Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

Interview - Chris Avellone (Planescape : Torment) nous parle de Pathfinder : Kingmaker, du processus de création et du genre RPG

News jeu
Interview - Chris Avellone (Planescape : Torment) nous parle de Pathfinder : Kingmaker, du processus de création et du genre RPG
PC
  • Partager sur :

Alors que la campagne Kickstarter de Pathfinder : Kingmaker a atteint son objectif, nous avons eu l'occasion d'interviewer Chris Avellone, auteur ici du scénario du jeu. Pour rappel, ce RPG est une adaptation du jeu de rôle papier même nom et prend place dans le monde de Golarion. Chris Avellone est connu pour avoir travaillé sur des productions telles que Baldur's Gate : Dark Alliance, Fallout 2, Star Wars : Knights of the Old Republic II : The Sith Lords, Planescape : Torment ou plus récemment, Prey. Une pointure dans le domaine de la création d'univers fantastiques qui partage avec nous quelques informations sur son implication au sein du projet Pathfinder : Kingmaker avant la fin de sa campagne de financement le 12 juillet prochain.

> Jeuxvideo.com : Avant votre arrivée au sein du projet, connaissiez-vous bien le jeu de rôle papier Pathfinder ? Et plus précisément, sa campagne Kingmaker ?

Interview - Chris Avellone (Planescape : Torment) nous parle de Pathfinder : Kingmaker, du processus de création et du genre RPG

> Chris Avellone : J'ai joué à beaucoup de jeux de rôle et de systèmes différents au fil des ans, et il s'agit de l'un de ceux que j'apprécie le plus. Je trouve que le système de création de personnages est très solide : je n'ai eu aucun problème à créer le « type » de personnage que je souhaitais incarner, ce qui est très important dans un jeu de rôle. L'un de mes personnages les plus récents était un Gnome illusionniste qui versait dans l'arnaque, un peu à la Ocean's 11, et je me suis autant amusé en le créant qu'en le jouant de la manière dont je me le représentais. Je n'ai pas participé à la campagne Kingmaker à titre personnel, mais Owlcat Games y ont joué à plusieurs reprises : c'est génial pour moi, puisque je la découvre pour la première fois.

> Jeuxvideo.com : Quels sont les éléments de l'univers de Pathfinder qui vous attirent tout particulièrement ?

Interview - Chris Avellone (Planescape : Torment) nous parle de Pathfinder : Kingmaker, du processus de création et du genre RPG

> Chris Avellone : Beaucoup de choses : tout d'abord les règles, que j'apprécie grandement, surtout celles liées à la création de personnages, mais aussi le monde de Pathfinder, son univers. J'ai le sentiment que Pathfinder va dans la bonne direction en matière de jeu de rôle. Plutôt que de proposer un chemin strictement prédéfini (se rendre de A à B, de B à C, etc.), ce que font certains jeux de rôle papier mais aussi plusieurs cRPGs, Pathfinder assume le fait que les joueurs ont envie de découvrir l'aventure à leur propre rythme. C'est pourquoi ils (ndt : les concepteurs de Pathfinder) structurent leurs modules comme des expériences de jeu illimitées et les présentent de la façon suivante : voici une partie du monde, voici quelques événements optionnels et des secrets à découvrir, voici le contexte, et voici la menace finale de l'aventure à laquelle vous pourrez faire face de plusieurs manières différentes. Je pense que la liberté offerte par le système de jeu de Pathfinder en matière de découverte de l'aventure et de l'histoire tient en réalité plus au roleplay en lui-même qu'à une succession de quêtes formatées.

> Jeuxvideo.com : Pourquoi avoir choisi la campagne Kingmaker comme toile de fond pour ce cRPG?

Interview - Chris Avellone (Planescape : Torment) nous parle de Pathfinder : Kingmaker, du processus de création et du genre RPG

> Chris Avellone : C'est Owlcat qui a choisi la Route pour l'Aventure Kingmaker parce que c'est l'une de celles qu'ils ont jouées le plus souvent et qu'ils l'adorent. Pour être plus clair : une « Route pour l'Aventure » est une série de scénarios pour Pathfinder (dans le cas présent, six d'entre eux) qui propose une histoire interconnectée qui permet aux joueurs de débuter à très bas niveau pour finir par devenir très puissants ; dans ce cas particulier, la Route pour l'Aventure permet également aux personnages de fonder et de diriger leur propre royaume. De plus, Kingmaker est un grand classique de Pathfinder, bien connue (et aimée) de la communauté, il s'agit donc d'un choix tout indiqué pour introduire le monde de Golarion aux fans et aux donateurs de Kickstarter.

> Jeuxvideo.com : Les décisions du joueur auront-elles un impact direct sur le monde ?

> Chris Avellone : Oui, et c'est l'un des principes de base du jeu : ça devrait d'ailleurs l'être pour tout jeu de rôle. En plus de différents choix de compagnons et d'arcs scénaristiques, les décisions que vous prendrez, de la manière dont vous dirigerez votre royaume aux alliances que vous forgerez, auront des répercussions politiques. L'apparence et la nature de votre Royaume s'adapteront elles aussi à votre façon de gouverner, pour refléter au mieux l'alignement de votre personnage, qu'il soit bienveillant ou tyrannique.

> Jeuxvideo.com : Pourra-t-on être vraiment, vraiment être méchant dans le jeu ?

Interview - Chris Avellone (Planescape : Torment) nous parle de Pathfinder : Kingmaker, du processus de création et du genre RPG

> Chris Avellone : Absolument... Vous pourrez apporter de nombreux changements à votre royaume, et l'un d'entre eux est particulièrement maléfique : il est en effet parfois plus simple pour un tyran de gouverner des citoyens morts-vivants , ils créent moins de problèmes... ;) Et ce n'est que l'une des nombreuses façons dont vous pourrez laisser votre empreinte maléfique sur cette campagne. En plus de concevoir votre propre royaume, vous pourrez également ravager ceux des autres, annihiler des nations entières ou manipuler vos rivaux, et bien plus encore. Ce que nous souhaitions éviter avec les personnages méchants était de procurer des options "paresseuses" : il s'agit d'options qui vous permettent d'être mauvais en demandant une meilleure récompense pour une quête ou en menaçant de tuer (voire en tuant) les personnes auxquelles vous parlerez. Je crois que ces possibilités finissent par devenir lassantes pour ceux qui souhaitent incarner un protagoniste maléfique rusé et intelligent, et nous aimerions leur donner autant de liberté pour s'exprimer que celle dont profitent habituellement les personnages bienveillants.

> Jeuxvideo.com > Sera-t-il intéressant de rejouer l'histoire de la campagne en fonction des différentes façons dont on joue ?

Interview - Chris Avellone (Planescape : Torment) nous parle de Pathfinder : Kingmaker, du processus de création et du genre RPG

> Chris Avellone : Oui, et pas seulement pour vos actions : l'histoire pourra changer de façon cruciale en fonction de vos choix de compagnons mais aussi de la façon dont vous les traiterez. De ce fait, ne serait-ce que changer la composition de votre groupe d'aventuriers peut tout à fait créer de nouvelles histoires si vous décider de recommencer le jeu. De plus, vous pourrez avoir un impact dramatique sur l'histoire en fonction des quêtes et des événements pendant lesquels vous choisirez d'intervenir (et de "quand" vous interviendrez.)

> Jeuxvideo.com : En parallèle de l’écriture des jeux sur lesquels vous avez travaillé, ou travaillez à l’heure actuelle, de quelle manière contribuez-vous aux projets sur lesquels vous êtes impliqué ?

> Chris Avellone : En marge du scénario, j’écris de la documentation de design et d’accompagnement : technique, guides stylistiques, trames de chapitres, quêtes, design de zones, synthèses et bien d’autres encore. J’ai par exemple écrit la trame du Kickstarter de Wasteland 2, ce qui était très amusant. J’interviens aussi sur des aspects de production ; l’une des compétences d’un Narrative designer n’est pas seulement de gérer l’écriture, mais également d’avoir une perception de la durée de chaque tâche et de comment cela s’intègre au sein d’un planning de production au sens large. J’aide également à l’encadrement de certains développeurs (rédacteurs, équipes de localisation), contribue au marketing, écris des notes de synthèse et valide également des pages et mises à jour Kickstarter. Quand il s’agit d’écriture, je touche à peu de choses près à tout, y compris aux objets de l’inventaire, le texte de l’interface, entre autres.

> Jeuxvideo.com : Tirez-vous, de ces précédents jeux, des leçons ou des expériences à éviter de reproduire dans Pathfinder : Kingmaker ?

Interview - Chris Avellone (Planescape : Torment) nous parle de Pathfinder : Kingmaker, du processus de création et du genre RPG

> Chris Avellone : Pas nécessairement à éviter, mais j’ai appris que garder une ligne de communication ouverte tout au long du projet est non seulement important, mais crucial (et je pense que cela a constitué l’une des forces de Kingmaker). Garder les backers qui soutiennent votre jeu dans la boucle de communication et leur fournir des informations sur la progression du développement du jeu est impératif pour toute tentative de crowdfunding. Cela explique pourquoi nous communiquons autant à propos de Kingmaker : nous sommes heureux de partager des informations concernant le jeu et ses perspectives.

> Jeuxvideo.com : Existe-t-il d’autres univers ou des contextes que vous aimeriez explorer dans le futur ?

> Chris Avellone : Je le fais actuellement, car Pathfinder en fait partie. A l’heure actuelle, je travaille sur des franchises que j’ai toujours visé (Pathfinder, System Shock) et d’autre auxquelles je n’imaginais pas une seconde avoir la chance de contribuer (Prey, Divinity : Original Sin II, qui sont tous deux terminés et qui semblent réaliser de belles performances).

Interview - Chris Avellone (Planescape : Torment) nous parle de Pathfinder : Kingmaker, du processus de création et du genre RPG

> Jeuxvideo.com : Quelle est votre perception de la scène RPG actuelle ?

> Chris Avellone : Le RPG a connu une renaissance isométrique grâce au crowdsourcing, qui est véritablement un soulagement bienvenu. Il était en effet presque impossible de financer ces jeux auprès des éditeurs, leur marché étant perçu comme une niche. Je me réjouis également de voir le nombre croissant de jeux de rôle repoussant les limites grâce à la VR ou en tentant de nouveaux contextes et plates-formes, ce qui est plaisant à voir. C’est une belle période pour les RPGs.

> Jeuxvideo.com : Que pensez-vous de l’évolution de Kickstarter depuis votre première campagne de financement ?

> Chris Avellone : Le crowdsourcing a fait face à un challenge causé par son propre succès, dans le sens où il est de plus en plus difficile de se distinguer dans l’univers du crowdsourcing et attirer l’attention sur son titre est un véritable défi en soi. Je pense que Pathfinder a connu un chemin plus tranquille que la plupart des autres jeux grâce à l’ensemble des fans, mais le paysage a clairement changé ces dernières années, depuis les premières campagnes de jeu sur Kickstarter.

Interview - Chris Avellone (Planescape : Torment) nous parle de Pathfinder : Kingmaker, du processus de création et du genre RPG

> Jeuxvideo.com : Enfin, pourriez-vous partager avec nous quelques composantes de votre processus créatif ?

> Chris Avellone : Cela pourra surprendre les lecteurs, mais les premières étapes du processus sont à mon sens les moins créatives qui soient ; il s’agit de se plonger dans l’ensemble de la documentation existante à propos du game design du jeu pour lequel vous allez écrire. En effet, comprendre le ressenti que vous voulez procurer aux joueurs au travers des mécaniques de jeu, des mécaniques de gameplay au fil d’une expérience de chaque instant, est important pour définir les contours de l’histoire en elle-même ; le but étant d’écrire une histoire qui soutient les systèmes clés du jeu et de lier les deux autant que possible. Je trouve plus facile d’écrire une trame en absorbant d’abord l’ensemble des éléments contextuels du jeu, et lorsque vous avez une idée du « squelette » du jeu, vous vous attelez à le garnir. Si vous ne passez pas par cette étape, vous courez le risque d’écrire une histoire qui donnera l’impression d’être déconnectée du gameplay, ce qui peut être contrariant pour le joueur.

Pathfinder : Kingmaker est prévu pour 2018 sur PC.

Trailer Kickstarter de Pathfinder : Kingmaker

Chargement de la vidéo Pathfinder : Kingmaker trailer
Profil de la_redaction,  Jeuxvideo.com
PC Owlcat Games RPG Paizo Inc. My.com Heroic Fantasy

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
delitargh
delitargh
MP
07 juil., 01:05

On apprend rien, juste de la com' de base, mais bon, ça n'empêche que le jeu promette sévèrement!

Lire la suite...
komon
komon
MP
06 juil., 23:03

Un grand monsieur ! Rien que pour avoir écrit les textes de Planescape : Torment, Fallout 2 et kotor 2.

Lire la suite...
Commentaire édité 06 juil., 23:04 par komon
Calypso95
Calypso95
MP
06 juil., 21:59

lol

Lire la suite...
kuja57
kuja57
MP
06 juil., 19:11

Quand tu vois la qualité du "pathfinding" de Planescape : Torment, le choix d'adapter Pathfinder me fait sourire, on va pouvoir en faire des vannes quand tout nos coéquipiers seront bloqués par des tronc d'arbres...

Lire la suite...
Validus
Validus
MP
06 juil., 19:08

Tous les mois on se fait une aprem-soirée pathfinder entre potes et oui on nique des gonzesses quand même ;)

Lire la suite...
Prodigyy
Prodigyy
MP
06 juil., 18:49

Il a bossé sur Fallout New Vegas accessoirement

Lire la suite...
Loup_solitaire_
Loup_solitaire_
MP
06 juil., 18:44

Pathfinder est un excellent jeux de rôle papier. En espérant qu'il respecte l'univers du jeu. Excellente nouvelle

Lire la suite...
mmyster
mmyster
MP
06 juil., 17:51

Juste un comm qui n'a (presque) rien à voir, mais les vieux RPG (et ceux qui tentent aujourd'hui de s'en rapprocher) avaient souvent des persos féminins habillés (comme sur les images), avec des armures cohérentes. Certes certaines classes (comme les barabares) avaient des "armures" plutôt light, mais dans ces cas, c'était la classe qui le voulait et c'était le cas aussi pour les perso masculins.
Bref, c'est assez surprenant de voir que là où globalement la condition féminine s'améliore (un petit peu mais nous y arriverons), dans le jv la représentation des perso féminins tend à se dégrader à mon avis (les japonais et les coréens surtout n'ont pas du tout compris dans quel sens il fallait aller :noel: ).

Sinon, si le jeu est un digne héritier des BG, IWD, POE... alors il n'y rien à craindre (même si je dois avouer qu'avec le boulot, j'ai de plus en plus de mal à passer 50h sur un jeu :-( )

Lire la suite...
Shiba_the_Inu
Shiba_the_Inu
MP
06 juil., 16:49

Ah, j'étais entrain de confondre avec Pathfinder Adventures, je comprenais pas pourquoi l'article parlait d'un jeu pas encore fini... Je l'avais complètement zappé :o

Lire la suite...
Overl0rd49
Overl0rd49
MP
06 juil., 16:17

étant backer sur le projet, j'espère qu'il tiendra ses promesses :(

Lire la suite...
Top commentaires
Overl0rd49
Overl0rd49
MP
06 juil., 16:17

étant backer sur le projet, j'espère qu'il tiendra ses promesses :(

Lire la suite...
komon
komon
MP
06 juil., 23:03

Un grand monsieur ! Rien que pour avoir écrit les textes de Planescape : Torment, Fallout 2 et kotor 2.

Lire la suite...
Commentaire édité 06 juil., 23:04 par komon
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests
  • News (2)
  • Vidéos (2)
  • Images (10)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Monster Hunter World
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Far Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • God of War
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce