Ron Gilbert imagine le Monkey Island qu'il ne fera pas

Le par de jeuxvideo.com

Ron Gilbert imagine le Monkey Island qu'il ne fera pasRon Gilbert est récemment revenu sur le devant de la scène avec son jeu d'aventure The Cave, mais c'est bien sûr pour sa série Monkey Island que l'on connaît le créateur. Aujourd'hui libre comme l'air, suite à son départ de Double Fine, Gilbert se laisse aller sur son blog à une sorte de brainstorming sur le prochain volet de Monkey Island tel qu'il pourrait l'envisager – ce qu'il n'est pas en train de faire puisque les deux premiers points sur sa liste de dix-sept exigences sont là pour rappeler qu'il ne développe pas un autre épisode de Monkey Island et n'en a pas l'intention.

 

Pour autant, Ron Gilbert baptiserait le prochain volet Monkey Island 3a car "tous les jeux après Monkey Island 2 n'existent pas dans mon univers Monkey Island. […] Je voudrais reprendre là où je me suis arrêté. Libre. Dans une fête foraine." Il ne s'agirait pas du Monkey Island 3 qu'il avait alors en tête, mais d'autre chose puisqu'il n'est plus la même personne qu'à l'époque.

 

Ron Gilbert imagine le Monkey Island qu'il ne fera pasRon Gilbert aimerait sortir le jeu en version boîte ("nécessaire pour ranger la roue de protection anti piratage") et réaliser un titre en "basse résolution glorifiée". "Monkey Island n'a pas besoin d'être en 3D", selon lui. Le jeu serait rempli d'énigmes justes, mais capables de bloquer et de frustrer les joueurs. Il y aurait aussi un immense inventaire, des puzzles basés sur les dialogues et des conversations entièrement doublées. En revanche, il n'y aurait pas de verbes d'action.

 

Enfin, la condition sine qua non pour développer un Monkey Island, serait d'acquérir complètement la licence. En clair, de ne pas faire un jeu pour le compte d'un quelconque éditeur, mais pour son plaisir et celui des fans. S'il devait s'atteler à la création du jeu, il voudrait réécrire un moteur similaire à SCUMM permettant d'inclure rapidement de nouvelles idées dans l'aventure. Il le ferait entouré d'une petite équipe d'une dizaine de personnes grand maximum, et pour le financement, il ferait appel aux joueurs via Kickstarter, mais sans les cadeaux à foison et toutes les distractions du genre qui l'écarteraient de son but premier : "faire le meilleur jeu possible".

 

Que de bonnes intentions pour, on le rappelle, un jeu qu'il n'envisage pas de développer...

 

Ron Gilbert imagine le Monkey Island qu'il ne fera pasRon Gilbert imagine le Monkey Island qu'il ne fera pasRon Gilbert imagine le Monkey Island qu'il ne fera pas

Rechercher une News