Menu
The Legend of Zelda : Link's Awakening (2019)
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / Previews jeux sur Switch / The Legend of Zelda : Link's Awakening (2019) sur Switch /

Aperçu The Legend of Zelda : Link's Awakening (2019) sur Switch du 05/07/2019

Preview : The Legend of Zelda : Link's Awakening - une relecture moderne très soignée
Switch
Partager sur :

C’est l’un des épisodes préférés des fans, et pourtant rien ne l’y prédisposait. The Legend of Zelda : Link's Awakening est né d’un projet non-validé officiellement par Nintendo, et a d’abord été développé en dehors des heures de travail ; c’est probablement ce qui lui confère aujourd’hui encore cette âme si particulière. Et c’est sans doute pour cette raison que l’on se demandait si un remake, développé 25 ans plus tard et dans des conditions bien différentes, saurait capturer l’essence du Link’s Awakening original. Après un nouvel essai à Japan Expo 2019, nous sommes rassurés.

La vidéo-preview de The Legend of Zelda : Link's Awakening

Curieuse histoire que celle de ce Link’s Awakening qui naquit presque par accident. Son premier géniteur, Kazuaki Morita, travaillait tranquillement sur un petit projet de jeu « à la Zelda » pour tester le kit de développement de la Gameboy. L’idée : voir ce que la console a dans le ventre et si elle est capable de proposer des aventures aussi complètes qu’une console de salon. Le jeu de Morita fonctionne tant et si bien qu’il attire d’autres employés de Nintendo, qui viennent l’aider une fois la journée de travail terminée. Et puis finalement, en 1992, alors que A Link to the Past est enfin livré, Takashi Tezuka obtient la permission de ses supérieurs de plancher sur un Zelda portable. Évidemment, le réalisateur est bien au fait des dernières avancées de la bande à Morita mais il manque un cadre à cette équipe. C’est donc lui qui prendra en charge le développement du futur Link’s Awakening, un jeu qui témoigne de conditions de développement vraiment particulières, tant dans le fond que sur la forme. Les joueurs ne s’y sont pas trompés et aujourd’hui encore, « Zelda 4 » jouit d’une belle cote de popularité, au point qu’il est régulièrement cité lorsque se pose l’épineuse question d’élire le meilleur épisode de la série. Alors forcément, lorsque Nintendo décide de ressusciter un tel mythe, on est tout de même un peu intrigués : le jeu peut-il conserver son âme, après tant d’années ?

Life in plastic, it’s fantastic

The Legend of Zelda : Link's Awakening - une relecture moderne très soignée
Le jeu est vraiment mignon. Mais le style ne plaira pas à tout le monde.

Premier constat : la direction artistique est… assez particulière. C’est certain, à l’image du jeu en lui-même, elle ne laissera pas indifférent. Nintendo et Grezzo ont opté pour un visuel aussi coloré qu’épuré, qui donne à Link’s Awakening un air de dessins animés du mercredi matin. Certains adoreront, d’autres détesteront. D’ailleurs il suffit d’aller lire les commentaires de n’importe quel article de jeuxvideo.com traitant de ce nouveau Link’s Awakening pour voir que les discussions sont déjà enflammées. Les arguments pour défendre ce parti pris artistique ne manquent pas : transposition moderne du style enfantin du jeu original, incarnation visuelle de la nature réelle de « l’aventure » de Link… De bonnes idées en somme. Difficile de juger le jeu sur ce seul critère. Il n’y a finalement qu’une chose que l’on critiquera, à savoir le rendu très « plastique » des personnages, des maisons ou même des arbres, qui donnent régulièrement l’impression d’avoir sous les yeux un ensemble de jouets pour enfants en bas âge. Cela donne un côté très… artificiel à Cocolint, ce que l’on regrette un peu. Certains rétorqueront (assez judicieusement, du reste), que là encore, cela colle bien avec la thématique principale du jeu. Afin d’éviter les spoilers, restons-en là : chacun se fera son avis sur cette direction artistique pour le moins originale, qui a le mérite d’être assez cohérente sur l’ensemble de ce que l’on a pu voir.

The Legend of Zelda : Link's Awakening - une relecture moderne très soignée
On a hâte de découvrir les nouveaux designs des boss du jeu.

C’était d’ailleurs l’une de nos principales sources de satisfaction sur cette courte période de test : découvrir cette nouvelle version de Cocolint a été un moment particulièrement agréable tant les artistes ont fait un travail remarquable. Des personnages en passant par la végétation ou les différents ennemis, on remarque vite le soin qui a été apporté à cette adaptation, ou plutôt cette « relecture » du Link’s Awakening original, comme aime le dire Nintendo. Si vous aviez découvert le jeu en 1993 ou dans les années qui ont suivi, vous ne pourrez pas rester insensibles à ce travail d’adaptation qui retranscrit à merveille l’ambiance visuelle de ce Zelda si atypique. Quant aux nouveaux venus, on doute assez peu que le jeu saura les séduire puisqu'il demeure à ce jour l'un des épisodes les plus efficaces de la mythique série de Nintendo.

Sur la plage abandonnée…

The Legend of Zelda : Link's Awakening - une relecture moderne très soignée
Les combats ont gagné en subtilité.

Si sur la forme, Link’s Awakening présente des différences visuelles majeures, les modifications sur le fond sont plus timorées, allant à l’essentiel. Si l’on retrouve la possibilité de se déplacer sur huit directions du jeu original, Nintendo et Grezzo n’ont pas hésité à tirer parti des nombreux boutons à disposition sur Switch. Là où Zelda 4 avait dû faire avec les seuls boutons A et B de la Game Boy, les développeurs ont eu la bonne idée d’exploiter les nombreux boutons de la Switch, pour améliorer le confort de jeu. Le bouclier s’active en appuyant sur R, tandis que B permet de donner des coups d’épée. X et Y, quant à eux, peuvent être affectés à n’importe quelle arme ou item qui figure dans l’inventaire du joueur. En somme, rien de surprenant puisque les Zelda ont fonctionné sur ce système dès la sortie de Ocarina of Time, et cela manquait grandement à Link’s Awakening. Terminés, les aller-retour entre l’écran de jeu et l’inventaire, à chaque fois que l’on veut utiliser un nouvel objet ! Ce n’est pas grand-chose mais cela améliore considérablement le plaisir de jeu.

The Legend of Zelda : Link's Awakening - une relecture moderne très soignée
Attaquer, c'est bien. Mais ne sous-estimez pas l'importance d'une bonne défense

On aura également remarqué quelques changements de taille sur les combats, qui se font désormais plus intenses… en tout cas dans une certaine mesure. Puisque le joueur n’est plus limité par le faible nombre de touches disponibles, les designers ont pu revoir le comportement de certains ennemis et la façon dont il faudra utiliser certaines armes. C’est notamment le cas du bouclier : puisqu’il a sa touche dédiée, il peut et doit être sollicité plus régulièrement en combat. Les Moblins que l’on a rencontrés dans la Forêt Enchantée nous l’ont bien prouvé : la meilleure façon de les battre était d’utiliser le bouclier pour bloquer leurs coups, ce qui avait pour effet de les étourdir un instant. Suffisamment longtemps pour que l’on puisse contre-attaquer en tout cas. Dans l’absolu les combats ne sont pas vraiment plus durs qu’auparavant mais ils sont plus dynamiques, et forcent le joueur à être plus actif, plus concentré. D’ailleurs le tutoriel du début du jeu, qui voit Link revenir sur la plage où on l’a trouvé, prend d’autant plus de sens. Car privé de son épée, il n’a alors que son bouclier pour repousser les Octoroks qui peuplent l’endroit.

Une technique encore perfectible

The Legend of Zelda : Link's Awakening - une relecture moderne très soignée
Les déplacements en extérieur semblent faire tousser le jeu, qui souffre de ralentissements étonnants.

Si The Legend of Zelda : Link’s Awakening nous a charmés, il fut bien difficile de fermer les yeux sur les lacunes techniques présentées par cette démo. Nintendo a tenu à nous le rappeler, il ne s’agit pas d’une version définitive, loin de là, et il peut se passer bien des choses avant la sortie du jeu, le 20 septembre prochain. Et à vrai dire, on ose l’espérer : cette version de Link’s Awakening 2019 souffrait de ralentissement assez désagréable, principalement sur les phases de déplacement en extérieur. C’est en fait la caméra du jeu qui semble avoir du mal à conserver la même fluidité, lorsqu’elle tâche de suivre les mouvements des joueurs. C’est d’autant plus étonnant que les développeurs ont ajouté un effet de flou sur les pourtours de l’écran, ce qui permet de rogner un peu sur ce qu’il y a à afficher. Effet de style ou filoutage, on ne le saura sans doute jamais, mais ce qui est certain, c’est que la Switch est largement capable de faire tourner un jeu comme celui-ci sans la moindre anicroche. Espérons que tout cela sera corrigé rapidement.

Autre détail qui nous a chagrinés : curieusement, la croix directionnelle de la Switch n’est pas prise en compte par le jeu, en l’état. Si le petit joystick fait tout à fait l’affaire, on aurait bien aimé pour utiliser cette croix qui, dans un jeu utilisant seulement 8 directions, est naturellement plus précise.

Nos impressions
Quel plaisir de redécouvrir, 25 ans plus tard, ce Link’s Awakening qui nous a tant fait rêver. On a beau l’avoir terminé des dizaines de fois en version originale ou en version DX, le titre de Nintendo conserve cette aura faite de mystère, de naïveté et de tristesse infinie. Si la direction artistique aura autant de défenseurs que de détracteurs, ce Link’s Awakening 2019 pourrait être une belle façon de (re)découvrir ce monument de la Game Boy. Souhaitons que Grezzo parvienne à soigner la technique mais leur passif incite plutôt à l’optimisme.
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
05 juillet 2019 à 18:00:55
Mis à jour le 05/07/2019
Japan Expo Nintendo Switch Aventure Nintendo
Commander The Legend of Zelda : Link's Awakening (2019)
Switch
44.49 €
Switch
49.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
CediicNdo
CediicNdo
MP
le 09 juil. à 19:10

Je l'ai jamais fait celui-là :non:

Lire la suite...
Linklu13
Linklu13
MP
le 09 juil. à 11:09

Je pense qu'ils ont voulu faire ce jeu style dessin comme dans l'intro mais faute de temps ils ont mit ces modèles pâte à modeler.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 09 juil. à 09:03

Qu'est-ce qu'il est moche Link et l aspect graphique en général je trouve j ai connu le jeux original sur GameBoy et je préfère large !

Lire la suite...
julescube
julescube
MP
le 07 juil. à 09:57

Enfin bon souvenez vous de la durée de vie du jeu...
60 balles pour quelques heures, non merci

Lire la suite...
Fatalordi
Fatalordi
MP
le 07 juil. à 07:56

On ne peut se déplacer que dans 8 directions ? Quel intérêt ? Surtout si c'est jouable uniquement au stick.

Lire la suite...
coconutsuu
coconutsuu
MP
le 07 juil. à 03:30

DA de jeu Smartphone très propre,plastique,sans âme. C'est quand même une déception pour un tel monument du jeu vidéo...ça me rappel le remake de secret of mana. :malade:

Lire la suite...
Commentaire édité 07 juil., 03:30 par coconutsuu
aruka94
aruka94
MP
le 06 juil. à 20:55

j'ai eu la chance de le test à la japan expo ( bon 15 minutes certes ... c'est frustrant d'ailleurs) mais en vrai le côté "plastique" colle bien finalement, j'avais un peu peur de ça mais non ça va, le jeu est fluide et très beau ( rofl je suis vraiment pas fait pour dire des trucs pareil xD )

Lire la suite...
xtc065
xtc065
MP
le 06 juil. à 19:37

Si je comprends bien Nintendo qui fait deja des jeux pour enfants, fait maintenant des versions enfants de ses jeux???
C'est quoi la cible la, les 4-8 ans?

Lire la suite...
Commentaire édité 06 juil., 19:38 par xtc065
Jamba001
Jamba001
MP
le 06 juil. à 17:57

Et peut-être y aura-t-il Zelda : Oracle of Seasons et Oracle of Ages sur Switch ? :hap:

Lire la suite...
telephoneroboto
telephoneroboto
MP
le 06 juil. à 17:53

Horriblement moche :malade:

Lire la suite...
Top commentaires
JimmH
JimmH
MP
le 05 juil. à 18:13

Je viens tout juste de commencer ZBOTW donc ça attendra ! :-d Mais personnellement, j'aime bien le style ! Bien que je puisse comprendre que ce n'est pas le cas de tout le monde..

Lire la suite...
InsideJob
InsideJob
MP
le 05 juil. à 18:03

Merci Epyon, j'ai vraiment hâte :bave:

Lire la suite...
Meilleures offres
Fnac Marketplace Switch 39.99€ Amazon Switch 44.49€ Cdiscount Switch 46.99€ Rakuten Switch 47.99€ Amazon Switch 49.99€ Fnac Switch 49.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
18
TestA Short HikeSur PC
15
TestLost Ember
PC PS4 ONE
17
TestLife is Strange 2
PC PS4 ONE
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020