Doit-on dire adieu à Vigil Games (Darksiders) ?

PC - PCPlayStation 3 - PS3Xbox 360 - 360Wii U - WiiUPlayStation 4 - PS4Xbox One - ONE
Le par de jeuxvideo.com

Doit-on dire adieu à Vigil Games (Darksiders) ?La mort de THQ est sans aucun doute un moment qui restera dans les annales, à notre plus grand regret. Nous avons tous suivi de près ou de loin la vente des studios (et licences) de l'ex-éditeur à d'autres boîtes. Si on a vu que Sega s'est payé Relic Entertainement (Warhammer, Company of Heroes) ou que Koch Media récupère Volition (Saints Row) et la série des Metro, tous les studios n'ont pas trouvé preneur. Mais le plus gros choc est de voir Vigil Games, développeurs des Darksiders, sur le carreau. La conséquence immédiate de cet échec des négociations est le licenciement des employés de la boîte, aussi surprenante que brutale. Ces derniers ont d'ailleurs réagi sur le Net pour exprimer leur désarroi, ne comprenant pas pourquoi personne n'a désiré acquérir le studio.

 

Doit-on dire adieu à Vigil Games (Darksiders) ?Mais la question qui brûle les lèvres des joueurs est la suivante : Doit-on définitivement faire une croix sur Vigil Games et sur la série Darksiders ? Si l'avenir de Vigil Games en tant que nom est définitivement compromis, on peut penser que les développeurs pourraient se réunir dans un nouveau studio si un éditeur se révélait intéressé par le projet sur lequel ils travaillaient, une nouvelle licence appelée "Crawler". Encore faut-il que ce projet soit assez abouti pour être présentable, ce que semble affirmer Jason Rubin, l'ancien président de THQ. Quant à Darksiders, rien n'est perdu. Il n'est pas impossible qu'un repreneur soit en train de réfléchir à une offre. On a même vu Atsushi Inaba, producteur chez Platinum Games, dire qu'il aimerait beaucoup acheter la licence, du moins si elle n'est pas trop chère. Etait-ce une réflexion personnelle ou un projet qui prend forme ? On vous laisse seuls juges. Ce qui est sûr, c'est qu'il serait bien malheureux de voir disparaître une licence qui avait su attirer un public dans un marché pourtant difficile. En tout cas, nous souhaitons bonne chance et bon courage aux ex-employés de Vigil Games.

 

Rechercher une News