Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News hardware /

Nos impressions sur le MSI VR One : un PC de bureau qui se porte, pour une expérience VR sans fil

News hardware
Nos impressions sur le MSI VR One : un PC de bureau qui se porte, pour une expérience VR sans fil
PC
  • Partager sur :

Le CES aura été pour nous l’occasion de nous frotter à un type de produit dont on entend beaucoup parler depuis l’arrivée des premiers casques de réalité virtuelle sur PC, mais qui nous avait toujours soigneusement évité jusqu’à présent : le sac à dos VR.

Encore que le terme soit sans doute un peu péjoratif dans le cas présent, puisque si les premiers prototypes répondant à cette appellation étaient effectivement des sacs à dos sur lesquels on venait fixer un PC Portable, afin de profiter d’une expérience VR libérée (délivrée ?) de toute attache, le VR One de MSI présente un design nettement plus abouti : il s’agira ainsi d’une machine dotée d’un châssis rigide, entièrement conçue pour être portée, et qui sera alimentée par un jeu de deux batteries intégrées à la partie basse de l’appareil, capable d’offrir à son utilisateur une autonomie totale d’une heure et demi environ.

Nos impressions sur le MSI VR One : un PC de bureau qui se porte, pour une expérience VR sans filNos impressions sur le MSI VR One : un PC de bureau qui se porte, pour une expérience VR sans fil

On rappellera également que pour faciliter la gestion du câblage avec un casque VR, toute la partie connectique se trouve déportée sur l’arête supérieure de la machine (derrière la tête, lorsque le VR One est porté, donc) : on y trouvera notamment un port HDMI, 5 ports USB 3, dont un de type C compatible Thunderbolt 3, un jeu d’entrée et de sortie audio pour y connecter un casque micro, et un port mini-Display. Au final, l’ensemble accuse un poids sur la balance de 3,6 Kg, ce qui reste relativement léger, considérant les composants embarqués, et le système de refroidissement qu’ils nécessitent : Core Intel i7 Kabylake, un système de stockage reposant sur un SSD de 256 ou 512 Go, 16 Go de mémoire DDR4, et une carte graphique NVIDIA, qui pourra être selon le niveau de gamme choisi, une GTX 1060 ou une GTX 1070.

Nos impressions sur le MSI VR One : un PC de bureau qui se porte, pour une expérience VR sans filNos impressions sur le MSI VR One : un PC de bureau qui se porte, pour une expérience VR sans fil

Sur le papier, le VR One dispose donc d’arguments intéressants… Toutefois, comme beaucoup, nous nous posions une question très simple, mais fondamentale : le bénéfice d’une expérience VR totalement autonome n’allait-il pas dans le cas présent être trop fortement contrebalancé par le poids de l’ensemble ? 3,6 Kg, c’est peu dans l’absolu, mais ceux qui se promènent régulièrement avec leur PC portable dans leur sac à dos vous le diront : c’est une surcharge qui peut rapidement fatiguer les épaules, surtout sur une séquence de jeu où l’on sera amené à donner un peu de sa personne, comme ce fut le cas nous concernant.

La transition est d’ailleurs parfaite pour vous décrire les conditions de notre session de démonstration, justement. Un casque HTC Vive sur la tête, nous avons été projetés dans ce qui semblait être un couloir de vaisseau spatial, aux prises avec une créature du genre hostile, dont nous n’étions séparés que par un mince champ de force. Le but du jeu ? Flinguer la bestiole avec la seule arme à notre disposition, en visant des points précis de son anatomie, tout en esquivant les diverses attaques qu’elle nous envoyait et qui traversaient le champ de force : vague d’insectoïdes, boules d’énergie, etc, etc… Tout cela, évidemment, avant que la créature ne réussisse briser à la barrière nous séparant, pour nous atteindre physiquement et nous faire mourir dans d’atroces souffrances.

Nos impressions sur le MSI VR One : un PC de bureau qui se porte, pour une expérience VR sans filNos impressions sur le MSI VR One : un PC de bureau qui se porte, pour une expérience VR sans fil

Le décor est planté, et nous voilà donc en train de tirer, d’esquiver, de nous déplacer, avec en tête deux sentiments : en première approche, le poids du VR One ne se fait pas trop sentir (il faut dire que les sangles de maintien de l’appareil sont larges et confortables), et en parallèle, la liberté donnée par le système est réellement très agréable. Sans câble qui vient se prendre dans nos pieds, ou qui court dans notre dos, nous ramenant par petites alertes à la réalité qui nous entoure, l’immersion est totale, et nos mouvements de plus en plus expressifs nous ont d’ailleurs conduits à heurter deux fois les bâches de protection entourant l’aire de jeu. Toutefois, après une dizaine de minutes de combat, ce sont bel et bien nos épaules qui ont eu raison de l’immersion, nous signalant comme nous le pressentions que les 3,6 Kg de l’appareil n’étaient finalement pas si anodins que cela. A l’évidence, ce type de système imposera une pause réparatrice, bien avant que les batteries ne viennent à lâcher.

A ce premier inconvénient viendra s’en greffer un second : le VR One est cher, très cher pour un particulier (à partir de 2000 dollars aux Etats-Unis), notamment pour un appareil qui ne servira vraiment de manière optimale que dans le cadre très précis de la VR. Il est visiblement possible de placer le châssis sur un socle sans son harnachement, afin de l’utiliser comme un PC de bureau classique, mais la disposition de la connectique, et ses limites, sans compter les contraintes de montage et de démontage, ne font clairement pas du VR one une solution desktop idéale. Le VR One est-il pour autant condamné à n’être qu’un élément vitrine, sans avenir commercial, dans le catalogue du constructeur taiwanais ? Pas vraiment…

Nos impressions sur le MSI VR One : un PC de bureau qui se porte, pour une expérience VR sans fil

En effet, si les représentants sur place nous ont confirmé que le produit pouvait intéresser un particulier passionné (et riche), ce n’était pas là la cible du produit. Plus concrètement, le VR one rencontre déjà beaucoup de succès auprès des enseignes de salles de jeu, qui voit là une occasion de proposer de nouvelles expériences à leurs clients. C'est le cas en Chine, au Japon, aux Etats-Unis, ou en Europe, nous a-t-on confié, des régions qui sont autant de marchés très vivaces pour le VR One. Parallèlement, MSI nous a indiqué avoir reçu que le VR One faisait l'objet de demandes de la part des développeurs de contenus VR, de l'industrie automobile, militaire ou médicale, pour lesquels le VR One deviendrait alors un véritable outil de travail, et qui souhaitent en profiter sans attendre le développement de solutions sans fil plus souples. Un argument qui trouve tout son sens au sortir de notre propre expérience… Sur une session courte de 5 à 10 min ou hors d'un cadre purement vidéoludique, le système devrait être capable de déployer son plein potentiel.

Quant aux particuliers avides de VR, ils devront sans doute attendre des systèmes plus souples pour profiter de leur passion en mode sans fil. Une attente que HTC, par exemple, a bien comprise. Le fabricant vient en effet d’annoncer au CES l’arrivée pour le second trimestre 2017 d’un nouveau module, le TPCast, permettant d’utiliser l’actuel casque Vive sans avoir besoin de le câbler à un PC.

Profil de Kracou,  Jeuxvideo.com

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
[PenguinMaster]
[PenguinMaster]
MP
24 jan., 21:29

Le truc tu tombe sur le dos tu pleures :hap:

Lire la suite...
Sp0otnik
Sp0otnik
MP
14 jan., 09:43

Sinon il y a simplement des appareils comme le KwikVR, qui permettent de faire le lien entre le casque et le PC avec un signal WIFI... Comme ça, plus de câbles, et on a pas à changer de PC gaming qui est généralement un fixe avec une grosse carte graphique.

Lire la suite...
iael739
iael739
MP
13 jan., 15:00

A ce prix la, j'espere qu'il fait Jetpack

Lire la suite...
masaku
masaku
MP
10 jan., 13:44

Je me souviens il y'a 25 ans j'étais entré dans une salle d'arcade avec la toute première borne équipé d'un casque de RV sur le jeu Virtual Fighter
C'était assez vomitif, assez peu ergonomique et en définitive assez chiant, depuis ce jour je me suis dit que la réalité virtuel avec un casque s'était juste du gadget comme peu l'être un guitar hero ou un pistol pour duck hunt...

Lire la suite...
Gunshiyo
Gunshiyo
MP
10 jan., 01:04

2000 dollar pour une gtx 1060 + tout les gros composant qui va avec? WTF xD:mort:

Lire la suite...
Coastal-Dream76
Coastal-Dream76
MP
09 jan., 14:51

Les prix sont abusés :ouch:

Lire la suite...
Neo-Loki93
Neo-Loki93
MP
09 jan., 03:20

Il fait Jetpack?

Lire la suite...
allavandrel
allavandrel
MP
08 jan., 19:50

Encore un truc fait pour des bourges qui savent pas quoi faire de leur pognon.
De la même veine que la collection de supercar pour jamais rouler avec, "j'en ai une chez moi".

Lire la suite...
Warmi393
Warmi393
MP
08 jan., 14:17

A voir dans 50 ans quand le tout sera bien mieux

Lire la suite...
florfila
florfila
MP
08 jan., 13:18

On va se marrer dans une vingtaine d'années en voyant ça :rire2:

Lire la suite...
Top commentaires
EndySpeed
EndySpeed
MP
07 jan., 14:21

2000$ :ouch:

Lire la suite...
[Capotes6]
[Capotes6]
MP
07 jan., 14:08

Inutile, il y a déjà des modules sans fil pour les casques VR existants.
http://www.wired.co.uk/article/htc-vive-wireless-upgrade Pour le vive.
http://www.01net.com/actualites/santa-cruz-le-futur-casque-vr-d-oculus-est-totalement-autonome-1045310.html Pour l'oculus.
Dommage MSI :hap:

Lire la suite...
Boutique
  • FIFA 18
    59.99 €
  • Nintendo Classic Mini: Super Nintendo
    155.97 €
  • DiRT 4
    54.99 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Star Wars : Battlefront II
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Mario Odyssey
    SWITCH
    Vidéo - Gaming Live