Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Édito : La fin du jeu solo ? Non, l'évolution des joueurs et des pratiques

News débat et opinion
Édito : La fin du jeu solo ? Non, l'évolution des joueurs et des pratiques
Partager sur :

Comme beaucoup d’autres médias, produits culturels et œuvres d’art, le jeu vidéo est un bon reflet de son époque. Ou plus exactement, le reflet de nos habitudes de consommation, nos réflexes de joueurs. Ainsi, depuis quelque temps, les joueurs se plaignent régulièrement que le jeu vidéo en solo se meurt, pointant du doigt la supposée fainéantise des éditeurs de jeu vidéo. Et si la clé du problème, ce n’était pas les éditeurs, mais les joueurs eux-mêmes ?

Débat et Opinion
Cet article entrant dans la rubrique "Débat et opinion", il est par nature subjectif. L'avis de l'auteur est personnel et n'est pas représentatif de celui du reste de la rédaction de Jeuxvideo.com.

Le début resurgit à chaque fois qu’un grand titre fait l’actualité, et qu’il est dépourvu d’un quelconque mode multijoueur. Le jeu solo, tel qu’on l’a connu pendant des années, est-il en train de disparaître ? On pourrait être tenté de le penser lorsque l’on constaste qu’effectivement, les productions de ce genre se raréfient. L’éditeur Bethesda, par exemple, en fait d’ailleurs régulièrement les frais, puisque s’il édite bien The Elder Scrolls Online, il a surtout beaucoup misé ces dernières années sur des jeux solos atypiques, de Prey à Wolfenstein II : The New Colossus, en passant par Dishonored 2 et The Evil Within 2. Des titres qui n’ont hélas pas connu le succès commercial qu’ils méritaient. Et ils ne sont pas les seuls. Aujourd’hui, ceux qui font le buzz sont surtout des jeux multijoueurs, et cela s’explique assez facilement : les temps changent, ma bonne dame, voilà tout.

Une démographie complètement bouleversée

Édito : La fin du jeu solo ? Non, l'évolution des joueurs et des pratiques
Désormais les médias généralistes traitent régulièrement du jeu vidéo.

C’est un fait, il y a aujourd’hui beaucoup plus de joueurs qu’il y a 10 ans, une vérité qui s’exprime notamment par l’augmentation du nombre de consoles et de jeux vendus chaque année. À en croire le SELL et les différents organismes similaires, chaque année l’industrie du jeu vidéo génère un peu plus d’argent. Le secteur se porte bien, très bien même, merci pour lui. Une raison à cela : les joueurs sont toujours plus nombreux. Autrefois une activité réservée aux geeks, le jeu vidéo s’est largement démocratisé et est en passe d’être accepté (enfin !) comme une activité tout aussi banale que la lecture ou le fait d’aller au cinéma. Il y a de quoi s’en réjouir, d’une certaine manière, surtout lorsque l’on a connu l’époque où les médias mainstream accusaient le jeu vidéo d’à peu près tous les maux possibles et imaginables. Nous sommes plus nombreux à pouvoir en parler, à partager les uns les autres des expériences parfois inoubliables, et c’est vraiment une bonne chose. Néanmoins, cela n’est pas sans conséquence.

Une autre façon de jouer

Édito : La fin du jeu solo ? Non, l'évolution des joueurs et des pratiques
Les jeux comme Fortnite se prêtent bien au picorage.

Le jeu vidéo étant devenu un hobby comme tant d’autres, sa pratique doit être compatible avec la vie de tous les jours. Tout le monde n’a pas 3h ou 4h à accorder tous les jours à sa console ou son ordinateur. J’en fais d’ailleurs l’expérience depuis plusieurs mois : trop pris entre mon travail à la rédaction, ma vie de couple et des projets annexes, j’ai nettement moins de temps pour jouer. La conséquence, c’est que lorsque j’ai une petite heure devant moi, je préfère faire quelques parties multijoueurs de Halo 5 ou Dragon Ball FighterZ. Les parties sont assez courtes et je peux me limiter. « Bon allez, une dernière », c’est devenu ma phrase préférée ces derniers mois. Dans mon cas, c’est une situation exceptionnelle et elle ne devrait pas durer, mais pour beaucoup d’autres joueurs, c’est leur quotidien. On rentre des cours ou du travail, on fait une petite partie avant le repas, puis on passe le reste de la soirée avec sa moitié ou n’importe quelle autre activité qui tient à distance raisonnable une manette en état de fonctionnement. Ce ne sont pas les loisirs qui manquent.

En outre, les joueurs sont également plus portés sur le social qu’autrefois. Le jeu en ligne, jadis chasse gardée des PGM et nerds en tout genre, est devenu la meilleure façon de rester en contact avec ses amis, de jouer avec eux… et de frimer un peu, on ne va pas se mentir. C’est d’autant plus vrai chez les plus jeunes, qui ont grandi avec les réseaux sociaux et qui sont constamment en contact avec leurs ami(e)s. Récemment de passage dans une classe de CM1, dans le cadre de la semaine de la presse et des médias à l’école, la première question qui m’a été posée fut « Tu as déjà fait un Top 1 à Fortnite ? ». Le jeu était dans toutes les bouches. On joue en équipe ou les uns contre les autres, peu importe, l’essentiel c’est de jouer ensemble, plutôt que chacun dans son coin.

Les éditeurs s’adaptent

Édito : La fin du jeu solo ? Non, l'évolution des joueurs et des pratiques
Une fois de plus, Nintendo a parfaitement su s'adapter aux évolutions des pratiques avec sa Switch et ses jeux.

De fait, les éditeurs s’adaptent. Le fameux « game as a service » est autant une manière de rentabiliser des jeux qui coûtent toujours plus chers à produire et à marketer, qu’une méthode afin de séduire les joueurs qui n’ont pas forcément le temps ou l’envie d’apprendre à découvrir un nouveau jeu ; ou même les moyens d’acheter régulièrement de nouveaux titres. Alors chacun procède à sa manière. Curieusement, celui qui semble avoir le mieux réussi à analyser cette tendance et à s’adapter, c’est Nintendo. Sa Switch est parfaite pour les petites sessions de jeu, et certains des meilleurs titres de la console, à commencer par The Legend of Zelda : Breath of the Wild et Super Mario Odyssey, ont été pensés en ce sens. On allume sa Switch, on collecte quelques lunes, on cherche un ou deux sanctuaires, et puis on retourne vaquer à ses occupations. Nul voyant rouge pour la petite hybride de Nintendo qui a tout de suite convaincu les joueurs et continue de se vendre par palette. De son côté, Sony continue de financer massivement le développement de jeux solos, avec rien que cette année le carton God of War, ou Spider-Man, à paraître en fin d’année. Et l’éditeur japonais n’est pas seul. Chaque année, des milliers de titres inondent nos étals, physiques ou virtuels, et tous ne sont pas des jeux multijoueurs. Loin de là. Aux joueurs de montrer leurs préférences et surtout de ne pas oublier qu’ils ne sont plus seuls.

Édito : La fin du jeu solo ? Non, l'évolution des joueurs et des pratiques
Profil de Epyon,  Jeuxvideo.com

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Gutsbaz78bis
Gutsbaz78bis
MP
le 20 juin à 17:38

Le solo ne s est jamais aussi bien porté, il suffit de voir la conf de sony a l E3, d ailleurs les meilleurs jeux sont boen des jeux solos.
Uncharted, horizon dawn, the last of us, ghost of tshuchima, zelda switch, nier automata, wolfeistein 2...

Lire la suite...
poseidon360
poseidon360
MP
le 18 juin à 23:35

ba tout est faux....moi je ne joues qu'aux jeux solo. Je déteste le multi, la coop passe, mais ça s’arrête la.

Lire la suite...
Shark008
Shark008
MP
le 20 mai à 02:32

J'espère tout de même que le solo va pas disparaitre. ^^;;;

Lire la suite...
PoulpKawatt
PoulpKawatt
MP
le 18 mai à 13:34

Un cas particulier ne fait pas une généralité. Que l'auteur de l'article ne joue qu'à des jeux multi pendant son temps libre, grand bien lui fasse. Mais de dire que c'est pour ça que les gens jouent plus en multi, faut pas pousser non plus, hein.
Par contre effectivement, le type de consommation change.. mais autant donner du concret avec stats à l'appui?
Sinon, chacun joue comme il lui plaît. Les commentaires désobligeants des gens qui jouent que à des jeux solo parce que "tavu je réfléchis", cimer mais on en a pas besoin.
Peace.

Lire la suite...
laurentpoussin
laurentpoussin
MP
le 16 mai à 18:22

Encore un article avec un titre putaclic

Si les jeux vidéos abandonnent le solo, ils perdront 95 % de leurs clients. La plupart du temps, ceux qui jouent en multi sont des acharnés d'un ou de deux jeux. Ils y passent des mois par an. Ils n'achètent pas 50 jeux, juste le dernier fifa, ou le dernier call of et c'est tout. Ils s’entraînent des heures dessus. Ils ont un abonnement payant au psn ou au xbox live et c'est terminé. Ils représentent certes beaucoup de joueurs mais ils sont loin de valoir l'investissement des joueurs solo : En tant que joueur presque exclusivement solo, je dépense entre 150 et 300 euros par mois pour acheter des jeux (et uniquement des jeux en boite je précise). Mon poids dans l'industrie représente le poids d'une centaine de joueurs multi monomaniaques qui n’achètent qu'une poignée de titres dans l'année.
Le jeu multi est d'une pauvreté navrante pour moi. Il consiste à répéter une action en boucle dans une arène : jeu de baston en multi, jeu de foot, jeu de tir, c'est la même chose à chaque partie. Il n'y a aucun intérêt pour moi là-dedans. Les MMORPG changent la donne en proposant principalement des quêtes fed-ex... wahhoo la chance. Je respecte ceux qui aiment ça mais de mon point de vue, c'est d'un ennui abyssal.

