Kameha Matsuri : Un salon pour tous

Le par de jeuxvideo.com

Kameha Matsuri : Un salon pour tousQu'il faisait bon d'être en Corrèze en ce doux week-end printanier. En plus de profiter de la beauté du paysage et de la bonté du temps, petits et grands étaient conviés au salon Kameha Matsuri. Fêtant cette année sa cinquième édition, l'organisation s'est démenée : inauguration d'un vide-grenier geek, invités de plus en plus nombreux et activités aussi diverses que variées. Tout était réuni pour passer un agréable moment et autant vous dire que ce fut le cas !

 

Kameha Matsuri : Un salon pour tousComme depuis quelques années, le salon était divisé en deux pôles principaux : bande dessinée et culture japonaise d'un côté, jeux vidéo de l'autre. Si du côté BD, Patrick Sobral, Morja, Kara, Michael Betinelli ou encore Migoto Sen Chu était présents pour échanger avec vous, la salle Jeux Vidéo n'avait pas non plus à rougir. En effet, tous les visiteurs ont eu le bonheur et le privilège de pouvoir rencontrer le Docteur Lakav, Monsieur Meeea, Wahwah et Benzaie, venus sur le salon pour partager leur bonne humeur. Des invités ravis d'être là, ouverts, disponibles et sympathiques à l'image de Wahwah dansant sur la scène en compagnie des cosplayers ou encore de Benzaie et Meeea à l'affût de la moindre place disponible sur les bornes d'arcade. Quelle joie de voir ces acteurs éclairés du milieu vidéoludique échanger avec des passionnés et des confrères amateurs comme Liryc-Sama et Fredouillo, cofondateurs du site Game Inferno. Ce qui est encore plus jouissif, c'est de voir que tout le monde était sur le même pied d'égalité.

 

Kameha Matsuri : Un salon pour tousForte de ce casting des plus prestigieux, la formidable équipe organisatrice de l'événement s'est évertuée à nous proposer une somme considérable d'activités. Des tournois de jeux vidéo ont permis de voir s'affronter sur les meilleurs jeux de combat du moment des joueurs venus de tous horizons sur écran géant. Le vide-grenier geek, grande nouveauté et vraie bonne idée de ce festival, a rythmé la belle journée ensoleillée de dimanche. Bos, Yace et ProMeTheus étaient présents pour animer des démonstrations de shoot'em up aussi explosives qu'intenses. Sans oublier des activités plus ludiques comme les combats de sumos gonflables ou les concours de cosplay ouverts à tous.

 

Kameha Matsuri : Un salon pour tousMais la force du Kameha Matsuri, ce n'est pas ça. Comme peu de salons en France, l'événement corrézien possède quelque chose d'unique : une âme. Et pour cela, il suffit de voir le dévouement total et la gentillesse des membres de l'organisation ou bien la communion de tous, invités comme visiteurs, autour de sujets qui les passionnent. Une image me vient à l'esprit afin de pouvoir vous le retranscrire au mieux : le samedi soir était organisée une projection des Enfants Loups de Mamoru Hosoda sur l'écran géant de la salle Jeux Vidéo. Alors que les visiteurs, les invités et les organisateurs étaient plongés en plein film, quelques habitants du petit village de Cosnac (hôte de l'événement) sont venus en curieux se mêler aux autres spectateurs et ils en sont ressortis ravis et surtout étonnés par la découverte d'un monde dont ils ignoraient tout jusque-là. Allant plus loin que le communautarisme de certains salons, Kameha Matsuri réunit tout le monde autour des passions de certains.

 

Kameha Matsuri : Un salon pour tousEt si le Kameha Matsuri attire de plus en plus de passionnés, il le doit avant tout aux membres de son association. Il est admirable de voir la passion d'Arnaud et Christelle Debordes, respectivement président et trésorière de l'association, l'énergie de Jérémie Fouillade, le vice-président, et la gentillesse de Marie Péjoine, Justine Kinet, Yann Varenne ou Christophe Vaigot. Ils sont le cœur de ce festival ô combien sympathique et familial, et on ne peut que rester admiratifs devant tout ce qu'ils ont accompli.

 

Comme le monde du jeu vidéo, l'univers des conventions est en pleine expansion et surtout, il est à un tournant de son histoire. Malgré l'hégémonie de gros événements, le Kameha Matsuri prouve que pour faire une convention réussie il n'est pas important d'avoir des centaines de stands et de stars, mais de bonnes idées, une énergie à revendre et surtout, un supplément d'âme.

 

Article de Jean-Baptiste Fernandez

 

Photos de Frédéric Giacomaggi de gameinferno.fr

 

Kameha Matsuri : Un salon pour tousKameha Matsuri : Un salon pour tousKameha Matsuri : Un salon pour tous

Kameha Matsuri : Un salon pour tousKameha Matsuri : Un salon pour tous

Rechercher une News