Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Billet : L'innovation dans le jeu vidéo est plus discrète mais toujours présente

News débat et opinion
Billet : L'innovation dans le jeu vidéo est plus discrète mais toujours présente
Billet : L'innovation dans le jeu vidéo est plus discrète mais toujours présente
Partager sur :

Si l'on se focalise sur les sorties les plus marquantes de cette année, nous pourrions facilement croire que l'innovation n'est plus ce qui dicte les lois de l'industrie du jeu vidéo. Et pourtant, la prise de risque, et l'innovation, même minime existe bel et bien si l'on prend la peine de la chercher.

Billet : L'innovation dans le jeu vidéo est plus discrète mais toujours présente

Assassin's Creed, Red Dead Redemption, God of War, Marvel's Spider-Man, FIFA, Call of Duty, Battlefield, Far Cry 5... les AAA de 2018, et même ceux de l'an passé, serait-on tentés de dire, ne sont pas de nouvelles IP et, au-delà des considérations qualitatives des jeux précités, ces franchises ont aujourd'hui au moins un épisode précédent, quand ce n'est pas beaucoup plus. C'est un constat que l'on peut certes déplorer, mais finalement, l'absence de grandes prises de risques peut aussi se concevoir. Les budgets engagés par les plus gros studios de développement deviennent tout simplement pharaoniques et il est plus confortable de se concentrer sur des registres dont on est sûrs qu'ils trouveront acheteurs que d'investir une grande quantité d'argent dans un concept abscons qui pourrait s'avérer un échec public, sans doute plus important qu'un échec critique.

Malgré tout et en dépit des arguments en faveur de la sécurité, difficile de ne pas sentir parfois un sentiment de stagnation. Même lorsque l'innovation est au service d'un nouveau regard sur une franchise, comme c'était le cas avec le très bon Asssassin's Creed Origins, la routine s'installe assez vite et le degré de nouveauté prend du plomb dans l'aile, comme l'a prouvé le néanmoins réussi Assassin's Creed Odyssey. Et si les licences bien installées sont un peu frileuses en matière d'innovation, cela pourrait laisser à penser que tout a déjà été inventé et qu'à terme, nous n'aurons le droit qu'à de menues nouveautés ou éventuellement une simple amélioration ou réinterprétation de ce qui existe déjà.

Billet : L'innovation dans le jeu vidéo est plus discrète mais toujours présenteBillet : L'innovation dans le jeu vidéo est plus discrète mais toujours présente

Alors certes, le média prenant de l'âge, il devient compliqué de proposer un concept complètement révolutionnaire. Mais il n'est pas indispensable de chercher un bouleversement total des règles établies pour créer quelque chose d'inédit. L'audace d'un concept ou l'intelligence d'une réinterprétation peut suffire à réinventer la manière de percevoir le jeu vidéo ou un genre en particulier. Et c'est souvent du côté de la scène indépendante ou du moins vers les studios aux moyens et effectifs modestes qu'il faut se tourner. Si l'on jette un regard sur l'année qui vient de s'écouler, les titres salués pour leur originalité n'étaient pas les AAA, encensés pour d'autres raisons, leur sublimation de la technique ou de la scénarisation par exemple, mais pas celle de l'audace.

Billet : L'innovation dans le jeu vidéo est plus discrète mais toujours présente

Subnautica, par exemple, n'a pas inventé le jeu de survie et a adopté des mécaniques déjà bien connues de celles et ceux amateurs du genre dont Steam, notamment, nous abreuve depuis des années. Et pourtant, il est parvenu à corriger les travers que l'on peut trouver chez de nombreux représentants du genre. Outre l'originalité du propos lui-même, un jeu de survie sous-marin, Subnautica a su se réapproprier et sublimer le jeu de survie. Un monde façonné à la main excluant la frustration de l'aléatoire, une interface exemplaire de limpidité, un scénario avec un début et une fin qui n'oublie pas pour autant les éléments de sandbox... corriger les défauts d'un genre et le reprendre à son compte permet de le réinventer, c'est en soit une preuve d'innovation. Le constat est également valable pour un Frostpunk, qui a posé un regard neuf sur le jeu de gestion, que ce soit dans le propos, sombre, ou la construction circulaire justifiée par le scénario du jeu et dont découlent des mécaniques de gameplay inédites dans ce registre. Un Double Kick Heroes a de son côté posé un regard atypique sur le jeu de rythme, en proposant une bande son Metal tendance bien dégagée derrière les oreilles, ce qui est assez rare pour être souligné, mais également en axant son gameplay sur les patterns de batterie tout en saupoudrant le tout d'élément de shoot'em up.

