Menu
WARSAW
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Warsaw : Plus qu'un clone de Darkest Dungeon ?
PC PS4 Switch
Partager sur :

Si le jeu vidéo a souvent abordé la Seconde Guerre mondiale, il a été en revanche plutôt avare lorsqu'il s'agissait de mettre en avant un pan important de l'histoire polonaise. L'insurrection de Varsovie s'est tenue en 1944 et vient de trouver en Pixelated Milk, petit studio polonais, un narrateur de choix qui tentera de mettre en lumière cette tragédie à travers le prisme d'un tactical RPG.

Notre vidéo-preview de Warsaw

Chargement de la vidéo WARSAW Vidéo preview

Comme un air de déjà vu

Inutile de le cacher, oui, et mille fois oui, Warsaw semble être une copie quasi conforme de l'excellent Darkest Dungeon. Qu'il s'agisse de sa griffe artistique ou même de ses mécaniques globales, le titre de Pixelated Milk se repose très lourdement sur celui de Red Hook Studio. Mais, après tout, ne dit-on pas que l'imitation est la forme la plus sincère d'un compliment ? Et au-delà de ce mimétisme flagrant et reconnu par les développeurs, Warsaw a-t-il davantage à proposer pour s'auréoler d'une personnalité propre ? Il semblerait que oui. C'est du moins le constat que nous avons pu établir après une session de jeu d'environ une heure sur laquelle porte cet aperçu.

Warsaw : Plus qu'un clone de Darkest Dungeon ?

Warsaw vous propose de prendre la tête d'une dizaine de héros aux compétences diverses, pensés comme des archétypes des différents combattants qui ont pris part à l'insurrection de Varsovie, le titre se voulant le plus possible fidèle à la réalité historique. A ce titre, inutile d'espérer faire de vos insurgés les grands vainqueurs du conflit. Il s'agira ici de tenter d'en faire des survivants. Car le but du jeu est assez simple. Par escouade pouvant accueillir jusqu'à 4 membres, vous devrez arpenter les rues de Varsovie et remplir différentes missions : éliminer des patrouilles, récupérer des caisses de matériels... autant d'action nécessaires à la pérennité de l'insurrection. En cas de succès, vous obtiendez des caisses d'approvisionnement, permettant autant aux différents quartiers de Varsovie de résister à l'envahisseur qu'à vos soldats d'avoir suffisamment de munitions pour repartir au combat.

Une phase de préparation

Warsaw : Plus qu'un clone de Darkest Dungeon ?

Warsaw se décompose donc en deux temps. En premier lieu, votre planque vous permettra d'accomplir plusieurs optimisations concernant votre groupe. Vous pourrez notamment faire évoluer la dizaine de héros disponibles dans le jeu. Ces derniers répondent à divers standards connus dans le genre : médic, tanhk, dps CàC ou distance... chacun jouira de capacités propres et puissantes et pourra embarquer jusqu'à 4 compétences actives ou passives en mission. À mesure que vous reviendrez victorieux de mission, vous obtiendrez des points à répartir dans les différents rangs associés aux héros, vous permettant de débloquer des compétences de plus en plus puissantes. Les héros sont suffisamment variés et leurs skills suffisamment complémentaires pour laisser libre cours à votre esprit de stratège. Il ne sera sans doute pas rare de passer un bon moment à choisir les sorts et la composition optimale avant d'aller au front et en cela, Warsaw semble avoir accordé une vraie profondeur à la dimension tactique du jeu.

La planque sera aussi l'occasion de soigner vos héros blessés, mais également de recruter des soldats qui, en revanche, ne disposeront pas de la puissance de feu de vos personnages principaux. Effectivement, les nouvelles recrues répondront bien à certains archétypes, mais vos héros, une fois, ne pourront être remplacés, la mort étant définitive dans le jeu. Par ailleurs, le refuge vous laissera la liberté d'accéder à un codex, qui vous en apprendra davantage sur les différents éléments ou personnages croisés dans le jeu, Warsaw étant autant conçu dans une dimension ludique que pédagogique.

Warsaw : Plus qu'un clone de Darkest Dungeon ?

Une fois vos soldats optimisés, il est alors temps de prendre part activement à l'insurrection. Pour se faire, vous devrez sélectionner une mission parmi les trois proposées sur une carte de la ville, elle-même divisée en quartiers. Chaque portion de la ville dispose d'une barre de moral et d'usure. Si la première arrive à 0 et que l'autre parvient à son maximum, les insurgés du quartier seront matés et vous ne pourrez plus à terme profiter des missions et des rétributions qu'ils proposent. Il faudra donc soigneusement sélectionner les missions afin de garder l'équilibre entre les différents secteurs de Varsovie pour garantir une résistance pérenne.

Une fois la mission sélectionnée, vous devrez établir la composition de votre escouade ainsi que son positionnement. Effectivemenent, Warsaw est un jeu au tour par tour qui place les clans opposés de part et d'autre de l'écran, chacun des membres du groupe étant réparti entre deux lignes. Il faudra donc bien penser à la complémentarité des compétences de vos résistants et naturellement bien optimiser leur placement, un médic en tête de cortège n'étant par exemple pas spécialement bien indiqué tandis que constituer une escouade placée sur une seule ligne pourrait vous coûter cher. La tâche accomplie et suffisamment de munitions embarquées dans l'inventaire, vous vous trouverez parachutés sur une carte de Varsovie.

Une phase d'action ...

Warsaw : Plus qu'un clone de Darkest Dungeon ?
Autour de l'icône symbolisant votre groupe, vous pourrez observer plusieurs flèches indiquant où se trouvent les différents points d'intérêts. Les déplacements sur la carte coûtent une certaine quantité de points d'action, et si ceux-ci tombent à 0, la mission se soldera par un échec. Il faudra donc veiller à bien planifier ses déplacements au risque parfois de foncer vers un combat qui aurait pu être évitable dans le seul but de conserver quelques points d'action. Outre les factions adverses, vous serez confrontés à différents événements aléatoires racontés textuellement et dans lequel vous devrez prendre des décisions qui ne devraient cependant pas tous avoir des conséquences sur le jeu à court terme. Vous pourrez également récolter quelques coffres garnis de munitions et devrez, bien évidemment vous jeter dans le conflit.

Warsaw : Plus qu'un clone de Darkest Dungeon ?

La phase de combat oppose donc vos résistants aux Allemands. Le terrain de combat peut parfois être jalonné de débris qui peuvent, si vous choisissez de placer vos recrues derrière eux, provoquer un malus de visée chez l'adversaire sachant que la réciproque est vraie. Chaque compétence ne peut être déclenchée qu'en fonction de la position du membre dans l'escouade. Ainsi, une unité positionnée en tête de ligne ne pourra pas lancer son tir si celui-ci doit être déclenché depuis l'arrière du groupe. Le positionnement est donc tout à fait primordial au même titre que la gestion de l'endurance. Chaque sort coûte une barre de stamina sur 3, et plus la jauge est basse, plus la pénalité infligée aux chances de toucher est forte. Il sera donc parfois préférable de passer le tour d'un soldat afin de s'assurer de la régénération de son endurance et que sa compétence la plus forte, par exemple, face mouche systématiquement.

Par ailleurs, les tirs coûtent une généreuse quantité de munitions et certaines d'entre elles sont plus rares que d'autres. Une mauvaise planification de votre stock ou des tirs un peu trop précipités pourra conduire à l'impossibilité précoce de donner à nouveau l'assaut. La dimension tactique du jeu est donc bel et bien fouillée et il se pourrait que Warsaw soit assez difficile, comme l'était son influence principale. Espérons qu'il saura se faire assez varié sur le long terme et suffisamment captivant pour bien souligner le fait qu'il a tout le potentiel d'être davantage qu'un simple clone de Darkest Dungeon.

