Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers

News débat et opinion
Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
Switch WiiU
  • Partager sur :

Depuis son annonce via un trailer de plus de trois minutes, celle qu'on appelle désormais la Nintendo Switch continue d'éveiller la curiosité des joueurs et de la presse. Il faut dire que Nintendo a beaucoup à jouer suite à l'échec de la Wii U, surtout si la boîte compte draguer les fuyants éditeurs tiers dans ses filets. Va-t-elle réussir cet exploit ? C'est pas dit...

"Hey ho, d'où tu dis ça toi ?!!"
Tout d'abord, voici un petit disclaimer de circonstance pour ceux qui n'auraient pas fait attention au bandeau orange de l'article. Il s'agit ici d'une opinion personnelle, basée sur une analyse du secteur et du passif de Nintendo. Le titre n'est donc pas une information mais une théorie. Je suis bien sûr ouvert à toute discussion via commentaires, mails, MP, Twitter, lettres anonymes et pigeons voyageurs. Votre opinion est la bienvenue !

Les enjeux

Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
Tant de pression sur ses épaules...
Avant d'expliquer pourquoi j'affirme cela avec une telle conviction, revenons un peu sur les enjeux pour Nintendo. Pour un constructeur, attirer les éditeurs tiers a plusieurs effets bénéfiques. D'une, cela permet de remplir allègrement la ludothèque de sa console avec des licences alléchantes, dont les noms suffisent généralement à ouvrir les portefeuilles. Activision, EA, Ubisoft, ça veut aussi dire Call of Duty, Battlefield et Assassin's Creed, entre autres. Ces titres populaires se vendent encore par palettes (malgré une tendance à la baisse pour certains) et nombreux sont les joueurs à ne pas vouloir faire une croix dessus. Pourtant, les gamers qui ont pour seule console de jeu la Wii U ont été obligés de faire sans ces dernières années. Oui, Nintendo a ses propres licences, mais ce n'est pas pour cela que cela suffit à tout le monde.

Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
Sur sa fin de carrière, la Wii a souffert du manque d'éditeurs tiers

Une autre raison, c'est l'image de la boîte. On le sait, cela fait quelques années que Nintendo a du mal à attirer les éditeurs tiers dans son escarcelle, et cette image de tortue renfermée sur elle-même colle beaucoup trop au constructeur japonais. A une époque où le jeu online est primordial, même le grand Nintendo ne peut pas espérer pouvoir compter que sur ses propres studios pour s'en sortir. Bien que la Wii s'en soit très bien sortie en matière de ventes, on a aussi vu que ce succès ne tenait plus sur le long terme avec trois dernières années bien maigrelettes et une console exsangue au bout d'à peine cinq ans. La Wii U en a fait les frais par la suite et la Nintendo Switch se doit de redorer le blason de la boîte de Kyoto. Pour s'assurer que la majorité des joueurs s'intéressent à leur nouvelle console, cette dernière doit proposer les jeux auxquels la majorité des joueurs veut jouer. Avec 13,5 millions de Wii U vendues contre 23 millions de Xbox One et 45 millions de PlayStation 4, il n'est pas difficile de voir que les licences Nintendo seules ne suffisent pas.

Présentation de la Nintendo Switch

Chargement du lecteur vidéo...

Le problème

Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
La Switch ne peut pas s'appuyer sur la Wii U. Elle doit convaincre seule.

Mais comme le titre de cet article l'indique fort bien, je suis d'ores et déjà très dubitatif sur les capacités de Nintendo à attirer les éditeurs tiers avec la Nintendo Switch. Oui, je dis ça juste avec un trailer et quelques bribes d'informations. Mais comprenez le problème : pour que les éditeurs se mettent à développer sur la Nintendo Switch, il leur faut quelques assurances. Et la première des assurances, c'est le potentiel nombre d'acheteurs. Soyons clair, Nintendo revient de loin et même si la boîte peut compter sur ses fidèles, la Wii U a déjà prouvé que le simple nom du constructeur nippon ne faisait pas toujours des miracles. Ainsi, les hypothétiques acheteurs ne se bousculent pas encore au portillon et le concept de la console n'est pas assez évident aujourd'hui pour causer des raz de marées de bave devant les vitrines des magasins. Je vois mal quel éditeur pourrait dès maintenant se permettre d'utiliser un studio pendant deux ans et de mettre des dizaines de millions d'euros sur la table pour une console qui peut encore tout à fait faire un flop.

Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
Le mauvais exemple de la Wii U est flagrant, les éditeurs tiers ont fui la console.

Un autre problème concerne directement le développement. Lorsqu'un éditeur fait un jeu, il espère pouvoir le vendre à un public le plus large possible, avec un coût le plus bas possible. Or, en offrant des performances très différentes de ce que proposent les autres grosses plates-formes du marché (PS4 et Xbox One), la Nintendo Switch pose un sérieux dilemme aux gros éditeurs. Les premiers échos semblent déjà situer la console en retrait technologique par rapport aux autres et tout porte à croire qu'elle aura du mal à acueillir les gros titres à venir, surtout avec l'arrivée de la PS4 Pro, puis de la Scorpio l'année prochaine. Certes, je parle une nouvelle fois des blockbusters qui ont besoin d'une technologie puissante pour épater la galerie dès le premier trailer, mais si je parle de ces jeux là, c'est parce que ce sont eux qui font vendre des consoles, et ça, c'est un fait. Ce problème, c'est celui qui a hanté la Wii U ces quatre dernières années. Entre développer un jeu pour PS4/Xbox One et s'ouvrir à 68 millions de personnes et développer pour Wii U et ses 13,5 millions d'acheteurs, les éditeurs de gros jeux n'ont pas eu à y réfléchir deux fois. Et si la Xbox One n'a pas ce problème alors qu'elle s'est vendue deux fois moins que la PS4, c'est parce que la machine de Microsoft, elle, possède une technologie similaire qui peut accueillir les mêmes jeux avec un rendu visuel/technique (presque) équivalent.

Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
Techniquement, Shiness aurait pu être développé sur Switch. Mais le manque d'ouverture de Nintendo n'a visiblement pas aidé en ce sens.

Notons aussi que Nintendo est connu dans le secteur pour son manque d'ouverture envers les autres, ce qui comprend autant les indépendants que les gros éditeurs. On se rappelle par exemple de Pete Hines, patron de Bethesda, qui expliquait en 2013 qu'il ne prévoyait pas de faire des jeux sur Wii U parce que Nintendo n'avait pas été ouvert quant à la technologie de leur console comme l'ont fait Sony et Microsoft pour la PS4 et la Xbox One. Récemment encore, le directeur d'Enigami, le studio indépendant derrière Shiness : The Lightning Kingdom, me confiait qu'il avait tenté de contacter Sony, Microsoft et Nintendo quand il cherchait à faire connaître son jeu et qu'il s'était rendu compte que les deux premiers étaient beaucoup plus simples d'accès que le dernier, raison pour laquelle le titre sortira en 2017 sur PS4 et Xbox One, mais pas sur Switch. Et les exemples comme celui-là sont nombreux...

Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
Je suis sorti sur Wii U et personne ne s'en rappelle... Je suis... Je suis...

Alors certes, Nintendo a déjà communiqué le nom des nombreux partenaires qui « travaillent » sur la Nintendo Switch, parmi lesquels quelques déserteurs de la Wii U comme Activision, Ubisoft, Electronic Arts, Bethesda ou encore Take Two. Une liste de noms qui fait joli sur le papier mais qui ne promet malheureusement rien de concret. Rappelez-vous d'ailleurs, la Wii U a sa sortie avait vu poindre tous ces éditeurs tiers, prêts à tester un peu le succès de la console sans trop se mouiller avec quelques portages de jeux qui n'avaient pas pu sortir sur Wii ! Oui, 99% des gens de s'en rappellent pas, mais Mass Effect 3, Call of Duty Black Ops II ou encore Assassin's Creed IV : Black Flag sont sortis sur Wii U à une époque où ces licences atterrissaient encore sur PS3/360. Des portages pas chers à produire qui permettaient de tâter le terrain. Dès que ces éditeurs eurent compris avec la génération suivante que faire un jeu à la fois sur PS4/One et Wii U était trop compliqué et pas assez rentable, ils ont tous pris la poudre d'escampette, Ubisoft en tête lui qui était un des plus fervents partenaires de la Wii U à ses débuts... L'éditeur français est d'ailleurs dithyrambique quand il aborde le concept de la nouvelle console et nous verrons si cette fois, cet amour tiendra la distance.

Quand on sait que la plupart des jeux présents montrés (y compris Nintendo) dans le trailer de la Nintendo Switch n'étaient là qu'à titre indicatif, Bethesda ayant par exemple affirmé qu'aucun The Elder Scrolls V : Skyrim n'était annoncé sur la console, on peut se demander quel sera le soutien des éditeurs tiers. Cela dit, on sait déjà que Square Enix sera dans le coin, avec Dragon Quest XI déjà confirmé et peut-être d'autres choses à venir. Cela fait tout de même peu pour le moment.

Les jeux d'éditeurs tiers annoncés ne sont pas nombreux

Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiersEdito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers

Seul contre tous

Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
Soyons clairs, l'avenir de la Switch est entre ses mains...

La Nintendo Switch serait-elle déjà morte ? Pas du tout. Car s'il y a bien une chose que Nintendo est le seul à être capable de faire, c'est de faire vivre une console sans l'aide d'autrui, au moins pour un temps. La boîte japonaise possède non seulement pléthore de studios à ses services, mais aussi des cargos entiers de fans qui ne demandent qu'une chose : revoir le maître au sommet. Malgré le nombre de joueurs déçus ces derniers années de voir le Big N nager en eaux troubles, les licences comme Mario, Zelda et Pokémon véhiculent tellement de souvenirs que la simple évocation d'un nouvel opus créer des émotions et des espérances indescriptibles. D'ailleurs, en proposant The Legend of Zelda : Breath of the Wild dans le line-up de lancement, Nintendo ne se trompe pas : assurer de gros chiffres de ventes dès le début, c'est taper dans l'oeil des éditeurs. Cela ne règle pas le problème des blockbusters multi-plates-formes mais à l'image de la Nintendo 3DS, cela peut suffire à recevoir du soutien extérieur.

Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
Un concept, oui... mais il faut aussi des jeux, et très vite.

Mais pour que la machine se lance vraiment, il faudra que Nintendo, pratiquement seul, épate la galerie pendant un sacré bout de temps. La bonne nouvelle (ou mauvaise nouvelle pour les possesseurs de Wii U), c'est que le grand Big N semble déjà très affairé sur la Nintendo Switch, au point de nous laisser espérer quelques gros jeux dès 2017, et pourquoi pas une ou deux surprises supplémentaires pour la sortie de la console. Une preuve ? Il suffit de voir la liste des studios estampillés Nintendo qui travaillent sur des jeux non officialisés à ce jour. Oui, cela veut dire qu'ils travaillent pratiquement tous sur un jeu Nintendo Switch et ce depuis longtemps dans certains cas. Voici une liste non exhautive :

  • Retro Studios : Le fameux grand oublié. Toujours couronné de succès critiques, Retro Studios a sorti son dernier jeu, Donkey Kong Country : Tropical Freeze, le 14 février 2014. Cela fait plus de 2 ans et demi ! Avant cela, l'écart le plus gros entre deux jeux de la boîte était de deux ans tout rond. Quoiqu'il arrive, il est évident que le studio bosse sur du très lourd et on peut supposer qu'il s'agisse aujourd'hui d'un projet plus que concret, pour une sortie en 2017. Pourquoi par pour le line-up de lancement ? Dur à dire, mais il s'agit d'une grosse carte à jouer.
  • Monolith Soft : Bien qu'une partie du studio aide au développement de The Legend of Zelda : Breath of the Wild, on ne sait pas sur quoi bosse le reste de l'équipe (plus de la moitié), et ceci depuis la sortie de Xenoblade Chronicles X et Project X Zone 2, en 2015 au Japon. Sont-ils sur un jeu Switch ou 3DS ? C'est à voir.
  • 1UP Studio (ex-Brownie Brown Inc) : Depuis leur restructuration, le studio a participé au développement de plusieurs jeux, le dernier étant The Legend of Zelda : Tri Force Heroes, sorti il y a plus d'un an. Il faut croire qu'ils travaillent eux aussi sur quelque chose de secret depuis lors...
  • Intelligent Systems : Le studio a toujours eu les ressources nécessaires pour travailler sur deux jeux à la fois. Si Paper Mario : Color Splash vient de sortir, une grosse partie de l'équipe est libre depuis, au minimum, la sortie initiale de Fire Emblem Fates, il y a de cela 1 an et demi au Japon.

Et pourquoi pas un nouveau Metroid ?

Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
Edito : Selon Anagund, la Nintendo Switch n'attirera pas les éditeurs tiers
Pas officiel, mais sûrement dans les tuyaux : un nouveau Mario 3D

A cela, il faut ajouter les studios internes à Nintendo. Bien que certains travaillent sur The Legend of Zelda : Breath of the Wild, Pikmin 3DS, Super Mario Maker 3DS (qui reste un portage) et quelques jeux mobiles (Super Mario Run, un Fire Emblem et un Animal Crossing), seul le premier cité est un développement massif (et encore, ils ne sont qu'une centaine dessus en comptant ceux de Monolith Soft) et on sait que Nintendo possède largement assez de studios pour avoir encore un ou deux gros titres dans sa besace. Il ne fait aucun doute, par exemple, qu'un Mario Kart est en préparation, le dernier étant sorti en mai 2014. Il en est certainement de même pour un nouveau Mario 3D, alors que le précédent, Super Mario 3D World, est disponible depuis trois ans. Si là encore, les jeux montrés via le trailer étaient présents à titre indicatif, je ne serai pas étonné de voir des annonces poindre dans les prochains mois.

Ainsi, une chose est sûre : Nintendo a encore pas mal de surprises à montrer et une partie d'entre elles seront pour 2017, voire pour la sortie de la Nintendo Switch dès le mois de mars. La seule question à se poser est donc la suivante : ces titres suffiront-ils à assurer le succès du démarrage de cette nouvelle console hybride et ainsi attirer les éditeurs tiers, amenant une pérennité sur le long terme ? Ce qui est évident, c'est que si les éditeurs tiers attendent de voir comment la console se vend pour démarrer la production de gros jeux dédiés, il ne faut pas s'attendre à voir autre chose de leur part que de simples portages avant 2018... Espérons que Nintendo tienne le coup.

Pour le reste, on en saura plus le 13 janvier 2017, date d'une nouvelle présentation de la Nintendo Switch pleine de vraies annonces de jeux...

Profil de Anagund,  Jeuxvideo.com

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
sauron57145
sauron57145
MP
09 mars, 17:54

Pour moi, la wii u n'est pas un échec!

Lire la suite...
faveurglaciale
faveurglaciale
MP
17 jan., 16:41

anagund le visionnaire :cool:

Lire la suite...
XXxx000xxXX
XXxx000xxXX
MP
04 jan., 22:38

Ses clair mes bon laissez rever les fanboy Nintend0
Il auront 35 jeux sur leur console sur 3@4ans

Lire la suite...
mwild
mwild
MP
03 jan., 16:16

La communauté JVC sérieux... Il y a un peu de réflexion (car ce n'est que ça, rien n'est imposé) et ça part dans des railleries de gamins.

Si vous n'aimez pas ces articles ou qu'ils vous dépassent, vous faites quoi ici à part râler pour râler?

Lire la suite...
Pseudo supprimé
28 déc. 2016, 18:35

ouich, ça va t'as pas les oreilles qui sifflent Anagoud ? Car t'as pris chère tout de même. (mate plus bas)

Lire la suite...
Bowser-90
Bowser-90
MP
21 déc. 2016, 18:48

Heureusement que les autres sites de JV ne pensent pas comme toi...
Pathétique cette news :honte:

