Menu
Paranoia : Happiness is Mandatory
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux RPG / Dernières previews jeux vidéo / Paranoia : Happiness is Mandatory /

Aperçu Paranoia : Happiness is Mandatory du 17/05/2019

Preview : Paranoia : Happiness is Mandatory - Un C-RPG décalé en approche ?
PC PS4 ONE
Partager sur :

Particulièrement populaire outre-Atlantique, la licence Paranoia est une référence du jeu de rôle papier. Peut-être un peu plus confidentiel chez nous, Paranoïa a cependant eu un impact réel sur des franchises telles que Fallout, autant en raison de ses mécaniques que de son humour corrosif. Le RPG devrait profiter aujourd'hui d'une mise en lumière plus appuyée avec Paranoia : Happiness is mandatory.

Trailer de Paranoïa : Happiness is Mandatory

L'Ordinateur est votre ami

Dans l'univers de Paranoia, la population vit dans un immense complexe isolé, sans avoir connaissance du monde extérieur, au même titre que le joueur qui ignore tout du contexte ayant conduit tant d'âmes à habiter dans ces conditions. L'endroit a pour particularité d'être surveillé en permanence par le Computer Friend, ou Ordinateur. La machine, si elle ne cesse de rappeler que « l'Ordinateur est votre ami », a pourtant la main un peu lourde sur les exécutions de ses citoyens dès lors qu'ils contreviennent à certaines règles élémentaires, comme celle d'être heureux ou propre sur soi, par exemple.

Paranoia : Happiness is Mandatory - Un C-RPG décalé en approche ?

Au sein de cet univers particulier, les citoyens sont hiérarchisés par un système de couleur et n'auront accès qu'aux zones de leur couleur correspondante. De votre côté, vous incarnez un Troubleshooter, ou Clarificateur en français, qui est chargé de débusquer les différents membres des sociétés secrètes qui se sont développées à l'insu de l'Ordinateur. Le problème est que bien souvent, les Clarificateurs font également partie d'organisations illégales, et votre but sera de canaliser la méfiance de vos partenaires, tout en gardant un œil sur eux et, pourquoi pas, les dénoncer en cas de comportement suspect. Il en découle un RPG divisé en deux temps ; celui consacré au hub ou vous pourrez obtenir missions, quêtes secondaires, vous adonner à des interactions et préparer votre équipement, et celui de la mission à proprement parler. Avant de vous embarquer au combat, vous pourrez sélectionner 3 partenaires, dans un panel de 6, qui ont chacun dispose d'une spécificité, en sa qualité de Clarificateur. L'un est un agent du bonheur, l'autre de l'hygiène et chacun a une compétence liée à sa fonction. L'agent du bonheur pourra droguer ses adversaires tandis que celui de l'hygiène dispose d'un spray nettoyant particulièrement corrosif. Voilà qui donne le ton.

La pause active comme philosophie

Paranoia : Happiness is Mandatory - Un C-RPG décalé en approche ?

Une fois arrivé en mission, Paranoia emprunte un système de pause active. Vous pourrez donc gérer le positionnement de votre escouade en activant la pause, vos ordres prenant effet une fois cette dernière désactivée. Les tirs de vos alliés comme de vos adversaires disposent de leur propre physique et pourront se heurter au décor si vous ajustez mal leur trajectoire. Avec un nombre de compétences limitées et une poignée de consommables permettant de booster provisoirement les compétences dans votre escouade, les combats nous ont paru simples, mais assez efficaces, sans que l'on ait pu pour le moment vérifier la technicité ou les impératifs tactiques des affrontements.

Paranoia : Happiness is Mandatory - Un C-RPG décalé en approche ?

À l'exception d'une poignée de mutations possibles qui vous seront imposées en cas d'une mort qui vous laissera incarner votre clone, la personnalisation des personnages, en revanche, ne passera pas par un arbre de compétence touffu ou un panel de classes étendu. Paranoia semble avant vouloir miser sur une certaine accessibilité, tout en maîtrisant son histoire qui, si elle sera toutefois promise à plusieurs fins, vous placera tout de même sur des rails.

Paranoia : Happiness is Mandatory - Un C-RPG décalé en approche ?

C'est essentiellement du côté de son univers que le titre nous a intrigués. Outre la volonté affirmée du développeur de restituer au mieux les mécaniques empruntées au jeu de rôle papier, c'est dans l'ensemble de son propos décalé que Paranoia pourrait se démarquer. Ouvertement absurde et orienté sur l'humour, le jeu dispose également d'un versant philosophique plus sombre. Il faudra par exemple à veiller à ne pas trop remplir votre jauge de suspicion, qui augmentera à mesure que vous ferez des actions contrevenant aux règles de l'ordinateur. Si elle arrive à 100 % vos propres coéquipiers vous prendront en chasse jusqu'à ce que mort s'en suive. Cependant, il sera possible, en faisant un tour dans un confessionnal, de répondre à quelques questions sur le Complexe et ses règles pour regagner la confiance de l'ordinateur.

Paranoia : Happiness is Mandatory - Un C-RPG décalé en approche ?

D'autres petites mécaniques, comme le fait que, dans cet univers obsédé par la propreté, vous n'avez qu'un temps limité pour récupérer votre loot avant que des robots ne viennent nettoyer les sacs à butin nous ont plutôt séduits, par exemple. Le système de suspicion, s'il est bien exploité, pourrait s'avérer intéressant en vous contraignant, par exemple, à pirater le système de surveillance de certaines pièces pour vous soustraire à la vigilance de l'Ordinateur. Enfin, les dialogues semblent nombreux, dans la grande tradition du CRPG dont Paranoia s'inspire naturellement. Reste à savoir désormais si ces bases solides seront converties en un jeu qui le sera tout autant.

Nos impressions
Avec son univers décalé, son design cartoon, ses combats a priori simples mais efficaces et son respect de la franchise Paranoia, le titre du même nom, à paraître dans le courant de l'année sur PC / PS4 et Xbox One, a le potentiel pour être une expérience à la hauteur de la licence dont il s'inspire, tout en adoptant une optique d'accessibilité. Ne reste plus qu'à attendre une présentation plus poussée pour savoir si ce terreau fertile donnera naissance à une expérience CRPG complète.
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
17 mai 2019 à 09:39:26
Mis à jour le 17/05/2019
PC PlayStation 4 Xbox One RPG Cyanide Studio Black Shamrock Bigben Interactive

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
byot
byot
MP
le 18 mai à 12:23

Cyannide ? Intéressant, ils travaillent maintenant avec Bigben et plus Focus...

Lire la suite...
Super_moumoutte
Super_moumoutte
MP
le 17 mai à 15:33

Bonh je sais pas quelle est cette mode qui fait que les développeurs de jeux déterrent des licenses de JDR pour les adapter mais c'est loin de me déranger .

Qui sait ? un jour on aura peut être un bon RPG Shadowrun ?

Lire la suite...
LeFourreTech
LeFourreTech
MP
le 17 mai à 12:32

En tout cas, la direction artistique me donne envie. Reste à voir si le scénario et l'ambiance du jeu sera intéressante.

Lire la suite...
chiron2x2
chiron2x2
MP
le 17 mai à 12:11

je le surveille ce jeu, je jouais deja au rpg papier à l'epoque, il y a 20 ans de cela je vous parle.

Lire la suite...
validus666
validus666
MP
le 17 mai à 11:17

Je connaissais pas le jeu de rôle papier mais ca semble inspiré du meilleur des mondes et de 1984, ce qui me hype automatiquement au maximum.

Lire la suite...
FredCoppuIa
FredCoppuIa
MP
le 17 mai à 11:05

"C-RPG", "à paraître sur PC / PS4 et Xbox One"...

L'auteur t'es vraiment un putain d'amateur.

Lire la suite...
jpr78
jpr78
MP
le 17 mai à 10:55

Une preview sympa, la DA est plutôt pas mal.
C'est dommage que l'article n'explique pas ce que le C dans CRPG veut dire (Classic RPG). On a l'impression de vouloir écarter d'emblée les non-initiés.

Lire la suite...
Commentaire édité 17 mai, 10:57 par jpr78
guydegel
guydegel
MP
le 17 mai à 10:32

"Paranoïa semble avant vouloir miser sur une certaine accessibilité"
:d) ha ha ha ! C'est vrai que le monde des crpg est bien connu pour être terriblement ardu et hermétique, faut donc bien préciser que ce jeu ne va pas traumatiser les joueurs... :honte:

"les dénoncer en cas de comportement suspect"
:d) cool, jouer un gardien de la révolution, c'est formidable dis donc... :malade:

Lire la suite...
The_Yes_Girl
The_Yes_Girl
MP
le 17 mai à 09:57

L'univers a l'air très sympathique, à surveiller :ok: !

Lire la suite...
angelusdemortii
angelusdemortii
MP
le 17 mai à 09:50

Le jeu de rôle est très bon et l'adaptation a l'air assez réussie donc pourquoi pas.

Lire la suite...
Top commentaires
Chetery
Chetery
MP
le 17 mai à 09:50

Ça a l'air sympathique, je suis curieux d'en voir plus :)
Et le C signifie quoi svp ? :)

Lire la suite...
Super_moumoutte
Super_moumoutte
MP
le 17 mai à 15:33

Bonh je sais pas quelle est cette mode qui fait que les développeurs de jeux déterrent des licenses de JDR pour les adapter mais c'est loin de me déranger .

Qui sait ? un jour on aura peut être un bon RPG Shadowrun ?

Lire la suite...
DERNIERS TESTS
  • Test : One Piece : World Seeker - Le Prototype-miroir Abyssal – Zoro pointé pour Ganbarion ?
    PC - PS4 - ONE
  • Test : Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order - le beat'em all superhéroïque à ne pas manquer
    SWITCH
  • Test : Assassin's Creed Odyssey : Le sort de l'Atlantide - La conclusion plaisante d'un DLC fantastique
    PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce