Menu
Control
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Control - Un TPS surnaturel pensé comme un Metroidvania
PC PS4 ONE
Partager sur :

Remedy, studio historique ayant officié sur les séries Max Payne, Alan Wake et plus récemment Quantum Break, poursuit sa quête du TPS narratif ultime en collaboration avec 505 Games. Control associe, le temps d'une aventure surnaturelle, liberté d'action et récit complexe au cœur d'une expérience architecturale capricieuse. Le dernier projet du studio finlandais joue assurément avec nos sens…mais est-ce pour notre plus grand plaisir ?

Nos impressions en 3 minutes

Chargement de la vidéo Control Vidéo preview
Conditions de l'aperçu
Lors d'un Press Tour organisé par 505 Games dans les studios de Remedy situés à Helsinki en Finlande, nous avons (re)découvert Control lors d'une présentation hands-off de 1h30 suivie d'une session de jeu de 20 minutes ainsi que des interviews de Mikael Kasurinen (Game Director), Paul Ehreth (Lead Designer) et Brooke Maggs (Narrative Designer).

Contrôler l’univers

Control - Un TPS surnaturel pensé comme un Metroidvania

Control ne conte pas la seule histoire de Jesse Faden, directrice du Bureau Fédéral de Contrôle, mais bien celle d’une agence gouvernementale secrète subissant l’invasion d’une force extra-dimensionnelle. Remedy tisse un univers complexe aux récits multiples vécus à travers les yeux d’un unique protagoniste doté de pouvoirs paranormaux. Enfermée dans The Oldest House, les immenses locaux de ladite organisation, notre héroïne affronte une menace surnaturelle sur fond de mystères entourant ce lieu singulier. Certes minimaliste, ce contexte fait naître une irrépressible envie d’en savoir plus et de parcourir ce complexe fraîchement abandonné.

Control - Un TPS surnaturel pensé comme un Metroidvania

Le scénario délaisse la linéarité habituelle des productions du studio et repose sur une narration décousue propice aux spéculations et aux interrogations. Seule la progression apporte son lot de réponses et de questions au cours d’une aventure mise en scène par le gameplay. Control confie les rênes de l’histoire aux joueurs qui découvrent au gré de leurs pérégrinations les secrets du Bureau via divers enregistrements audio ou vidéos, et Remedy compte bien exploiter ce filon en disséminant le lore et les événements à travers un dédale de salles et de couloirs. Et la présence de choix lors des dialogues accentue cette volonté de donner à Jesse Faden, et donc aux joueurs, les pleins pouvoirs.

Control - Un TPS surnaturel pensé comme un MetroidvaniaControl - Un TPS surnaturel pensé comme un Metroidvania
Control - Un TPS surnaturel pensé comme un Metroidvania

L’ombre de Quantum Break plane sur Control de par son amour transi pour le béton, les surfaces monochromes et son architecture industrielle. Cependant, réduire ce TPS à cette simple comparaison ne saurait lui faire honneur. Les décors, partiellement destructibles, volent en éclat au moindre accrochage sous l’impulsion d’une héroïne aux pouvoirs destructeurs. Le visuel rend justice à cette débauche de puissance sous une pluie d’effets aguicheurs à même de retranscrire toute la puissance et l’intensité qui se dégage des affrontements. Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Control - Un TPS surnaturel pensé comme un Metroidvania

Il se dégage de ce Bureau Fédéral un semblant de feu Black Mesa (Half-Life) qui n’est pas pour nous déplaire… bien au contraire. Derrière la simplicité de ces amas de béton s’impose une atmosphère pesante, une brutalité géométrique. Les artistes parviennent à faire cohabiter le commun et l’étrange en un lieu coupé du reste du monde aux environnements surprenamment variés (laboratoire parapsychologique, machineries, bureaux, sous-sol envahis par la végétation…). Control joue avec nos sens et notre perception de ce qui est ou devrait être par l’intermédiaire de variations en temps réel d’un même lieu ainsi que l’existence d’un plan astral, source de créativité et de désorientation. Sous de multiples formes, cette autre dimension happe Jesse Faden et ne la relâche que sous certaines conditions.

