Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ? du 24/08/2015

News débat et opinion
L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?
L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?
Partager sur :

On a tous été, un jour ou l'autre, ému par un titre dans lequel la découverte, l'exploration, voire la survie, ne se faisait plus dans la peau d'un seul et unique avatar mais en compagnie d'un allié qui devenait, l'espace d'une partie, notre meilleur ami.

L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?

Plutôt coutumiers des longues sessions de jeu en solitaire, les joueurs que nous sommes s'avouent parfois profondément touchés dès lors que vient le moment de progresser en duo, mais cela, nous ne nous en rendons pas toujours bien compte.

Et pourtant, lorsqu'on essaye de comprendre comment un jeu comme ICO a pu s'élever au rang d'oeuvre d'art en parvenant à s'extirper du carcan ludique pour prétendre à l'émotion, on réalise que ce n'est pas juste une affaire d'ambiance et de poésie. Ce qui nous touche finalement le plus dans ICO c'est de nous enfuir, main dans la main, avec Yorda, dans une course folle vers un objectif dont on se fiche éperdument tant on se sent prêt à aller jusqu'au bout du monde en sa compagnie.

Car dans le jeu vidéo comme dans la vie, c'est seulement lorsqu'ils sont réunis que les individus les plus vulnérables sont capables de surmonter tous les dangers. Seuls, ils redeviennent le jouet de leurs doutes et de leurs angoisses.

Lâchez la main de Yorda et vous êtes perdu...

Chargement de la vidéo Ico Gameplay

Si ICO illustre parfaitement la force qui peut résider dans un jeu solo basé sur l'entraide entre ses personnages, il n'est ni le premier ni le dernier à l'avoir expérimenté. Ce que nous essayons ici de déceler c'est si cette valeur n'est pas en train de se perdre au fil du temps. Car si les titres basés sur la coopération continuent de fleurir sur nos machines actuelles, c'est avant tout dans un souci de convivialité, et plus forcément dans l'idée de doter le joueur solitaire d'un allié inestimable.

L'entraide au service de l'ambiance

Ainsi donc, aux antipodes d'un Lemmings ou d'un Flockers dans lesquels des hordes d'individus décérébrés foncent massivement vers une mort certaine, on trouve des jeux qui placent l'entraide au coeur de l'histoire ou du gameplay. Que cette alliance s'articule surtout autour de la narration ou du gameplay, voire des deux à la fois, le résultat fonctionne uniquement s'il ne s'agit pas simplement d'un prétexte mais d'un véritable ressort narratif et/ou ludique.

Les Lemmings et les moutons de Flockers, unis dans la bêtise en vue d'une mort certaine.

L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?

Dans Another World, par exemple, le joueur ne passe finalement que quelques minutes en solitaire avant de comprendre qu'un mystérieux allié est susceptible de venir lui sauver la mise à tout instant. Le fait de ne rien connaître de cet autochtone motivé visiblement par un désir de fuite similaire au nôtre renforce même le sentiment absolu de pouvoir compter sur lui quoi qu'il advienne. Jusqu'au dénouement du jeu, sa présence suffira ainsi à redonner à Lester l'espoir qu'il pourra peut-être s'en sortir vivant.

Un compagnon de cellule providentiel dans Another World.

L'entraide au service du gameplay

Mais même lorsque la coopération est utilisée essentiellement dans l'intérêt du gameplay, elle contribue à transformer un objectif qui aurait pu être bêtement égoïste en une bataille légitime pour le bien de l'ensemble du groupe. On trouve cela notamment dans The Lost Vikings, jeu de plates-formes et de réflexion dans lequel trois brutes doivent mettent leurs aptitudes en commun pour progresser de façon complémentaire afin de surmonter les aléas des niveaux. On pourrait citer bien d'autres représentants de cette catégorie mais ce n'est pas le point sur lequel nous voulons nous attarder ici.

L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?

L'art du duo atypique et réussi

Force est de constater que ce sont généralement des duos qui se forment en matière d'entraide, comme si l'amitié risquait de perdre de sa force en se divisant. Et bien souvent, le lien se crée entre des êtres de nature radicalement différente, comme dans le cas du jeu Haunting Ground, un bel exemple de solidarité entre une jeune femme et un chien fidèle qui tentent de se comprendre pour échapper à des psychopathes véritablement malsains.

Sans la présence de notre compagnon canin, l'expérience Haunting Ground serait franchement insoutenable.

Chargement de la vidéo Haunting Ground trailer

Dans Okami Den, c'est le dieu-louveteau Chibiterasu qui endosse le rôle principal, la monture canine volant carrément la vedette à ses cavaliers humains qui se contentent de lui donner un coup de main à tour de rôle.

Les duos se renouvellent constamment dans Okami Den.

L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?

Et même lorsque l'entraide n'intervient pas de façon omniprésente dans un jeu, elle peut s'avérer tout aussi mémorable, comme l'illustre assez bien la princesse Elika dans le reboot de Prince of Persia en tendant la main au joueur à chaque fois qu'il est sur le point de perdre la vie. Dans la version Wii des Sables Oubliés, le rôle de guide joué par Zhara, le djinn féminin, reste en mémoire bien plus longtemps que les différentes épreuves que l'on traverse dans le jeu.

Prince of Persia trailer

Chargement de la vidéo

Ces dernières années ont ainsi vu toutes sortes d'alliances improbables se former entre des protagonistes que tout sépare : un voleur et un monstre cornu (Majin and the Forsaken Kingdom), une belle et une bête peu causante (Enslaved : Odyssey to the West), ou encore un enfant et une créature hideuse, représentation métaphorique d'un père alcoolique (Papo & Yo). Tous ces jeux articulent véritablement leur déroulement autour de la relation entre les deux membres du duo, avec plus ou moins de réussite au niveau de l'ambiance, mais toujours dans une intention pertinente.

Majin, Enslaved, Papo & Yo : trois exemples de jeux solo basés sur l'entraide.

L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?

Quand l'entraide en solo vire au coop en multi

L'objectif est sans doute plus facile à atteindre lorsque le propos se veut léger, à l'instar de Epic Mickey : Le Retour des Héros qui introduit le fonctionnement en duo principalement pour orienter le joueur vers des parties plus conviviales en coopération.

L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?

C'est d'ailleurs un petit peu le constat que l'on fait ici : l'entraide dans les jeux en solo n'est-elle pas en train de disparaître au profit du coop à tout prix ? De moins en moins de titres semblent ainsi véritablement fondés sur l'entraide et destinés uniquement aux parties solo, même si le très touchant Brothers : A Tale of Two Sons nous a brillamment prouvé le contraire il n'y a pas si longtemps que ça. Dans cette aventure sincèrement émouvante, la manette est carrément partagée en deux pour donner autant de force à chacun des deux frères au destin tragique.

Dans Brothers : A Tale of Two Sons le lien entre les deux frères est parfaitement dépeint.

Chargement de la vidéo Brothers : A Tale of Two Sons trailer

A l'inverse, le rôle plus effacé du renard polaire dans Never Alone ne lui confère pas autant de force qu'on aurait pu l'imaginer aux côtés de cette petite inuit qui affronte les dangers d'une nature toujours plus hostile.

A l'inverse, le périple de Never Alone nous touche moins qu'on aurait pu l'espérer.

Chargement de la vidéo Never Alone trailer

La tendance générale semble de toute façon vouloir s'orienter vers des titres principalement destinés aux parties en coop mais dans lesquels l'IA prend le relais pour contrôler le second personnage lors des parties en solo. On pourrait citer là bien des exemples, à commencer par la série des LEGO mais aussi les deux aventures coopératives de Lara (The Guardian of Light et The Temple of Osiris), ou les Zelda mettant en scène plusieurs Link en simultané (Four Swords Adventures et The Legend of Zelda : Tri Force Heroes). Tous ont en commun une orientation multijoueur qui rend l'expérience de jeu en solo totalement différente de celle que l'on peut éprouver en s'essayant à des titres tels que ceux évoqués au début de l'article.

Ici le pas est définitivement franchi vers le coop en multi.

L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?

Vers une alliance plus moderne et désenchantée ?

Finalement, parmi les titres les plus récents ayant su replacer au premier plan une entraide à toute épreuve on retiendra surtout le road-movie post-apocalyptique de Joel et Ellie dans The Last of Us, traité de façon admirable du début à la fin du jeu. Voire la relation surnaturelle entre Jodie et Aiden qui ont une façon bien à eux de communiquer dans Beyond Two Souls. Deux manières significatives et bien distinctes d'insuffler un peu de fraîcheur et d'originalité sur le thème de l'entraide dans le jeu vidéo.

The Last of Us et Beyond Two Souls présentent deux manières bien différentes d'exprimer le lien entre les personnages principaux.

L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?

A l'avenir, d'autres titres devraient se charger de relever à nouveau le défi en tentant de nous surprendre chacun à leur façon. On pense par exemple au jeu épisodique Troll and I que nous sommes d'ores et déjà curieux de découvrir, mais surtout au fameux The Last Guardian qui sera, espérons-le, le digne héritier d'ICO sur le plan de la sensibilité et de l'émotion.

Que nous réserve le mystérieux Troll and I qui se veut entièrement basé sur l'entraide entre ses deux héros ?

L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?L'entraide dans le jeu en solo : une valeur qui se perd ?

Après une attente aussi longue, The Last Guardian tiendra-t-il ses promesses ?

Chargement de la vidéo The Last Guardian Gameplay
Profil de Romendil,  Jeuxvideo.com
Par Romendil, Journaliste jeuxvideo.com
MP
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
galaxiz
galaxiz
MP
le 23 sept. 2015 à 21:00

"Car dans le jeu vidéo comme dans la vie, c'est seulement lorsqu'ils sont réunis que les individus les plus vulnérables sont capables de surmonter tous les dangers. Seuls, ils redeviennent le jouet de leurs doutes et de leurs angoisses."

Mais dans certains cas la réunion et l'entraide de ces individus avec ceux qui seraient moins vulnérable n'est pas possible puisque vous dites... n'est-ce pas Romendil..., lors de votre article: Du manga au jeu sur saint seiya omega ultimate cosmo, je vous cites:

"A l'heure actuelle, il n'y en a pour ainsi dire aucune qui satisfasse pleinement les fans, la question relevant même plutôt du sujet tabou qu'on préfère généralement éviter de mettre sur la table."

Lire la suite...
Commentaire édité 23 sept. 2015, 21:04 par galaxiz
Sofianett
Sofianett
MP
le 30 août 2015 à 13:06

pourquoi personne ne mentionne les resident evil ????:(

Lire la suite...
Seth-Origine
Seth-Origine
MP
le 30 août 2015 à 13:06

Grâce à cette news inutile (Romendil :rire:) j'ai pu comprendre d'où viennent les Vikings Perdus de HotS. :noel:

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 25 août 2015 à 21:58

spoil

La mort de Dom santiago dans gears of war, depuis ce jour je ne suis plus le meme....

:D

Lire la suite...
sevdu31
sevdu31
MP
le 25 août 2015 à 16:25

apres niveau coop je me suis bien marré devant les super mario galaxy.
Autant sur le premier volet, le second perso est assez inutile (ramasse les fragments d'etoiles et peut bloquer les ennemis), au tant sur le second volet, le second joueur peut venir a bout des boss tout seul (oui oui, j'ai teste, et je l'ai fait sur bowser ;) ), taper les ennemis et ramasser plein de bordel qui serait en temps normal beaucoup plus dur pour un joueur solo de recuperer :)

Lire la suite...
Commentaire édité 25 août 2015, 16:26 par sevdu31
Rad_Spencer
Rad_Spencer
MP
le 25 août 2015 à 14:30

Quitte à parler d'Ico et The Last Guardian, il faut rappeller la présence du cheval Aro dans Shadow of The Colossus, qui est un personnage à part entière et le seul être vivant (hormis les colosses) que notre personnage rencontre...

Lire la suite...
Nemesis1384
Nemesis1384
MP
le 25 août 2015 à 11:44

et Dark Souls ?

C'est vrai qu'il a le cul entre les 2 chaises "Solo-Multi"

:):):)

Lire la suite...
reyem
reyem
MP
le 25 août 2015 à 09:30

C'est un peu un article: je veux prouver mon opinion

Dans le sens ou:

1 - C'est vrai ce que tu dis mais regardes les dates des jeux cites, tu verras que c'est pas une grande tendance
2 - C'est une question de mode, avec Crash Bandicoot et son masque, Spyro et sa libellule, on a ensuite eut le droit a jack and daxter et a Ratchet et Clank (ensuite on a eut en 2002-2004 la mode du cote malefique dans les personnages, prince of persia/jack and dexter 3)
3 - Bioshoock infinite et the last of us, deux enormes succes (que je n'ai pas aime) sont des jeux tres recents qui ont mis une nouvelle etape de cooperation dans le jeu video
4 - les legends of Zelda depuis ocarina of time (ou Link's awakening ca depend comment on le voit) fait ca, meme dansl es jeux les plus recents fait ce duo (trio si on compte la monture)
5 - Halo avec Cortana on en parle ?

Si on regarde c'est pas une tendance qui se perd, elle est toujours la, et se limite toujours a quelques jeux (3 tous les 3-4 ans) donc ca ne se perd pas, ca evolue

Lire la suite...
benji1313
benji1313
MP
le 25 août 2015 à 05:58

Parler de coopération solo avec un personnage indispensable et ne pas parler de bioshock infinite?

Non quand même? Franchement?

Qu'on aime ou qu'on aime pas le jeu, Elizabeth est attachante, et les interactions avec elle sont suffisamment réussies pour qu'elle aie sa place ici.

Ou même The Thing, avec des IA très bien utilisées... Un savant mélange de coopération et de méfiance.

Lire la suite...
Commentaire édité 25 août 2015, 06:04 par benji1313
Manurobit
Manurobit
MP
le 25 août 2015 à 03:32

Luis dans Resident Evil 4 :snif2:.

Lire la suite...
Top commentaires
Pseudo supprimé
le 24 août 2015 à 09:23

Un PNJ boulet qui te suit...
j'ai qu'une chose à dire : "LEOOOOOON HEEEELP!!" :noel:

Lire la suite...
karatak
karatak
MP
le 24 août 2015 à 09:58

Pour ma part, je n'oublierai jamais Dust : an elysian tail, dans lequel Dust, héros assez effacé et plutôt réservé et Fidget, petite créature volante au caractère bien trempé et à l’aplomb surprenant, forment un duo de choc qui transcendent un jeu déjà sublime et magnifique par ses graphismes et son univers.

Dans un autre registre, la série des Pokemon Donjon Mystère ne serait assurément pas la même si l'on ne jouait pas un duo de pokémon ... comment en effet retranscrire de manière aussi juste le déchirement qui ponctue chaque fin de jeu de la série avec un héros solitaire ?

Lire la suite...
Commentaire édité 24 août 2015, 09:59 par karatak
Boutique
FIFA 20 - Standard Edition Amazon 54,99€
Ring Fit Adventure pour Nintendo Switch Amazon 59,99€
The Legend of Zelda: Link's Awakening Amazon 44,49€
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
3
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
4
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
5
Death Stranding
08 nov. 2019