Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Billet : Les violences verbales sont le fléau des jeux en ligne

News débat et opinion
Billet : Les violences verbales sont le fléau des jeux en ligne
Partager sur :

L'arrivée d'Internet à haut débit fut une véritable aubaine pour le jeu vidéo, annihilant de plus en plus les distances et frontières entre les gamers. Alors qu'il y a 25 ans, on ne pouvait jouer qu'avec ses proches voisins, il est désormais possible de se fragger entre purs inconnus à travers le monde, et ce en quelques instants. Et tout ça dans la joie et la bonne humeur ? Pas si sûr...

Han, il a dit un gros mot !
Très légère mise en garde, compte tenu du thème de ce billet, vous y trouverez quelques termes insultants à peine censurés. Ils sont présents pour appuyer le propos, mais si cela vous gêne, nous vous invitons à ne pas lire cet article. Notez que comme tous les autres billets, il ne véhicule que l'opinion de son auteur, auquel vous pouvez répondre dans les commentaires ou via Twitter, @Anagund.

Un constat amer

Billet : Les violences verbales sont le fléau des jeux en ligne

Nous y avons tous eu droit : vous jouez tranquillement en ligne à votre jeu préféré quand, sorties de nulle part, les insultes se mettent à fuser à cause d'un frag un poil trop humiliant ou d'une simple erreur de jugement. Vous enchaînez deux headshots miraculeux sur Rainbow Six Siege ? Vous devenez soudainement un « fils de p*te de cheater ». Vous ratez un ballon dans Rocket League ? « sale noob de merde, uninstall ». Des violences verbales qui sont tellement récurrentes aujourd'hui qu'elles font partie de notre quotidien, aussi acceptées que sur le reste du net. Soyons clairs, je ne suis pas là pour apporter une solution à ce problème, car comme vous, je n'en ai pas. Mais je pense qu'il est important de souligner le véritable impact de ce type de comportement.

Billet : Les violences verbales sont le fléau des jeux en ligne

Je sais ce que certains d'entre-vous peuvent se dire en lisant ses lignes. Des choses qui pourraient se résumer en « pfff, petite nature va, c'est la vie, grandis un peu ! ». Ce à quoi je répondrais quelque chose qui pourrait être condensé en ceci : « non ». Faire fi des violences verbales n'est pas la solution. Quand je joue en ligne, c'est pour me détendre, ce qui peut s'avérer compliqué dans un climat de haine palpable. Ceux qui ont joué en ligne lors des débuts d'Internet il y a 20 ans le savent : l'ambiance était beaucoup plus sereine à l'époque. Et c'est justement ce qui est inquiétant aujourd'hui, notamment pour la jeune génération. Voici une question hypothétique : j'ai beau adorer et défendre le jeu vidéo, est-ce que je souhaiterais que mon fils de 8 ans joue à Rocket League en ligne, un jeu pourtant PEGI 3 ? J'en doute fortement. Je ne voudrais pas le soumettre à de potentiels barrages d'insultes, des mots à la puissance inimaginable pour un gamin. Alors que le jeu vidéo est censé, initialement, être un territoire d'amusement, il est parfois difficile de le voir comme tel sur les serveurs online du monde entier et nombreux sont ceux qui préfèrent jouer avec des potes, ou à des titres dont le gameplay ne nécessite pas de communiquer (notamment les jeux 1v1 comme les jeux de cartes par exemple).

Billet : Les violences verbales sont le fléau des jeux en ligne

Il est difficile de vraiment définir ce qui fait du jeu vidéo online des terres hostiles... Pourquoi est-il si fréquent de se faire insulter quand on joue en ligne alors que l'on réussit à acheter du pain sans entendre « C*ka Bl*at » en écho ? En restant très succinct, disons que c'est un constat récurrent quand on parle d'Internet : si vous voulez vraiment entrapercevoir les tréfonds de l'humanité, donnez lui un mégaphone et l'anonymat. Aussi vrai que cette technologie rapproche des gens très éloignés et favorise la communication, elle déshumanise les interactions avec autrui, à travers un écran. C'est beaucoup plus facile de traiter quelqu'un d'enc**é quand on ne voit pas ses réactions et quand on en craint pas les conséquences. Mais justement, puisque l'on parle de conséquences, quelles sont-elles pour le jeu vidéo en tant que média ?

