Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News hardware /

CES 2018 : AMD dévoile une feuille de route très axée sur ses produits Ryzen

News hardware
CES 2018 : AMD dévoile une feuille de route très axée sur ses produits Ryzen
PC
Partager sur :

Le monde des processeurs a beau essuyer actuellement une tempête dont les conséquences sont encore difficilement mesurables, suite à la découverte des failles de sécurité baptisées Meltdown et Spectre, c’est armé d’un large sourire que les équipes d’AMD ont posé leurs valises à Las Vegas pour l’édition 2018 du CES. Il faut dire que si l’année écoulée n’a pas été une réussite sur tous les tableaux, elle se sera montrée nettement plus clémente que beaucoup d’autres, permettant notamment à la firme d’assainir un peu sa situation financière en assurant parallèlement une nette hausse de son chiffre d’affaires, et un début de retour aux bénéfices. Des évolutions qu’AMD doit en grande partie au lancement réussi de ses processeurs Ryzen. Non content d’offrir des performances souvent supérieures à la concurrence, les nouvelles puces se sont imposées comme des solutions commercialement avantageuses. Ce faisant, elles ont fait souffler sur le marché des processeurs un vent de renouveau dont personne ne niera qu’il en avait bien besoin.

CES 2018 : AMD dévoile une feuille de route très axée sur ses produits Ryzen

Et c’est un point qui a d’ailleurs été relayé par les responsables de la marque en ouverture de leur conférence CES : de 2013 à 2016, les gains de performances entre les différentes générations de processeurs moyenne gamme (autour de 250 dollars) se sont établis entre 1 et 10 %. Mais pour la seule année 2017, les gains étaient de l’ordre de 78%. Un chiffre difficile à confirmer avec exactitude, mais qui traduit cependant bien une tendance qui transparaissait au travers des différents tests et dossiers CPU que nous avons publiés l’année passée. Sur ce, 2018 sourira-t-elle autant à AMD que 2017 ? C’est évidemment le souhait de Lisa Su, PDG de la société, qui a ensuite déroulé une feuille de route bien remplie, pour les mois, voire, les années à venir.

CES 2018 : AMD dévoile une feuille de route très axée sur ses produits Ryzen

Et fort logiquement, après avoir reconstruit ses différentes gammes de processeurs desktop, c’est bien le monde des PC portables qui sera l’une des cibles privilégiées du fabricant en 2018. Un mouvement que les équipes d’AMD avaient amorcé fin 2017, en dévoilant leurs premières puces APU Ryzen pour mobiles (nom de code Raven Ridge), avec circuit graphique Vega intégré. Pour mémoire, il s’agissait des références Ryzen 7 2700U et Ryzen 5 2500U. Les premières proposaient une configuration 4 cœurs / 8 threads cadencée entre 2,2 et 3,8 GHz côté CPU et un circuit Vega armé de 10 CU pour les applications graphiques, tandis que les secondes se contentaient sur la même base de fréquences moindres (de 2,5 à 3,4 GHz) et de 8 CU activées sur le GPU. A titre de comparaison, les puces Vega 10 qui animaient les cartes Radeon Vega 56 et 64 pouvaient compter sur 64 CU. Les puces Raven Ridge sont donc bien plus orientées pro et bureautique que gaming.

CES 2018 : AMD dévoile une feuille de route très axée sur ses produits Ryzen

Dans le courant du premier trimestre, deux nouvelles propositions devraient voir le jour afin de compléter cette offre : un premier APU baptisé Ryzen 3 2300U qui comprendra un CPU 4 cœurs sans SMT et qui atteindra 3,4 GHz avec le vent dans le dos. Le circuit graphique Vega se dotera quant à lui de 6 CU. Et un second APU à la configuration un peu moins enlevée : 2 cœurs, mais 4 threads de capacité de traitement pour le CPU, et 3 CU pour soutenir la partie graphique. Et ce n’est pas tout. Un peu plus tard, sur le second trimestre, c’est une gamme Ryzen Pro Mobile qui devrait également débarquer. Celle-ci se distinguera des produits Ryzen classiques par l’intégration d’un ensemble de solutions complémentaires liées à la productivité et à la sécurité, et rassemblées sous la dénomination GuardMI. Au final, ce sont donc 5 nouvelles références de processeurs qui vont venir gonfler le catalogue AMD, avec un objectif clair en tête : transférer le succès des produits desktop sur le créneau mobile, et mettre à mal un autre pan de l’hégémonie d’Intel.

