Menu
Armikrog
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • WiiU
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Armikrog, le point and click en pâte à modeler
PC PS4 WiiU Mac
Partager sur :

Forte d'une campagne Kickstarter couronnée de succès, la petite équipe de Pencil Test Studios travaille depuis près de deux ans sur le point and click Armikrog. Le nom du studio ne vous dit peut-être rien, mais il cache pourtant les talentueux créateurs de Earthworm Jim et du jeu d'aventure The Neverhood. Ce sont d'ailleurs les fans de The Neverhood qui ont massivement participé au Kickstarter séduit par la promesse de voir arriver un nouveau point and click réalisé en stop motion avec des personnages en pâte à modeler et toutes sortes de créatures en peluche.

Armikrog, le point and click en pâte à modeler

Avant même de démarrer la partie, Mike Dietz (l'une des deux têtes pensantes du studio) m'invite à jeter un œil aux marionnettes qui servent dans la création du jeu. Faits de bric et de broc, les divers personnages sont pour la plupart bâtis autour d'un squelette métallique que les animateurs peuvent faire bouger pour être filmés image par image avec la plus grande des patiences. Contrairement à ce que le résultat laisse croire à l'écran, les modèles ne sont pas tous réalisés en pâte à modeler, mais en latex, un matériel suffisamment souple pour s'adapter aux diverses poses, mais également assez rigide pour donner une certaine consistance aux personnages. La pâte à modeler est toutefois utilisée pour certaines marionnettes, de même que d'autres matériaux divers et variés (fourrure, fils de fer et autres), ce qui donne au final une richesse visuelle très appréciable avec un "côté fait-main" très agréable. Bref, passé le petit moment coulisses, il est temps de découvrir le jeu.

Armikrog, le point and click en pâte à modelerArmikrog, le point and click en pâte à modelerArmikrog, le point and click en pâte à modelerArmikrog, le point and click en pâte à modeler

Autant prévenir tout de suite, la version présentée était peu avancée et je n'ai pas pu voir beaucoup du jeu. Il s'agissait d'une version alpha truffée de bugs, et à laquelle il manquait pas mal de choses, dont la moitié de l'introduction. Qu'à cela ne tienne, elle permettait au moins de découvrir les prémices du jeu et d'apprécier la vision vers laquelle Pencil Test Studios souhaite se diriger.

S'il présente pas mal de similitudes artistiques avec The Neverhood, Armikrog n'a finalement pas grand-chose à voir avec lui. En effet, le nouveau titre présente un nouveau héros : Tommynaut, un astronaute qui s'écrase avec son compagnon canin Beak-Beak sur une planète inconnue. Accueillis par la mâchoire pleine de dents pointues d'une créature de la faune locale, Tommynaut et Beak-Beak trouvent refuge dans une immense tour abritant de nombreux secrets. Cette tour donne son nom au jeu : Armikrog.

Un doublage de grande qualité
Visuellement très marqué, Armikrog se paye aussi un univers sonore de qualité grâce à la participation de Terry Scott Taylor de retour à la baguette des années après avoir composé la musique de The Neverhood. Le casting réunit pour sa part quelques voix connues. Tommynaut est ainsi doublé par Michael J. Nelson (Mystery Science Theater 3000), Beak-Beak par Rob Paulsen (Les Animaniacs) et le grand méchant de l'histoire par John Heder (Napoleon Dynamite).
Armikrog, le point and click en pâte à modeler
Tous les objets sont mis à l'abri dans l'estomac du héros.

Totalement épuré de toute interface utilisateur, Armikrog joue la carte du minimalisme. L'équipe souhaite mettre en avant l'univers de jeu et opte du coup pour un simple curseur de souris, tout bête, même pas redesigné. Il n'y a pas d'inventaire non plus. Du moins, pas d'inventaire que l'on peut consulter à loisir ; Tommynaut stocke simplement les objets qu'il ramasse dans son ventre, et les utilise automatiquement si la situation le demande. En tant que joueur, il n'y a donc qu'à cliquer par-ci par-là pour se déplacer, récupérer les items, et déclencher des actions s'il y a bien quelque chose à faire à cet endroit. C'est simple, très simple même, mais cela a le mérite d'être clair et limpide. A priori ce minimalisme ne devrait pas perturber la difficulté générale de l'aventure, mais il est encore trop tôt pour l'affirmer.

Armikrog, le point and click en pâte à modeler
Beak-Beak perçoit le monde différemment.

