Menu
Final Fantasy VII Remake
  • Tout support
  • PS4
  • ONE
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

Final Fantasy VII Remake : Midgar sublimée

News jeu
Final Fantasy VII Remake : Midgar sublimée
Final Fantasy VII Remake : Midgar sublimée
PS4 ONE
Partager sur :

Final Fantasy VII Remake est le premier épisode d'un incontournable de l'histoire du RPG. Celui-ci se concentre exclusivement sur Midgar, la capitale de la Shinra. Cette nouvelle écriture est l’occasion d’explorer davantage la cité industrielle et de la redécouvrir, à une échelle différente. Attention, spoilers en vue.

Midgar, symbole du pouvoir

Final Fantasy VII Remake : Midgar sublimée
La ville de Midgar.

En 1997, les premières heures dans Midgar offraient une belle démonstration technique qui nous en mettait plein les mirettes pour l’époque et poursuivait ce que Final Fantasy VI initiait : un monde faisant écho à notre histoire la plus proche, loin de l’habituelle fantasy de la saga. Il s’agit même, pour être plus précis, d’un univers cyberpunk. Outre Barret le cyborg avec son arme greffée sur le bras droit, Midgar est imprégné de cette influence. Industrialisée, elle est le théâtre de la domination mondiale d’une multinationale, la Shinra. Et comme toute bonne dictature, ceux qui gouvernent ont la main mise sur les médias. C’était déjà visible en 1997, cela est d’autant plus flagrant en 2020 avec toute l’attirail de caméras, robots destructeurs, scans, hologrammes et autre propagande de masse. Le premier contact avec Final Fantasy VII n’est pas des plus accueillants. Un terrain hostile qui s’ouvre directement sur un affrontement contre la milice. Quoiqu’il en soit et du début jusqu’à la fin de l’arc, l'équipe poursuit sans relâche son combat contre Midgar et ce qu’elle représente.

Une ville fantasmée

Final Fantasy VII Remake : Midgar sublimée
La ville haute surplombe les bidonvilles.

Un remake réussi est un jeu qui sait moderniser son gameplay. Cela a fonctionné avec ceux de Resident Evil 2 et 3, il en va de même pour Final Fantasy VII. Adieu les plans de caméra fixe légèrement vue du dessus. Désormais, nous suivons les déplacements du héros à sa hauteur, comme bon nombre de jeux actuels. Mais dans un cadre tel que Midgar, cela change du tout au tout. Il y a un peu plus de vingt ans, certains passages nous faisaient sentir tout petit. Nous pensons notamment à l’arrivée de Cloud au pied de la tour Shinra. À présent, nous voyons ce que voient les personnages. L’effet est saisissant. Il suffit de pointer le regard vers le haut pour découvrir le plateau qui sépare les deux niveaux de la ville. Depuis les bidonvilles, ce ciel recouvert et étouffant apparaît comme menaçant. Les plus fortunés installés là-haut coupent ceux qui sont en bas de la lumière du soleil et de la nature. Le détail accordé à ces infrastructures rend tout ceci bien réel et renversant. Avec un œil averti nous nous rendons compte que certaines textures n’ont pas bénéficié d’un même soin, mais dans l’ensemble difficile de dire que ce n’est pas une réussite. Par ailleurs, les limitations apportent leur lot de charme. Les lointains décors ressemblent à des aquarelles. Les amas de tôles forment un joli patchwork qui peut faire penser aux arrière-plans 2D de Bravely Default.

Final Fantasy VII Remake : Midgar sublimée
Un court passage dans la ville haute.

Nous sommes certainement très nombreux à avoir joué avec la caméra pour admirer ce travail d’orfèvre (il est d’ailleurs dommage de ne pas avoir intégré un mode photo). De cette manière, l’idée que l’on se faisait de cette cité tentaculaire à l’époque se retrouve matérialisée. L’expérience devient plus immersive. Cette vue nous rappelle la place que ces citadins de seconde zone occupent dans la hiérarchie sociale. Cela été déjà présent dans l’original : la pauvreté était très marquée dans les taudis. Mais la possibilité de voir de façon plus concrète l’organisation de la capitale accentue sa grandeur et dégénérescence. Midgar prend enfin tout son sens, celui d’une ville sur la ville et ses divergences sociales. Nous retrouvons cette idée de compartiments avec les différents secteurs, mais le remake nous offre la prise de conscience qu’il s’agit d’un tout. Midgar repose sur un principe très géométrique, calculé, froid. Elle se compose pour faire simple d’une étendue circulaire divisée en huit secteurs de forme angulaire avec un réacteur Mako pour chaque extrémité. Cette organisation verticale appuie encore une fois sur la lutte des classes.

Final Fantasy VII Remake : Midgar sublimée
La vue au-dessus des taudis donne le vertige.

Lorsque Avalanche se rend dans le réacteur n°5, c’est l’inverse qui se produit. En parcourant les échafaudages, nous marchons au dessus de la ville basse. Là encore, c’est une étape qui invite à la contemplation. Vertigineuse, la vue donne à Barret une réplique juste de sens : « Le bidonville est vraiment petit vu d’ici ». Bien qu’en regardant de plus près il s’agit de sprits répétés et qui plus est, d'une qualité déplorable. Mais si onous optons pour une vue plus globale s'en s'atarder sur les détails peu flatteurs, ça n’en demeure pas moins impressionnant : la vue d’ensemble des taudis nous dévoile ce que nous avions du mal à appréhender dans notre exploration des couloirs. La ville basse recouvre une très grande surface et s'étend jusqu’aux portes de la cité. Traverser cette centrale a de quoi donner le tournis. Nos yeux dirigés vers le bas nous signale encore une fois cette réalité crue : les bidonvilles font office de déchèterie pour les chanceux du dessus et plus largement, la Shinra.

Un long couloir

Final Fantasy VII Remake : Midgar sublimée
Marcher sur les toits, un véritable plaisir.

Et pourtant, passé l’émerveillement de la redécouverte, il faut admettre que Midgar déçoit. Nous avons accès à des zones plus vastes que dans l’original c’est un fait indéniable. Cependant, il y a peu de nouveaux lieux et surtout, nos déplacements trouvent rapidement leurs limites. FF VII Remake est un énorme couloir. Parfois, vous êtes tenté d’emprunter un autre chemin que celui suggéré, mais le jeu vous rappelle vite à l’ordre et empêche toute exploration. C’est d’autant plus frustrant que la sensation d’évoluer dans une très grande ville, pleine de vie, est décuplée dans cette relecture.

Avec les quarante heures de ce volet, cela aurait été une occasion en or de nous laisser arpenter plus de ruelles pour nous y perdre. Nous passons la majeure partie du temps dans la ville basse et même si dorénavant nous avons vue sur les plaques du niveau supérieur, nous imaginions faire un peu plus la navette entre ces deux mondes. Comme dans le jeu de 1997, la visite du Midgar des plus riches est de courte durée même si nous en voyons davantage. Se faire une meilleure idée de cette partie plus privilégiée aurait renforcé cette idée de disparité sociale.

L’espoir d’un monde meilleur

Final Fantasy VII Remake : Midgar sublimée
La maison d'Aeris, un lieu à part.

Qu’il s’agisse de l’histoire ou de l’environnement, FF VII est un jeu sombre. Dans ce contexte, la deuxième rencontre avec Aeris arrive comme une bouffée d’oxygène inespérée. L’église au milieu des taudis et la maison de la fleuriste dans le secteur 5 semblent presque surnaturelles. Elles réussissent à recevoir la lumière du soleil et des fleurs y poussent, tel un lieu sacré. Cela représente aussi Aeris, l’espoir qu’elle incarne et le rôle qu’elle aura à jouer dans l’aventure.

Si vous ne souhaitez pas vous faire spoiler par la fin du jeu d'origine, nous vous conseillons de vous arrêter là dans la lecture de cet article. À la fin, Midgar est visée par le météore ce qui correspond à un symbole fort : le siège du pouvoir et son modèle capitaliste qui domine la planète, jusqu’à tuer cette dernière. Vous connaissez l’histoire, Aeris invoque la rivière de la vie qui empêche la catastrophe, mais une partie devient inhabitable. La population déserte, l’activité soutenue avec l’exploitation de l’énergie Mako cesse : c’est tout un monde qui s’éteint avec la chute de Midgar et de la Shinra. Plutôt que de reconstruire ce qu’il reste de la ville, une nouvelle du nom de Edge est créée à partir justement des détritus de l’ancienne mégapole. La cinématique de la fin du jeu original nous dévoile par ailleurs l’état de Midgar 500 ans plus tard, où la nature a repris ses droits.

Profil de k-miye,  Jeuxvideo.com
Par k-miye, Journaliste jeuxvideo.com
MP
PlayStation 4 Xbox One RPG Square Enix CyberConnect2
Commander Final Fantasy VII Remake
PS4
Amazon
47.29 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Mutsu-Enmei
Mutsu-Enmei
MP
le 15 mai à 09:53

Je n'ai que fait la démo pour le moment et j'ai trouvais quelque points a revoir. de mon coté je trouve que le jeux a était complètement dénaturé du coté gameplay, entre les materias qui ne servent que de soutiens et des invoques qui ne dure quelques secondes, ou encore l'absence du tour par tour. ce qui n'en fait pas un mauvais jeux, mais je le qualifirai plus de crisis core 2. part contre passé 35h de jeux pour seulement sortir de midgard je trouve cella déplorable et montre une fois de plus que le seul intérêt et de square et une fois dans le graphisme et non une globalité. certain décors, personnages a moitié fini, mais nous sommes habituer a ça de la par de square. enfin pour beaucoup il suffit d'un peut de graphisme pour les sublimés, mais pas moi...
en tout cas ca ne vos pas le prix actuel.

Lire la suite...
giboune9
giboune9
MP
le 02 mai à 20:49

Franchement j'espérais mieux graphiquement... c'est beau, mais c'est pas le truc de ouf !!!
Et moi j'attache trop d'importance aux graphismes... j'avoue.

Lire la suite...
Jeanmask
Jeanmask
MP
le 30 avr. à 16:48

Mr Square : des efforts en perspective mais des lacunes encore trop visibles, doit participer un peu plus et bavarder un peu moins.

Lire la suite...
_Ristar_
_Ristar_
MP
le 29 avr. à 20:10

Un grand succès de réussite , chapeau bas a Square Enix qui a su faire un beau remake tout en gardant tout les clin d'oeil de l'ancien , c'est ce.qu'on attendait depuis X années et merci ils l'ont fait , vivement la suite !

Lire la suite...
-Torkass-
-Torkass-
MP
le 29 avr. à 04:34

Les lecteurs saignent des yeux rien qu'à lire "Aeris" dans cet article.

Lire la suite...
Kaeldrill
Kaeldrill
MP
le 29 avr. à 00:02

Les commentaires sur ce sites ne sont que des torchons.
Quand un jeu fait ce qu'on lui demande, les soit-disant joueurs chialent car "il n'y a rien de nouveau".
Quand un jeu innove, ces même personnes chialent car ils préféraient l'ancien.

Ne vous étonnez pas si les maisons d'édition ne font que demander des suite et des reboot, il n'y a que ça qui ne génère que "peu" de critiques.

FF7 Remake est un remake, par conséquent, ils ont le droit de changer le narratif, ne pas vouloir aller avec un "open-world" vide de contenu, ou bien de le faire couloir (comme la partie Midgar de celui de 97) . Si l'idée était d'avoir l'original avec de nouvelles textures, ça se serait appelé "FF7 Remastered".

Arrêtez moi quand je me trompe mais le fait que le jeu n'allait qu'explorer la partie Midgar avait été annoncé dès le début non ?
Je suis pas mal sur qu'ils ont annoncé un jeu épisodique dont le premier aller s'orienter juste sur la ville de départ. Donc d'où ça sort ça "FF7 Remake ? FF7 Remake : Midgar only lol".

J'ai du mal à comprendre comment certains d'entre-vous se disent "gamers" quand ils ne sont même pas capable de prendre un jeu pour ce qu'il est ou bien même se renseigner avant d'acheter un titre.

FF7 Remake reprend pour moi l'essence de l'original tout en apportant un twist pour le mettre au goûts du jour. Que ça soit des musiques ou des lieux, ce jeu fait hommage à son prédécesseur.

Comme à l'accoutumée, ceux qui laissent des commentaires comme "moa jé mis 0 parsque la pochette est bleu" pullulent et se mettent des tapes dans le dos alors que ceux qui défendent un jeu qu'ils ont aimé se font insulter.

À un moment il va falloir comprendre que
1- tous les jeux ne sont pas pour tout le monde.
2- si vous ne formulez jamais ce que vous voulez mais seulement ce que vous ne voulez pas, le jeu "parfait" à vos yeux n'arrivera pas.
3- vous n'avez aucune idée comment des jeux de cette ampleur sont réfléchits mais vous vous pensez expert parce que vous l'avez acheté.

Je finirai par dire que "juste parce que vous avez le droit de donner votre avis, ne signifie pas que vous devez le donner" ... surtout quand il n'est pas éclairé.

Lire la suite...
Rihanal
Rihanal
MP
le 28 avr. à 22:14

La miniature de la "news"est quand même très laide :ouch:

Lire la suite...
Validus666
Validus666
MP
le 28 avr. à 20:15

J'ai adoré le jeu même s'il n'est pas exempt de défaut (pour moi il vaut plutôt un 16/20), mais là, cet article pue le sponso tellement vous léchez les bottes de Squarenix.

Même les défaut vous essayez de les faire passer pour des qualités, c'est d'une mauvaise foi crasse.

Lire la suite...
ImNewbi
ImNewbi
MP
le 28 avr. à 17:30

J'adore aussi le commentaire sur le jeu couloir......le FF7 EST un jeu couloir egalement :) tu as pas enormement de liberté en fait si tu regarde bien, surtoutt a midgar :) c'est tout pareil cloisoné par des debris et basta

Lire la suite...
fareydj
fareydj
MP
le 28 avr. à 17:04

Loin moi l'idée de tout critiquer mais : " La vue au-dessus des taudis donne le vertige. " Ah bon ? Une image JPEG dégueulasse sans aucun relief ni aucune profondeur vous donne le vertige ?

Le jeu a énormément de qualité mais il faut arrêter aussi de dire n'importe quoi et lui reconnaitre ses défauts là où ils sont.

Lire la suite...
Top commentaires
nyvrem
nyvrem
MP
le 27 avr. à 13:57

"La vue au-dessus des taudis donne le vertige."

La vue au-dessus du JPEG donne le vertige :ok:

Lire la suite...
Mariokart3
Mariokart3
MP
le 27 avr. à 13:57

Sublimée ouais c'est le mot
https://image.noelshack.com/fichiers/2020/17/7/1587914975-final-fantasy-vii-remake-20200426085204.jpg
http://image.noelshack.com/fichiers/2020/17/6/1587772267-ps2.jpg

Il arrive quand le patch pour virer ces textures ?

Lire la suite...
Commentaire édité 27 avr., 13:59 par Mariokart3
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Amazon PS4 47.29€ Rakuten PS4 54.99€ Fnac PS4 59.99€ Cdiscount PS4 62.99€ Fnac Marketplace PS4 64.40€ Amazon PS4 66.00€
Marchand
Supports
Prix
Les jeux attendus
1
Ghost of Tsushima
17 juil. 2020
2
The Last of Us Part II
19 juin 2020
3
Assassin's Creed Valhalla
4ème trimestre 2020
4
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
5
Mortal Kombat 11 : Aftermath
26 mai 2020