Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

France : quel est le niveau de couverture de la fibre ?

News business
France : quel est le niveau de couverture de la fibre ?
France : quel est le niveau de couverture de la fibre ?
Partager sur :

Durant les années 80, celui qui allait changer la face du monde faisait son entrée dans les foyers des citoyens lambda, un réseau virtuel qui allait être capable de connecter entre eux instantanément n’importe quels habitants disposant de l’équipement nécessaire, tout en permettant d’échanger toutes sortes de données en un temps record. Si les années 1990 ont quant à elles vu ce réseau appelé Internet se répandre comme feu aux poudres, le développement des smartphones au début de notre siècle actuel a fortement contribué à la vulgarisation de cette technologie surnommée la toile et à son utilisation intensive dans notre vie de tous les jours. De toute évidence, notre dernière décennie a vu Internet et le numérique devenir des incontournables qui s’inscrivent dans notre quotidien, que ce soit durant nos activités professionnelles ou personnelles.

L'impact du confinement sur la mise en place du réseau
Avec l’arrivée du coronavirus Covid-19, le monde fait face à une crise sanitaire majeure. Les gouvernements des différents pays concernés ont dû imposer à la population de rester confinée et certains secteurs tournent au ralenti. Dans ces conditions, il est évident que le déploiement de la fibre n’est ni d’actualité, ni une priorité actuellement. Ceci dit, cette pandémie démontre d’une manière inattendue que posséder un réseau de communication stable et fiable fait partie des incontournables pour les pays développés, afin de disposer de moyens performants qui permettent de continuer à faire fonctionner une nation malgré le confinement de ses citoyens.

L’ère du numérique : Internet, Cloud Gaming, jeu en ligne, développement du streaming… Les enjeux généraux et plus spécifiques au gaming d’une couverture globale du territoire

Au regard de l'ampleur prise par l'outil Internet, les entreprises de toutes tailles ont ainsi été dans l’obligation de s’adapter à cette exigence du dématérialisé, que ce soit dans leur gestion administrative, leurs relations avec leurs partenaires ou leurs supports de communication. Notre rapport aux administrations a lui aussi évolué, afin de répondre aux nouvelles exigences des procédures diverses qui laissent dorénavant de moins en moins de place aux contacts humains directs. Il est de ce fait devenu indispensable, à défaut de posséder soi-même un équipement permettant d’avoir accès au réseau Internet, d’être à minima en mesure de se connecter si nécessaire, afin de réaliser les démarches utiles ou indispensables qui tendent à voir se développer de manière exponentielle le tout numérique. Dans cette optique, de nombreuses communes ont fait en sorte de pouvoir proposer à leurs habitants des lieux dotés d’installations adéquates.

En parallèle de cette nécessité à s’intégrer à la vie administrative, professionnelle et sociale interconnectée qui définit notre époque, il existe un monde qui évolue lui aussi à grande vitesse et qui exige de plus en plus d’emprunter la voie du numérique : celui du jeu vidéo. Sur bien des points, notre mode de consommation du média à fortement changé. A l’échelle du joueur tout d’abord, qui a vu grandir l’envergure des jeux vidéo disponibles qui exigent ainsi des téléchargements conséquents, mais qui a aussi vu les propositions en matière de supports dématérialisés se développer. Il est possible de citer l’exemple de la société d’édition française Focus Home Interactive qui annonçait une part de marché des ventes numériques en forte croissance, représentant 85% du volume total lors du dernier exercice clos en mars 2019, contre 55% l'année précédente, tandis que la distribution d'exemplaires numériques sur consoles représentait 42% des ventes du premier trimestre de l’exercice 2019-2020. Cette tendance se retrouve dans les chiffres d’autres sociétés, telle que Sony Corporation qui indique dans son rapport financier publié en février dernier (*1) que les ventes numériques représentent 49% du volume total.

Surfant sur la vague des possibilités offertes par le gaming interconnecté, de plus en plus de studios proposent également des modes de jeu en ligne, en supplément des titres qui ont fondé leur gameplay sur la fonction multijoueur online, tels que Overwatch, Fortnite, ou encore League of Legends. En parallèle de ces propositions qui se diversifient, plusieurs sociétés nous proposent d’opter pour le Cloud Gaming, un service qui permet de se passer de support physique et d’un quelconque téléchargement, l’exécution du jeu vidéo choisi n’étant plus liée à nos consoles ou à nos PC, mais à un échange entre nos écrans et des serveurs. A l’instar des plateformes de diffusion d’images ou de musiques (Netflix, YouTube, Spotify…) l’affichage du jeu se fait en temps réel par le biais d’un centre de données ou Data Center, dans lequel se trouve les serveurs de la plateforme. Les échanges entre le joueur et le dit serveur se veulent donc instantanés.

