Interview du créateur de DAOC sur son nouveau jeu

PC - PC
Le par de jeuxvideo.com

Interview du créateur de DAOC sur son nouveau jeuProposé sur le site participatif Kickstarter, Camelot Unchained est le nouveau projet de Mark Jacobs, fondateur du studio Mythic Entertainment à l'origine de Dark Age of Camelot et de Warhammer Online. A l'occasion du financement de son prochain jeu, nous vous avions demandé de lui poser toutes vos questions. Voici les réponses.

 

jeuxvideo.com > Pourquoi passer par Kickstarter ? Est-ce la seule solution pour créer un jeu sans contraintes de nos jours ?

 

Mark Jacobs : Je le pense. Surtout pour créer un jeu unique et conçu spécifiquement pour un marché de niche. C'est le cas pour Camelot Unchained. Grâce à Kickstarter, nous pouvons rester fidèles à notre vision sans nous soucier des changements à réaliser pour des raisons de marketing ou pour satisfaire les caprices d'un éditeur.

 

jeuxvideo.com > Que ferez-vous si vous n'atteignez pas les 2 millions demandés sur Kickstarter ? Relancerez-vous le projet ou sera-t-il complètement abandonné ?

 

Mark Jacobs : Cela dépendra du montant. Si nous n'atteignons pas les 2 millions et que nous ne sommes même pas proches de cette somme, il y a peu de chances que nous relancions la campagne. Toutefois, si nous manquons de peu, nous repenserons au développement après avoir analysé tous les retours que nous aurons reçus de nos backers sur Kickstarter.

 

jeuxvideo.com > N'est-ce pas contradictoire de proposer un abonnement alors que le jeu aura été financé intégralement par la communauté ?

 

Mark Jacobs : Pas du tout. Ceux qui auront financé Camelot Unchained pourront acheter tous les abonnements possibles jusqu'à une offre à vie. Certains autres MMO financés par Kickstarter ne proposent même pas cette option. Nous voulons remercier nos backers en agissant ainsi. De plus, vous pouvez voir sur la page Kickstarter que les récompenses offertes à ceux qui nous donnent leur confiance sont les plus généreuses de tous les jeux financés.

 

Interview du créateur de DAOC sur son nouveau jeujeuxvideo.com > Quelle sera l'originalité de Camelot Unchained par rapport aux autres MMO ?

 

Mark Jacobs : Les systèmes de construction, le minage et le housing ne seront comparables à aucun autre MMORPG. De plus, nous préparons une classe de crafter. Je ne parle pas d'une classe de combat qui pourra également créer des objets de temps en temps, mais bien d'une classe qui ne fera que crafter. Nous aurons également une économie gérée à 100 % par les joueurs, sans aucune intervention du PvE. Nous essayons de créer des outils pour que ce jeu soit intégralement dans les mains des joueurs. Pour qu'ils le créent eux-mêmes. De plus, notre vision du lore de Camelot Unchained le distingue des autres MMORPG, et surtout de Dark Age of Camelot. Notre jeu est unique, car il est façonné uniquement pour le RvR avec extrêmement peu de PvE. De ce côté-là, le jeu s'inspirera beaucoup plus des œuvres de H.P. Lovecraft et de H.R. Giger que de celles de J.R.R. Tolkien.

 

jeuxvideo.com > Le jeu sera-t-il similaire à DAOC ? De nombreux fans souhaitent un nouveau Dark Age, mais avec la technologie d'aujourd'hui. Est-ce le cas ?

 

Mark Jacobs : Malheureusement non. Dark Age of Camelot appartient à Electronic Arts. Donc même si je souhaitais réaliser une suite à DAOC, je ne le pourrais pas. Mais d'un autre côté, Camelot Unchained utilisera quelques éléments de DAOC en les modifiant totalement, pour proposer une vision nouvelle et originale de ce monde.

 

jeuxvideo.com > Pensez-vous pouvoir toucher le public de Dark Age of Camelot et Warhammer Online, vos précédentes créations, ainsi que le public d'autres MMORPG ?

 

Mark Jacobs : Je l'espère sincèrement ! Si ces joueurs souhaitent jouer à un jeu qui ne propose que du RvR et seulement du RvR, alors je leur demande de venir aider notre campagne Kickstarter.

 

jeuxvideo.com > Vous avez affirmé que le jeu sera centré intégralement sur le PvP. Quid du PvE ?

 

Mark Jacobs : Il y aura des PNJ et des monstres dans ce jeu, mais les joueurs ne pourront pas s'équiper ou monter leur expérience en les tuant. Ils pourront néanmoins récupérer certains objets sur les mobs (par exemple, les crafters pourront looter du cuir). De plus, nous avons annoncé Les Profondeurs (un donjon RvR) qui transformera les joueurs tombés en combat en PNJ qui se mettront à attaquer les ennemis du royaume.

 

jeuxvideo.com > Quelles sont les difficultés provoquées par la mort dans Camelot ?

 

Mark Jacobs : La mort aura des conséquences importantes. Elle ne causera pas de baisse de niveau mais vous ne pourrez pas mourir et repartir directement au combat. Le RvR ne devrait pas consister à voir les mêmes groupes de joueurs s'échanger continuellement leurs positions ou faire des allers-retours en boucle car la résurrection est trop facile.

 

Interview du créateur de DAOC sur son nouveau jeujeuxvideo.com > Y aura-t-il des mécaniques de jeu inédites concernant le RvR par rapport à celles de DAOC, Warhammer ou Guild Wars 2 ?

 

Mark Jacobs : Notre système de craft, de construction et le housing apporteront une dimension inédite à un MMORPG purement orienté RvR. Tout ce que nous construisons dans ce jeu (les compétences, les sorts...) est pensé pour ne faire qu'une chose : fonctionner efficacement en RvR. Le monde que nous créons est ouvert et non instancié, et donnera l'opportunité au joueur de prendre toutes les décisions.

 

jeuxvideo.com > Des zones pourront-elles être contrôlées par les joueurs ?

 

Mark Jacobs : C'est l'essence même du jeu. Les joueurs pourront prendre le contrôle des zones, construire leurs forts et les protéger en créant des passages pour le ravitaillement, etc. Tout le jeu est construit autour du contrôle de territoires, et à la différence d'autres jeux, vous prenez toutes les décisions.

 

jeuxvideo.com > La situation en RvR sera-t-elle permanente ou aurons-nous des remises à niveau ?

 

Mark Jacobs : Le jeu ne se mettra pas à jour fréquemment. Et j'espère qu'il n'aura jamais à le faire.

 

jeuxvideo.com > Pensez-vous que la méthode dite du bus (groupement de joueurs partant combattre d'autres groupements en PvP) est encore d'actualité et l'encouragez-vous ?

 

Mark Jacobs : La technique du bus est un choix de jeu que beaucoup de joueurs apprécient. Nous donnons aux joueurs les outils pour le combattre et nous créons également des mécanismes qui le découragent. Nous ne pouvons pas interdire les bus dans un jeu pareil, mais nous pouvons faire en sorte qu'il soit plus facile de les affronter.

 

jeuxvideo.com > Pouvez-vous parler de la classe de crafteur ?

 

Mark Jacobs : Le jeu est conçu pour que l'économie soit intégralement gérée par les joueurs. Les crafteurs seront les principaux acteurs de ce modèle. Bien que les autres classes aient également des compétences pour créer des objets, tous les éléments de haut niveau seront réservés à la classe de crafteur. Ils pourront construire des routes, des maisons, des forts ainsi que des armes ou des armures.

 

jeuxvideo.com > Le roleplay sera-t-il encouragé ?

 

Mark Jacobs : Oui. Nous espérons pouvoir créer un serveur dédié uniquement au roleplay si la demande est suffisamment importante.

 

jeuxvideo.com > Combien coûtera le jeu et quel sera le prix de l'abonnement ?

 

Mark Jacobs : Les montants ne sont pas encore déterminés mais cela coûtera moins que la moyenne actuelle pour ce genre de jeux.

 

Interview du créateur de DAOC sur son nouveau jeujeuxvideo.com > Pourrons-nous jouer sur des serveurs mondiaux ?

 

Mark Jacobs : Il y aura définitivement des serveurs communs pour les Etats-Unis et l'Europe. Nous allons tout de même demander à nos joueurs s'ils souhaitent des serveurs dédiés pour leur zone géographique, mais quoi qu'il arrive, les joueurs américains et européens auront accès aux même serveurs et aux mêmes forums.

 

jeuxvideo.com > Que pensez-vous du free-to-play et pourquoi ne souhaitez-vous pas l'utiliser ?

 

Mark Jacobs : Je pense que le free-to-play est un modèle intéressant pour certains jeux. Néanmoins, pour Camelot Unchained, je souhaite construire une petite communauté extrêmement motivée. Je ne pense pas que le jeu pourrait rassembler une telle communauté de joueurs motivés et axés intégralement sur le RvR si nous étions gratuits.

 

jeuxvideo.com > Est-ce que les consoles de salon vous intéressent ? Que pensez-vous de la prochaine génération de machines ?

 

Mark Jacobs : Je ne suis pas vraiment intéressé par la Xbox 360 et la PS3 en raison des limitations techniques. Néanmoins, la PS4 a l'air intéressante. Il faudra voir ce qui se passe quand elle sera disponible.

 

jeuxvideo.com > Merci pour vos réponses.

 

Camelot Unchained demande la somme de 2 millions de dollars pour débuter son développement. La campagne Kickstarter se termine le 2 mai à midi.

 

Merci à tous nos internautes qui ont posé des questions et entre-autres : Bsbellamy, UmbraCatervae, Etheiria, skybiram, Soflimento, snache60, Tommiv, Tiakoz2810, Knokk , koketsu, kaaby, EkRaZ, sbola, Metzgermeista, xX_ProTo_Xx, golgotron3000, Shalafi_be, dikmak, thebird2retour, Carthae, C00kiz, gonnarule, J_Oneil, darkri76, Slytech65, ATX-12, hermesgo3.

 

Rechercher une News