L'UFC Que Choisir enquête sur la Xbox One

Xbox One - ONE
Le par de jeuxvideo.com

L'UFC Que Choisir enquête sur la Xbox OneL'association de consommateurs UFC Que Choisir s'est penchée la semaine dernière sur le cas de la Xbox One de Microsoft, et notamment sur les travers de la politique très verrouillée mise en place pour la nouvelle console.

 

Lors d'une interview accordée à Reviewer, Nicolas Godfroy, spécialiste juridique de l'association, a en effet pointé du doigt le système de connexion obligatoire et les restrictions vis-à-vis de la revente et du prêt des jeux de la console.

 

Il déclare d'ailleurs au sujet de la connexion : "Ça nous paraît incompréhensible venant d’une entreprise comme Microsoft. On dit que tout le monde a Internet, mais ce n’est pas le cas. Et si on change d’opérateur, il faut le temps que la nouvelle ligne soit mise en route, il peut y avoir des coupures... Si un idiot a décidé de couper un câble dans la rue, pendant un moment vous ne pouvez plus jouer. C’est ubuesque. Totalement ubuesque. Il n’est pas question qu’on laisse les consommateurs seuls devant ces problèmes".

 

C'est également au niveau de la clarté de l'information donnée au consommateur que l'association sera très pointilleuse : "Ces limites d’utilisation sont incompréhensibles. Quand la console sera commercialisée, il va falloir que toutes les limitations d’utilisation soient parfaitement indiquées au consommateur. Parce que les parents ne peuvent pas découvrir en rentrant à la maison qu’il faut Internet pour faire fonctionner la console ou qu’on ne peut pas faire ce qu’on veut avec les jeux. Il faudra que ce soit très clairement marqué sur la boîte".

 

L'homme revient également sur l'occasion, renvoyant au débat sur les DRM : "Un marché du jeu vidéo sans occasion ou avec une occasion limitée, ça va quand même être particulier... On a du mal à comprendre qu’il y ait autant de mesures pour contrôler ce marché et qu’on finisse par porter atteinte au droit de l’acheteur. Et qu’est-ce qui va se passer au final ? Certains vont tenter de pirater la console et donc s’affranchiront des limites, alors que les acheteurs classiques vont se retrouver pénalisés ?"

 

Evidemment, l'E3 a pu apporter certaines réponses à l'association de consommateurs, on attend donc les prochains retours d'UFC Que Choisir sur ces questions et sur l'avancée de leur démarche. Et vous, quel est votre avis sur la question ?

 

Rechercher une News