Menu
Astral Chain
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?
Switch
Partager sur :

Dévoilé en début d’année à l’occasion d’un Nintendo Direct, Astral Chain a vite fait parler de lui et pour cause : il s’agit du prochain jeu de PlatinumGames. Le studio nippon avait déjà une belle réputation mais le récent succès de l’excellent NieR Automata l’a propulsé sous les feux de la rampe. Et si l’on ne savait pas encore quoi penser de ce nouveau projet, deux heures de jeu nous auront permis d’avoir quelques premières belles certitudes.

Notre vidéo-preview d'Astral Chain

Chargement de la vidéo Astral Chain Vidéo preview

Étonnant PlatinumGames qui parvient sans cesse à nous étonner avec des concepts et des éléments de game-design que l’on n’avait pas vu venir. Il faut dire que le studio accueille quelques-uns des esprits les plus inventifs du Japon et ce depuis sa création en 2006. S’il a connu quelques temps difficiles dans les années 2010 et a de fait été dans l’obligation de produire quelques « jeux de commande » pour réussir à se maintenir à flot, Platinum a aujourd’hui le vent en poupe. NieR Automata a été un véritable succès et ses relations avec Nintendo sont au beau fixe. Pour preuve, le studio planche actuellement sur deux titres qui seront exclusifs à la Switch ; le premier, c’est bien évidemment Bayonetta 3, et le second, c’est Astral Chain, le jeu qui nous intéresse aujourd’hui. Réalisé par le lead designer de NieR Automata, avec le soutien du taulier Hideki Kamiya (Devil May Cry, Bayonetta, Okami…) et le crayon du mangaka Masakazu Katsura (ZETMAN), Astral Chain avait les armes pour attiser notre curiosité. Mais de quoi mériter notre attention ? Encore fallait-il qu’il le prouve. Et le coquin n’a pas hésité un instant pour nous en mettre plein la vue.

Un jeu d’une épaisseur surprenante

N’ayons pas peur de le dire : sur l’ensemble de sa production, PlatinumGames nous a plutôt habitués à des jeux d’action complètement fous, certes, mais assez unidimensionnels dans leur game-design. Bien entendu, il y a des exceptions, avec l’emploi de mécaniques de RPG dans NieR Automata par exemple, mais on reste sur des formules assez classiques qui brillent surtout dans leur façon de jouer avec les codes des genres dans lesquels ils s’inscrivent. Un peu comme le très bon Vanquish, sorte de relecture « Mikami-esque » de Gears of War. On vous laisse deviner notre surprise lorsque l’on a pu voir les nombreuses couches de gameplay qui forment Astral Chain.

Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?
Les phases d'enquête étaient assez... inattendues.

Astral Chain se présente sous la forme d’un jeu d’action-aventure dans lequel le joueur incarne un policier du futur qui opère au sein d’une unité spéciale, dont la mission est d’enquêter sur les invasions interdimensionnelles de créatures nommées Chimères. Les petites balades de ces créatures assoiffées de sang causent bien des dégâts et surtout conduisent régulièrement à des enlèvements, puisque les Chimères adorent rentrer chez eux avec des souvenirs. Leurs voyages ont également tendance à laisser des tâches de corruption qui peuvent faire muter les humains, les transformant de fait en dangereuses aberrations génétiques. Vous devinez sans doute que la mission du joueur sera divisée en deux parties : enquêter sur les apparitions des Chimères, et les combattre, elles et leurs copains mutants. Les deux niveaux que nous avons pu essayer commençaient de la sorte : le joueur est envoyé sur une scène de crime et doit réunir une série d’indices pour tâcher de comprendre ce qui a bien pu se passer. Et à notre grande surprise, ces petites enquêtes sont plutôt bien fichues : le joueur a certes la tâche facilitée par l’ordinateur intégrée à la tenue de son avatar, qui permet de mettre en relief les éléments à aller analyser ; mais il doit être capable de relier les points au moment d’aller débriefer son supérieur. En effet, ce dernier se livre à une petite session de questions-réponses et pour chaque question, plusieurs réponses sont possibles, en fonction des éléments dénichés sur le terrain… mais aussi en fonction de ce qui vous paraît pertinent ou pas. Car bien entendu, les designers ont placé ça et là de faux indices, qui peuvent rapidement conduire à une fausse piste si le joueur n’est pas attentif ou ne fait pas montre d’un peu de jugeote.

Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?

Ce qui est plutôt intéressant, c’est qu’il est possible d’amasser des indices de bien des manières, et notamment en utilisant les capacités de ses Légions. Les Légions sont au cœur du système de combat dont on parlera plus tard, mais elles sont aussi leur intérêt lors des phases d’enquête. Mais qu’est-ce qu’une Légion, demandera le lecteur attentif ? Eh bien, il s’agit d’anciennes Chimères qui ont été capturées par les Humains, puis reconditionnées de telle sorte à pouvoir aider la Police dans son combat contre ces envahisseurs d'une autre dimension. Comme les Chimères, les Légions sont invisibles aux yeux des êtres humains et forcément au cours d’une enquête, cela peut se montrer utile. Par exemple, pour écouter une conversation trop secrète pour être honnête. Ces enquêtes sont finalement des petits puzzles assez basiques, mais ce qui nous a été montré laisse envisager quelques belles possibilités dans la suite du jeu. De quoi apporter de chouettes moments de respiration, entre deux combats dantesques. Parce que oui, PlatinumGames oblige, les combats d’Astral Chain sont complètement fous.

Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?
Les phases d'exploration et de plates-formes se déroulent tant dans la ville humaine, que dans la dimension des Chimères.

Avant de parler de ces combats, une dernière ligne pour ajouter que le jeu comporte également quelques phases de plates-formes et d’exploration qui demandent d’utiliser judicieusement les capacités des Légions. Il est notamment possible d’envoyer sa Légion sur un point précis puis d’appuyer sur un bouton pour se déplacer à proximité. C’est basique mais sur certaines sections, cela demande un peu de doigté et de précision dans l’exécution, avec des timings plutôt serrés. Souhaitons qu’Astral Chain saura développer intelligemment cette dimension dans la suite du jeu puisque, rappelons-le, nous n’avons vu que des morceaux des trois premiers niveaux.

Des combats pas évidents

Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?
Le joueur peut contrôler plusieurs Légions et elles ont toutes leurs spécificités

On n’en attendait pas moins de la part de PlatinumGames : les combats d’Astral Chain sont la clé de voûte du jeu et ils sont sacrément impressionnants. Mais aussi plus complexes que ce à quoi le studio nous avait habitués jusque là. Le joueur est rapidement introduit aux mouvements de base de son avatar : taper, changer d’arme, esquiver. C’est simple, efficace et même un peu… simpliste, pour être honnête. On a connu Platinum plus inspiré, a-t-on alors pensé. Mais ça, c’était avant que le jeu nous offre notre première Légion, puis une seconde, puis une troisième. Et là, Astral Chain a pris une autre dimension, car ce sont les Légions qui font toute la particularité du gameplay. Comprenons-nous bien : les Légions sont quasi autonomes, dans le sens où elles vont attaquer d’elles-mêmes les ennemis se trouvant à proximité. Mais le joueur peut également exercer un certain contrôle sur elle : la déplacer, lui demander de lancer des coups spéciaux, ou même utiliser la chaîne qui lie le Policier / la Policière à sa Legion, pour capturer un ennemi. Toutes ces commandes ne sont pas évidentes à mémoriser et l’ensemble n’est pas très intuitif. Une critique qui n’en est pas une, puisqu’on a fini par mettre cette impression sur le compte de la démo, pensée pour montrer en un minimum de temps un maximum d’éléments de gameplay. Tant pis pour le temps laissé à la compréhension et la maîtrise de chaque nouvelle mécanique. On imagine que dans le jeu final, Astral Chain saura prendre le temps de nous expliquer les choses.

Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?
L'avatar et la Légion peuvent effectuer des attaques simultanées, qui sont particulièrement efficaces.