Quel futur ?

Billet : Les violences verbales sont le fléau des jeux en ligne

Outre l'impact personnel, il faut bien comprendre aussi l'impact global de la situation. Beaucoup de gamers se plaignent du traitement des jeux vidéo dans les autres médias, notamment à la télé ou à la radio, où il a souvent été diabolisé. Si nous avons tous des exemples d'énormités qui ont été dîtes sur le gaming, il faut bien avouer que les joueurs savent donner le bâton pour se faire battre. Notre incapacité à accepter ceux qui ne baignent pas constamment dans l'univers du jeu vidéo, les « noobs », se ressent dans pratiquement chaque partie de n'importe quel jeu en ligne à travers le monde. Une fermeture que nous payons cher aujourd'hui et qui continuera de faire des gamers une communauté refermée sur elle-même, malgré les améliorations notables de ces dernières années.

Billet : Les violences verbales sont le fléau des jeux en ligne

Le plus dommageable dans tout cela, c'est que les joueurs sont parfaitement au courant du problème. Non, toutes les parties en ligne ne finissent pas en volée d'insultes et il est même possible de passer quatre heures d'affilées online sans voir l'ombre du moindre quolibet. Mais il suffit d'une fois pour gâcher une expérience, et de plusieurs pour nous rappeler que le jeu vidéo aura bien du mal à passer un cap social afin d'être traité comme, par exemple, le cinéma, où on peut encore aller voir des films sans subir de violences verbales de la part des autres spectateurs. Sauf si vous mangez vos popcorn la bouche ouverte, mais bon, vous cherchez aussi.

Notons tout de même que les éditeurs prennent de plus en plus conscience du problème depuis ces cinq dernières années. Ubisoft, notamment, a beaucoup communiqué à ce sujet et essaie tant bien que mal de trouver des solutions automatiques, faute de mieux. Les jeux Nintendo ne disposent pas de chat intégré, ce qui s'avère idéal pour le contrôle parental, bien qu'un poil trop radical pour certains. Bien que selon moi, le problème existera toujours, espérons tout de même que la conscience collective, aidée par d'éventuelles technologies, évoluera un jour afin de faire du jeu en ligne un milieu adéquat pour tous, un vrai lieu de divertissement.

Le dessin de LaPetitePelle

Billet : Les violences verbales sont le fléau des jeux en ligne
Profil de Anagund,  Jeuxvideo.com

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
M3M3N70-M0R1
M3M3N70-M0R1
MP
le 09 janv. à 13:39

Pourquoi c'était mieux au début ? Bah parce-que les petits adolescents actuel n'était pas plus grand qu'un joystick :) c'est la génération de grandes gueules mais de petites jambes d'aujourd'hui, biberonné au TPMP et au guignolerie d'internet, les mêmes, le troll, toutes ces merdes.
Ça joue les petits fous car ils savent pertinemment qu'ils sont trop loin pour ce prendre une tarte au travers de la ganache... Seulement quand Papa/Maman déboule c'est pas la même :rire: .

Lire la suite...
Haddock22douze
Haddock22douze
MP
le 04 janv. à 14:53

Non, c'est le non respect de l'age des jeux qui est le fléaux des jeux en ligne, la plupart des gamins qui insultent n'ont normalement pas le "droit" de jouer à ces jeux, selon le PEGI.

Responsabilité des parents, pas des jeunes adultes gamers.

Mais bon, demander à un parent d'assumer ses fautes d'éducation...

Lire la suite...
glickounet
glickounet
MP
le 31 déc. 2018 à 18:12

J'adore rabaisser les gens avec mon micro dans les jeuvideo, C'est tellement jouissif, lorsque qu'un joueur pete un cable au poing d'éclater son écran :D

Lire la suite...
bernard7308
bernard7308
MP
le 31 déc. 2018 à 12:36

Bonjour, je suis gamer, sans emploi, avec un handicape qui m'empêche de faire pas mal de chose dans la vie. Le jeu est pour moi un moment de défoulement, d'amusement, et je n'ai JAMAIS insulté quelqu'un de NOOB par contre je suis furaxe quant je vois des joueurs utiliser des méthodes de triches ou un façon anti jeu pour gagner. Vous dites que vous n'avez pas de solutions, pourtant il y en a légion. 1) Ne plus retirer de point au classement quant on perd (on ne voit ça que dans les jeux vidéo, en foot:non;tennis:non;F1:non alors pourquoi pas dans le jeu vidéo, cela frusterait moins les joueurs médiocre déjà. 2) permettre aux joueurs d'identifier l'insulteur et de le bannir à vie du jeu après que celui-ci ai pu s'expliquer et qu'il y ait eu vérification des faits rapportés 3) stop aux programmes, manettes pré-programmer,etc, tout le monde avec le même matériel et stop aux accélérateur de frames ou de débit internet. Vioilà, sur ce je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année et un bon début 2019 dans la joie,la bonne humeur et le partage en ligne.

Lire la suite...
Plagz
Plagz
MP
le 20 déc. 2018 à 16:50

Ces gens là il faut les ignorer, donc avoir la possibilité de les bloquer ou de ne plus tomber contre eux en parties multijoueurs...

Un moyen efficace pour moi, c'est une liste noire obligatoire pour chaque développeur de jeux multi qui permettrait de bloquer les communications (écrites ou vocales) avec un système d'évaluation entre joueurs sur chaque plateforme.

Lire la suite...
Commentaire édité 20 déc. 2018, 16:50 par Plagz
mstnick
mstnick
MP
le 19 déc. 2018 à 18:51

C'est bien la raison pour laquelle je ne joue que très rarement en ligne. Comme je prends le moins souvent la voiture.
Pourquoi ?
Parce que les gens font n'imp', la société est violente et j'en ai marre des gens en fait.

La solution ? Devenir associable et ne parler qu'avec des gens sympas.

Lire la suite...
Nikola-Tesla
Nikola-Tesla
MP
le 19 déc. 2018 à 15:59

....Et dieu inventa la commande "mute" que 95% des gens ne savent pas utiliser :)

Lire la suite...
lego-piaf_8
lego-piaf_8
MP
le 18 déc. 2018 à 22:41

C'est justement pour ça que je ne joue plus en ligne. Tu ne peux juste plus jouer tranquillement comme un Casual sans te faire traiter de tous les noms parce que je ne connais pas tel ou tel boss par cœur alors que je prend la peine de le spécifier en début de donjon.

J'ai un enfant, une compagnie a gérer et une vie offline, donc oui, je n'ai pas honte de le dire que je ne connais pas tout le jeu par cœur, mais j'ai le droit d'en profiter aussi.

Lire la suite...
kaneli
kaneli
MP
le 18 déc. 2018 à 13:10

Il a du lancer une partie de Lol ou RL récemment qui a mal tournée, du coup fallait que ça sorte...

Lire la suite...
Chtifunky
Chtifunky
MP
le 17 déc. 2018 à 22:53

Meme pas besoin de jouer, sur la plupart des sujets des forums ou meme des news. Les gens s’insultent...

Lire la suite...
Top commentaires
reiron17
reiron17
MP
le 14 déc. 2018 à 08:46

Le problème est surtout sur les jeux compétitif ou c'est vraiment un calvaire. C'est très flagrant dans les jeux en ligne par rapport à d'autre domaine comme le sport ou autre car le joueur est totalement désinhibé par le fait qu'il est chez lui et qu'il peut ce cacher derrière son pseudo et son écran.
Généralement j'explique gentiment à ce genre de personne qu'il ce pourri lui même son plaisir de jeu, évidemment ça ne marche pas du tout :hap:

Lire la suite...
americancowboy
americancowboy
MP
le 14 déc. 2018 à 08:53

Le top reste d éteindre le PC/La console lorsque on commence a rager sévère car c est pas en continuant de jouer que sa ira mieux.
Jouer est un plaisir et a partir du moment ou sa ne l est plus autant ranger la manette et de reporter le jeu plus tard voir au lendemain.
Et si tout le monde ferai cela il n y aurai plus de soucis :)

Lire la suite...
Boutique
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    292.12 €
  • Paire de manettes Joy-Con gauche/droite - gris
    89.72 €
  • Super Smash Bros - Ultimate (Nintendo Switch)
    54.99 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Kingdom Hearts III
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Ace Combat 7 : Skies Unknown
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
Jeuxvideo.com