Making-of de Control sur The Oldest House

Chargement de la vidéo Control Making-of

Explorer l'imprévisible

Control - Un TPS surnaturel pensé comme un Metroidvania

Remedy s’aventure en terrain inconnu avec Control en délaissant la linéarité de ses précédentes productions. Le studio qualifie lui-même ce TPS de Metroidvania et cela n’est en rien exagéré. La totalité de l’expérience repose sur l'exploitation d'un monde intrigant et l’obtention de nouvelles capacités permettant à la directrice du Bureau Fédéral de Contrôle d’atteindre de nouvelles zones jusque-là inaccessibles. Control ne prend jamais le joueur par la main, mais sème ici et là des indices essentiels. Un sentiment de liberté en émane, celui de se balader à l'envie au coeur d’un univers enclin à évoluer et à se corrompre, ou bien de choisir une mission (principale ou secondaire) et de la compléter à condition de posséder l'aptitude requise.

Control - Un TPS surnaturel pensé comme un Metroidvania

L’espace est ici le jouet des créateurs et le joueur un pantin cherchant tant bien que mal à contrôler un environnement fluctuant. La verticalité et la complexité des niveaux mettent à l’épreuve un sens de l’orientation souvent chahuté. Le labyrinthique Bureau est un lieu idéal pour mettre à profit les pouvoirs télékinésiques de l’héroïne à commencer par la lévitation sans laquelle l’exploration reste clouée au sol. La progression passe forcément par la découverte de chaque lieu, de chaque recoin. Il faudra couvrir les différents secteurs, apprendre à les connaître et récolter toutes les ressources mises à disposition pour venir à bout d’un périple qui s’annonce dense.

Bande-annonce de Control à l'E3 2018

Chargement de la vidéo Control trailer

Survivre au surnaturel

Control - Un TPS surnaturel pensé comme un Metroidvania

Remedy oblige, il faudra faire parler la poudre pour rester en vie. Et Control y met les formes. Victime de la causalité, Jesse Faden a tout de même du répondant et compte bien mener la vie dure à The Hiss à l’aide de ses fameux pouvoirs paranormaux et de leurs upgrades. Notre héroïne dash instantanément, lévite à plusieurs mètres du sol, se protège avec un bouclier de gravats et utilise le décor comme projectile pour se défendre. Mieux encore, cette dernière peut altérer l’esprit de plusieurs ennemis et les forcer à combattre pour elle. La directrice possède un autre atout dans son holster… une arme de service multi-fonction qui s’adapte à toutes les situations via différentes formes et améliorations à glaner et/ou crafter au fil de l’aventure.

Control - Un TPS surnaturel pensé comme un Metroidvania

La prise en main des aptitudes et de l’arme s’avère d’une efficacité redoutable et surtout déconcertante de facilité. Après quelques échanges houleux, Jesse Faden fend les airs et s’abat sur ses cibles tel l’ange de la mort. Pour lui donner le change, le studio a imaginé un bestiaire de créatures aux comportements et compétences variés obligeant les joueurs à s’adapter et à exploiter au mieux les options qui s’offrent à eux. Et l’intelligence artificielle a spécialement été conçue pour répondre aux besoins d’un Metroidvania avec ses apparitions contrôlées et sa propension à exploiter l’environnement. Control surprend par l’intensité de ses combats et sa faculté à faire ressentir manette en mains toute la puissance de la télékinésie sans complexifier outre mesure le gameplay.

Nos impressions
Control est bien plus qu’une simple “suite spirituelle" de Quantum Break. Remedy souhaite repousser les frontières de la narration par le gameplay en s’appropriant les codes du Metroidvania et pourrait être en passe d’y parvenir. De plus, ce TPS surnaturel conserve l’essence des jeux qui ont fait jadis la renommée du studio finlandais, à savoir l’intensité des gunfights, la maîtrise technique et l’univers sombre et immersif. Il nous tarde de (re)prendre définitivement le contrôle.
Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
26 mars 2019 à 14:00:02
Mis à jour le 26/03/2019
PC PlayStation 4 Xbox One Action Remedy 505 Games
Commander Control
PS4
49.99 €
ONE
49.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
social-disrupt
social-disrupt
MP
le 05 avr. à 11:55

Les gunfights ont l'air viscéraux et les décors sont de toutes beautés.
Il faudrait utiliser ce moteur pour faire une adaptation de BLAME! avec des décors vertigineux et un émetteur à positron surpuissant.

Lire la suite...
Dans_ton
Dans_ton
MP
le 28 mars à 05:14

clairement un des jeux que j'attends le plus

Lire la suite...
Angryash
Angryash
MP
le 27 mars à 14:20

J'espère qu'il y aura un mode photo :)

Lire la suite...
IntoTheFire
IntoTheFire
MP
le 27 mars à 11:00

Entre Remedy et le gameplay c'est une grande histoire d'amour.

Lire la suite...
G1QBni
G1QBni
MP
le 27 mars à 08:33

P'tain le thumbnail du making-off est une vrai photo

Je me suis fait prendre, j'y ai cru un instant

Lire la suite...
Lenox47
Lenox47
MP
le 27 mars à 07:22

Remedy reste un des très rares studios à proposer à chaque nouveau jeu une expérience à la fois unique et originale. Et une fois de plus ils placent la barre très haut. Max Payne était époustouflant et brillamment scénarisé et mis en scène, Alan Wake transpirait la peur et l'hommage à Stephen King avec un gameplay intelligent, Quantum Break m'avait bluffé visuellement et dans sa démarche narrative. Donc forcément, j'ai hâte de poser mes mains sur ce futur bijou !

Lire la suite...
Shark008
Shark008
MP
le 27 mars à 05:50

Considérant que j'ai toujours aimé les jeux de Remedy/Sam Lake je restes bien optimiste pour ce jeux ( même si j'ai un peu peur de me sentir 'seul' dans ce jeux ) en espérant un scénario bien présenté ( les précédents jeux ne brillait pas par leur originalité de base, mais était bien présenté en général ( malgré que j'ai trouvé la fin de Quantum Break un peu faible, mais c'est moi ).

Lire la suite...
superobotaisen
superobotaisen
MP
le 27 mars à 01:05

J'aime pas forcement les precedents jeux de Remedy à part le premier maxpayne mais la ca me plait assrz et c'est prometteur .

Lire la suite...
Commentaire édité 27 mars, 01:08 par superobotaisen
PictureShow
PictureShow
MP
le 27 mars à 00:43

Du Girl Power bien Badass.

Lire la suite...
Solar_Warden
Solar_Warden
MP
le 26 mars à 23:15

J'adore le concept expérimental un peu à la Matrix, un jeu atypique comme on en voit rarement ça promet...

Lire la suite...
Top commentaires
GroundSurprise
GroundSurprise
MP
le 26 mars à 14:20

Honnêtement, c'est très rare que je le fasse mais je sens que je vais le précommander ce Control. D'une part car Remedy est derrière des productions de jeux qui ont fait ma jeunesse (les deux premiers Max Payne, Alan Wake et Quantum Break que j'ai fait tout récemment) et parce que c'est un studio que j'ai réellement envie d'encourager, surtout depuis qu'ils ont compris qu'il leur est important de décliner leurs jeux sur toutes les plateformes et non plus uniquement sur Xbox. Et j'encourage de même toutes les personnes qui sont intéressées par Control de le faire et qui veulent soutenir Remedy.

Lire la suite...
Commentaire édité 26 mars, 14:21 par GroundSurprise
Marleydu73
Marleydu73
MP
le 26 mars à 14:54

Et en plus compatible raytracing à sa sortie, day one également, j'avais beaucoup aimé quantum break perso.

Lire la suite...
Boutique
  • Control PS4
    49.99 €
  • Control ONE
    49.99 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duelist - Link Evolution : l’art du bon duel
    SWITCH
  • Test : Dicey Dungeons : Un Rogue-Like d'une intelligence redoutable !
    PC
  • Test : Madden NFL 20 : Sobre mais robuste
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce