Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

Comment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratif

News jeu
Comment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratif
Comment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratif
PS4 PS3
Partager sur :

Le 6 décembre dernier, God of War coiffait Red Dead Redemption II sur le poteau et s’adjugeait le titre de jeu de l’année 2018. Une récompense qui survient 9 ans après celle obtenue par Uncharted 2 : Among Thieves, précédent titre dans le giron de Sony Worldwide Studios à remporter la palme suprême dans ce que nous appelions encore les VGX. Ajoutées aux nombreuses autres nominations et récompenses attribuées notamment à Naughty Dog ou Santa Monica ces dernières années, cette victoire confirme la réussite de la stratégie opérée par Sony depuis maintenant plus d’une génération : orienter ses AAA sur la voie du jeu d’action narratif.

S’il voit s’affronter Sony, Nintendo et Microsoft depuis maintenant 3 générations, le marché des consoles de salon est également marqué par un choix majeur opéré par les trois constructeurs : se distinguer pour mieux régner. La stratégie est limpide pour Nintendo, qui s’est appuyé sur des expériences hardware originales (motion gaming, console hybride) et des licences fortes et installées en grande partie reconnues pour la qualité et l'efficacité de leurs mécaniques de jeux. Microsoft et Sony ont fait le choix du réalisme et de la course à la puissance, et se différencient donc majoritairement par le choix de leurs productions exclusives. Pour Microsoft, sans évoquer pour le moment - nous y reviendrons - les nombreux studios récemment rachetés, la tendance était ces dernières années plus du côté des expériences en ligne ou connectées, basées sur un héritage fort de genres phares de l’arcade voire des années 90. Vous l’aurez compris, c’est donc sur les jeux solos que Sony s’est majoritairement orienté, et plus particulièrement dans des expériences narratives à gros budgets venant lorgner sur des réalisations dignes du cinéma. Mais quelle est l’origine d’un tel choix ?

Naughty Dog et Quantic Dream, les pionniers

Comment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratif

Pour remonter aux sources de ce qui est devenu une véritable tendance au sein des studios de Sony, un bref voyage dans le passé s’impose. Début 2005, alors que la PlayStation 3 est sur le point d’être dévoilée par Sony, Naughty Dog est dans une période charnière. Evan Wells et Christophe Balestra veulent orienter le studio dans un nouvelle direction pour proposer des productions plus matures que celles qui ont fait la renommée des développeurs californiens. Crash Bandicoot et Jak And Daxter ont fait les beaux jours des deux premières générations de consoles PlayStation, mais c’est un tournant plus réaliste qui s’amorce avec l’arrivée quelques mois plus tard du premier Uncharted, pour lequel l’emphase est mise sur les personnages et l’histoire. Ce que souligne Josh Scherr, l’un des auteurs phares des jeux récents du studio :

C'est quelque chose que nous avions imaginé - particulièrement en 2005, 2006 quand nous avons commencé le développement - comme une envie découlant de la majorité des jeux vidéo disponibles à l'époque. Nous voulions réellement raconter, pas uniquement faire quelque chose de sensationnel dans le style action-aventure, mais aussi essayer de développer des personnages pertinents, amusants et avoir une histoire qui vous tire durant tout le jeu.

Comment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratif
La motion capture, nouvel atout de la narration vidéoludique au milieu des années 2000.
L’arrivée de nouveaux supports techniques et l’amélioration du matériel existant a d’ailleurs permis de considérables avancées au tournant du 20e et 21e siècle. Cinématiques 3D, support CD favorisant l’implantation de pistes audios plus riches ou même passage à la HD ont - entre autres - permis un rapprochement progressif du média avec une réalisation plus cinématographique, l’enrichissant par rapport aux standards habituels de l’industrie. Sur PlayStation 3, cette mouvance est donc parfaitement incarnée par Uncharted premier du nom, qui profite pleinement de la technologie de la motion capture pour proposer des animations nettement au dessus de celles du marché à son lancement. Un nouvel outil au service de la narration qu’un autre studio proche de Sony va également mettre à contribution.

Si Naughty Dog est dans le giron de Sony Worldwide Studios depuis 2001, Quantic Dream reste aujourd’hui encore un studio externe à la marque, mais devenu l’un des partenaires privilégiés de cette dernière depuis maintenant plus de 10 ans. Heavy Rain, Beyond Two Souls et Detroit Become Human sont ainsi exclusivement sortis sur les deux dernières générations de consoles Sony. Après avoir signé une performance remarquée sur la motion capture du film Immortal puis développé son goût pour l’interactive drama via Fahrenheit, le studio français offre une nouvelle production étonnante en 2010 via Heavy Rain. Un an après le triomphe critique et commercial du second Uncharted, l’oeuvre vient confirmer le nouvel appétit de Sony pour la mise en avant d’exclusivités narratives, bien que les deux titres exploitent l’idée via des genres différents.

Une tendance contagieuse

Curieusement, ce n’est qu’avec la fin de la PlayStation 3 puis l’arrivée de la PlayStation 4 que la tendance va réellement s’étendre au reste des studios. Naughty Dog continue son petit bonhomme de chemin en proposant une deuxième licence (The Last of Us) et Quantic Dream conserve le même style en changeant à chaque fois d’univers. D’autres studios stars de Worldwide Studios viennent alors s’inviter à la danse, comme Guerrilla Games qui laisse de côté sa série de FPS - ayant déjà un penchant pour l’aventure solo narrative - Killzone pour se lancer dans un action RPG en monde ouvert à l’univers riche et au scénario soigné : Horizon Zero Dawn. Le temps d’une production exclusive à la PlayStation 4, Insomniac Games a également signé un retour remarqué cette année via Spider-Man, que nous attendions davantage comme un titre au gameplay ciselé qu’un jeu aussi accompli en terme de mise en scène et d’intensité narrative. Enfin, difficile de passer à côté de la nouvelle formule de God of War, avec son plan-séquence intégral et son histoire intimiste accompagnée de quelques twists majeurs qui en font là aussi l’un des titres les plus remarqués de ces dernières années.

Days Gone, Ghost of Tsushima et Death Stranding

Comment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratifComment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratifComment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratif

Tous ces changements ont d’ores et déjà inspiré l’équipe de Sucker Punch, qui va laisser de côté les funs et spectaculaires inFamous pour s’orienter sur un open world au coeur du Japon médiéval : Ghost of Tsushima. Il en est de même pour Days Gone, qui sera lui la première véritable expérience AAA de Bend Studios et semble déjà lorgner sur une formule ayant fait la renommée de The Last of Us. En dehors des studios partenaires, le retour de Hideo Kojima aux affaires via Death Stranding se fera également en exclusivité sur PlayStation 4. Reconnu pour son amour du cinéma, son goût de la mise en scène et sa capacité à créer des scénarios complexes, le créateur japonais profite également de ses liens forts avec la marque PlayStation pour venir s’inscrire dans la nouvelle mouvance du groupe. Enfin, l’attente est également des plus fortes autour de The Last of Us Part II, projet phare de Naughty Dog qui se révèle à pas feutré via des trailers déjà marquants.

Vers plus de diversité ?

De productions AAA narratives régulières, mais encore éparses, Sony est passé à un éventail riche en quantité sans délaisser pour autant le niveau de qualité exigé. Mais pour Michael Denny (Senior Vice President à Sony Computer Entertainment Europe), l’orientation des studios historiques de Sony n’est pas forcément liée à une envie de ces derniers de se calquer sur un modèle narratif :

Comment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratif

Je pense que quand vous échangez avec des studios créatifs, et les leaders inspirés de ces studios, la question qui revient le plus souvent concerne davantage le fait d’être ou non arrivé au bout d’un concept, d’être au sommet, lorsque il est temps de réfléchir à une nouvelle licence. Tout le monde aime les nouveaux concepts et la nouveauté fait partie intégrante de l’industrie donc par exemple, un studio tel que Guerrilla a longtemps travaillé sur Killzone, et ils ont ensuite voulu saisir l’opportunité, pas seulement de réaliser une nouvelle licence, mais d’aller aussi sur un nouveau genre, ce qui est excitant mais également difficile.

La nouveauté, la notion de défi et le désir de proposer des titres reprenant le modèle des mondes ouverts qui ont le vent en poupe sont donc donc des concepts plus forts que celui de vouloir orienter tous les studios sur la voie des productions narratives à grande échelle. L’argument s’entend, même si les titres concernés n’ont pas tous systématiquement opté pour le choix de l’open world, le facteur commun restant encore une fois l’envie de proposer des univers enrichis, immersifs et scénarisés avec soin. Si les exclusivités PlayStation lorgnent à ce point sur ce modèle, c’est aussi pour Michael Denny tout simplement une question d’expérience et d’évolution logique des studios :

Je crois que tout cela vient du fait que beaucoup de nos studios ont eu l’expérience, pendant les 15 ou 20 dernières années, de la création de jeux d’action narratifs. Donc chaque jeu qui sort, qu’il vienne de Naughty Dog, Santa Monica ou Guerrilla, leur permet de s’améliorer et de parfaire, au delà du genre, leurs connaissances dans la création de licences avec une narration forte.

Comment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratifComment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratif

Sony n’entend toutefois pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Preuve en est, la division Computer Entertainment de la firme propose aussi depuis quelques années un catalogue enrichi autour de son offre en réalité virtuelle, ainsi qu’une gamme Playlink destinée à un public plus occasionnel. Avec PixelOpus ou Media Molecule, Sony Worldwide Studios prend aussi le temps de s’adresser à des joueurs friands d’expériences plus originales, créatives et davantage portées sur la dimension artistique que le grand spectacle. S’il n’a pas fait récemment fait d’acquisition ou créé un nouveau studio dédié spécifiquement aux jeux, le groupe a déjà une vision très claire de la manière dont il souhaite intégrer et travailler avec des nouveaux venus. Plus que le genre ou la direction envisagée, c’est en fait le potentiel d’excellence et la vision du studio qui les intéressent :

À mes yeux, le point le plus important quand nous discutons avec des studios qui souhaitent créer pour Worldwide Studios ou PlayStation, c’est qu’ils aient une vision forte, claire et passionnée de ce qu’ils souhaitent faire et, car nous sommes ici pour les soutenir d’une certaine façon, que le contact passe afin que nous puissions envisager de discuter à l’avenir. Il essayent généralement de nous dévoiler un prototype pour rendre leur idée plus explicite et montrer sur quoi elle pourrait elle déboucher. Nous essayons alors de bâtir sur celle-ci pour s’assurer que quelle que soit l’idée, ils puissent la réaliser de manière à rendre l’ensemble excellent ou de la plus haute qualité possible. Tout ceci part d’une vision passionnée.

Un oeil sur la concurrence

PlayStation est devenu une référence du AAA narratif grâce, dans un premier temps, à un concours de circonstances. L’évolution technique du marché lui a offert plus d’outils pour s’orienter dans cette direction, les succès du revirement de Naughty Dog puis l’intégration de Quantic Dream au milieu des années 2000 ont validé ses premiers essais majeurs en la matière, et le positionnement différent de ses concurrents l’a conforté dans l’envie de continuer dans cette direction. Dans un second temps, cette mouvance se marie bien avec les autres tendances de genre et de game design du marché et valide le goût qu’ont souvent eu les studios majeurs de Sony Worldwide Studios pour les productions proposant le plus souvent un mode solo scénarisé.