Billet : L'innovation dans le jeu vidéo est plus discrète mais toujours présente

L'innovation peut également être visuelle, comme l'a démontré le très étonnant 11-11 : Memories Retold, qui a adopté une esthétique impressionniste terriblement originale et audacieuse, conférant à son propos un côté intemporel. Plus tranché encore, et plus parlant lorsqu'il s'agit de trouver un exemple prouvant que non, tout n'a pas encore été fait : Return of the Obra Dinn. Outre son aspect rétro soigné et l'incroyable dynamisme qui se dégage de certaines scènes pourtant figées, c'est par son approche du jeu d'enquête que le titre de Lucas Pope a impressionné plus d'un joueur.

Et en effet, l'univers indépendant subit sans doute moins de pressions et est soumis à moins d'obligations de résultat d'actionnaires, par exemple, lui autorisant une liberté de création plus exacerbée que chez les AAA. Cependant, il est regrettable que les studios de plus grande envergure, composés d'un grand nombre d'individus au vrai potentiel créatif, ne prennent pas plus de paris risqués. Espérons que l'industrie en général emboîtera le pas aux plus novateurs pour faire évoluer et aussi réinventer un média qui, par son essence même, ne devrait pas rester dans la stagnation.

Billet : L'innovation dans le jeu vidéo est plus discrète mais toujours présente
Profil de [87],  Jeuxvideo.com
Par [87], Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
dimit34
dimit34
MP
le 21 déc. 2018 à 10:52

Réaliser un jeu sans bug et sans DLC, serait la plus grande innovation vidéoludique

Lire la suite...
jaiden
jaiden
MP
le 20 déc. 2018 à 11:59

Vous sous entendez que le jeu video part en crise comme on constate que l innovation devient compliqué apres la mode BR la stagnation ? Et combien de temps ?

Lire la suite...
denjedi
denjedi
MP
le 19 déc. 2018 à 08:46

J'entends et je lis beaucoup de choses sur l'incapacité notable des grands studios à l'innovation. Mais peut-être est-il utile de se tourner aussi coté utilisateurs/consommateurs ? : Lorsque l'on regarde les chiffres de ventes annuels, il est consternant de constater que l'on retrouve toujours les mêmes grosses licences dans les tops 10, les joueurs semblent se satisfaire de cette stagnation créative, se réfugiant volontiers derrière le voile vertueux de l'immersion scénaristique ou de la qualité graphique. Entendons bien que ces derniers éléments ne sauraient briller par leur absence dans l'appréciation d'un bon jeu, néanmoins, ces dernières années, il me semble qu'ils restreignent le développement au seul critère cinématographique, ce qui me parait dommageable et restrictif à la qualite globale de notre loisir préféré.

Lire la suite...
Laast
Laast
MP
le 18 déc. 2018 à 21:24

Quoi qu'il en soit, quand il s'agit d'innover pour prendre les joueurs pour des vaches à lait, là par contre les studios ont une imagination sans limite.

