Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

News débat et opinion
Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?
PC PS4 ONE Switch
  • Partager sur :

Réclamé tant par les joueurs que par les développeurs, vivement soutenu par Microsoft, le cross-play entre nos différentes machines pourrait être dès aujourd’hui une réalité. Le doux rêve d'une industrie où les possesseurs de Xbox One, PlayStation 4, Switch et PC pourraient jouer main dans la main ou les uns contre les autres au sein de modes multi unifiés n'est pas si idylique que ça. D'aveux de développeurs, la mise en place d'un tel système ne pose aucun réel problème technique à l'heure actuelle et nombreux sont les studios à attendre un simple feu vert pour proposer la fonctionnalité aux joueurs. Un feu vert que Microsoft et Nintendo ont déja donné depuis quelques mois tandis que de son côté, Sony semble vouloir considérablement ralentir la démocratisation du cross-play pour des raisons que le constructeur lui-même a bien du mal à expliquer aux consommateurs. Lorsque ça coince côté industrie, c'est bien souvent le joueur qui perd...

Contacté par nos soins, Sony Interactive Entertainment France ne souhaite pas apporter de commentaires au sujet du cross-play.

De vraies limitations techniques ?

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

La question du cross-play inter-plateforme devient de plus en plus pertinente maintenant que l’architecture des consoles de salon se rapproche de celle d’un PC. Fût en effet une époque où les constructeurs évoluaient chacun dans leur petite bulle hardware, bien à l’abri de ce genre de demandes d’ouverture, protégés par la complexité et l’exclusivité de leur système. Il est aujourd’hui bien plus compliqué de justifier cette limitation à l’heure où l’unification des processus de développement entre machines semble de mise chez la plupart des développeurs.

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

Le seul réel barrage pertinent à la mise en place du cross-play entre les consoles est aujourd'hui à chercher du côté des contenus exclusifs. On ne parle pas ici de jeux propres à une firme tels que les licences Uncharted chez Sony ou bien Forza chez Microsoft, mais de la multiplication des « bonus » constructeurs exclusifs à l’intérieur des productions les plus récentes. Une arme inédite par ici, l’accès en avance à une carte par là, comment unifier un mode multijoueur lorsque plusieurs communautés ne peuvent pas accéder au même contenu ? Ce détail est certes mineur, valable pour une poignée de titres, mais appellera à une réflexion nécessaire côté éditeurs et développeurs le jour où nous évoluerons dans une industrie ayant franchi le pas du cross-play.

Quand Microsoft accélère l’ouverture, Sony appuie sur le frein ?

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

La position de Microsoft au sujet du cross-play est aujourd'hui très claire. La Xbox One supporte le jeu en ligne avec des joueurs d’autres plateformes du moment où développeurs et joueurs souhaitent activer la fonctionnalité. Revenons en mars 2016, mois où Chris Charla, le directeur du programme ID@Xbox annonce la fonctionnalité lors de la Game Developper Conference (GDC) devant un panel de professionnels sans nul doute très intéressés par cette promesse d’ouverture. Le Cross-Network Play rend techniquement possible le jeu online entre différentes plateformes à la condition que les studios se penchent quelque peu sur la question lors du développement.

En plus du support natif des parties cross-platform entre les jeux Xbox One et Windows 10 qui utilisent le Xbox Live, les développeurs pourront maintenant intégrer le support pour le jeu cross-network. Cela veut dire que les joueurs d’Xbox One et de Windows 10 qui utilisent le Xbox Live pourront affronter des joueurs qui viennent d’autres réseaux multijoueurs, y compris d’autres consoles et d’autres réseaux PC.

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

Si la mise en place technique de la fonctionnalité paraît simple, elle ne peut se concrétiser qu'après avoir obtenu l'accord du constructeur tier pour l’ouverture de ses serveurs à d'autres communautés. Psyonix est le premier studio à manifester de manière publique son intérêt pour l’ajout du cross-play dans Rocket League. C’est dans un premier temps le jeu en cross-plateform entre la Xbox One et le PC qui est annoncé, une ouverture somme toute logique au sein de la sphère gaming unifiée Windows 10/ Xbox prônée par le constructeur américain. Le cross-play pourrait par la suite être étendu aux autres consoles avec une grande facilité technique, « en appuyant simplement sur un bouton » selon les déclarations du vice-président de Psyonix Jeremy Dunham dans une interview accordée au site Polygon.