Nouvelle grande braderie sur Ryzen

Au milieu de toutes les annonces concernant de nouvelles produits Ryzen, AMD n’en a pas pour autant oublié les anciens. La marque a ainsi dévoilé une nouvelle grille tarifaire, et même si certaines baisses étaient déjà plus ou moins en vigueur, le mouvement reste plutôt intéressant, notamment pour les produits Ryzen 7 (8 cœurs / 16 threads).

CES 2018 : AMD dévoile une feuille de route très axée sur ses produits Ryzen

On notera que l’un des leviers qui pourraient jouer en faveur d’AMD, c’est sans doute l’intégration d’un circuit Vega à ses produits. Certes, l’architecture n’était visiblement pas taillée pour aller chercher les performances des cartes NVIDIA les plus puissantes, comme notre dossier sur le sujet l’avait démontré. Pour autant, redimensionnée afin de répondre à des besoins plus modestes, et couplée au savoir-faire d’AMD en matière d’APU, elle pourrait trouver ici un terrain d’expression plus propice. Les chiffres présentés par la marque font ainsi état de performances graphiques équivalentes à un ensemble Intel Core i7-7500U + GTX 950M pour la puce Ryzen 7 2700U… Pas mal, surtout si l’on considère les très médiocres prestations des iGP Intel en la matière, et la compatibilité des systèmes Vega avec FreeSync et FreeSync 2.

CES 2018 : AMD dévoile une feuille de route très axée sur ses produits Ryzen

Il restera évidemment à évaluer l’impact de ses performances sur la chauffe des composants, ou sur l’autonomie, mais AMD aura clairement en 2018 une carte à jouer sur le marché des machines ultrafines et essentiellement destinées à des usages bureautiques. Les annonces de nouveaux partenariats allaient d’ailleurs bon train, qu’elles viennent d’Acer, HP, Lenovo, ou Dell, preuve du retour à une certaine forme de confiance pour ces constructeurs vis-à-vis des systèmes AMD.

Derrière la bataille du mobile, AMD ne compte pas oublier le monde desktop, et il fait bien : nous avons beau argumenter régulièrement sur la qualité des processeurs Ryzen, la marque de Sunnyvale n’en traine pas moins une image assez négative sur ce type de produits, fruit d’années d’architectures inefficaces et de lancements en demi-teinte. C’est pourquoi du côté des PC de bureau, nous verrons arriver sur le marché dès le premier trimestre 2018 deux nouvelles références Ryzen dites APU de séries 2000 : les Ryzen 5 2400G et Ryzen 3 2200G. Leurs caractéristiques sont énoncées dans le tableau ci-dessous, et l’on ne manquera pas de signaler qu’ils seront compatibles les sockets AM4. Il faudra cependant obligatoirement une mise à jour de BIOS avant de s’assurer le support des cartes mères déjà commercialisées. Pour plus de clarté, AMD mettra en place un système de logo afin d’indiquer clairement aux consommateurs quelle carte supporte quoi.

CES 2018 : AMD dévoile une feuille de route très axée sur ses produits Ryzen

Toujours sur le front des puces desktop, nous aurons également droit courant avril à une nouvelle génération de puces Ryzen. Ces dernières profiteront principalement d’une nouvelle finesse de gravure comme levier d’amélioration, via l’utilisation du process 12nm chez Global Foundries. Un process qui devrait conduire à des gains en termes de latence, d’efficacité énergétique et de fréquences, sans plus de précisions. Ces puces Ryzen Gen 2 arriveront avec de nouvelles cartes mères reposant sur un chipset X470, mais là encore, AMD a tenu à préciser que le support du socket AM4 devrait permettre une large rétrocompatibilité côté carte mère. Enfin, les processeurs de classe Threadripper auront eux aussi droit à leurs mises à jour d’ici la fin 2018, sans qu’AMD ne livre toutefois des détails sur la teneur exacte des changements opérés.