France : quel est le niveau de couverture de la fibre ?France : quel est le niveau de couverture de la fibre ?France : quel est le niveau de couverture de la fibre ?
France : quel est le niveau de couverture de la fibre ?

Si depuis une dizaine d’années ce type de propositions se développe, l’amélioration continue de la qualité du réseau internet tend à motiver de nouvelles firmes à se lancer dans le Cloud Gaming, à l’image de Google avec Stadia, son service mis en place en novembre 2019, qui vient compléter une offre déjà investie, entre autres, par Sony avec son PlayStation Now, par le GeForce Now de Nvidia, ou encore par l’entreprise Blade avec Shadow, son offre de Cloud computing donnant accès à un PC gaming performant à distance. Cependant, au-delà du caractère perfectible des services proposés, il existe une contrainte de taille qui non seulement limite les possibilités d’évolution commerciale de ces plateformes, mais prive également d’accès au Cloud Gaming bon nombre de foyers, réduit leurs possibilités de pratiquer le jeu en ligne, ou encore leur interdit l’utilisation du streaming : A l’heure actuelle, le réseau internet est majoritairement couvert par l’ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line), une technique qui permet d’utiliser les lignes téléphoniques pour transmettre et recevoir des données numériques, mais qui présente plusieurs inconvénients ayant un impact sur la qualité de la connexion, notamment dans les zones rurales.

La fibre, un nom sur toutes les lèvres, mais en quoi cela consiste exactement ?

France : quel est le niveau de couverture de la fibre ?
La fibre, un joli bouquet convoité

Aujourd’hui et depuis son origine, le réseau téléphonique tel que nous le connaissons est constitué de câbles garnis de fils de cuivre. Cette technologie imparfaite présente plusieurs défauts qui sont essentiellement l’instabilité du flux lors de l'échange de données, des déconnexions intempestives et une vitesse moindre, ses performances étant bien en deçà de celles rendues possibles par des câbles munis de fibre optique. Nos campagnes sont particulièrement pénalisées, car les bornes téléphoniques chargées de répartir le flux peuvent être assez éloignées des habitations et en matière de réseau cuivre, la distance diminue la qualité de la connexion et la vitesse du débit. Les gaines garnies de brins en fibre de verre ou plastique ont la particularité de gommer tous les inconvénients du cuivre en assurant un flux constant, stable et jusqu’à 60 fois plus rapide que son homologue cuivré lors des téléchargements tandis que l’envoi de données peut atteindre une vitesse 300 fois supérieure.

France : quel est le niveau de couverture de la fibre ?

Données opérateur historique Orange, actualisées à 600 Mbit/s en débit montant (*2)

Concrètement, la technologie fibre autorise le téléchargement de 10 morceaux musicaux en une seconde, contre 60 secondes pour l’ADSL, ou encore la possibilité de visionner des films en ultra HD 4K sur plusieurs écrans. Pour les joueurs qui ont pu faire l’expérience des deux technologies, le constat est sans appel, le gain de temps est considérable et le confort lors de sessions en ligne sans commune mesure.

Les contraintes et conditions pour qu’une commune soit fibrée : Pourquoi la mise en place se fait attendre ?

Afin de nous permettre d’’appréhender l’ensemble des implications dues au déploiement du réseau FttH (Fiber to the Home, soit « Fibre optique jusqu'au domicile ») dans les foyers français, Monsieur Rachid Mammeri, Directeur du Syndicat Mixte Manche Numérique a accepté d’en aborder les points essentiels lors d’un entretien.

Manche numérique est né en 2004, suite à la promulgation de l’article L1425-1 du code général des collectivités territoriales (*3) qui autorisait ces dernières à établir et exploiter sur leur territoire des infrastructures et des réseaux de communications électroniques. En d’autres termes, l’arrivée de cet article mettait fin au monopole de l’opérateur historique Orange (anciennement PTT, puis France Télécom jusqu’en juillet 2013) qui jusqu’alors détenait et gérait l’intégralité du réseau téléphonique. Le département de la Manche fut le premier de France à initier la création de ce Syndicat Mixte qui allait tout d’abord favoriser l’accessibilité à l’ADSL, via le dégroupage de 240 000 prises, opération qui consiste à permettre aux différents opérateurs de louer les centraux téléphoniques d’Orange afin d’y installer leurs propres équipements. De cette manière, le titulaire de la ligne internet pouvait choisir de se passer des services de l’opérateur historique afin de ne plus lui régler d’abonnement. Cette option a permis à de nombreux foyers d’avoir accès à des tarifs moins élevés pour surfer sur Internet. Dès 2007, Manche Numérique s’est emparé de la question du très haut débit (ou THD) en équipant deux grandes villes du département dans lesquelles se trouvent les principales structures administratives. Afin d’élargir la couverture en fibre optique aux foyers et aux entreprises, le syndicat a ensuite amorcé le programme “Très Haut Débit pour tous”.

Cette démarche a cependant nécessité et nécessite encore d’investir des sommes importantes, Monsieur Mammeri annonce que ce sont 400 millions d’euros qui doivent être engagés afin de couvrir l’ensemble du département de la Manche (un peu moins de 500 000 habitants). A l’heure actuelle, Manche Numérique vient de fêter l’installation de sa 100 000ème prise, pour un coût annoncé de 1100€ chacune, ce qui correspond à la couverture d’un tiers du département.

A l’échelle du pays, au regard du nombre de départements qui le compose, cette nécessité économique et sociale de couvrir l’intégralité de l’Hexagone demande un effort financier conséquent. La mise en vigueur de l’article L1425-1 a d’ailleurs été le point de départ de cette volonté gouvernementale de palier au désintérêt de l’opérateur historique pour la province, ainsi qu’à celui des nouveaux fournisseurs d’accès internet (FAI) qui se sont développés depuis. A l’heure actuelle, plusieurs acteurs participent financièrement au déploiement du réseau FttH en France :

  • L’Etat par le biais du Fonds national pour la Société Numérique (FSN)
  • L’Europe
  • Les régions
  • Les départements
  • Les EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale ou Communauté de Communes)
  • Des organismes qui octroient des prêts (Banque des Territoires…)
  • Les opérateurs (Orange et SFR principalement), uniquement sur certains secteurs géographiques, essentiellement les grandes agglomérations

Monsieur Mammeri indique également que l’initiative Manche Numérique a fait des émules. Depuis sa mise en place en 2004, plusieurs départements lui ont emboîté le pas et ont créé un Syndicat Mixte dans la même lignée. L’intérêt de ce type d’organisation est non seulement de permettre aux petites communes délaissées d’être reliées au réseau fibre, mais aussi d’envisager de rentabiliser l’investissement. En effet, est inclus dans le prix de l’abonnement que chaque foyer, structure ou entreprise règle à son FAI, une redevance qui est versée au propriétaire du réseau. En l'occurrence, dans le cas de Manche Numérique, le réseau fibre lui appartenant, cette redevance ne va donc pas dans les caisses d’Orange mais dans les siennes. A l’échelle nationale, selon Rachid Mammeri l’opérateur historique récupère à l’heure actuelle 1,4 milliards d’euros chaque année par ce biais. A terme, la propriété des lignes permettra à la structure manchoise de pérenniser le procédé en allant vers un autofinancement.

Avec un tiers du réseau fibre optique construit, la Manche fait office de très bon élève. Cela peut paraître peu, mais au-delà des contraintes financières, la mise en place du câblage nécessite du temps, de la main d’oeuvre disponible et ces deux facteurs influent sur la capacité des départements à mettre en place les milliers de kilomètres de réseau demandés. Les maires de certaines villes ont ainsi indiqué qu’il existe des zones ayant d’ores et déjà bénéficié du déploiement du câblage, mais dans lesquelles les habitants sont toujours en attente d’une jonction entre le réseau et leur domicile. Si le motif n'a pas été évoqué, il est possible de spéculer sur une difficulté à mobiliser les entreprises, contraintes par des ressources salariales limitées et un manque de temps à consacrer aux connexions individuelles.

Une couverture nationale aux fortes disparités

Compte tenu des nombreuses contraintes et facteurs qui ont une incidence sur les capacités du pays à répondre à la demande grandissante, le déploiement du réseau fibre optique est encore très inégal sur notre territoire. La visualisation de cette carte est édifiante, montrant les disparités importantes entre les zones urbaines et rurales, mais aussi l’absence totale de couverture sur une grande partie du pays.

France : quel est le niveau de couverture de la fibre ?

Carte interactive publiée par l’Arcep (*4)

Selon les résultats publiés par l’Arcep (*5) - Autorité de régulation des communications électroniques - au 31 décembre 2019 le nombre d’accès en fibre optique de bout en bout (raccordement entre le réseau et le logement) s’élève à 7,1 millions de lignes comprises dans les 29,7 millions d'abonnements Internet haut et très haut débit recensés, pour un rapport approximatif estimable à une ligne sur quatre. En termes de couverture territoriale, le câblage fibré est quant à lui présent à hauteur de 20 %, ce qui signifie que la plus grande partie de l’Hexagone reste encore à investir.

Toujours selon le rapport de l’Arcep, en 2019 un effort conséquent a été réalisé en France avec un nombre de lignes Très Haut Débit supplémentaires en forte progression par rapport à l’année précédente. Ces deux dernières années, notre pays a pu ainsi ébaucher un début d’ascension au sein du classement mondial des pays ayant la plus grande part de lignes fibre optique dans le total des connexions Internet haut débit, se classant à la 26ème position en 2018 (avant-dernier classement publié par Statista en fonction des données de l’OCDE, l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques).

Si le gouvernement s’est emparé de la question via le plan France Très Haut Débit ou PFTHD en 2013 (*6) - le successeur du Programme National Très Haut Débit initié en 2010 - ses ambitions d’atteindre une couverture totale du territoire à l’aube 2022 sont hors d’atteinte. Outre l’investissement nécessaire évalué à 20 milliards d’euros, la concertation de tous les décisionnaires concernés ainsi que la mise en oeuvre des chantiers sont des contraintes supplémentaires qui ralentissent le projet.

France : quel est le niveau de couverture de la fibre ?

Infographie actualisée le 17 mars 2020 Infographie publiée par Statista

Enjeu majeur d’inclusion numérique et de compétitivité que ce soit à l’échelle nationale ou mondiale, la question du déploiement de la fibre optique dans l’Hexagone a été prise en main par le gouvernement, en parallèle d’autres solutions visant à faciliter l’accès au THD, que ce soit pour les structures, les entreprises ou les particuliers. Très ambitieux, le plan gouvernemental France Très Haut Débit est contraint de réviser ses attentes à la baisse et s’il apparaît que nous pouvons compter sur des initiatives locales pour espérer voir cette technologie arriver dans nos foyers, les volontés départementales ne seront pas suffisantes pour parvenir à respecter le cahier des charges du projet. La seule certitude que nous ayons est celle que de nombreux moyens sont mis en oeuvre afin de permettre à notre pays d’atteindre ses objectifs de croissance numérique dans les délais les plus courts possibles, compte tenu des implications sociales et économiques qui découlent de la mise en place de la fibre optique sur le territoire, y compris pour le secteur du gaming qui brasse des millions d'euros chaque année.

Remerciements : Rachid Mammeri et Caroline Roussel de Manche Numérique, le personnel de la mairie de Gavray (50)

Sources :

(*1) Résultats fianciers Sony Q3 2019

(*2) Les données Orange et le débit montant actualisé

(*3) L'article L1425-1 du code général des collectivités territoriales

(*4) La carte interactive de l'Arcep

(*5) Chiffres de l’Arcep 1 et 2

(*6) Le plan France Très Haut Débit

Profil de Midnailah,  Jeuxvideo.com
Par Midnailah, Rédaction jeuxvideo.com
MPTwitter
Analyse Business
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
supergonzalez
supergonzalez
MP
le 23 mars à 16:23

En 2017 : La fibre c'est pour 2018
En 2018 : En fait non c'est pour 2019
En 2019 : Y'a du retard ce sera pour 2020
En 2020 : Pas assez de main d'oeuvre ce sera pour 2021
En 2025 : La fibre est installée mais n'est pas reliée à votre domicile va falloir attendre 2050
Vous inquiétez pas les gars, quand on sera tous fibrée, les scientifiques auront déjà inventé la 6g et installé la 5g partout ailleurs

Lire la suite...
Ilatnem
Ilatnem
MP
le 23 mars à 14:19

Je télécharge encore à 200ko/s (parfois ça descend jusqu'à 80ko/s), internet devient inutilisable dés lors qu'un téléchargement est lancé et SFR ne fait rien pour y remédier. Malgré les appels, 2 ans qu'ils me disent "vous inquiétez pas, la fibre arrive très très prochainement dans votre ville, ça ira beaucoup mieux"

Belle bande d'escrocs.

