), le travail de Motiga sur la charme général du titre paye. Le tout conserve qui plus est une lisibilité appréciable au cœur des affrontements ce qui sera un plus si Gigantic vise un jour le niveau compétitif.

Retrouvez toute l'actualité de la gamescom 2015 sur notre page dédiée.

Gigantic montre son gameplay

Chargement de la vidéo Gigantic Gameplay
Nos impressions
MOBA, Arena Shooter, force est de constater que le mélange des genres prôné par Gigantic fonctionne bien. Attiré par un style graphique plein de charme, nous étions curieux d'approcher le jeu pour nous forger un premier avis sur son gameplay. C'est désormais chose faite et nous voilà séduits, Gigantic est aussi plaisant visuellement que fun à prendre en main. Bonne nouvelle, vous n'aurez pas besoin de patienter trop longtemps pour vous forger votre propre avis sur le titre de Motiga, puisque sa bêta fermée arrivera le 28 août prochain sur PC et Xbox One.
Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 août 2015 à 16:11:34
Mis à jour le 09/08/2015
gamescom PC Xbox One Action Stratégie Motiga Fantastique

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Pseudo supprimé
le 24 août 2015 à 20:45
                                  1. > > > # * # # # # # # # # # # # > <s></s># * # * # * # <code><code><spoil><spoil></spoil></spoil></code></code>
Lire la suite...
overdanette
overdanette
MP
le 09 août 2015 à 16:50

Gigantic, gigantic, gigantic
A big big love
Désolé :hap:

Lire la suite...
titimia
titimia
MP
le 09 août 2015 à 15:10

windows 10 c'est naze donc stop avec ça ok ! .

Lire la suite...
EsoterikFriguss
EsoterikFriguss
MP
le 08 août 2015 à 22:00

J'aime pas les articles de JVC

Lire la suite...
Skyyart-Tryhard
Skyyart-Tryhard
MP
le 08 août 2015 à 21:50

Obligé d'avoir Windows 10 ? :ouch:

Lire la suite...
railsnow
railsnow
MP
le 08 août 2015 à 20:07

stop dire " sur windows 10"
"sur PC et Xbox ONE"
merci.

Lire la suite...
qcfairplay
qcfairplay
MP
le 08 août 2015 à 18:20

Le Lac Mégantic s'enfonce cette année dans l'encan des jeux répétitifs en groupe prénatale, il détrône un mélange d'odeurs comme l'indique son inscription vidangeur : un jeu de tir HOBO free-to-pay où des sans abris se battent pour la suprématie aux côté d'un gigantesque président qui s’empiffre de cupcakes. Tout ça semble assez farfelu me direz-vous ? Ce serait sans compter sur la motivation des esclaves tant en matière de maniabilité que de direction autistique. Après un premier aperçu en streaming lors de notre sortie aux states, nous avons pu nous s'attarder bien plus sur notre apparence durant cette session de toilettage. Voici nos impressions à la sortie de l'imprimante.

C'est l'histoire d'un HOBO qui n'en n'était pas un

Le Lac Mégantic est un endroit hors-ligne s'opposant aux équipes de 33 joueurs incarnant chacun un déséquilibré aux capacités inopinés. Je vous passe un doigt dans vos entrailles, nous retrouvons ici des méchants désorientés FDP, des soutiens georges et des Junkies. Tout ce beau monde d'effrontés dans une cage fermée avec des armes à défigurés, des créatures à suffoquer et, et c'est là la principale perspicacité du titre, un panda évoluant au loin. Nous reviendrons plus en détails (On s'en criss) par la suite sur les spécificités de ces pandas. C'est donc un HOBO me direz-vous ? Oui, mais pas que ! Le Lac Mégantic ne peut pas être simplement catégorisé dans cet unique tragédie du genre pour de multiples trains égarés. Il n'y a déjà pas de poudre et si le cristal ou le hash pure prend ici la forme d'un nuage toxique, sa participation directe au combat confère au jeu une dimension invasive. Le Lac Mégantic se déguste aussi par sa caméra en vue à la spectateur et par son gameplay bien plus classique qu'un HOBO en manque. On se déplace avec une canne à pêche, on saute dans tous les ravins, et si possible, on tente de jouer tout seul avec un sac de crotte jaune.

Lire la suite...
p1ko
p1ko
MP
le 08 août 2015 à 17:39

J'ai pas du tout aimé ce jeu .. :-(

Lire la suite...
aresic
aresic
MP
le 08 août 2015 à 17:35

C'est pas tout à fait exact Deriv ils n'ont pas attendu Wiindows 10 le jeu est bien en Alpha depuis un moment ! Simplement l'alpha est fermé et sous NDA !

Lire la suite...
Teknogay
Teknogay
MP
le 08 août 2015 à 17:17

Toujours un oeil sur ce jeu et jamais déçu de ce qu'ils nous montrent :oui:

Lire la suite...
Top commentaires
leffe-triple
leffe-triple
MP
le 08 août 2015 à 16:18

ils qualifient eux même leurs article de brouillon ....

il y a du progrès . :hap:

Lire la suite...
Hikachy
Hikachy
MP
le 08 août 2015 à 16:46

Un design atypique vaut parfois mieux qu'un design trop réaliste :ok:

Lire la suite...
DERNIERS TESTS
  • Test : Forza Horizon 4 : Fortune Island, un premier DLC qui en a sous le capot ?
    PC - ONE
  • Test : NG, un récit d'épouvante prenant
    PS4 - VITA
  • Test : Super Smash Bros. Ultimate : Le meilleur épisode de la série
    SWITCH
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live