Bande-annonce de Warsaw

Chargement de la vidéo WARSAW trailer
Nos impressions
Au-delà du mimétisme flagrant avec Darkest Dungeon, que ce soit en termes de mécaniques ou d'identité visuelle, Warsaw est cependant plutôt prometteur. Certes, les mordus de l'excellent titre de Red Hook Studio seront incontestablement en terrain connu, mais eux comme les autres devraient surveiller celui de Pixelated Milk. Outre sa dimension historique soignée, son atmosphère immersive et sa dimension tactique manifestement solide, Warsaw, par quelques petites touches personnelles, pourrait bien proposer une expérience tactique très agréable s'il parvient à varier ses missions et à insuffler un sentiment de progression suffisamment appuyé pour captiver le joueur. Sortie prévue pour le 4 septembre.
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
24 juillet 2019 à 15:00:01
Mis à jour le 24/07/2019
PC PlayStation 4 Nintendo Switch Tactical RPG gaming company Pixelated Milk

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Goatsemen
Goatsemen
MP
le 30 juil. à 13:50

à voir quand même, ok c'est très inspiré de DD, mais tant mieux vu que DD c'est excellent.

Lire la suite...
ouahtropbien
ouahtropbien
MP
le 25 juil. à 17:16

ça sera sans moi.

Lire la suite...
n4n4r
n4n4r
MP
le 25 juil. à 12:23

Il n'y a jamais trop de tactical ! C'est vrai qu'il ressemble beaucoup à DD mais bon au moins il nous fera patienter avant la sortie du 2 !

Lire la suite...
Validus666
Validus666
MP
le 25 juil. à 09:48

Bordel ce plagiat honteux :rire:

Lire la suite...
MePoussePaABout
MePoussePaABout
MP
le 25 juil. à 09:27

Ca a l'air sympa mais c'est la mode de pomper les jeux , rien que depuis le 19 juillet j'ai vu 5 jeux qui ressemblaient a TDD , dont un ou tu controle des morts vivants qui doivent remonter vers la surface , ca a l'air cool :)

Lire la suite...
Poorgamer
Poorgamer
MP
le 24 juil. à 22:11

J'espère qu'on verra les Soviétiques, de l'autre côté de la Vistule, en train d'attendre que le massacre se fasse...

Lire la suite...
Necryd3
Necryd3
MP
le 24 juil. à 21:00

Un compliment ou une paresse doublée de foutage de gueule ? Finalement on interprète comme on veut...

Maintenant evidemment il a l air sympa, darkest l'était aussi...

Lire la suite...
polskacdp
polskacdp
MP
le 24 juil. à 19:40

C'est cool de voir un jeu jeu sur l'histoire de la Pologne, si ils pouvaient faire un RPG au moyen age dans le Grand Royaume de Pologne ce serait cool un peu comme Kingdom Come.

Pour Warsaw justement Darkest Dungeon ne m'intéressait pas à cause de l'univers, la ca à l'air plus concret la WW2, plagiat ou pas tant que c'est un bon jeu et rajoute des idées à lui ca ira tres bien.

Lire la suite...
shaun47
shaun47
MP
le 24 juil. à 17:41

Stop les gens ils assument le plagiat les devs. Ca n'en reste pas moins un petit peu beaucoup limite de faire ça...

Lire la suite...
Alex3199
Alex3199
MP
le 24 juil. à 17:39

Reprendre un concept de gameplay en soi ce n'est pas dérangeant, mais que ça ait l'air aussi repompé artistiquement parlant :/

Lire la suite...
Top commentaires
reiron17
reiron17
MP
le 24 juil. à 15:17

Merde j'étais persuadé que c'était la même société de dév... Pour moins que ça, y'en a qui ont eu des problèmes.

Lire la suite...
Tar-Miriel
Tar-Miriel
MP
le 24 juil. à 15:05

Non, Madame tout ceci n'est pas un plagiat, il y a "juste" quelques similitudes. :)

Lire la suite...
DERNIERS TESTS
  • Test : Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist - Link Evolution : l’art du bon duel
    SWITCH
  • Test : Dicey Dungeons : Un Rogue-Like d'une intelligence redoutable !
    PC
  • Test : Madden NFL 20 : Sobre mais robuste
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce