Menu
Act of War : Direct Action
  • PC
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / News jeux vidéo / Actualités 2004 /

Présentation Act of War : Direct Action du 02/11/2004

News archive
Présentation Act of War : Direct Action
Présentation Act of War : Direct Action
PC
Partager sur :

Présentation Act of War : Direct Action
Cette année, Doom 3 a sonné l'avènement du "FPS à l'ancienne". On connaît le principe : graphisme dernier cri sur des principes de jeu qui ont déjà largement fait leurs preuves. Cette philosophie qui s'alimente de la nostalgie des joueurs vétérans et propose aux petits nouveaux de vivre les expériences de leurs aînés gagne du terrain et on peut dire qu'au premier coup d'oeil Act of War a tout du "RTS à l'ancienne". C'est vrai dans la mesure où il ne propose pas d'autre but que de vaincre l'ennemi en rasant sa base ni d'autre moyen pour y arriver que des unités militaires (environ 90) très inspirées de la réalité. L'analogie avec Command & Conquer se fait donc immédiatement, sentiment renforcé par un style graphique proche pour les deux jeux. "Proche" mais pas non plus jumeau, Act of War bénéficiant d'un moteur graphique capable d'afficher bien plus de détails. Et c'est surtout en ce qui concerne le principe que les développeurs d'Act of War ont su apporter de nombreuses différences qui permettent à leur titre de se démarquer de son illustre source d'inspiration et de la réduire justement à ça... une source d'inspiration. Car ce RTS va plus loin. Sur un scénario de technothriller à la Tom Clancy, Act of War nous propose de participer à la guerre que se livrent trois factions : l'armée U.S., la TFT (pour Task Force Talon) et le Consortium. Jusque là, on a l'impression d'être en terrain connu. Mais dès que l'on aborde l'inévitable gestion de ressources, on devine la richesse des possibilités. Classique, on pourra s'emparer de puits de pétrole ou, déjà plus original, s'approprier l'argent détenu dans les coffres d'une banque si la bataille se déroule en ville. Mais quel que soit le théâtre des opérations, il sera bénéfique de faire des prisonniers dans les rangs ennemis. Effectivement, chaque détenu vous rapportera 500 $ à la capture. Et, une fois qu'ils seront dans vos murs, vous aurez la possibilité de les torturer afin qu'ils révèlent ce qu'ils savent de la région avoisinante et lèvent ainsi une fraction du brouillard de guerre qui vous empêche de voir le terrain. Autre manne financière : votre comportement au combat. Comme toutes les guerres modernes, celle-ci se déroule sous les yeux des médias et si les caméras braquées sur vous témoignent que vous êtes capable de rapatrier vos soldats pour les soigner, vos sens de l'équité militaire sera récompensé par quelque monnaie sonnante et trébuchante.

Act of War est de ces RTS qui passe par les améliorations et même là, c'est l'un des systèmes les plus intelligents qui nous ait été donné de voir. La stratégie tient à progresser d'un flot d'unités rapides et relativement peu chères à de nouveaux matériels infiniment plus efficaces, souvent plus lents et bien plus onéreux. Ces derniers, véritables miracles technologiques, pourront, par exemple, devenir invisibles ou bénéficier d'un champ de force qui les rendra bien moins vulnérables aux tirs ennemis. Autre facteur inhérent à cette progression, l'être humain disparaîtra petit à petit du champ de bataille, remplacé par des drones et autres machines multirôles sans pilotes.

Parmi les autres détails qui font d'Act of War un jeu de stratégie à la fois classique et très innovant, citons rapidement le fait qu'on ne construira pas d'usine d'armement. Tout ce qui est tank, jeep et autre pièce d'artillerie, sera livré par hélico. Dans la réalité, on construit rarement une usine près du front... Et si, comme il se doit, tous les éléments du décor pourront être détruits, la gestion des bâtiments dans Act of War marque un pas en avant. Au lieu de ressembler, dès qu'il seront investis, à une forteresse capable de tirer dans toutes les directions, ils seront divisés en autant de zones qu'ils auront de faces, avec gestion des champs de vision des soldats qui y seront cantonnés. Par conséquent, détruire (dans un grand boum) un pan d'une maison ne suffira pas à effacer toute menace. Il faudra en faire le tour. Prévu pour sortir en mars 2005, Act of War s'annonce d'ores et déjà comme l'un des gros calibre du RTS pour l'année prochaine.

Présentation Act of War : Direct ActionPrésentation Act of War : Direct ActionPrésentation Act of War : Direct ActionPrésentation Act of War : Direct ActionPrésentation Act of War : Direct ActionPrésentation Act of War : Direct ActionPrésentation Act of War : Direct ActionPrésentation Act of War : Direct ActionPrésentation Act of War : Direct Action
  • Site d'Atari
Profil de la_redaction,  Jeuxvideo.com
Par Rédaction Jeuxvideo.com
MP
PC Stratégie Atari Eugen Systems
Commander Act of War : Direct Action
PC
2.99 €
PC
2.99 €
PC
15.20 €

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Boutique
  • Act of War : Direct Action PC
    2.99 €
    15.20 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • The Elder Scrolls Blades
    IOS - ANDROID
    Vidéo - Bande-annonce
Jeuxvideo.com