Les vrais bons jeux, ceux qui rentrent dans la légende pour leurs qualités graphiques et leur gameplay sont des jeux solo. God of War, Zelda, Mario, Unchharted, The last of Us, ... Ce sont eux qui nous font rêver, qui nous font voyager dans de véritables aventures. Ils racontent une histoire, ils nous font entrer dans des univers exceptionnels et fourmillants de détails. Le multi ne fait rien de cela. Il nous donne des un ballon ou des pistolets pour rigoler 5 minutes mais rien de plus. Il n'a aucune profondeur en terme de narration.

Lire la suite...
GrandGTO
GrandGTO
MP
le 16 mai à 15:20

Les jeux multijoueurs sont une bonne chose, mais je trouve que la part des jeux compétitifs est trop grandes par rapport à la coopération ou aux jeux en écran splitté. Les jeux solo m'apportent tout de même de meilleurs émotions !

Lire la suite...
invasioneur2012
invasioneur2012
MP
le 16 mai à 01:22

Personnellement les seuls jeux multi que je fait peuvent être parcourus en ignorant l'existence même des autres joueurs : Destiny 1 et 2, Elder Scrolls Online, Neverwinter... :oui:

Lire la suite...
stoof16
stoof16
MP
le 15 mai à 23:30

Je pense que le multijoueur existe bien avant la génération actuelle et précédente. Rappelez vous des multiprises pour manette que vendez les constructeurs à l'époque pour pouvoir jouer à 8, certains mêmes développaient leurs jeux dans cette optique, comme Crash Team Racing, Crash Bash, ou encore Fighting Force ! Même l'un des premiers jeux PONG de Atari peut se joue à deux.. Je pense que le monde du jeux vidéo est tellement vaste qu'on peut maintenant avoir son jeu selon ses envies, ses émotions de la journée, son temps, son âge, son budget.. Un bon solo lorsque tu a ton jour de congés ou ton jour férié, et un bon multi quand tu n'a que 2 heure devant toi ou une nuit à tuer avec tes amis.

L'art des développeurs s'expriment que ce soit en solo ou multi.. (Excepté pour les micro transaction et pay to win, ben ouais faut pas abuser !)

Lire la suite...
TheAirRaidSiren
TheAirRaidSiren
MP
le 15 mai à 23:21

Comme ont dit, la nature a horreur du vide et si vide il y a, alors ce vide sera comblé. L'émergence de la scène indépendante a fait preuve.
Si les gros éditeurs délaissent le jeu solo AAA (pour des raisons de coûts) alors d'autres en feront. Le jeu vidéo, c'est aussi des créateurs et ils ne disparaitront pas. On peut, par exemple, imaginer une explosion du jeu AA. Il n'a besoin que de talents qu'EA et ACTIVISION ne voudront plus.

PS: Ce qui compte dans les ventes, c'est le rapport cout/recette soit les bénéfices.

Lire la suite...
BoMog
BoMog
MP
le 15 mai à 15:35

Les jeux solo ont encore beaucoup d'avenir devant eux et surtout pour les casu l'équation est simple. Rien ni personne n'a obligé les joueurs a terminer leurs jeux en une traite ou une journée entière de 24 h ça c'est juste une mauvaise habitude des joueurs, Un jeu solo vous pouvez y jouer 2 h faire une pause et reprendre le jour d'après ou la semaine d'après, Si on consomme comme ça alors un jeu de 20 heures peut prendre plusieurs mois à être fini et c'est personnellement comme ça que je consomme les jeux solo. Tout en prenant notre temps car quand on quitte un jeu solo le jeu continue pas sans nous. En multi c'est différent dans de nombreux jeux ça vous demande une exigeance de temps et de présence quotidienne entre autre dans les mmo mais aussi dans les jeux multijoueurs en général, pendant que vous ne jouez pas les autres gagnent en maîtrise et en skill vous vous retrouvez donc pénalisés. Donc l'avenir du jeu solo a encore de beaux jours devant lui.

Lire la suite...
Commentaire édité 15 mai, 15:36 par BoMog
Top commentaires
Jess_Gest
Jess_Gest
MP
le 14 mai à 09:24

Je comprends pas l'argument comme quoi si on a moins de temps pour jouer on privilégie forcément le multi. L'auteur préfère se consacrer au multi, nuance.

L'emploi du temps est une question de choix et on peut très bien jouer en solo et avoir néanmoins une vie sociale bien remplie. C'est comme pour la lecture, par exemple.

Lire la suite...
Validus
Validus
MP
le 14 mai à 09:40

J'ai un emploi, une nana et un gosse et je ne joue pourtant qu'en solo.

Comme quoi.

PS: RIP la Dreamcast, on ne t'oubliera jamais.

Lire la suite...
Commentaire édité 14 mai, 09:41 par Validus
Boutique
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    289.99 €
  • FIFA 19
    64.95 €
  • Marvel's Spider-Man
    39.80 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Kingdom Hearts III
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Diablo Immortal
    IOS - ANDROID
    Vidéo - Bande-annonce
Jeuxvideo.com