Lire la suite...
niknsx
niknsx
MP
le 23 mars à 05:34

Ha ouai je comprend mieux pourquoi les parisien s’obstinent encore à croire que 90% de la france est fibré. Comme 90% de paris est fibré alors 90% de la france est fibré pour eux lol les simplets.
Ils ont la même mentalité que les ricains.

Lire la suite...
Commentaire édité 23 mars, 05:37 par niknsx
Dagon18gaming
Dagon18gaming
MP
le 22 mars à 14:06

pendant ce temps en Belgique ... http://www.noelshack.com/2020-12-7-1584882384-1494619651-larryhome-2.png foutu pays

Lire la suite...
Zakynaf
Zakynaf
MP
le 22 mars à 11:48

Perso, je déménage et je vais me trouver a moins de 300m du central téléphonique pour un débit avoisinant les 90mb/s en VDSL2, autant que la fibre premier prix pour le prix d'un abonnement ADSL.. :rire:

Lire la suite...
Des_anusseur
Des_anusseur
MP
le 22 mars à 11:46

On est souvent en retard en France sur ce genre de sujets. Même casde figure concernant le réseau 4g et le futur réseau 5g.

2 ans que la fibre est installée dans ma rue et sans pouvoir la relier à ma maison. 2 ans.
Sans compter les 2 ans de retard et d'attente pour qu'elle arrive dans la rue déjà.

Du coup je profite d'un débit ultra rapide de 2 mégas. L'éclate totale.

Lire la suite...
fruity101079
fruity101079
MP
le 22 mars à 10:54

Voila pkoi parler de moyenne n'a aucun sens.
Retirez Paris des stats et admirons le résultat. Les chiffres ne représentent pas ce qui se passe en France.
C'est comme parler du salaire moyen. Les millionnaires faussent totalement le résultat, et ceux qui ne travaillent pas ne sont pas comptabilisés. Ca n'a aucun sens.
Tout reste a faire sur la fibre, on le voit bien sur la carte...

Lire la suite...
V4nGh0R
V4nGh0R
MP
le 22 mars à 06:23

Je suis vraiment surpris de la couverture de mon département, ( Oise ). Ont voit bien sur la carte que le SMOTHD ( syndicat mixte oise trés haut débit) a pratiquement fini de fibré l'intégralité du département ( géré par le conseil général de l'oise, 0 euro a l'installation, installé par oise numérique filliale de SFR industries). Il reste que l'agglomération de beauvais, compiègne et creil où c'est pas le SMOTHD mais orange sans aide de l'état qui est en blanc sur la carte.

Lire la suite...
giga_texel
giga_texel
MP
le 22 mars à 00:15

Pendant ce temps là, la fracture existe toujours (oui oui faut déménager) et certains ont toujours du 3.5mb/s.
Ca nous rend éligible à https://www.economie.gouv.fr/particuliers/cohesion-numerique-territoires-aide-linstallation-haut-debit mais le net via satellite... :malade:

Lire la suite...
bendouze
bendouze
MP
le 21 mars à 19:49

J'habite au Maroc et j'ai la fibre nofake :rire: 100 megas, je le DL à 12 Mégas par seconde :ok:

Dire que je l'avais pas quand j'habitais en France :honte: Il a fallu que j'aille en ... Afrique pour l'avoir, chaud :ouch:
Tous les Netflix, Prime, et autres Disney devraient filer des subventions limite pour que tout le territoire français soit fibré, histoire de vendre plus d'offres 4K :(

Lire la suite...
Top commentaires
Defalcon
Defalcon
MP
le 20 mars à 10:44

A ce que je vois, on est pas prêt à tous en profiter de si tôt !

Lire la suite...
vints17
vints17
MP
le 20 mars à 10:41

On est pas prêt d'utiliser Stadia.

Lire la suite...
Boutique
Animal Crossing : New Horizons pour Nintendo Switch Amazon 44,99€
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 292,90€
Final Fantasy VII : Remake Amazon 49,99€
Les jeux attendus
1
Ghost of Tsushima
26 juin 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Trials of Mana
24 avr. 2020
4
Microsoft Flight Simulator
2020
5
Streets of Rage 4
2ème trimestre 2020