A tout moment, il est possible de cliquer sur Beak-Beak pour diriger le chien et accéder à des sections inaccessibles à l'astronaute. Complètement aveugle, Beak-Beak ne perçoit pas son environnement de la même façon que son compagnon ; le jeu traduit cela en brouillant les environnements et en appliquant un filtre graphique noir et blanc. Il devient alors plus difficile de se repérer, et surtout de déceler d'éventuels objets à ramasser. Un petit réglage à ce niveau ne serait pas du luxe. L'alternance entre les deux personnages pourrait aboutir à quelques énigmes intéressantes, mais là encore, il est trop tôt pour le vérifier. Ce que nous savons par contre, c'est que cette alternance entre les deux respecte quelques limites. Ainsi, Beak-Beak ne peut pas se balader tout seul n'importe où et il n'acceptera d'aller que là où Tommynaut ne peut pas se rendre. De même, le joueur n'est pas autorisé à reprendre le contrôle de Tommynaut tant que son compagnon ne sera pas revenu à ses côtés. Evidemment, on se demande là quel impacte ces règles auront sur la difficulté de l'aventure…

La difficulté des énigmes reste la grande inconnue.

Armikrog, le point and click en pâte à modelerArmikrog, le point and click en pâte à modelerArmikrog, le point and click en pâte à modeler

Mike Dietz confie que la difficulté des énigmes n'est pas vraiment ce que son équipe cherche. A l'inverse, le but premier est d'offrir un jeu qui soit plaisant à parcourir et qui récompense le joueur, non pas par le plaisir de déjouer des puzzles intorchables, mais par de nouveaux environnements à explorer et de nouvelles scènes humoristiques à apprécier. Une vision qui pourrait diviser la communauté de fans de point and click si elle se montre trop prononcée. Nous ne manquerons pas de revenir sur le titre lors de sa sortie prévue plus tard dans l'année sur PC, Max et Linux dans un premier temps puis sur PS4 et Wii U.

Armikrog Gameplay

Chargement de la vidéo
Nos impressions
Sur le plan visuel, Armikrog est clairement une réussite qui séduit immédiatement. Le design et les animations en stop motion donnent un cachet irrésistible au titre. Sur ce plan, l'équipe de Pencil Test Studios a déjà remporté son pari. Les joueurs auront clairement du plaisir à découvrir et à explorer l'univers d'Armikrog. La partie jeu d'aventure et puzzles, reste quant à elle encore floue. On sait que des énigmes ponctuent l'aventure, mais on ne connaît pas encore leur degré de difficulté.
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
10 avril 2015 à 14:18:52
Mis à jour le 10/04/2015
PC PlayStation 4 Wii U Mac Aventure Point'n Click Versus Evil Pencil Test Studios Espace
Commander Armikrog
PC
8.99 €
PS4
9.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
lorenzo8955
lorenzo8955
MP
le 14 avr. 2015 à 07:46

Ceci est la suite du jeu The Neverhood de 1996 pour pc et de Skullmonkeys sur playstation 1998.

Lire la suite...
shadowj2
shadowj2
MP
le 10 avr. 2015 à 19:31

ce jeu est excellent !!
comme earthworm jim !!

Lire la suite...
Castiel-le-chat
Castiel-le-chat
MP
le 10 avr. 2015 à 18:59

super comme idée

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 10 avr. 2015 à 16:39

Bientôt, le point-n-click en mousse ! Avec son préséquelle : le point-n-click en carton !

Lire la suite...
blue-guts
blue-guts
MP
le 10 avr. 2015 à 15:19

skullmonkeys que de souvenir sur ps1

Lire la suite...
mymadness
mymadness
MP
le 10 avr. 2015 à 14:32

Skullmonkeys/Neverhood, c'était bien sympa :)

Lire la suite...
aaldred
aaldred
MP
le 10 avr. 2015 à 14:25

Ça à l'air vraiment sympa. Mais y a que moi qui trouve que ça ressemble un peu trop aux jeux d'Amanita Design? Le côté niveau entrecoupé sur fond noir renvoi clairement à MAchinarium et autres samorost.

Lire la suite...
Ryogateaux
Ryogateaux
MP
le 10 avr. 2015 à 14:25

Sympa l'univers, ça me fait penser à un jeu PsOne dont je n'ai plus le nom !

Lire la suite...
Top commentaires
lorenzo8955
lorenzo8955
MP
le 14 avr. 2015 à 07:46

Ceci est la suite du jeu The Neverhood de 1996 pour pc et de Skullmonkeys sur playstation 1998.

Lire la suite...
Boutique
  • Armikrog PC
    8.99 €
  • Armikrog PS4
DERNIERS TESTS
  • Test : Baba is You : Un jeu simple mais pas simpliste
    PC - SWITCH - MAC - LINUX
  • Test : Sekiro : Shadows Die Twice - L'esprit de Tenchu, l'âme des Souls
    PC - PS4 - ONE
  • Test : Assassin's Creed Odyssey : Legs de la première lame - Une mise en bouche efficace avant l'Atlantide
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce