Menu
Call of Duty : Modern Warfare
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : [MàJ] Call of Duty Modern Warfare : un épisode plus sombre, plus mature... plus intelligent ?
PC PS4 ONE
Partager sur :

Les années passent et ne se ressemblent pas, pour Call of Duty. Le shooter aux milles records revient comme prévu cette année, cette fois entre les mains d’Infinity Ward, le géniteur originel de la licence. Le studio entend effectuer un retour aux sources en proposant une version plus actuelle du quatrième épisode de la série, tant et si bien qu’il a nommé son nouveau bébé Call of Duty : Modern Warfare. Les moteurs de recherche vont adorer.

Call of Duty : Modern Warfare dévoile un premier trailer

Chargement de la vidéo
Conditions d'aperçu
Afin de découvrir Call of Duty : Modern Warfare, nous avons été invités par Activision-Blizzard à visiter les locaux d'Infinity Ward, à Los Angeles. Nous avons ainsi pu assister à une longue présentation orale (environ 2h), qui mêlait explications des développeurs sur leur vision, à des démos techniques. Nous avons également pu voir deux missions du jeu, et jouer pendant deux heures à un mode de jeu multijoueur à 2v2 nommé Gunfight.

Choix étonnant de la part d’Infinity Ward et d’Activision, pour ce nouvel épisode de Call of Duty. Comme certaines fuites l’avaient suggéré, le nouvel opus se nomme bien Call of duty Modern Warfare, et non pas Call of Duty : Modern Warfare 4. De quoi rappeler Call of Duty 4 : Modern Warfare (2007), Call of Duty : Modern Warfare (paru en 2009 sur Wii), ou Call of Duty : Modern Warfare Remastered (2016). Un nom qui étonne au moins autant que la nouvelle direction prise par le studio, qui mise cette année sur le réalisme et un ton plus mature. Et la première présentation qui nous a été faite était pour le moins convaincante.

Mise à jour par Epyon, le 11 juillet 2019 à 19:10:52

Gunfight, le 2v2 hyper efficace

À l’occasion de sa première présentation de Call of Duty Modern Warfare, Infinity Ward nous a permis de nous faire la main sur le mode multijoueur du titre, via un tout nouveau mode de jeu nommé Gunfight. Le concept est plutôt simple : deux équipes de deux joueurs se font face, dans des arènes de (toute) petite taille. Les parties sont organisées en rounds de 40 secondes ; la première équipe à remporter six rounds gagne le match. Il y a également quelques petites subtilités : les armes et équipements mis à disposition des joueurs changent tous les rounds, et si personne n’a gagné au bout de 40 secondes, il faut réussir à capturer le drapeau qui apparaît alors au centre de l’arène.

[MàJ] Call of Duty Modern Warfare : un épisode plus sombre, plus mature... plus intelligent ?

Les bases sont assez classiques dans les faits, et elles rappellent évidemment les GunGame et autres Course à l’Armement de Counter-Strike. Rien de très original en somme. Mais dans les faits, on s’est très vite laissé attraper par ce mode de jeu qui oblige les joueurs à faire preuve d’intelligence, notamment dans la façon d’utiliser les équipements ou certains éléments de la map. Le level-design des trois cartes que nous avons pu découvrir étaient franchement réussis, dans la mesure où elles incitent les joueurs à se déplacer de concert, en communiquant autant que possible. De même, il est très possible pour un joueur solitaire de réussir à retourner la partie, en utilisant correctement les différents éléments disponibles sur la map. On peut tendre des pièges, forcer les joueurs à se séparer, contourner puis attaquer dans le dos… Le rythme est tantôt effréné (Call of Duty oblige), tantôt beaucoup plus posé et c’est lorsque les choses se ralentissent que la pression se fait le plus ressentir. On joue avec la sensation que la victoire comme la défaite peuvent survenir à tout moment, ce qui est assez grisant. Tout comme le côté très personnel des affrontements : on n’affronte plus une myriade de joueurs anonyme, mais deux individus, plus facilement identifiables. Et forcément, l’égo est régulièrement titillé.

[MàJ] Call of Duty Modern Warfare : un épisode plus sombre, plus mature... plus intelligent ?

Avec ce format très court, et finalement très simple, Call of Duty Modern Warfare s’arme intelligemment et pourra proposer des parties qui se prêteront très bien au jeu « sur le pouce », par exemple au moment de la pause déjeuner. Cela prend à rebrousse-poil les modes du moments, et notamment les Battle Royale avec leurs cartes gigantesques et leurs parties plutôt longues, mais ce n’est pas un mal : c’est différent, efficace et franchement addictif. Une petite réussite que l’on n’avait pas vu venir.

Retour aux sources

[MàJ] Call of Duty Modern Warfare : un épisode plus sombre, plus mature... plus intelligent ?
La science-fiction d'Infinite Warfare est définitivement oubliée.

Activision avait déjà joué la carte du retour aux sources en 2017, avec le très sympathique Call of Duty : WWII. Et cela lui avait été plutôt positif, alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Après avoir revisité la Second Guerre Mondiale des débuts, l’éditeur remet le couvert cette année avec Call of Duty Modern Warfare, développé cette fois par Infinity Ward. L’idée est de proposer une relecture de ce qu’a été, à son époque, Call of Duty 4. C’est-à-dire une mise en scène des conflits qui faisaient alors l’actualité, à commencer par la guerre en Irak. Une approche assez intéressante à l’époque mais tellement lié à son époque qu’aujourd’hui, elle ne fonctionnerait plus. Infinity Ward le sait, le monde a changé, son jeu devait donc refléter cet état de fait. Et ça tombe bien puisque le studio aussi a beaucoup évolué. On avait laissé Infinity Ward en 2016, après la sortie de Call of Duty : Infinite Warfare : on le voit revenir avec un jeu qui n’a jamais autant collé à la Terre. Il faut dire que même les effectifs du studio sont « revenus aux sources », avec les retours du directeur artistique mais aussi du level-designer de Call of Duty 4. Plusieurs anciens employés, qui avaient œuvré sur le premier Modern Warfare, ont pris la décision de revenir au bercail lorsqu’ils ont su qu’Infinity Ward souhaitait remettre la marque au goût du jour. Adieu les vaisseaux spatiaux, les batailles sur Mars et les armes à plasma, et bienvenue en 2019.

Un ton beaucoup plus mature

[MàJ] Call of Duty Modern Warfare : un épisode plus sombre, plus mature... plus intelligent ?
Le jeu débute avec un attentat dévastateur en plein Londres.

Call of Duty Modern Warfare n’est pas un reboot, selon Activision et Infinity Ward. C’est plus simplement une nouvelle vision, une nouvelle façon d’aborder la guerre moderne. Car celle-ci aussi a changé. En 2007, l’actualité, c’était la guerre en Irak ; en 2019, c’est le terrorisme, la lutte contre celui-ci et les guerres comme celles en Syrie ou en Ukraine. « La guerre n’est ni noire, ni blanche. Elle est grise », nous explique Infinity Ward, au moment de débuter sa présentation. Et effectivement : les deux missions que nous avons pu voir nous ont laissé un goût doux-amer en bouche. La première mettait en scène l’intervention du SAS dans une banlieue de Londres. Emmenée par l’inoubliable Capitaine Price, le petit groupe de soldats envahit de nuit un appartement et nettoie littéralement la zone, pièce par pièce. Une scène glaçante : pas de grandes fusillades hollywoodienne, mais une suite d’actions très courtes, avec à chaque fois, la mort d’un ou d’une terroriste qui tombe au sol comme un pantin désarticulé. La scène s'est écoulée en quelques minutes à peine, elle nous a paru durer des heures. Il faut dire que ces dernières années, la France a été marqué par de nombreux événements similaires ; l’attaque, telle que représentée par Infinity Ward (qui dit avoir travaillé avec les Navy Seal pour plus de réalisme), prenait aux tripes, en rappelant quelques moments difficiles de notre histoire récente. Une fois la vidéo terminée, on se sentait plutôt mal à l’aise, preuve que les développeurs ont réussi à atteindre leur but : établir entre le jeu et le joueur des connexion émotionnelles, via les réalités inconfortables de la guerre.

[MàJ] Call of Duty Modern Warfare : un épisode plus sombre, plus mature... plus intelligent ?
Certaines missions rappellent des événements récents qui nous ont tous affectés, à des degrés divers.

Les « réalités inconfortables » ne se sont pas arrêtées là, puisque Infinity Ward a ensuite présenté une seconde mission. De ce que l’on en sait pour le moment, Modern Warfare raconte au moins deux histoires : celles des soldats du SAS, et celle d’un frère et d’une sœur, combattants rebelles dans un petit pays du Proche-Orient. Leur histoire commence avec un flashback : alors qu’ils ne sont que de jeunes enfants, leur village est attaquée par l’armée russe. C’est cette histoire qui est présentée dans la première mission les mettant en scène. On incarne la petite fille, sortie des décombres d’un bâtiment par son père ; ils sont obligés de prendre la fuite quand les premiers fantassins pénètrent dans le village et mitraillent à tout va. Lorsqu’ils parviennent à se réfugier chez eux et à retrouver le petit garçon, un soldat russe débarque et assassine leur père. Ensemble ils parviennent à le piéger et à l’éliminer, tandis que les bombes à gaz pleuvent à l’extérieur. Équipés de masques, ils prennent la fuite et quitter le village, en zigzagant entre les corps agonisants des villageois et de leurs animaux. Dans un autre registre, cette séquence est elle aussi particulièrement intense, souvent difficile à regarder. Pourtant, on pourrait croire qu’on a l’habitude : Call of Duty nous a habitué à pire. Mais cette fois, c’est différent. Infinity Ward voulait quelque chose « d’intense, de mature, plutôt que de bêtement gore » (« Les Dents de la Mer plutôt que Saw », nous dira-t-on), et à la lueur de cette première présentation, ils y sont parvenus : ce Call of Duty Modern Warfare joue effectivement dans une autre cour que ses prédécesseurs.

[MàJ] Call of Duty Modern Warfare : un épisode plus sombre, plus mature... plus intelligent ?
Le Capitaine Price fait son grand retour.

Difficile de dire si tout le jeu sera dans cette veine. Les deux missions que l’on a pu voir étaient finalement très scriptées et l’on doute que tout le jeu se déroulera ainsi. Ce qui nous a été en partie confirmé par les développeurs, lorsque nous les avons interrogés à ce sujet : on trouvera dans ce Modern Warfare notre lot de fusillades grande échelle. Pour des questions de rythme, de narration et de mise en scène, les séquences varieront régulièrement et l’on devrait avoir le droit à différents types de combats ; allant de la mission coup de poing similaire à celle se déroulant à Londres (il devrait y en avoir trois ou quatre dans le jeu, selon Infinity Ward) jusqu’à la grosse bataille en milieu urbain. À noter qu’à l’occasion de cette première découverte, le studio a fait l’impasse sur le multijoueur : on sait qu’il y en aura un, mais Infinity Ward a préféré se concentrer sur la campagne solo, prenant à rebrousse-poil la communication d’Activision sur Black Ops IIII. Le studio a tenu à rappeler son héritage, celui des premiers Call of Duty qui étaient avant tout des jeux solo, avant de devenir le monstre du FPS online que l’on connaît aujourd’hui. Un positionnement intéressant qui devrait ravir les joueurs qui pleuraient l’absence d’une campagne solo dans Black Ops IIII.

Un moteur de jeu refait à neuf

[MàJ] Call of Duty Modern Warfare : un épisode plus sombre, plus mature... plus intelligent ?
Les développeurs ont travaillé le spectral rendering pour rendre les missions de nuit plus réaliste, côté éclairages. On le ressent nettement lorsque l'on active les lunettes nocturnes.

« C’est notre plus gros investissement tech depuis des années », nous faisait savoir Infinity Ward et Activision, à l’occasion de la présentation. Afin de raconter une histoire plus vraie, plus tangible, Infinity Ward a dû retravailler en profondeur son moteur de jeu et a pu compter sur le soutien financier de son éditeur. Pendant près d’une heure, les développeurs se sont succédé pour présenter à la presse les résultats de leurs travaux. Et il faut bien le dire, tout cela était très impressionnant. C’est probablement la partie visuelle qui en a le plus profité, puisque désormais le moteur supporte de nouvelles technologies avant-gardistes, allant de la photogrammétrie au spectral rendering. Dans les faits, qu’est-ce que cela signifie ? Que Call of Duty Modern Warfare est beau, très beau. Si l’on est encore loin du Frostbite Engine et donc du rendu visuel des derniers Battlefield de DICE, ce nouveau Call of Duty représente bel et bien une avancée pour la série, avec un rendu graphique criant de vérité. Des couleurs aux effets de lumière, tout est extrêmement soigné, avec l’agréable sensation que le jeu ne cherche pas à en faire trop. La photogrammétrie (technique consistant à prendre des objets ou des environnements en photo, puis de les transformer en images 3D), en particulier, sert le propos puisque dans les différentes démos qui nous ont été présentées, elle apporte son petit plus en donnant la sensation que les décors ne sont pas artificiels, qu’ils ont vécu.

Cette recherche de réalisme, Infinity Ward l’a poussé jusque dans son moteur de sons, en travaillant spécialisation et donc propagation du son dans différents environnements en trois dimensions. Si ces dernières années, vous trouviez que les armes de Call of Duty avaient un feeling d’armes de paintball, dites vous que tout cela est derrière nous. Les sons sont beaucoup plus métalliques, plus secs, plus froids ; cela colle assez bien avec le ton général du jeu.

Encore beaucoup de questions

Si cette visite chez Infinity Ward nous aura permis de comprendre la vision et les intentions du studio, il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur le jeu en lui-même. Sur la campagne, bien entendu, mais aussi sur le contenu du jeu, ou même sur le gameplay. On connait quelques détails, comme le fait qu’il sera possible de recharger son arme tout en restant en position d’aim-down-sight ; d'utiliser le coin d'un mur pour caler son arme, et donc de tirer tout en se protégeant un peu ; que le jeu embarquera des composantes multijoueurs et coopératives ; ou encore que l’expérience accumulée et les armes débloquées et améliorées seront transférées d’un mode de jeu à l’autre. Des détails, en somme. Mode Zombies ? Aucune idée. Mode Battle Royale ? Itou. Clairement, Infinity Ward a voulu se concentrer sur la campagne solo et si l’on ne doute pas que le contenu multijoueur sera aussi touffu qu’à l’accoutumé, le studio a souhaité mettre en avant son expertise en matière de design de FPS solo. Un choix qui se respecte, espérons simplement que l’on ne sera pas déçu, lorsqu’on découvrira le résultat.

Nos impressions
Infinity Ward a un talent certain pour mettre en scène ce que la guerre peut créer de pire chez l’homme, et cette première présentation nous a pris aux tripes. Plus mature, plus réaliste, plus sombre, mais aussi plus humain, Call of Duty Modern Warfare ne révolutionnera sans doute pas la recette, mais semble porter un regard plus pertinent sur les thématiques habituelles de la licence. Suffisamment pour en faire autre chose qu’un énième jeu de tir va-t-en-guerre comme on en a beaucoup vu ces dernières années. L’ensemble du titre sera-t-il à la hauteur des ambitions d’Infinity Ward ? On le saura rapidement, puisque le titre est attendu pour le 25 octobre prochain.
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
30 mai 2019 à 19:04:51
Mis à jour le 11/07/2019
PC PlayStation 4 Xbox One FPS Activision Infinity Ward
Commander Call of Duty : Modern Warfare
PC
52.99 €
PS4
53.99 €
ONE
53.99 €

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Nemoris
Nemoris
MP
le 25 août à 18:34

Après avoir tester l'alpha ben je suis tombé de ma chaise, arme complètement déséquilibré et pas réaliste, le m19 qui pue la merde et tue une fois sur deux en moins de 5 balles alors que la mp5 defouraille alors que c'est les même balle lol la logique et cool le cocktail molotov sur un soldat moderne ou encore le lanceur qui fait juste la taille du perso mais le mec cours comme une flèche avec, mouvement du personnage wtf on tape des saut de ouf avec le double sprint de merde avec bien sur la toujours la possibilité de visé et tiré en sautant, on peut aussi s'accroupir à la vitesse de la lumière mais bon, les map axé pour la campe avec leur système de visée dans les coins ou les rebord c'est cool quand ya que le casque qui dépasse alors que le mec est censé épaulé son arme, bug qui est d'ailleurs présent depuis quelques années qui montre bien qui repompe ce qui font et qu'ils innove que dalle, la hitbox de la tête est d'ailleurs trop grande le cou et la zone du torse en dessous compte, bref que des problèmes et toujours les mêmes, zéro innovation que du pompage, ca dégage si les mec ne veulent pas bougé leurs cul et pensé que au pognon au lieu de faire un jeu digne de ce nom.

Lire la suite...
Capoupacap2403
Capoupacap2403
MP
le 15 juil. à 12:12

Le 2vs2 était l’un de mes modes préféré dans CS... il est donc la bienvenue 👍

Lire la suite...
hardcore10
hardcore10
MP
le 14 juil. à 11:17

moi qui a laissé la serie depuis des années a part ww2 !

je veux du realiste pas des vaisseaux et compagnies dans l'espace et un solo au minimun present

celui ci va se retrouver avec un day one ! je le surveille de tres pres

Lire la suite...
bluesoldier00
bluesoldier00
MP
le 12 juil. à 17:59

ça y est ils se sont enfin décidé à faire évoluer leur vieux moteur graphique tout bidon qu'ils re-servaient depuis 15 ans ? :rire:
ça fais du bien aux yeux de voir cod avec des graphismes aux gouts du jour .
j'ai regardé une vidéo et sa ressemble pas mal à R6Siège graphiquement , ce qui n'est pas une mauvaise chose .
à voir si c'est interessant au niveau du gameplay , si oui je prendrai peut être .

Lire la suite...
Sparbaccus
Sparbaccus
MP
le 12 juil. à 16:50

Ça y est c'est COD.
JVC fait sa vente une fois de plus, enfin comme d'habitude quoi... :dehors:

Lire la suite...
JewPacabra
JewPacabra
MP
le 12 juil. à 16:27

Le jour où on entendra parler de JVC en positif c'est quand ils cesseront de nous prendre pour de gros teubé et surtout quand ils parleront sans filtre, sans gros chèque derrière et surtout avec un minimum d'objectivité!

En attendant JVC ne restera qu'un misérable site d'informations à l’exceptions de ses forums qui sont très actif

Lire la suite...
Fighterdu035
Fighterdu035
MP
le 12 juil. à 15:41

"Les années passent et ne se ressemblent pas, pour Call of Duty"...…..

Comment vous voulez être crédible après Messieurs de JVC......

Lire la suite...
marc15
marc15
MP
le 12 juil. à 15:35

Les années passent et ne se ressemblent pas,pour cod

lol c est une boutade ?

Lire la suite...
JVC-ForumDeTrol
JVC-ForumDeTrol
MP
le 12 juil. à 14:44

Celui la va etre tres bon ..... on a toujours pas compris pourquoi les mecs étaient partit dans leurs délires de jeu avec jetpack ou dans leur univers futuristes.
Sans doute pour apporter un peu d "originalités" (lol) en écoutant sa communauté de teubés ...

Lire la suite...
Cyber-2077
Cyber-2077
MP
le 12 juil. à 14:15

Vous avez beau faire original , mettre de nouveau mode de jeu , mais moi perso que moi et pas vous , un jeu multi qui a une durée de vie da peine 1 an désolé mais je lachete pas , mais c'est que moi pas vous hein :ok:

Lire la suite...
Top commentaires
_Poulegarou_
_Poulegarou_
MP
le 30 mai à 19:14

Les années passent et ne se ressemblent pas, pour Call of Duty.

http://image.noelshack.com/fichiers/2016/26/1467335935-jesus1.png

Lire la suite...
Gnagngan
Gnagngan
MP
le 30 mai à 19:16

"Les années passent et ne se ressemblent pas, pour Call of Duty"

:rire:

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store Précommander sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac PS4 53.99€ Fnac ONE 53.99€ Amazon PS4 58.99€ Amazon ONE 58.99€ Amazon PS4 69.99€ Amazon ONE 69.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
16
TestChuChu Rocket! UniverseSur iOS
16
TestYooka-Laylee and the Impossible Lair
PC PS4 Switch
15
TestShinsekai : Into the Depths
Mac iOS
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020