CES 2018 : AMD dévoile une feuille de route très axée sur ses produits RyzenCES 2018 : AMD dévoile une feuille de route très axée sur ses produits Ryzen

Vous l’aurez compris, l’année 2018 sera chargée pour AMD côté processeurs. Mais quid des développements sur la partie graphique ? Certes, AMD n’a pas manqué d’évoquer à de nombreuses reprises son engagement vis-à-vis des joueurs et des développeurs, avec l’évolution de la technologie FreeSync, ou les avancées opérées sur le support logiciel (Radeon Chill, Radeon ReLive ou Radeon Overlay). Et un trailer de Far Cry 5, qui intégrera les technologies maison Rapid Packed Math et Shader Intrinsics fut là pour bien appuyer le discours. Sauf que derrière, nous avons finalement eu peu d’annonces concrètes à nous mettre sous la dent. Les responsables d’AMD se sont ainsi contentés d’évoquer l’arrivée de puces Vega en 7 nm pour 2018, mais seulement pour des cartes instincts dédiés aux spécificités des calculs d’IA. Quant à Navi, son développement continue de progresser, sans qu’aucune date de lancement ne soit toutefois évoquée. Dans un avenir plus proche, des versions personnalisées des modèles Radeon Vega 56 et 64 devraient entrer en phase de commercialisation chez PowerColor, Sapphire, Asus ou Gigabyte, mais difficile de croire, sur la base de nos précédents tests, qu’ils changeront la donne. Le consommateur y gagnera sans doute une baisse sensible des nuisances sonores et de meilleurs systèmes de refroidissement, mais la question de l’efficacité énergétique des puces restera un frein, pour ceux qui cherchent des performances optimales, autant que pour ceux qui voudront se maintenir à des niveaux de consommation électriques raisonnables.

Finalement, avec la probable arrivée sur le marché d’une nouvelle génération de carte GeForce cette année, on se retrouve avec l’étrange impressionnant d’une dynamique industrielle et commerciale qui s’est totalement inversée chez AMD. Un temps en retrait sur le marché des processeurs, la marque se montre maintenant plus que conquérante en la matière, tandis que côté GPU, elle semble bien à la peine pour suivre le rythme imposé par NVIDIA, au moins sur le créneau des produits desktop et mobile haut de gamme. Il reste donc évident que la firme a encore beaucoup à faire, à la fois pour réinvestir des marchés abandonnés, et pour regagner la confiance du grand public sur ces derniers. La feuille de route présentée pour 2018 semble heureusement taillée pour remplir ces objectifs.

Profil de Kracou,  Jeuxvideo.com
PC

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
RisiBaton
RisiBaton
MP
le 22 janv. à 23:11

J'achetais jamais du AMD meme si le prix tombe a 99% du prix de base.

Lire la suite...
JANV-SALES3
JANV-SALES3
MP
le 12 janv. à 14:34

JEUX PC MOINS CHER :d) goo.gl/z7RTRT

  • ESCAPE FROM TARKOV: STANDARD EDITION €49.99 €35.49
  • SPELLFORCE 3 €49.99 €28.49
  • STELLARIS €39.99 €10.49
  • RUST €19.99 €8.59
  • NIOH: COMPLETE EDITION €49.99 €36.99
  • ELEX €49.99 €24.99

MERCI DE VOTRE VISITE

Lire la suite...
batisto66
batisto66
MP
le 10 janv. à 11:09

c'est cool qu'amd casse les prix sur les processeurs mais quand tu vois que la ram coute plus cher que le proc ça fait mal au c..

Lire la suite...
phoxxx
phoxxx
MP
le 10 janv. à 09:44

-Crymsom-666-
------------------------------------------------
point noir sur les GPU avec Vega, le bout du bout de l'architecture GCN, qui équipe les nouveaux APU Raven Ridge.
J'attendais les versions desktop pour voir les possibles prestations en gaming mais déjà les versions mobiles font peur. L'équivalent d'une GTX 950m sera clairement insuffisant de nos jours pour faire tourner des jeux un minimum gourmand, encore plus dans des PC portables ultra fins. Autant les laisser aux pros ou aux orientations multimédia hors gaming.
------------------------------------------------

Le couple Nvidia / intel (GeForce 10 series + i5/i7) reste la norme indétrônable pour qui recherche les meilleurs perfs en jeux.

La question des cartes graphiques intégrées est un éternel sujet de controverse, intel affirmant de son côté que les cartes graphiques intégrées proposées dans leurs processeurs sont aussi puissantes que 80 % des cartes graphiques dédiées dans le parc informatique actuel... Propos exagérés à mon avis !

Les phrases "d’enfumage" sont classiques autant chez intel que chez AMD, la seule vraie solution pour jouer dignement à l'heure actuelle étant l'utilisation d'une vraie carte graphique dédiée ! Un petit processeur pas trop cher comme un Core i3 couplé à une GTX 1060 sera toujours meilleur qu'un circuit graphique intégré, y'a pas photo !

Dans tous les cas stop à la course "qui a la plus grosse" imposée par les constructeurs ! Une très grande majorité de gamers privilégient encore le 1080p/1440P (fluidité/performances) au détriment de la 4K encore marginale. De plus une grande majorité de jeux indé ne nécessitent pas d'avoir un PC monstrueux, il en va de même pour les jeux profitant d'une bonne optimisation... Un simple core i5 de 4ème/5ème gen couplé à une GTX 970 fera tourner tous les jeux en élevé/ultra sans problème (à quelques exceptions près comme "Watch Dogs 2").

Si il est vrai que la finesse de gravure des derniers CPU/GPU permet d'augmenter la fréquence du processeur (car la résistance du circuit électrique et des transistors est diminuée) et de limiter l'excès de chaleur, on peut profiter de 90% des jeux avec une config qui n'a pas plus de 5 ans. Un i5 4690k ou un i7 de 4ème/5ème génération en version k sont encore loin d'être limités si on ne s'intéresse qu'au gaming.

Le plus important reste la carte graphique, et pas le nombre de core ! Un PC c'est un investissement financier conséquent (je parle pas d'un laptop à 150 euros équipé d'un celeron), du coup c'est pas le but de le changer tous les deux ans parce que intel ou AMD ont sorti le plus gros XXX qui vous la met bien XXX ?! :sarcastic:

Lire la suite...
Dudi9462
Dudi9462
MP
le 09 janv. à 22:36

La concurrence ça a du bon quand même... sans AMD, Intel resterait à des tarifs élevés pour des processeur sans réelle évolution. D ici peu j aurais mon pc et le cpu sera un AMD ryzen.

Lire la suite...
Crymsom-666
Crymsom-666
MP
le 09 janv. à 22:22

AMD finalement bien moins impacté par les failles Spectre et Meltdown, nouvel argument en + des prestations hors jeu vidéo pour donner de l'intérêt à Ryzen.
Intel encore dans la réaction, qui bouge sa stratégie et qui doit encore patcher ses CPU.
Bref AMD qui peut encore profiter de l'accalmie prodiguée par sa nouvelle architecture.

Par contre point noir sur les GPU avec Vega, le bout du bout de l'architecture GCN, qui équipe les nouveaux APU Raven Ridge.
J'attendais les versions desktop pour voir les possibles prestations en gaming mais déjà les versions mobiles font peur.
L'équivalent d'une GTX 950m sera clairement insuffisant de nos jours pour faire tourner des jeux un minimum gourmand, encore plus dans des PC portables ultra fins. Autant les laisser aux pros ou aux orientations multimédia hors gaming.

Bien évidemment les contraintes de chauffe et de consommation font que les APU tronquent énormément les performances mais déjà quand on voit à quel point Vega chauffe/consomme je me doute que les perfs seront revus à la baisse sur les APUs desktop mais si déjà on peut avoir un Ryzen 5 4c/8t avec une partie GPU comparable à une R470 dans un seul composant pour un bon prix ce serait pas mal pour les petits budgets ou une machine secondaire.

Et faire gaffe aussi aux MàJ du BIOS sur un socket unique.
On peste toujours sur la multiplicité des sockets générationnels d'Intel mais au moins il est moins facile de se tromper de matos (même si ça arrive) et les avancées sont généralement contenues à chaque nouvelle arrivée de mobo là ou un socket unique chez AMD entraîne fatalement bien plus d'incompatibilités hardware au fil du temps (avec des bios trop anciens impossibles à rendre compatibles avec du matos moderne au niveau software voire hardware, dans le cas des mobos bon marchés incapables de soutenir des CPU avec un TDP trop important par exemple).

Se méfier des BIOS bêta et des discours de 100% compatibles annoncés à l'avance: toujours vérifier par des testeurs une fois les MàJ rendues disponibles.

Quant à l'inversion du rapport de force (et donc de combat) sur les marchés CPU/GPU je dirais que ça reste précaire malgré tout.
Même en laissant de côté Spectre et Meltdown Intel a des cartes à jouer pour revenir dans la course CPU (après des années de gavage) là où Nvidia ne laisse pas de répit à AMD sur le marché GPU.
Et c'est pas en vendant une tonne de procos bons marchés à faible marge qu'AMD va survivre sur le très long terme, il faut du haut de gamme.
Avec Ryzen AMD a frappé très fort mais la firme a su quand même, indirectement, profiter de l'immobilisme d'Intel, pour le marché GPU la comparaison est caduque car Nvidia va toujours de l'avant et propose à chaque nouvelle génération une raison d'acheter.

Le retard accumulé sur les GPU aujourd'hui date de Maxwell et la longue période de 28nm que Nvidia a mieux réfléchi, Vega n'étant que l'ultime recours "recyclage" de l'architecture pensée pour les GCN après Polaris.
Vega aurait pu retrouver une partie d'intérêt sur le "haut de gamme" avec une finesse de gravure en 7 nm mais l'orientation "pro" de cette stratégie rend finalement l'option inaccessible pour le grand public (en raison du prix très certainement orienté "pro").

Combattre sur les deux fronts n'est pas évident et si Intel s'est montré en grande partie avec des lauriers de plomb Nvidia n'a pas cette optique (au contraire, ils veulent la mort de la concurrence ces raclures).
En espérant que Navi soit au moins un sacré coup en avant pour AMD, je les vois pas faire mieux que Nvidia (pour le gaming) mais au moins s'approcher le + possible et quand on voit le retard accumulé j'ai du mal.
Surtout avec la formule "la prochaine fois ça ira mieux", source de nombreuses désillusions en général (et discours trop longtemps répétés avec AMD) même si des surprises peuvent surgir.

Pourtant c'est à l'initiative d'AMD que des solutions alternatives existent et il serait temps que Vulkan vienne dans le jeu vidéo pour appuyer le matos AMD déjà en place.
Tant que DX12 n'est pas démocratisé et pleinement assumé par les studios de développement AMD garde une carte à jouer, une carte qui tarde à arriver...

PS: une bonne année 2018 à Kracou (et c'est pas mon genre de souhaiter ce genre de niaiseries) dont les articles sont toujours inspirants.
Attention aux coquilles! Hésite pas à faire fouetter le correcteur/la correctrice s'il en reste une fois la mise en ligne effectuée.

Lire la suite...
m73
m73
MP
le 09 janv. à 20:21

C'est une excellente nouvelle , AMD a considérablement fait bouger les lignes et visiblement ça va continuer. Tant mieux nous y seront tous gagnant et ça annonce aussi un futur reluisant pour les prochaines générations de consoles.

Lire la suite...
DonneMoiTaJambe
DonneMoiTaJambe
MP
le 09 janv. à 19:50

Ceux qui ont pris Ryzen l'année dernière non pas besoin de changer de cpu présentement, donc un peu normal que la suite ne concerne que les pc tout en un ou les portable. Ceux qui veulent du desktop non qu'a prendre les modèles 2017

Lire la suite...
[zadig]
[zadig]
MP
le 09 janv. à 19:44

AMD constitue aujourd'hui une bonne alternative financière, mais question gaming, partant du postulat qu'un ordinateur gaming est un investissement de 4/5 ans, que les i7 sont bien au dessus en 3D (il suffit de croiser tous les bench ou test vidéos) qu'ils chauffent bien moins, et bien je préférerai toujours mettre 100 euros de plus.

Lire la suite...
Ragnamune
Ragnamune
MP
le 09 janv. à 19:04

Perso j ai attendu 1 an ryzen (1800x) pour finalement me prendre un 7700k de intel ...

Ok l'applicatif est au dessous mais 20% en dessous dans les jeux pour 60% plus cher ... non.

Lire la suite...
Top commentaires
Bimiel
Bimiel
MP
le 09 janv. à 15:37

Bien halte au monopole Nvidia/Intel et leur prix prohibitifs !

Lire la suite...
moaku
moaku
MP
le 09 janv. à 14:55

"a beau essuyé"...
Dès la première ligne... Allons, allons, un petit effort...

Lire la suite...
Boutique
  • Marvel's Spider-Man
    54.99 €
  • NBA 2K19
    47.49 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • FIFA 19
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : Black Ops IIII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
Jeuxvideo.com