Lire la suite...
HikuiAo
HikuiAo
MP
19 déc. 2016, 14:35

Ouuuais tu vas avoir mario et spatoon en exclu .... car oui la plupart des exclus Nintendo cest des jeux pour enfants .....d'ailleurs comparer des consoles genre Xbox et play a des Nintendo de mtn cest nul ... car ils sont dans un autres délire les mecs chez Nintendo .. je vais même dire Nintendo cest mort question console de salon depuis la super nes ...la 64 et la manette de dindon qui était à dès année lumière d'une ps1 . la Wii c'était juste fun la Wii U cest la plus grosse carotte de l'histoire et la switch on va bien voir .... mais graphiquement elle donne pas envie et question jeux apres avoir mythoner sur skyrim je me fait pas d'illusions...
Le mixte console de salon portable pour répondre aux demande des nippons je crois que Ca va bien bider en Europe et au USA .... enfin à part chez les enfants qui adore cette console

Lire la suite...
Commentaire édité 19 déc. 2016, 14:36 par HikuiAo
AlKriS
AlKriS
MP
13 déc. 2016, 14:54

Et sinon, pourquoi vous n'embocheriez pas des journalistes chez JVC pour changer ? C'est pas que l'avis perso d'une de vos chroniqueur soit totalement useless, mais faudrait aussi de temps en temps contre balancer avec des articles de fond et documentés, ce serait plus instructif.

Lire la suite...
steadyson
steadyson
MP
08 déc. 2016, 10:40

Allezzzzz, on suce bien la b**e à Sony et on descend le reste..
Pathétique, on ne sait rien de cette Switch et l'autre vient déjà la descendre et lancer un débat..
Mais merde vous êtes qui franchement ?

Lire la suite...
Nyanyandekoreus
Nyanyandekoreus
MP
06 déc. 2016, 19:24

Et c'est là que bob a eu l'idée :-)

Lire la suite...
Top commentaires
Jaeun14
Jaeun14
MP
07 nov. 2016, 10:21

Mouai, j'ai l'impression qu'on a un blabla qui dit qu'il fallait faire comme la concurrence, donc faire une console qui est un pc low cost et qui devra être changé 3-4 ans après.

Perso j'achète du Nintendo pour les exclu et les jeux nippon de QUALITÉ car oui y'a aussi des jeux nippon sur console Sony mais les 3/4 du temps c'est des jeux moyen ou nul (que j'achète quand même lol).

Pour moi une console qui se vend sur ces exclu que sur des promesses c'est mieux, d'ailleurs la Wii U a était critiqué comme quoi ayant peu de sortie sauf que j'ai la PS4 depuis day one (même racheté en blanche car je suis un pigeon du blanc) et du coup en 3 ans, les exclu de qualités je les chercher encore a part Bloodborne et U4.

Bref perso j'y crois, en plus on a des rumeurs à 270€ en pack nu, 300€ avec un Mario et 350€ avec Zelda et la manette pro, après osef si les ventes ne sont pas de 100M, l'iphone cartonne et pourtant c'est caca.

Lire la suite...
strokleur
strokleur
MP
07 nov. 2016, 11:02

Hello,

Moi ce qui m'énerve avec ce genre de titre, c'est que le bédoin moyen, qui ne cherche pas forcément à approfondir les choses voit en tête d'un article la Switch n'attirera pas .. etc ... et bien il pensera que c'est une vérité... Comme un autre le dit un peu plus bas : TOURNEZ VOTRE PHRASE EN QUESTION plutot qu'en affirmation ...

Cela incite l'esprit de quelques faibles à leur faire croire que la switch est selon " les pro" de la merde ... ALORS ? Vous êtes payez par la concurrence ou quoi ??? Évidemment que si plein d'articles dénigrent cette console, moins de joueurs potentiels l'achèteront...

Faite un tapage médiatique ( même basé sur des rumeurs ) positif, l'objet s'achètera bien mieux qu'avec un même tapage médiatique pourrit ....

.... Rien à dire de plus ....
Strok.

Lire la suite...
Commentaire édité 07 nov. 2016, 11:03 par strokleur
Boutique
  • Uncharted : The Lost Legacy
    32.99 €
  • Call of Duty : World War II + Skin d'arme Zombie exclusif Amazon
    59.99 €
  • Grand Theft Auto V
    59.99 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Destiny 2
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • FIFA 18
    PC - PS4 - ONE - PS3 - 360
    Vidéo - Bande-annonce