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

Tout irait pour le mieux dans la sphère du gaming si Sony n'avait pas très rapidement mis un sérieux coup de frein aux rêves d’ouverture multi-plateformes de Rocket League. Leader actuel du marché des consoles de salon, le constructeur japonais ne se fend d’aucune déclaration officielle sur le cas Psyonix, mais refuse l'ouverture de ses serveurs aux joueurs Xbox One. Le studio s'interroge puisque le cross-play est déjà pourtant bel et bien disponible entre PC et PS4 sur leur titre ou encore sur un certain Street Fighter V pour ne citer que ce dernier. Si le PC ne pose donc pas de problème pour Sony, le partage du jeu en ligne avec son concurrent direct semble être en revanche une toute autre histoire...

Le protectionnisme selon Sony

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

Sony confirmera quelques semaines plus tard sa position sur le sujet lors de l'E3 2017. On assiste à deux annonces importantes côté cross-play durant le salon de Los Angeles. D’un côté, la Better Together Update du hit Minecraft s’avance avec la promesse que tous les possesseurs du titre pourront prochainement jouer ensemble quelle que soit leur plateforme. De l’autre, l’arrivée de Rocket League sur Switch étend la fonctionnalité cross-play du jeu à la dernière machine de Nintendo. PC, Xbox One et Switch avancent ainsi main dans la main tandis que Sony maintient l'état d’isolement de sa PS4. Une position que le constructeur tentera de justifier par l’intermédiaire d’une déclaration pas forcément des plus convaincante de son directeur mondial des ventes et du marketing Jim Ryan lors de l'événement annuel californien :

Nous devons être conscients de notre responsabilité envers notre base installée. Tout le monde joue à Minecraft,et vous savez aussi bien que moi qu'il y a des joueurs de tous âges, mais également très jeunes. Nous avons un contrat avec les personnes qui vont en ligne avec nous, nous devons prendre soin d'eux lorsqu'ils entrent dans l'univers PlayStation. Exposer les enfants à des influences externes, sur lesquelles nous n'avons pas de prise, c'est une chose à laquelle nous devons penser très prudemment.

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

La protection de ses joueurs, et plus particulièrement du plus jeune public, expliquerait donc l’absence de décision immédiate de la part de Sony. La firme japonaise ne statue toutefois pas sur le sujet de manière définitive et laisse planer le doute quant aux futures possibilités d'ouverture de ses serveurs au cross-play. En attendant, et malgré le souhait de nombreux studios, l’argument protectionniste de Sony met un sérieux coup de frein à la démocratisation du jeu en ligne crossplateform, au grand dam des joueurs.

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

Microsoft, qui chapeaute l'opération d’ouverture dans le cas de Minecraft, dont le online serait géré par le Xbox Live, fut d’ailleurs étonné de la réponse de Sony. S'exprimant dans le cadre d'un livestream de Giant Bomb lors de l'E3, Phil Spencer a confié que « par le contrôle parental du Xbox Live et tout ce que nous avons fait, nous avons montré que la sécurité est très importante pour nous en tant que plateforme ». Le Xbox Live n’est en effet pas moins bien protégé que son homologue PlayStation Network et Microsoft déploie de nombreux efforts afin de garantir un environnement sain à l'ensemble de sa communauté. Les fondations du positionnement sécuritaire de Sony apparaissent en ce sens bien fébriles en tant que justification d’un positionnement qui renvoit, à contrario, une image plutôt négative de la firme auprès des joueurs et des développeurs.

Mike Ybarra, corporate vice president de la division gaming chez Microsoft réaffirme par la suite les ambitions de son entreprise en s’appuyant sur l’argument de la demande réelle du public à ce sujet : « Nos données montrent que les gens veulent de plus grands groupes de personnes avec qui jouer, ainsi que la possibilité de jouer ensemble. Cette demande ne va pas s'en aller ». Lors de la dernière Gamescom, Arron Greenberg, Directeur Marketing de la branche Xbox, revient une fois de plus à la charge sur le sujet et indique que des discussions sont en cours afin de faire progresser cette volonté d'étendre le matchmaking entre les possesseurs de Xbox One et de PlayStation 4.

Nous parlons du crossplay avec Sony, nous avons un partenariat avec eux sur Minecraft, et bien entendu nous voulons qu'ils fassent partie de cela ; une seule communauté, pour unir les joueurs. Donc nous en discutons avec eux et nous avons bon espoir qu'ils soutiendront la démarche.

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

On ne peut pas vraiment dire que Sony s'emploie à faire évoluer sa position dans les semaines suivantes lorsque le Studio Wildcard déclare que la firme ne leur permet toujours pas d'activer le cross-play entre Xbox One et PS4 pour leur sandbox ARK : Survival Evolved. Sans être définitivement fermée, la position de Sony prive le joueur d'une expérience en ligne plus riche, plus ouverte et plus animée. Ouvrir ses serveurs au cross-play entraîne de nombreux avantages : des files d’attente raccourcies, un regain d’activité sur certains titres et une question en moins à se poser en tant que consommateur quand vient l’heure d’acheter une console de salon. Et c’est avant tout cet argument qui pèse lourd dans la balance décisionnelle de Sony. Car si Microsoft à tout à gagner à encourager l’ouverture du jeu en ligne sur sa Xbox One, la PlayStation 4 a-t'elle un réel intérêt commercial à le faire ? Le protectionnisme avancé par le constructeur japonais ne serait-il pas avant tout destiné à protéger les ventes de sa propre machine ?

Maintenir une position de leader

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

Avec un dernier bilan affichant plus de 60,4 millions de consoles vendues en juin dernier, Sony occupe une position incontestable de leader sur le marché actuel des consoles. La Xbox One se montre bien moins bavarde au sujet de ses ventes mondiales avec un dernier bilan externe en provenance de SuperData faisant état de 26 millions de machines écoulées en début d’année 2017. Il se vend en moyenne deux PS4 pour une Xbox One en Amérique du Nord et au moins trois unités pour une seule en Europe. Il semble alors clair que Sony souhaite éviter d'adopter la moindre mesure commerciale qui n’irait pas dans le sens de l’accroissement de sa position dominante au sein du marché.

Par ce refus du cross-play, Sony adresse un message implicite aux joueurs : si vous jouez sur Xbox One, vous vous privez du jeu en ligne avec la communauté majoritaire du secteur. Pour jouer avec ses amis sur votre PS4, vous devez posséder une PS4 et il n’y a actuellement aucun autre choix. Le japonais risquerait de perdre ce puissant facteur d’achat en cas d’ouverture totale du cross-play entre toutes les consoles actuelles du marché.

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

Cette absence de positionnement clair sur la question confère à Sony l'image d'un constructeur prêt à ternir sa réputation auprès d’une portion de son public pour maintenir les bonnes courbes de ventes de sa PS4. Si la firme n’a peut être pas tout à fait tort d’un point de vue strictement business, cette vision à court terme pourrait avoir des répercutions dans l’appréciation future de la marque auprès des joueurs. Sony semble avoir tout le mal du monde à trouver les arguments en sa faveur pour convaincre le public de sa position actuelle sur la question du cross-play.

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

Un blocage qui apparaît de plus en total désaccord avec son slogan, pourtant scandé en conclusion de la plupart de ses campagnes de communication : « This is for the Players ». Là où le constructeur nippon se moquait ouvertement de l’interdiction initiale de la revente des jeux Xbox One lors de son show de l’E3 2013, il tend ici aux joueurs le bâton pour se faire battre par cette décision qui, faute d’explications plus rationnelles que celle de la protection d’une partie de sa communauté, apparaît bien arbitraire. La firme devra tôt ou tard embrasser une voie ou l'autre, l'ouverture totale ou le maintien d'une politique plus protectionniste de ses intérêts.

À contrario, Microsoft et dans une moindre mesure Nintendo ont tout à gagner en levant cette barrière, ils peaufinent leur image de marque et augmentent par la même occasion leur attrait auprès d’un public qui aurait pu se tourner par défaut vers la console du concurrent Sony pour jouer en ligne. Comme c’est souvent le cas dans toutes les industries, les chiffres semblent donc prendre le dessus sur les intérêts des joueurs….

Le cas Fortnite, ou l’ouverture le temps d'un bug

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

Coup de tonnerre dans l’affaire cross-play en cette fin de mois de septembre lorsque plusieurs internautes rapportent le fait d’avoir croisé des joueurs PS4 ET Xbox One lors de leurs parties en mode Battle Royale sur le jeu Fortnite d’Epic Games. De nombreuses captures d'écrans attestent de la chose de façon assez claire. Ici le témoignage preuve à l’appui d'un père et son fils ayant réussi à se retrouver sur la même partie, l'un étant sur PlayStation 4 et l'autre sur Xbox One. Là un joueur PS4 qui repère un nom d'utilisateur contenant des espaces "Jesus Did That", ce qui n'est possible que sur Xbox One. Après vérification, aucun compte Epic sur PC ne porte ce nom, tandis qu'il s'agit bel et bien du GamerTag d'une personne jouant à Fortnite.

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

Epic aurait-il appuyé sur le fameux bouton d’activation du cross-play sans attendre l’accord de Sony ? L’affaire prouve alors aux yeux de tous les joueurs que la fonctionnalité existe, qu’elle ne possède nulle autre limite que le bien vouloir de la firme japonaise et qu’elle ne semble pas particulièrement difficile à mettre en place pour un développeur. Interrogés sans plus tarder sur cet ajout, Epic Games a admis l’exitence du cross-play entre les plateformes tout en précisant que son activation résultait d'une erreur depuis réparée :

Nous avons commis une erreur de configuration qui a ouvert cette possibilité. Nous avons rapidement résolu le problème.

Cross-play PS4 of Xbox One, pourquoi ça coince ?

Un « problème » que le directeur de la branche gaming de Microsoft Phil Spencer aurait souhaité que le studio ne corrige pas afin de servir d’exemple à l’industrie dans le grand débat du cross-plateforme. Au grand désespoir des joueurs qui étaient nombreux à se féliciter de l'initiative d'Epic Games, imaginant que cette fonctionnalité pourrait enfin se répandre pour leur permettre d'affronter en ligne leurs amis, Sony n’a pas tarder à faire jouer son droit afin de retirer la fonctionnalité de Fortnite quelques jours à peine après son arrivée par erreur confirmant par la même occasion sa position actuelle au sujet du cross-play.

Si les discussions entre Microsoft en Sony ne sont pas fermées, la démocratisation du cross-play tente de prendre son envol avec une sérieuse dose de plomb dans l'aile. À moins d'un partenariat commercial avantageux pour le leader Sony, on voit mal la situation évoluer du tout au tout au cours des prochaines semaines. Seuls la popularité et les enjeux commerciaux liés à certains mastodontes du jeu en ligne ou un véritable mouvement de grogne des consommateurs pourraient peut-être faire bouger les choses à l'avenir.

Profil de mrderiv,  Jeuxvideo.com

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
homme_poilus
homme_poilus
MP
07 déc., 12:12

Acheter une console en 2018 ...... :rire: nom de DIEU ...
mais quand , comprendront-ils :rire: :rire: ?!!!

Lire la suite...
xNetsah
xNetsah
MP
05 déc., 15:27

Cet article et pas mal de personnes dans les commentaires semblent avoir une mémoire de poisson rouge.. Sur la génération PS3 Xbox 360, c'est Microsoft qui a freiné le processus de Cross-Network alors que Sony le proposait déjà.. Ensuite sur la génération PS4-Xbox One, Sony ont été les premiers à proposer du cross-network PS4-PC... à une époque où je rappelle la première annonce de la Xbox One était "contre l'occasion, contre le prêt de jeu à ses amis, contre le rétrograming.." et là aujourd'hui on voudrait faire passer Sony pour les connards qui ne pensent qu'à leur gueule ??? Ce sont eux qui depuis des années ont fait le premier pas dans ce sens.. Là s'ils freinent maintenant sur le cross avec Xbox et Nintendo c'est tout simplement car ils n'ont plus trop intérêt à le faire, ils sont leaders et la stratégie de com des minoritaires Xbox/Nintendo est trop flag, soudain ils sont pour le cross alors qu'ils sont contre depuis des années, comme par hasard ce revirement au moment où ça se passe mal pour eux au Japon et à l'international x) La seule chose intéressante c'est de pouvoir partager avec les joueurs PC pour Sony, la communauté grandissante.

Lire la suite...
singham94
singham94
MP
28 nov., 17:51

ca coince parce que ca avantagerait plus microsoft que sony, la ps4 se vendant plus que la xbox, sony estime simplement ne pas en avoir besoin

Lire la suite...
Evilangel56
Evilangel56
MP
11 nov., 11:14

Si davantage de joueurs consoles deviennent PCistes, il y à de grandes chances pour que les développeurs finissent par faire du portage PC. Ils doivent continuer de faire du chiffre... Je remarque que les final fantasy, initialement exclusivité sony, sont disponible sur steam et FFXV sera bientôt disponible (2018) pour le PCiste. La balle est dans le camps des joueurs, plus nous serons nombreux à investir dans un PC, plus ils se sentiront obliger d'élargir leurs portages. Tout le monde ne peux pas s'offrir le luxe d'avoir PC, DS, Wii, PS4, Xbox one etc...

Il faut faire des choix. Sachant qu'avec un PC vous pouvez rejouer à de vieux jeux sans devoir l'acheter à nouveau. Chaque fois que vous changerai de CG tout vos jeux seront up graphiquement. Pas d'abonnement pour vos sauvegarde en ligne, pas d abonnement suppl pour internet. Possibilité via steam de regarder les autres joueurs jouer à leur jeu favoris, encore une fois gratuitement. Steam propose régulièrement des promos (par ex: spécial halloween: resident evil 1,2,3,4,5 et 6 pour 20-30 eur). La grande majorité des jeux sont compatible avec une manette et le pc peut être relié à un grand écran sans problème.

Bref, la liste des avantages PC est longue, sans compter tout ce que peut faire un PC en dehors du jeu... Si on laisse les développeurs faire à leur guise, bientôt vous vous étonnerez de devoir acheter une console par jeu avec d'innombrable dlc qui gonfle encore et toujours le prix final du jeu... Soyons solidaire entre gamer, disons stop au exclusivités et aux dlc.

Lire la suite...
XXxx000xxXX
XXxx000xxXX
MP
29 oct., 01:46

Les tarlou.e pro s n'ont pas envie et défend les pratiques de Sony du coup ses pas gagné l'histoire de la grogne des joueurs mes bon je les voie bien dans leurs coin ses joueur du moment que Microsoft Xbox peut partager ses serveurs avec le pc et la nintendo se sera mieux que rien

Lire la suite...
weedow_
weedow_
MP
20 oct., 23:51

je suis pour la proliferation des abeilles et du jacquie tuning avec rajou de rajou de rajou de bas de caisse

Lire la suite...
weedow_
weedow_
MP
20 oct., 23:43

vive xbox les gars je kiff tellement cette console et ses jeux !

Lire la suite...
coocktail
coocktail
MP
15 oct., 11:22

au mieu microsoft et nintendo faut les faires jouer ensemble laisser sony sombrer dans la solitude

Lire la suite...
coocktail
coocktail
MP
15 oct., 11:18

encore sony qui nous soul sincerement j ai hatte de jouer avec mes amis qui sont sur d autre plateforme

Lire la suite...
totofive
totofive
MP
12 oct., 09:27

Dans tous les cas, on voit bien que Sony s'en fout totalement de son image de marque tant que les sous rentrent, on l' a bien vu auparavant avec son refus de la retrocompatibilité pour vendre du remaster ou encore l'augmentation de l'abonnement ps+ trés arbitraire et j'en passe. Ce qui est dommage c'est qu'il cherche à chaque fois à mentir et prendre les joueurs pour des cons plutôt que de dire les choses simplement. Il tient actuellement la place de leader et agis comme tel, être premier rend con (nintendo a l'époque de la snes n'était pas mieux ou encore xbox au sorti du succés de la 360 qui voulait vérouiller le marché avec la One). La seule chose qui pourrait faire changer les choses c'est la réussite en terme de vente de la One et de la Switch, une concurrence saine comme à l'époque ps3/360 qui remettrait sony à sa place, mais vu le nombre d'exclusivité de qualité qu'il propose, ça ne va pas changer tout de suite.

Lire la suite...
Top commentaires
AN2008
AN2008
MP
09 oct., 12:06

Peut-être que certains finiront par réaliser qu'avec son sectarisme et son marketing poudre-aux-yeux, Sony est bien plus proche d'être le "Apple du jeu vidéo" aujourd'hui que Nintendo ne l'a jamais été.

Lire la suite...
Ordalys
Ordalys
MP
09 oct., 11:58

Simplement car Sony est une boîte purement mercantile misant tout sur le marketing là où Microsoft et Nintendo pensent encore un minimum aux joueurs. Inutile d'aller chercher plus loin.

Lire la suite...
Commentaire édité 09 oct., 12:01 par Ordalys
Boutique
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    274.99 €
  • Super Mario Odyssey
    40.60 €
  • Grand Theft Auto V
    59.99 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Monster Hunter World
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Far Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • God of War
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce