Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Rachat d’Electronic Arts par Microsoft : L'impossible rumeur ?

News business
Rachat d’Electronic Arts par Microsoft : L'impossible rumeur ?
Partager sur :

Le mois de janvier 2018 s’est terminé sur une rumeur rocambolesque émanant d’un article du site Polygon. Le sujet traité dans ses lignes, à savoir l’habituel problème des exclusivités sur Xbox, s’ouvre sur des bruits qui circulent au sujet des potentiels achats que s'apprêterait à faire Microsoft pour dynamiser sa division jeu. Le nom principal qui en sort est “franchement impensable” selon le journaliste Colin Campbell. Et pour cause, les indiscrétions n’évoquent pas la venue d’un jeune studio émergent, mais l’arrivée d’Electronic Arts, soit un des plus grands développeurs/éditeurs de jeux vidéo. D’un point de vue purement business, est-ce qu’un tel rapprochement pourrait avoir du sens ? Quels sont les éléments factuels qui attestent ou désavouent cet écho ?

Certains des noms proposés comme faisant partie des possibles acquisitions par Microsoft sont, franchement, étonnants, voire impensables. Mais le fait qu’ils tournent est instructif. Le plus récent que nous avons entendu (d’une source fiable proche de Microsoft) était, en fait, Electronic Arts. Colin Campbell, Polygon.

Ce sont par ces déclarations que le journaliste Colin Campbell a enflammé Internet. Ainsi, selon une source confidentielle “proche de Microsoft”, la firme de Redmond étudierait le rachat de différentes sociétés liées au monde du jeu vidéo, comme Electronic Arts. Les quatre analystes interrogés dans l’article s’accordent pour dire que “Microsoft a besoin d’agir rapidement, et que des acquisitions majeures sont de loin la voie la plus probable”. Face aux torrents d’interrogations déversés suite à cette publication, le journaliste fait paraître le lendemain un nouveau papier où il revient sur le cas Electronic Arts en précisant qu’aucun des quatre analystes interrogés sur ce sujet ne considèrent ce rachat probable. Les raisons évoquées sont principalement liées à la faculté pas toujours démontrée de Microsoft à gérer efficacement d’autres studios, et le prix que cela coûterait. Il faut dire qu’en mettant le grappin sur EA, l’autre géant américain devrait trouver comment intégrer dans ses comptes le rachat d’une société dont la capitalisation boursière tourne autour des 35 milliards de dollars, en plus de récupérer sa vingtaine de studios actifs (avec des noms tels que BioWare, Criterion, Dice ou EA Sports).

En mettant la main sur Electronic Arts, Microsoft récupérerait une vingtaine de studios.

Rachat d’Electronic Arts par Microsoft : L'impossible rumeur ?Rachat d’Electronic Arts par Microsoft : L'impossible rumeur ?Rachat d’Electronic Arts par Microsoft : L'impossible rumeur ?

De longue haleine

Si l’on se fie à l’article de Polygon, Valve ferait également partie des noms chuchotés comme étant dans le viseur de Microsoft. Gabe Newell aurait toutefois directement répondu à un fan en précisant par courriel “ne pas être au courant”, selon un message posté sur les forums de ResetEra. Il faut cependant garder à l’esprit qu’une grosse société s’intéressant à un rachat ne signifie pas que cette même grosse société est en train de procéder à ce rachat. Il est donc probable que Microsoft dresse un éventail d’acquisitions théoriques possibles, sans que cela n’aille plus loin pour différentes raisons (économiques, stratégiques, etc). Dans son livre Hit Refresh publié en septembre 2017, Satya Nadella (directeur général de Microsoft) explique que Mojang était dans le viseur de Microsoft bien avant son rachat officiel en 2014. C’est d’ailleurs Phil Spencer, encore sous les ordres de Don Mattrick, qui a proposé un rachat possible du studio suédois à Microsoft. À cette époque, Nadella n’était pas directeur général du groupe, et la proposition de Spencer n’a pas été suivie. La suite, on la connaît, Don Mattrick s’en va pour vivre son aventure chez Zynga, Nadella devient le grand boss chez Microsoft et nomme Spencer à la tête du département jeu pour enfin donner le feu vert à cette opération. Mojang est alors racheté pour la somme de 2,5 milliards de dollars.

Phil Spencer et Satya Nadella, deux hommes qui s'apprécient et qui s'écoutent.

Rachat d’Electronic Arts par Microsoft : L'impossible rumeur ?Rachat d’Electronic Arts par Microsoft : L'impossible rumeur ?

Phil Spencer est donc un homme qui n’a pas peur de proposer des investissements. Il est le cerveau qui se cache derrière l’obtention de Minecraft et de Mojang, la dernière acquisition du groupe en termes de studios de jeux vidéo. Aujourd’hui un peu plus proche encore de Nadella grâce à son nouveau rôle chez Microsoft, il est certain que Spencer trouve une oreille attentive chez ce directeur général qui a les moyens financiers de soutenir les projets les plus onéreux. En ces périodes de rumeurs, il est également intéressant de constater que Matt Booty a été nommé à la tête de Microsoft Studios, lui qui a prouvé qu’il était possible de faire fructifier un investissement et de continuer à développer une licence connue comme Minecraft chez Microsoft.

Matt Booty, l'exemple à suivre chez Microsoft.

Rachat d’Electronic Arts par Microsoft : L'impossible rumeur ?Rachat d’Electronic Arts par Microsoft : L'impossible rumeur ?

EA full access

Il est en tout cas loin le temps où Electronic Arts boudait le Xbox Live en faveur du service en ligne de Sony. Lorsque les deux sociétés ne s’échangent pas des têtes pensantes à l’image d’un Peter Moore passé de Microsoft à EA, elles convergent sur d’autres terrains. Depuis l’arrivée de la Xbox One, Electronic Arts a proposé son service EA Access exclusivement sur Xbox et PC, permettant aux joueurs y souscrivant de bénéficier de jeux à prix préférentiels ou gratuits. Les deux entreprises se sont également mises d’accord sur l’exclusivité du premier Titanfall, une pratique extrêmement rare venant du géant de l’édition qui nous habitue généralement à sortir ses productions sur tous les supports. À l’époque de la conception de la première Xbox, Microsoft avait déjà imaginé racheter ce géant du jeu vidéo comme nous l’apprend Dean Takahashi dans son livre Opening the Xbox. EA coûtait alors entre 5 et 7 milliards de dollars et faisait son chiffre principalement sur PlayStation. Le plan à ce moment là était de priver la console de Sony des jeux de l’éditeur afin de frapper un grand coup dans la guerre contre la PlayStation 2. Les bonnes relations entre Robbie Bach (Microsoft) et Larry Probst (Electronic Arts) n'ont en tout cas jamais évolué vers un mariage consommé.

Sur le papier, Microsoft peut toujours s’acheter EA pour bénéficier de son grand catalogue de licences. Mais comme le précise Pachter dans les lignes de Forbes, il s’agirait d’un choix risqué financièrement, d’autant plus qu’une partie du contenu des jeux EA est sous licence. “Disney et FIFA pourraient ne pas être très heureux de voir les ventes de leurs jeux divisées par deux” explicite l’analyste. La firme de Redmond pourrait cependant copier le modèle Mojang et continuer à sortir tous les titres, ou seulement une partie, sur d’autres supports. Des licences comme Dead Space ou Mirror's Edge pourraient hypothétiquement devenir des exclusivités Xbox, là où les produits sous licence comme FIFA continueraient d'être multiplateforme. Mais il faut admettre que tout ceci ressemble beaucoup à de la science-fiction.

En s'unifiant avec EA, Microsoft mettrait la main sur des licences prestigieuses.

Rachat d’Electronic Arts par Microsoft : L'impossible rumeur ?Rachat d’Electronic Arts par Microsoft : L'impossible rumeur ?

La récente déclaration de Satya Nadella qui a conclu l’année 2017 peut donner un autre sens à cette rumeur de rachat et aller jusqu’à la conforter. Le directeur général de Microsoft évoque effectivement un élargissement de leur approche afin d’apporter une réflexion “sur comment les jeux sont créés et distribués, sur comment ils sont joués et visualisés”. Pourrait-on imaginer un Microsoft résolument tourné vers le streaming à la Netflix, et commençant à sécuriser les services d’éditeurs influents dans un futur où les consoles ne feraient plus vraiment sens et où seules les exclusivités liées à un service accessible sur une multitude de supports auraient de l’importance ? Un avenir purement dématérialisé qui n’effraie pas le grand patron d’EA, Andrew Wilson, qui réfléchissait justement à un système d’abonnement et de mises à jour payantes pour remplacer l’annualisation de ses licences sportives fétiches.

Profil de Carnbee,  Jeuxvideo.com

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
JeveuxuneSEGA
JeveuxuneSEGA
MP
le 24 févr. à 22:07

EA mérite de couler , avec leurs non soutien à la dreamcast , il sont enfoncer sega .
J'espère que MS va racheter EA est avoir que s des exclus EA et rien pour Sony . Hahahaha
La vengeance est un plat qui ce mange très froid , sega doit être au anges . Merci Microsoft

Lire la suite...
Carbonezebra
Carbonezebra
MP
le 15 févr. à 21:04

Si ça permettait de voir revenir DEAD SPACE alors OUI !

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 12 févr. à 19:11

je suis perplexe... d'un coté je suis content parce que pas mal de licence pourraient être "sauvés" mais de l'autre sans EA il y aurait un gros manque de concurrence et finalement c'est nous qui allons prendre chère.

Lire la suite...
darckenside
darckenside
MP
le 11 févr. à 15:31

Ce serait intéressant à voir surtout dans l'avenir, mais ça n'arrivera pas.

Lire la suite...
TripleH773
TripleH773
MP
le 10 févr. à 16:58

Mouais on sais pas trop ce que sa va donner, Microsoft ne sort plus vraiment de jeux référence comme c'était le cas avant avec les Age of Mythologie, Age of Empire, Rise of nations, Halo.
Si les franchises EA deviennent des exclu, c'est un suicide pour Microsoft puisque des jeux comme Fifa ou Battlefield perdrait plus de 50% de leur vente.
Puis faire des exclu Xbox de ses franchises sa revient à faire une déclaration de guerre aux joueurs PC et PS, vu la position actuelle de Microsoft dans le domaine du jeux vidéo ils n'ont pas les moyen de lutter face aux géants bien installé.

Lire la suite...
ARTHEIMIS
ARTHEIMIS
MP
le 10 févr. à 14:28

Microsoft a bien raison de chercher a acquérir de nouvelles exclus , cependant EA ? Je suis un joueur xbox mais je trouverais cela atroce que tous les jeux EA deviennent des exclus , surtout des grosses franchises comme Star wars , mass effect ... etc qui ont toujours été multi plateformes :-(

Et pour finir je ne suis pas fan de Xbox game pass , ni du démat' . Donc si tout ça se confirme , cela symbolisera un tournant vraiment important dans le monde du jeu vidéo , puisque beaucoup de gens se tourneront vers Xbox et SONY se sentira obligé de creer un systeme similaire au Game Pass . Bref , tout ça sent mauvais :non2:

Lire la suite...
Karaska
Karaska
MP
le 10 févr. à 10:14

J'ose espérer que EA ne va pas laisser son studio à MS sinon c'est un paquet de licence sur lesquels les autres consoles vont s’asseoir comme FIFA, Dragon Age (ça me saoulerait bien), NFS, Mirror's Edge.
Si toutes ces licences deviennent des exclu XboX, les possesseurs de Playstation, comme moi, se retrouverons sans rien pour combler ce manque (parce que ce n'est pas PES qui remplacera un FIFA et que les RPG de Bioware sont quand même excellent).

Lire la suite...
sydo_2014
sydo_2014
MP
le 10 févr. à 10:05

nonnnnnnnnn pas ça .....pas bill gates

Lire la suite...
Abnoth
Abnoth
MP
le 09 févr. à 18:27

Si ça peut sauver la franchise Dead Space, oui.

Lire la suite...
JoKWolf
JoKWolf
MP
le 09 févr. à 17:28

Pour tous les joueurs (qu'ils soient pro-MS, pro-Sony ou pro-Big N) c'est une très mauvaise nouvelle.

EA, qu'on aime ou pas, reste clairement l'un (le ?) des éditeurs les plus puissants et influents qui soient. L'une des raisons d'ailleurs pourquoi la Dreamcast avait coulé était l'absence de soutien de la part d'EA.

Lire la suite...
Top commentaires
Mortemvivit2
Mortemvivit2
MP
le 08 févr. à 09:15

Carnbee, article excellent. L'exposition des faits et des contraintes qui impacterait Microsoft au niveau du budget et sur le long terme. Réellement l'un des articles les plus neutres que j'ai pu lire ces derniers mois sur JVC. :ok: :oui:

Lire la suite...
FuckingError
FuckingError
MP
le 08 févr. à 09:12

Article intéressant. Ce rachat pourrait secouer le monde du JV, et c'est pas un mal.

Lire la suite...
Boutique
  • Marvel's Spider-Man
    66.95 €
  • NBA 2K19
    47.49 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • FIFA 19
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Gaming Live
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : Black Ops IIII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
Jeuxvideo.com