Comment PlayStation est devenu l'eldorado du AAA narratif

Reste à voir si la dynamique sera toujours ascendante sur la génération suivante, puisque son concurrent principal qu’est Microsoft a été particulièrement actif sur le rachat de studios en 2018 : Ninja Theory (Hellblade), PlayGround Games (Forza Horizon), Undead Labs (State of Decay), Compulsion Games (We Happy Few), Obsidian (Fallout : New Vegas) et inXile (Wasteland 2). 4 des 6 studios sont plutôt orientés sur des titres solos dotés d’une vraie dimension narrative. Il faut ajouter à ces acquisitions la création d’un nouveau studio nommé The Initiative avec Darrel Gallagher, l’ancien chef de Crystal Dynamics (Tomb Raider) à sa tête, et le tournant pris par la deuxième équipe de Playground Games qui travaille sur un RPG en monde ouvert. La concurrence sera donc rude dans les années à venir. Plus qu'un constructeur, le grand gagnant de la prochaine génération pourrait donc bien être le joueur amateur du genre.

Profil de Kaaraj,  Jeuxvideo.com
Par Kaaraj, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Adynaton33
Adynaton33
MP
le 19 déc. 2018 à 09:31

Quelques exclues Sony 2019/2020 (mais pas sur PC) ...

Friend & Foe : Vane.
Media Molecule : Dreams.
Vanillaware : 13 Sentinels : Aegis Rim.
Sony IE : MLB The Show 19.
Compile Heart : Arc of Alchemist.
Sonnori Corp : White Day 2 : Swan Song.
SNK : Samourai Spirits.
Bend Studio : Days Gone.
Compile Heart : Dragon Star Varnir.
Compile Heart : Death End re;Quest.
SCE Cambridge : MediEvil HD.
PixelOpus : Concrete Génie.

PlatiniumGames : Granblue Fantasy Relink.
Yuke's Media : Earth Defense Force : Iron Rain.
Oasis Games : Monkey King: Hero is back.
Sega : Judgement.
Kojima Prod : Death Stranding.
Red Entertainement : GunGrave G.O.R.E.
Suker Punch : Ghost of Tsushima.
Cygames : Project Awakening.
Koei-Tecmo : Nioh 2.
Naughty Dog : TLOU-Part II.
Sega : Yakuza 7.
Michel Ancel : Wild.
Ect, etc ...

Lire la suite...
Commentaire édité 19 déc. 2018, 09:35 par Adynaton33
Raohl
Raohl
MP
le 17 déc. 2018 à 22:47

Sony à bien compris que les joueur paieront pour un multi... À chiez 60 putain d'euros l'année merci Sony et surtout merci le xbox live et maintenant merci nintendo

Lire la suite...
Commentaire édité 17 déc. 2018, 22:47 par Raohl
Lee-S
Lee-S
MP
le 17 déc. 2018 à 17:40

On met le Top 20 - Top 50 des "meilleurs jeux de tous les temps" aucun ne sera un jeu multi (en tout cas le mode multi sera bien secondaire) World of Warcraft est une exception, quand t'achète un jeu a 59,99 ou 69,99 tu t'attend a quelques chose qui va envoyé du lourd alors que le multi y'a jamais de surprise en général

Lire la suite...
Gozerlegozerien
Gozerlegozerien
MP
le 17 déc. 2018 à 12:34

J'adore ces sujets, on peut faire une belle moisson de BL :ok:

Lire la suite...
Lepers_Julien
Lepers_Julien
MP
le 17 déc. 2018 à 12:02

Le public PlayStation n'est pas adepte d'un gameplay exigeant.
Sony l'a bien compris et propose donc des jeux ou le joueur est plus spectateur qu'acteur. Dommage mais ça explique l'inexistence d'esport sur la machine japonaise.

Lire la suite...
darkcity2
darkcity2
MP
le 17 déc. 2018 à 11:03

Personnellement, je m'immerge plus facilement dans un jeu scénarisé avec une belle (voir magnifique) mise en scène/ambiance qu'un jeu multi. Mes derniers coups de cœur (GOW et Horizon). Donc très content que ces exclus (U4 et TLOU entre autres) soient sur PS4. Les jeux multis (GTA, FORNITE, WARFRAME etc...) sont disponibles sur toutes les plateformes (ou presque), quel serait l'intérêt d'avoir différentes consoles sinon? encore un article favorisant le fiel de certains internautes...

Lire la suite...
webedia-killer
webedia-killer
MP
le 17 déc. 2018 à 10:24

Même avec internet et Twitch tu as encore des gens qui croient que Tlou, Uncharted 4 ou GOW sont des films interactif. Mais bon je disais le même genre de connerie avant d'acheter une console sony et de poser les mains sur ces jeux pour ça que je peut comprendre certains individu. Le seul "jeu cinéma" si on peut appeler ça comme ça c'est Heavy Rain et encore j'ai passé énormément de temps pour faire le platine et j'ai prit du plaisir car ce genre de jeu est rare mais plaisant a faire a petite dose.

Lire la suite...
kurapika666
kurapika666
MP
le 17 déc. 2018 à 10:06

sauf que quand on voit les 10meilleures ventes de la ps4, on se rend compte que c'est des jeux qui sont pas les plus demandés...

Les joueurs ps4 préférant GTA / call of / fifa

Lire la suite...
Vin-cy
Vin-cy
MP
le 17 déc. 2018 à 09:53

Voilà pourquoi je n’achete pas de ps4... Car à part ses exclues solo jetables, aucun jeu exclue multi de qualité.

Or pour moi les jeux multi présentent un intérêt infiniment plus grand que n’importe quelle aventure dirigiste solo (souvent prétexte à pondre un gameplay bien nul)

Lire la suite...
DarkPudgeSinge
DarkPudgeSinge
MP
le 17 déc. 2018 à 09:50

Les niaises qui passent plus de temps manette posée qu'en jeu. Entre les installations interminables, les MàJ pas du tout transparentes, les jeux narratif à en devenir chiant. Et ce budget là est perdu au détriment du jeu. Dommage.

Et le plus triste c'est la perte de la course à la puissance sur cette génération, encore, là où la X a mis des petites claques humiliantes à la pro dont la 4K est réservée aux menus.

Lire la suite...
Top commentaires
[V]entus
[V]entus
MP
le 14 déc. 2018 à 16:56

Souvenez-vous de Microsoft qui disait... "Le multi c'est l'avenir du monde vidéoludique"

En voilà, une grosse erreur de leur part, je suis pas là pour descendre Microsoft car, c'est trop facile, nous savons déjà que cette gen aura été un échec pour eux.

Mais, il semblerait que la prochaine gen de console Microsoft proposera son lot de jeux solo, la concurrence sera rude ou pas.

Rendez-vous dans quelques années.

Lire la suite...
LADY__GAGA
LADY__GAGA
MP
le 14 déc. 2018 à 16:54

Aucun des jeux cités n 'est un jeu narratif a part Détroit :non2: ce sont simplement des jeux à la narration soignée.
JV.com avec votre titre polémique vous donnez du grain à moudre aux anti-ps4 qui crient sur tous les toits que les exclus Sony sont des jeux où on s'emmmerde et sans aucun challenge alors que c'est tout l'inverse :non2: J'en ai bien chié sur GoW et Horizon en difficulté max :ouch:

Lire la suite...
Commentaire édité 14 déc. 2018, 16:56 par LADY__GAGA
Boutique
  • PlayStation Plus: abonnement de 12 mois | Code Jeu PSN - Compte français
    44.99 €
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    292.49 €
  • Tom Clancy's The Division 2 The Dark Zone Edition (PS4) - Import, jouable en français
    59.99 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Sekiro Shadows Die Twice
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce
  • Dragon Ball Game : Project Z
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
Jeuxvideo.com