Rajoutez à cela que le joueur peut faire des combos avec sa Légion et qu’un système de timing permet de déclencher des attaques spéciales, qu’il est possible de lancer des fatalities si l’on est attentif, qu’il existe un système d’arbres de compétences pour chaque Légion qui influent sur leurs capacités actives ou passives, un système de combos qui évolue en fonction de l’arme utilisée et de la Légion invoquée… et vous obtenez un système de combat hyper dense qui, on le suspecte, recèle de nombreuses subtilités. Avec Astral Chain, PlatinumGames a accouché d’un système de combat sacrément dense, qui devrait renouveler assez régulièrement le gameplay ; en revanche, comment ne pas penser au défunt Scalebound en observant ces affrontements ? Remplacez les Légions par des Dragons et l’on obtiendrait quelque chose d’assez similaire à ce que l’on avait déjà pu voir des systèmes de jeu du projet de Kamiya. On imagine que le maître a soufflé quelques-unes de ses idées aux troupes de Takashita Taura, le réalisateur d’Astral Chain.

Quoi qu’il en soit, sur ce point-là Astral Chain nous a déjà convaincus et l’on a hâte de pouvoir le retrouver pour découvrir l’intégralité de ces très bonnes idées, en espérant qu’avec un peu plus d’exercice, la prise en main se révèle plus intuitive et agréable.

Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?

Quelques interrogations

Astral Chain : le prochain gros coup de PlatinumGames ?
Les personnages ne nous ont pas vraiment marqués.

Toutefois, si ce premier contact nous a plutôt charmés, on gardera en tête quelques légères interrogations sur le nouveau bébé de PlatinumGames. À commencer par le style visuel du jeu, qui ne plaira pas à tout le monde. Les artistes du studio ont opté pour un style très « anime », mais le rendu est finalement assez générique, surtout en ce qui concerne le design des personnages. Après les inoubliables 2B, 9S et A2, forcément, cela déçoit un peu. On aura également remarqué l’usage d’ombrages très prononcés ici et là, ce qui pose parfois quelques petits soucis de lisibilité. Dans sa globalité, Astral Chain ne nous a pas marqués pour sa direction artistique et évoque de nombreux animes sci-fi assez bateaux. Un constat étonnant pour un jeu Platinum.

On a également eu beaucoup de mal à croire à ce monde futuriste, dans lequel la Terre a été ravagée par une guerre comme elle n’en a jamais connu. Attaquée de toute part par des créatures démoniaques issues d’une dimension parallèle, l’humanité a été décimée et les quelques milliers de survivants se sont regroupés sur l’Arche, une énorme île artificielle où chacun continue de vivre comme si de rien n’était. Difficile de juger de cela en moins de deux heures de jeu, mais tout ce que nous avons vu, lu et entendu était là encore très commun. Il faut dire que la réalisation technique assez moyenne du jeu ne nous a pas aidés : les animations des personnages lors des phases de dialogue sont extrêmement limitées, donnant un aspect daté aux nombreuses interactions qui devraient donner vie aux personnages et à leurs relations.

Pour finir, cette première démo ne nous aura pas vraiment permis de juger de l’intérêt de la structure du jeu, entre ses phases d’enquêtes, ses moments de plates-formes et ses combats. On attendra d’en voir plus pour se prononcer. Mais il ne faut pas écarter la possibilité que la chose soit finalement assez répétitive, a fortiori si les enquêtes peinent à se diversifier et que l’on constate qu’en fait, elles ne sont qu'un gimmick vite agaçant. Réponse dans un peu plus d’un mois.

Les images présentées dans cet article ont été fournies par l'éditeur.

Nos impressions
Nous ne savions pas quoi penser d’Astral Chain avant de l’essayer pour la première fois et le jeu nous a rapidement prouvé qu’il était digne d’intérêt. Et plus encore. Avec des systèmes de jeu originaux et bien pensés, ses enquêtes, des combats épiques et une vraie science de la mise en scène, le jeu de PlatinumGames promet d’être assez différent de ses prédécesseurs. Le studio a également le mérite de sortir de sa zone de confort en s’attaquant à des éléments de gameplay qu’il n’avait jamais manipulé jusque là. Si certaines questions demeurent, on est franchement impatient de réessayer Astral Chain plus longuement.
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
22 juillet 2019 à 15:06:34
Mis à jour le 23/07/2019
Nintendo Switch Action Aventure Nintendo PlatinumGames
Commander Astral Chain
Switch
41.90 €
Switch
44.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
LeJoueurSolaire
LeJoueurSolaire
MP
le 23 août à 21:24

Rien que pour le mot "police" j'achèterai pas :malade:

Lire la suite...
Fatalordi
Fatalordi
MP
le 23 juil. à 21:09

Qu'en est-il des musiques ?

Lire la suite...
Ganondoorf
Ganondoorf
MP
le 23 juil. à 18:01

Vous me faites marrez les rageux pro ps/proN pro "ce que tu veux"...

Le jeu a l'air plutôt sympa qu'on accroche ou pas au genre; peu importe le support et si vous étiez de vrais passionnés de jeux vidéo, vous auriez les deux consoles ( et un pc gamer pour ceux qui jurent a la master race ). Donc soit vous êtes des enfants frustrés que papa-maman ne vous accordent pas toutes les consoles que vous voulez, soit vous êtes un adulte avec un revenu qui ne s'investi pas a fond dans sa passion. CQFD

Lire la suite...
glaemay
glaemay
MP
le 23 juil. à 16:35

Dingue de voir les fans de PS4 souhaiter que ce jeu se vende mal. Encore une preuve que Sony a dressé sa fanbase pour détruire le jeu vidéo japonais et sa manière unique de faire du jeu vidéo, centrée sur la créativité de game design et de mécaniques de jeu.

Lire la suite...
Tonyfrost
Tonyfrost
MP
le 23 juil. à 15:49

Le jeu a l'aire génial, mais quel dommage qu'il soit développé sur Switch. Les graphismes sont dégueu pour ce style de jeu avec cette console.
J'avais pris bayonnetta2 sur switch... Une bouillie de pixel sur un écran télé...

Vraiment dommage...

Lire la suite...
whokis
whokis
MP
le 23 juil. à 15:19

tu vien de me faire hyper le jeux

Lire la suite...
killermick746
killermick746
MP
le 23 juil. à 14:33

Le jeu me hype j’espère juste qu’il y aura un bon scénario sinon pas sûr que je le prenne ...

En tout cas nier était une dinguerie !

Lire la suite...
frustrixjeddb
frustrixjeddb
MP
le 23 juil. à 09:18

osef \ 20

platinum largement surcoté, qd on pond un immondice comme les tortues ninja on se tait à tout jamais

et le reste est à peine passable au mieux, mais sur switch c est tellement la famine qu on va t en faire un GOTY

Lire la suite...
Wililourson
Wililourson
MP
le 23 juil. à 07:20

"ou ne fait pas montre d’un peu de jugeote."

Je pense que tu as voulu dire "ou ne fait pas preuve d'un peu de jugeote" je me trompé :question:

Sinon hypé par le jeu perso !

Lire la suite...
komkomz
komkomz
MP
le 23 juil. à 00:39

Clairement, beaucoup de questions en fait....
A part le gameplay (OK, c'est le coeur d'un jeu Platinum), le reste....on sait pas trop quoi en penser, surtout le côté enquête (la DA, c'est perso, des gens aimeront, d'autres moins)

Lire la suite...
Top commentaires
linkdupasse
linkdupasse
MP
le 22 juil. à 16:32

Étonné par le commentaire sur l'aspect visuel générique de ce jeu. Ce n'est pas le plus original qui soit certes, mais je trouve que ça se démarque suffisamment de nombreuses autres productions pour qu'on puisse qualifier cela de générique. Après les goûts et les couleurs...

Lire la suite...
TrollingThunder
TrollingThunder
MP
le 22 juil. à 16:01

Pas d'accord pour la direction artistique :(

Si vous connaissez le manga ZETMAN, vous saurez pourquoi le jeu a cette D.A.
A la première image, on reconnait ZETMAN et le style propre à Masakazu Katsura :)

De rien, c'était la minute culturelle :hap:

Lire la suite...
Meilleures offres
Fnac Marketplace Switch 39.99€ Amazon Switch 44.49€ Fnac Switch 44.99€ Rakuten Switch 45.99€ Amazon Switch 49.99€ Cdiscount Switch 49.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
16
TestYs IX : Monstrum NoxSur PS4
4
TestPolice ChaseSur PS4
14
TestJurassic World Evolution : Retour à Jurassic Park
PC PS4 ONE
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020