Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

News débat et opinion
Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?
PC
  • Partager sur :

Alors que les joueurs PS4 et Xbox One flinguent et lootent à tout va sur Destiny 2 depuis maintenant presqu’une semaine, la communauté PC doit, de son côté, prendre son mal en patience durant presque deux mois avant de pouvoir accéder au titre de Bungie. Un délai justifié par le studio par un souci de qualité de portage, mais finalement révélateur d’un état de fait du marché actuel du jeu vidéo. Si le PC possède une longueur d'avance technique sur la concurence, il se montre en revanche régulièrement en retard du côté de son calendrier de sortie des jeux multiplateformes. Est-ce le prix à payer pour des portages de qualité ?

Un retard qui se justifie ?

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

Pour Bungie, l'attention n'est-elle pas louable ? Afin d’éviter le fiasco engendré par un portage PC au rabais, Destiny 2 prendra le temps qu’il faudra avant de sortir sur PC. « Nous voulons nous assurer que le produit sera à la hauteur des attentes » déclarait David « Deej » Dague, responsable communauté du studio américain afin de justifier ce délai supplémentaire de deux mois. Dire que Bungie n’a pas vraiment le droit à l’erreur pour la sortie de cette suite serait un doux euphémisme, la pression commerciale se fait lourde sur ses épaules tant du côté de son éditeur Activision que des joueurs avides de se lancer dans une aventure épique et surtout optimisée. Après presque vingt ans de développement sur consoles, Bungie indique préfèrer prendre le temps nécessaire pour livrer un produit « digne des joueurs de cette plateforme ». Le studio a d'ailleurs confié le développement de ce portage à Vicarious Visions afin de s'assurer de la qualité finale du produit.

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

Il faut dire que le joueur PC est un consommateur particulièrement exigeant ; le « PCiste » n’est pas vraiment ce qui se fait de plus tendre envers les techniques boiteuses et les framerate fébriles. Avec une carte graphique dont le prix dépasse parfois celui de deux consoles de salon et une configuration au sommet de la pyramide technique actuelle, qui serait prêt à se contenter d’un portage bâclé ? Vous connaissez la réponse. D’autant plus que les moyens de sanction se font aujourd’hui de plus en plus directs et percutants !

Évaluations des utilisateurs, le direct strike !

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

La montée en puissance de Steam depuis l’arrivée des jeux d’éditeurs tiers en 2005 combinée à l’explosion des critiques de vidéastes (certaines chaînes YouTube se spécialisent dans l'évaluation des portages PC) ont très clairement contribué à faire évoluer la vision des studios vis à vis du temps et de la qualité accordée aux portages de jeux sur PC. Là ou il fallait encore écumer les forums techniques il y a quelques années pour constater l’ampleur du mécontentement des joueurs, les évaluations des utilisateurs représentent aujourd’hui un moyen immédiat et surtout ultra visible de sanctionner un jeu sur la plateforme de Valve. Leader incontesté de la vente dématérialisée sur PC, Steam s’impose comme un puissant outil d’évaluation communautaire et donc de pression sur les studios et les éditeurs. Un titre hautement attendu et très apprécié par les joueurs peut craindre de voir ses « User reviews » plombées par une foule de critiques négatives en cas de mauvaises performances techniques.

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

On se remémore ici le cas Dishonored 2, sorti sur PC en octobre dernier dans un état technique bancal et dont la moyenne des avis des utilisateurs à été impactée durant plusieurs semaines par les critiques négatives pointant du doigt la qualité du build de lancement. On se souviendra encore longtemps du fiasco Batman Arkham Knight sur PC, un portage si mal optimisé, si critiqué par les joueurs, que Warner Bros Games, son éditeur, avait décidé de le retirer des ventes durant plusieurs semaines pour tenter de colmater le plus gros des problèmes. L’affaire illustre parfaitement les répercussions, tant sur les ventes que sur l’image de marque d’une franchise, que risque d'entrainer une sortie PC sans doute précipitée.

Consoles First ?

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

Outre la délicate question de l’optimisation des jeux sur PC, vient ensuite celle de la priorité commerciale des éditeurs. Selon le SELL, le marché français des consoles représente aujourd’hui environ 63 % de la valeur des ventes de l’industrie du jeu vidéo ; une majorité qui pourrait expliquer le retard de certaines sorties de jeu sur PC, moins rentables que leur homologue sur PS4 ou Xbox One. Avec 600 millions de chiffre d’affaires généré en 2016, les consoles de salon devancent un marché PC estimé à 458 millions pour la même année. Néanmoins, la plupart des indicateurs pointent plusieurs hausses du côté du Gaming PC en France là ou le chiffre d’affaires des consoles a chuté de 2 % en 2016. Avec une hausse de 30 % de ventes hardware et PC Gaming entre 2015 et 2016, une augmentation de 20 % de son chiffre d’affaires, le marché du PC connaît une forte croissance entraînée par la montée en puissance de certaines activités telles que le streaming ou l’eSport combinées à un marketing très appuyé des fabricants hardware en matière de gammes de produits orientés gamers.

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

Le PC reste incontestablement la plateforme des avancées techniques, celle sur laquelle est développée l’écrasante majorité des innovations techniques et graphiques de demain. Ce n’est pas un hasard si l’architecture des dernières générations de consoles de salon s’est rapprochée de celle d’un ordinateur de jeu ; nul doute aussi que la sortie de la PS4 Pro et de la future Xbox One X est une preuve supplémentaire de l’influence grandissante de la plateforme sur l’industrie. Et que dire enfin de Microsoft qui a aujourd’hui totalement unifié sa gamme entre sa machine de salon et son système d'exploitation Windows 10. Le PC est aujourd'hui partout, parfois dans l’ombre lors de certaines présentations de jeux, mais tellement présent.

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

Le retard pris par certaines productions lors de leur sortie sur PC semble, en ce sens, être désormais bien moins la conséquence d’une priorisation du marché des consoles sur celui du PC. Le fameux « consoles first » clamé il y a encore quelques années par certains studios semble avoir perdu de sa toute-puissance. Et si les exclusivités sur consoles continuent encore à faire les beaux jours des éditeurs par leur capacité à susciter une envie que l’on ne trouvera nulle part ailleurs, le marché se montre de plus en plus perméable aux portages PC à retardement. Sega s’est engouffré dans la brèche avec la sortie en cascade d’anciennes exclus consoles telles que Bayonetta ou en encore Vanquish. Une façon pour les développeurs d'offrir à leur jeu une seconde jeunesse, mais aussi un réel message envoyé à l'industrie et aux joueurs. Ubisoft, qui nous avait pourtant habitué à décaler les sorties PC de sa franchise Assassin’s Creed de quelques semaines, voire quelques mois après leur mise à disposition sur consoles, s’évertue aujourd’hui à rendre disponible ses productions AAA sur toutes les plateformes, de manière simultanée, avec un soin particulier apporté à leur optimisation. Il faut dire que les cas Assassin's Creed Unity et Watch Dogs auront servi de leçon au géant Français de ce côté là.

Reculer pour mieux tourner

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

En attendant que ces nouveaux processus de gestion de développement deviennent une norme dans l’industrie, les studios, à l’image de Bungie pour Destiny 2, préfèrent désormais s’accorder le temps nécessaire pour ne pas rater leur sortie sur PC, une plateforme que l'industrie grand public ne semble plus considérer comme secondaire. Pour les développeurs, ce délai supplémentaire est l’occasion d’offrir à leur travail un écrin de choix dans lequel les moyens techniques mis en œuvre durant le développement pourront s’exprimer avec bien moins de retenue que sur consoles. Framerate débloqué à 60 fps et plus, support des définitions supérieures au 1080p, intégration des modes, options graphiques à la pelle, la qualité accordée à un portage PC se transforme désormais en argument marketing à part entière dans la communication des éditeurs.

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

Dès 2012, Gearbox Software avait par exemple pris grand soin de communiquer son souhait de chouchouter le portage PC de son futur Borderlands 2. Le premier volet de la saga souffrait en effet d’une optimisation parfois bancale en plus d’être liée au peu apprécié (et depuis fermé) service GameSpy. Le studio avait alors adressé une lettre d’amour aux joueurs PC, à une époque où peu de titres multiplateformes communiquaient sur l’attention spécifique apportée aux adaptations sur ordinateurs. Tout comme Vicarious Visions pour Destiny 2, les versions PC sont aujourd’hui régulièrement confiées à des studios externes à l’expertise plus poussée dans le secteur de l’optimisation. On pense par exemple ici à Nixxes qui s’est occupé des portages des deux derniers Tomb Raider ou de Deus Ex : Mankind Divided, un élément que les éditeurs font valoir comme des forces auprès des joueurs.

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

Le cas Rockstar apporte d’autres pistes de réflexion à cette question. Carton incontestable depuis sa sortie sur PS3 et Xbox 360 en 2013, Grand Theft Auto V aura dû patienter 14 longs mois pour trouver le chemin de nos PC, dans une version techniquement bien supérieure à toutes les autres. Trois facteurs explicatifs ont largement circulé sur les internets pour tenter d’expliquer ce délai. Le premier concerne le cœur de cible du titre, largement orienté vers le marché consoles (qui plus est lors de la sortie du jeu en 2013). Le second, lié au troisième, estime que l’annonce prématurée d’une version PC aurait fait du mal aux ventes du jeu sur consoles, une partie des joueurs préférant patienter même plus d’une année pour bénéficier d’une expérience plus aboutie. Enfin, certains ont vu en ce délai une manœuvre commerciale visant à faire passer le joueur deux fois à la caisse. Si ces trois stratégies ont certainement aidé à faire s'écouler plus de 80 millions d'exemplaires de GTA V (ce qui en fait le quatrième jeu le plus vendu de tous les temps), il faut aussi se tourner vers le passé du studio, et plus particulièrement du côté de Grand Theft Auto IV, pour trouver une autre explication possible à ce délai supplémentaire de sortie.

Le PC est-il condamné à être la plateforme en retard ?

Grand Theft Auto IV avait bénéficié d’un délai de « seulement » huit mois entre sa sortie sur consoles et sur PC. Un "court" laps de temps aux sévères répercussions sur la qualité de son portage. GTA IV était horriblement optimisé lors de sa sortie en décembre 2008 sur PC et nécessitait une configuration hardware très haut de gamme pour espérer tourner à un framerate décent. Si les correctifs ont depuis calmé les tensions des joueurs, Rockstar a souhaité éviter à tout prix un nouveau revers technique pour le cinquième épisode de sa poule aux œufs d’or. Le studio a donc travaillé main dans la main avec des spécialistes de l’optimisation PC durant tout le processus de développement de GTA V. Comme Bungie aujourd'hui, Rockstar a lui aussi préféré s’accorder le temps nécessaire pour ne pas subir de plein fouet une colère communautaire associée à un flot d’évaluations négatives à l’impact réel sur les ventes d’un titre. Le cas Red Dead Redemption 2 semble suivre la même voie avec une sortie PC encore non confirmée à ce jour…

Bref, s’il faut encore se montrer parfois patient avant de poser les mains sur certaines grosses productions PC, la sombre époque des portages au rabais semble être révolue. Certes, aucun studio n'est à l'abri d'un couac et il faudra toujours se méfier des abus volontaires, mais le tableau n’est plus aussi pessimiste qu’il y a encore quelques années. Les joueurs disposent de moyens de pression et d’outils de sanction plus impactant que par le passé tandis que de plus en plus de développeurs mesurent l’impact négatif d’un portage raté, tant sur les ventes que sur leur image d'un jeu. Et quand bien même, entre la foule d'early access (au destin certes souvent incertain) et la multitude d'exclus sur PC, attendre quelques semaines de plus n'est plus vraiment un problème.

Profil de mrderiv,  Jeuxvideo.com
PC

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
trouduk_is_back
trouduk_is_back
MP
Il y a 14 h

Con sol ? Rien que le mot fait rire :rire:

Lire la suite...
jetre7
jetre7
MP
18 sept., 14:48

La plateforne en retard peut-etre pas, mais la plateforme de retards ca c’est sur :ok:

Lire la suite...
antiboudin
antiboudin
MP
17 sept., 20:24

Alors à la vas vite : pubg , tera , neverwinter , minecraft , planete side 2 : ils sont sortie combien de temps avant sur PC ??
On voit ce qu'on veut bien voir.

Lire la suite...
arkhael
arkhael
MP
17 sept., 15:17

les consoles ont autant d'avenir face au pc que les consoles portables face aux smartphone ^^ après c est mon avis :p

Lire la suite...
toutencanon
toutencanon
MP
17 sept., 14:53

"Nous voulons nous assurer que le produit sera à la hauteur des attentes » déclarait David « Deej » Dague"

Tant mieux !
Ca vaut la peine d'attendre pour ça :oui:

Lire la suite...
-WARL0CK-
-WARL0CK-
MP
17 sept., 12:29

Mais WTF...

Lire la suite...
XxDarkSASUKAYx
XxDarkSASUKAYx
MP
17 sept., 11:42

Quand les gens auront compris qu'avoir une console ne sert plus à rien et qu'un bon pc ne coûte pas si cher, que l'on peut l'installer sur la télé par un simple cable et jouer avec des manettes sur le canapé en bien meilleur qualité et confort que sur console bah on aura plus à attendre...

Il est temps de réveiller les consoleux qui dorment encore.

Lire la suite...
SlevinCampbell
SlevinCampbell
MP
16 sept., 14:55

Sauf que GTA V sur PC est sortit en même temps sur PS4 et Xbox one dans une version "New gen" mieux optimisé et beaucoup plus jolie. (malgré un multi joueur pas encore au point)

Lire la suite...
carbonezebra
carbonezebra
MP
16 sept., 13:11

Article très bien traité, malgré un titre qui laisse craindre un mauvais parti pris :-)

Lire la suite...
TigerUppercut
TigerUppercut
MP
16 sept., 01:42

Sympa la news a troll :hum:

Lire la suite...
Top commentaires
imatation
imatation
MP
13 sept., 12:48

Je crois que dans la vie d'un joueur pc, il y'a pire que de se passer de Destiny 2 :rire: ! Enfin il y a tellement de très bon jeux qui sortent PC et ceux pour tous les goûts... Il y'a de quoi faire, ne t'inquiètes pas pour cette plateforme

Lire la suite...
Commentaire édité 13 sept., 12:49 par imatation
BlackXP
BlackXP
MP
13 sept., 12:47

WTF ?

C'est quoi ce putaclick ? un jeu sort un peu après sur PC donc le PC est en retard ?

Et PUBG alors ?

Y'a légion de jeux qui sortent sur PC puis sur consoles ensuite... ou qui ne sortent pas sur console tout court.

Lire la suite...
Boutique
  • Super Mario Odyssey
    44.90 €
  • Destiny 2 + Emote Salut Militaire (exclusif Amazon)
    58.99 €
  • Grand Theft Auto V
    59.99 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • FIFA 18
    PC - PS4 - ONE - SWITCH - PS3 - 360
    Vidéo - Bande-annonce
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • FIFA 18
    SWITCH