Lire la suite...
ha_bon_onche
ha_bon_onche
MP
le 18 déc. 2018 à 20:32

Je suis totalement d’accord avec certains commentaires ici présent mais les développeur on les moyens de produire des jeux « indépendants » ou ils pourraient prendre leurs risques et tenter de nouvelles choses

Lire la suite...
pat59200
pat59200
MP
le 18 déc. 2018 à 12:37

Un article sur l'innovation dans le jeu vidéo qui n'évoque même pas Star Citizen... :-(

Lire la suite...
ValerioFluo
ValerioFluo
MP
le 18 déc. 2018 à 09:33

C'est quand même affligeant de voir que les gros studios qui auraient les moyens de faire et de tenter des choses novatrices, et proposer des expériences dépaysantes, se reposent sur leurs lauriers en faisant le strict minimum, et en sortant des jeux très médiocres au niveau de l'expérience, bien souvent un gameplay générique déjà vu partout, un scénario qui ne brille pas par son écriture, voire pas du tout de scénario et uniquement du multi, et tentent toutes les combines possibles pour nous faire passer à la caisse encore et encore bonjour les jeux en kit et autres pay to win.
La majorité de leur budget part en com, au lieu d'être au service de la technologie et du fun (bonjour les IA qui n'ont pas évoluées depuis 2 générations de console).
Quand est-ce que les gamers arrêteront de les enrichir tels des vaches à lait en achetant day one leurs daubes insipides pour leur faire comprendre, que c'est fini de déconner??
Je compte les jeux qui m'ont réellement surpris ou marqués durant cette génération, sur les doigts d'une main à peine.

Lire la suite...
Commentaire édité 18 déc. 2018, 09:36 par ValerioFluo
morcook1
morcook1
MP
le 18 déc. 2018 à 08:38

les AAA de 2018, et même ceux de l'an passé, serait-on tentés de dire, ne sont pas de nouvelles IP
Encore un article qui prend pas en compte Spidey par exemple (nouvelle IP) et il doit y avoir d'autre.
Dreams un AAA est sur le point de sortir sa beta, vu le concept j'pense que ça serait difficile de prendre plus de risque de la part d’éditeur (malgré une comu déjà bien fourni).
Par contre, même s'il est bon ASCD Odyssey s'est paré d'un 18 alors qu'effectivement les mécaniques innovante provenait d'ORIGIN, les gamers s'y sont pas trompé en le mettant à 16.
Article honnête & rapide sans trop s’étaler qui se lit encore mieux au café le matin.

Lire la suite...
spec_oups
spec_oups
MP
le 18 déc. 2018 à 08:33

Alors certes, le média prenant de l'âge, il devient compliqué de proposer un concept complètement révolutionnaire.

Lol. Le jeu vidéo est un média encore très immature, il y a énormément de choses à explorer.

Lire la suite...
L-M-A-A
L-M-A-A
MP
le 18 déc. 2018 à 01:07

Pour faire court.
L'innovation tout le monde en veut, tout un chacun voudrait en être capable, mais personne ne veut sortir de sa zone de confort et payer de sa poche ou de sa personne pour cela.

Pour faire long.
Il y a une part "d'hypocrisie" chez chacun des acteurs du monde des jeux vidéo.
Le gamer lambda (ouai je généralise et jme moque que ca te vexe cher lecteur qui se sent concerné), veut de l'originalité, de nouveaux concept narratifs, des dialogues de ouf qui marquent la mémoire au fer rouge, des univers graphiques jamais vu auparavant, une IA qui peut se faire passer pour un humain, un gameplay qui réinvente la roue du "Headshot" à chaque fois. Du moins c'est ce que le gamer lambda affirme publiquement, moi je dit aussi que je veux une licorne, la paix dans le monde et être dictateur sur une île des bahamas hein.
Alors les développeurs Indé ( qui au fond sont ou étaient aussi des gamer) se creusent les méninges, s'inspirent, cherchent, expérimentent tentent et on est bien forcé de l'admettre nous envoient hors des sentiers battus, mais pourtant....
Par manque de moyens, de talents ou tout simplement de savoir faire ces nouveaux chemins sont souvent trop boueux et tortueux pour être praticable. La vision originale des développeurs indé se produit au dépend de règles de base. Ca doit être visuellement de potable à magnifique, ca doit être fun et ca ne doit pas être répétitif.

-Très sympa cette toile, ces couleurs, la vision de l'artiste, tout simplement génial!
-Tu l'accrocherais dans ton salon?
-euh non, faut pas déconner !

Le gamer visé par l'achat n'a que 8 heures de libre dans sa journée, il roule pas forcément sur l'or et il doit aussi optimiser son temps de jeu en jonglant entre toute les jeux déjà acheter mais pas encore fini voir entamé. Le gamer lambda n'a donc pas que ca à foutre et il devient de plus en plus exigeant, avec des goûts de plus en plus pointus, et donc pour mieux optimiser sa facon de jouer il se fixe avec le temps sur des genres, des codes visuelles et narratif établi depuis longtemps. Sortir de son pré carré est parfois amusant mais on y revient toujours.

Et ca, les grand éditeurs, distributeurs avec leurs armées de développeur et directeurs marketing le savent très bien. La critique envers ces grands groupes pour leur pratiques commerciales est très acerbe mais elle est proportionnellement inverse aux chiffres de vente. Des produits formatés au coûts pharaonique pour plaire au plus grand nombre même vaguement juste assez pour se faire acheter, tout en laissant une petite fenêtre ouverte pour quelque créatifs histoire de dire... voila regardez les gars on apporte de l'innovation!
Et ca marche bien pour eux, et honnêtement n'importe qui ici ferait de même s'il était à la tête d'un de ces groupes. 1200 employés à payer, assurer le bilan annuel, jongler entre les différent projets qui semblent tous plus ou moins prometteurs, assurer la liberté artistique tout en évitant que le développement d'un jeu ne devienne un gouffre financier, promettre que tout se passera comme sur des roulettes alors que le dévelloppement du jeu X est une catastrophe, rassurer les fans avec leur désire et demandent totalement contradictoire tout en essayant de trouver un nouveau publique etc...

Et ces editeurs et distributeurs financent (grâce à vous) le tout par d'immenses campagnes de communication, qui retombent d'une manière ou d'une autre dans les médias.
Jeuxvideo.com par exemple, qui est aussi tiraillé entre le besoin de faire du chiffre avec des clics sur des infos de jeux se vendant à x millions d'exemplaires et la mission de neutralité journalistique en promouvant l'originalité de bon jeu qui n'ont pas la capacité financière de passer sur le radar médiatique. Je vous laisse deviner ou penche la balance.
Tout cela à bien sur une incidence sur la perception du gamer lambda...et la on repart depuis le début.
On veut bien de l'innovation à condition qu'elle obeissent à des critères bien connus.

Lire la suite...
Top commentaires
ryvv
ryvv
MP
le 17 déc. 2018 à 18:44

Une innovation sur laquelle ça serait bien de se pencher, c'est l'amélioration de l'IA. Sans demander des réactions humaines, ça serait sympa d'avoirs des PNJ qui ne sont plus con comme des planches ^^

Lire la suite...
keiku
keiku
MP
le 17 déc. 2018 à 18:28

on ne demande pas spécialement d'innover mais juste de ne pas mettre le visuel en avant en dépit du gameplay ce que le AAA n'arrive plus a faire...

D'ailleurs les innovation ne sont pas toujours bonne (voir les dlc et le reste...), pour moi l'innovation va de pair avec la maitrise une foi le gameplay assez profond, on améliore le scénario , les musique , le visuel...

et on obtient au chef d’œuvre, mais actuellement j'ai l'impression que quand on augmente 1 point on baisse les autres, ainsi les AAA on un visuel exelent et un gameplay insipide tandis que les indé mette le gameplay en avant en laissant les graphisme de cote sauf ceux qui font des DA sublime mais généralement ceux la propose un gameplay minimaliste...

et quand de temps en temps on arrive a combiner les 2 on a comme par exemple hollow knight un chef d’œuvre qui n'a pourtant pas couter 200 million a faire

Lire la suite...
Boutique
  • Fire Emblem : Three Houses - Edition Limitée
    99.99 €
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    292.49 €
  • New Super Mario Bros. U Deluxe
    53.50 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
Jeuxvideo.com