Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Capcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultats

News business
Capcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultats
Capcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultats
Partager sur :

La société basée à Osaka à qui l’on doit la série des Street Fighter ou encore des Resident Evil a publié ses résultats de la période comprise entre le 1er avril 2019 et le 31 décembre 2019. Avec un bénéfice net en hausse de 42,3% par rapport à la même période l’année dernière, Capcom empoche 108 millions d’euros malgré le peu de sorties majeures lancées dans cet intervalle.

Un bug dans la matrice ?

Capcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultats

Au premier abord, les résultats de Capcom peuvent paraître illogiques. En effet, sur les 9 derniers mois de l’année 2019, le chiffre d’affaires de la société a diminué de 13,65 % tandis que le bénéfice d’exploitation a augmenté de 37,05 %. La raison ? Les chiffres impressionnants du dématérialisé qui ont entraîné une croissance des ventes pour les principaux titres de la firme et ont permis d'atteindre des niveaux de profit particulièrement élevés.

Chiffre d’affairesBénéfice d’exploitationRésultat net
Période de 9 mois terminée le 31 décembre 2019 (en millions d'euros)437,7152,6108
Variation par rapport à la même période en 2018- 13,65 %+ 37,05 % + 42,32 %

Le segment Digital Contents, qui représente 77 % du chiffre d’affaires total de l’entreprise, affiche une belle santé financière. Sans grande surprise, Monster Hunter World : Iceborne a été le principal moteur de croissance de ce secteur dédié aux jeux vidéo, notamment grâce aux ventes de contenus additionnels à forte marge (c’est-à-dire peu coûteux à produire mais vendus au prix fort). Capcom se félicite également des bonnes ventes de Resident Evil 2 (2019), Devil May Cry 5 et Monster Hunter World, des titres sortis lors de précédents exercices fiscaux mais qui continuent de rapporter gros. Le groupe a réussi à faire passer sa marge opérationnelle à 49 %, contre 31,9 % sur la même période l’année dernière.

Capcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultatsCapcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultatsCapcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultats
Chiffre d’affairesBénéfice d’exploitation
Période de 9 mois terminée le 31 décembre 2019 (en millions d'euros)335,7164,4
Variation par rapport à la même période en 2018 - 15,2 %+ 30,1 %
Les chiffres de ventes des jeux Capcom publiés à l'occasion des résultats
Capcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultatsCapcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultatsCapcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultats

Le segment Amusement verse une larme

Capcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultats

Sur la période commencée le 1er avril 2019 et terminée le 31 décembre 2019, Capcom a ouvert une nouvelle boutique à Tokyo (distribuant des goodies à l’effigie des héros de la société), ainsi que deux nouvelles salles d’arcade, une située à Tokyo et une autre à Osaka. Cela a permis au chiffre d’affaires du département Arcade Operations de connaître une hausse de 13,8 % (par rapport à la même période l’année dernière) et a atteint les 76,1 millions d’euros. Du côté des machines à sous du segment Amusement Equipments, les résultats sont en net recul. Le chiffre d’affaires a en effet baissé de presque 80 % pour ne rapporter que 5,4 millions d’euros. La compagnie japonaise explique cette contre-performance par un marché qui ne cesse de rétrécir en raison de la révision des méthodes de certification des pachislots. N’ayant lancé aucun nouveau modèle sur la période, Capcom a pu sauver quelques meubles grâce à sa gestion des licences.

Capcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultatsCapcom : Le dématérialisé matérialise un bénéfice monstre dans les résultats

Pour le prochain trimestre, le groupe japonais compte sur Street Fighter V : Champion Edition, Mega Man Zero / ZX Legacy Collection et Monster Hunter Riders pour dynamiser ses recettes. La firme japonaise a augmenté ses prévisions de revenus d'exploitation pour l'année fiscale se terminant le 31 mars 2020 et vise désormais les 182 millions d’euros. Tout semble indiquer que Capcom va continuer d’exécuter sa lucrative stratégie basée sur le numérique qui semble, pour le moment, porter ses fruits. La compagnie estime par ailleurs que 81,4 % de ses ventes de jeux se feront en téléchargement sur cette année fiscale. Ce chiffre était de 60,5 % en 2019, de 52,9 % en 2018 et de 46,4 % en 2017. L’ascension du dématérialisé dans les résultats du géant japonais est donc réel. La compagnie a également revu à la hausse sa prévision de résultat d'exploitation en raison d'un rebond de son activité Amusement Equipments. Il reste à voir si la politique éditoriale de l’entreprise permettra un jour la résurrection d’anciennes licences adorées des fans, à l’image de Power Stone, Dino Crisis ou encore Rival Schools.

Profil de Carnbee,  Jeuxvideo.com
Par Carnbee, Journaliste jeuxvideo.com
MP
Capcom

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Lightsu
Lightsu
MP
le 16 févr. à 05:48

Perso je hais le démate hormis pour les grosse promos ou en partage avec des pote, sinon je préfère acheté en physique est de l'oins.

Lire la suite...
Painpougnac
Painpougnac
MP
le 08 févr. à 21:19

Bizarre, aujourd'hui le seul truc qui va dans le sens contraire, c'est l'emulation qui à tout dématerialisé à la base. Maintenant tu peux mettre tous les hits rétro de capcom dans une petite boite en plastique. (psmini par ex)

Lire la suite...
_Artiste
_Artiste
MP
le 08 févr. à 10:23

Tu m'étonnes, ils vendent une version digital au même prix que les version physique, je trouve ça un peu du vol quand même.

Lire la suite...
univ3r5
univ3r5
MP
le 08 févr. à 09:49

D'abord, sur la durée de vie des jeux.
Peu importe que Steam ou autre te loue le jeu. In fine, tu y a accès, comme jamais tu n'as eu l'occasion d'y avoir accès avant. Oui parce qu'avant, ta master system (pourtant bien rangée) elle a fini par devenir inutilisable et là pas de retro compatibilité directe, non il faut racheter du composant.
Mais il y a mieux, mais il faut être vraiment plus vieux pour s'en rendre compte, mais aujourd'hui, mes jeux qui ont 20 ans ( Alerte rouge 2 par exemple), je le trouve sur abandonware. Il appartient au domaine public et ca sera pareil pour le reste.

Enfin, sur la perte de la matérialisation en général c'est vraiment grave ?
Non mais sérieux, si l'argent et redirigé sur le fond de jeu et pas sur la jaquette ça me va tout aussi bien. Mieux encore, c'est plus écologique et c'est théoriquement des économie pour l'acheteur final ( Tu peux pas vendre en dessous du cout de prod, donc la tu ne paies que R&D )

Que certains en profite pour faire leur marge sur les pigeons qui vont acheter des cosmétiques, très bien, ça ne me concerne pas.

Lire la suite...
phoxxx
phoxxx
MP
le 07 févr. à 22:23
  • "grâce aux ventes de contenus additionnels à forte marge (c’est-à-dire peu coûteux à produire mais vendus au prix fort)".
  • "Les chiffres impressionnants du dématérialisé... ont permis d'atteindre des niveaux de profit particulièrement élevés".
  • "81,4 % de ses ventes de jeux se feront en téléchargement sur cette année fiscale".

:nah: C'est gerbant comme politique: Plus aucuns supports physiques (CD, DVD, packaging), plus aucuns coûts de production, plus aucuns intermédiaires, plus de gestion des stocks, et bientôt plus de jeux tout court ! Mais vous croyez vraiment qu'on va éberger vos softs pendant 10 ans ? Qu'un jour ou l'autre (pour une raison X ou Y) votre compte/service en ligne ne sera pas supprimé ?

Lisez bien les contrats sony, steam, ou microsoft: Il est précisé que les jeux achetés appartiennent à l'entreprise.

Le streaming est une véritable porte ouverte au vol de données, l'analyse de nos comportements et de nos habitudes de consommateurs est l’essence même de ces plateformes (comme tant d'autres).

Enfin comme le dit SahRouxMan: "Fini les petits magasins de jeux-vidéo, fini le marché de l'occasion, fini le plaisir de trouver des jeux en brocante pour pas cher, fini les vraies soldes, liquidations et démarques"... T'as raison mec, le but c'est que les cons-citoyens restent chez eux en s'abrutissant d'âneries devant leur écran.

Pourtant Capcom c'était les sagas mythiques "Street Fighter", "Megaman", "Power Stone" etc. qui ont marqué leur époque. Maintenant c'est une pompe à fric dans ton fion ! :mort:

Lire la suite...
ryochou93
ryochou93
MP
le 07 févr. à 17:48

Forcément qd les jeux ne sortent pas en boite c'est plus facile

Lire la suite...
DiaboloCrunch
DiaboloCrunch
MP
le 07 févr. à 13:23

Bilan après plus environ 10 ans de tout démat' :

- Je peux toujours jouer à mes jeux XBox 360 achetés sur le XBox Store il y a environ 10 ans.
J'attends toujours la fameuse "fermeture des serveurs" ou de "tout perdre" à cause d'un bug ou d'un piratage. :sarcastic:
Au pire j'ai toutes mes factures accessibles sur mon compte Microsoft ou sauvegardées dans ma boîte mail synchronisée en IMAP sur plusieurs appareils dont mon ordi sauvegardé en miroir sur un disque dur externe. À moins d'un cataclysme nucléaire, je pourrai toujours faire valoir mes droits auprès du service client Microsoft et récupérer mes jeux dans l'hypothèse où j'aurais besoin de les retélécharger sur ma console. Mais c'est pas le cas, j'ai déjà tout téléchargé dans ma console et sur un disque externe et tous mes jeux sont accessibles que ma console soit connectée ou non à internet.
En fait, avec la rétrocompatibilité, je peux même jouer à la plupart d'entre eux sur ma XBox One X déconnectée d'internet si ça me chante et certains ont même bénéficié d'un petit lifting Enhanced X (Gears of War 1 & 2, Splinter Cell Conviction).
A priori je pourrai y rejouer sur la prochaine XBox Series X, il faudra juste que je me connecte avec mon compte et que je retélécharge tout ou que j'utilise un transfert via routeur, il y en a pour quelques heures à peine pour une ludothèque d'environ 100 jeux, après on est tranquille pour toujours.
Pour certains jeux, je dispose tout simplement de la meilleure version uniquement accessible en digital, comme Ikaruga (avec sauvegarde et téléchargement des autres replays) ou Radiant Silvergun (remaster acheté 12 €, contrairement à la version Saturn d'origine à 150 € d'occaze chez les collectionneurs matérialistes pour avoir la boîte, la jaquette et la spin ! :rire: ).
Les jeux Dirt 2 et 3 ont été retirés du store pour cause d'expiration de licence, mais moi je les ai achetés et je peux toujours les retélécharger à volonté depuis mon compte et y jouer sans problème, console déconnectée d'internet si ça me chante.
En réalité, même si je tiens à garder mes vieux jeux pour le souvenir, l'archive, la collection ou éventuellement une chasse aux trophées tardive, je ne joue quasiment plus à la plupart car ils sont très dépassés techniquement et je suis trop occupé à jouer mes dizaines de jeux de cette génération. :siffle:
Et je déséspère pas qu'un jour les store nous proposent un rabais sur les remasters comme par exemple Bayonetta + Vanquish si on possède déjà la licence du jeu original, ce serait fairplay, ça se fait déjà et j'espère que ça va se généraliser pour toujours avoir des jeux au meilleur de leur forme à un prix réglo !
- Je ne peux pas revendre mes jeux, oui, mais pourquoi je le ferais ?
Ce sont tous des jeux que j'apprécie, sur lesquels j'ai passé du temps et sur lesquels j'ai des souvenirs. Pour beaucoup de jeux solo, il me reste plein de trucs à faire dessus, pour les jeux de course ou de baston par exemple, j'y reviens toujours régulièrement avec plaisir pendant des années. Alors les revendre pourquoi ? Pour combien ? Comme je l'ai dit je tiens à les conserver et, même si je m'en lassais à mort, le temps d'avoir fini d'y jouer le jeu serait en promo à 5 € sur le store ou filé gratos dans un abonnement, donc valeur nulle en occaze.
- J'ai eu seulement un problème en 10 ans avec le démat sur XBox. J'ai acheté Steep en pensant que la version One X était la meilleure, en fait il est mieux sur PS4 Pro (60 fps). J'ai demandé un remboursement sur mon compte Microsoft, j'ai été remboursé le lendemain.
- Je précommande mes incontournables comme Gears 5 ou Forza Horizon 4 en version Deluxe au plein tarif, je sais que je les rentabiliserai 100 fois en plaisir, temps de jeu et confort pratique d'y avoir accès directement dans ma console à tout moment sans avoir à changer de disque. Pour les autres jeux, J'attend patiemment les promos et le prix que je suis prêt à mettre, en fait c'est moi qui décide. Rien à foutre d'économiser 5 € day one chez Amazon pour avoir un ridicule jeu en boite obsolète qui va être mis à jour au bout d'une semaine, qui va prendre de la place dans une étagère et pour lequel je vais devoir changer de disque pour changer de jeu.
- Je vous préviens quand il me sera impossible de jouer à MES jeux. Rendez-vous dans 10 ans.

Lire la suite...
SahRouxMan
SahRouxMan
MP
le 07 févr. à 12:48

Plus d'intermediaire, prix pareils voir + elevés que le matérialisé = tout benef pour eux.
Fini les petits magasins de jeux-vidéo, fini le marché de l'occasion, fini le plaisir de trouver des jeux en brocante pour pas cher, fini les vrai soldes, liquidation et démarques (on aura juste droit à des pseudos soldes de l'éditeur),

en 1 mot... FUYEZ le démat!

Lire la suite...
G7K
G7K
MP
le 07 févr. à 12:17

Capcom ont toujours été des champions pour pomper la thune des joueurs en faisant le minimum d'efforts. Ils forcent vraiment le respect.

Lire la suite...
psykatomique
psykatomique
MP
le 07 févr. à 11:26

bah c'est normal.... pas de couts de boite/livres/CD/expeditions pour eux, vente au meme tarif, joueur qui payent, DLC.... joueurs qui payent.... microtransactions... Joueurs qui payent =^_^=

Lire la suite...
Top commentaires
froltom
froltom
MP
le 06 févr. à 17:14

Le cout de production augmente... les prix de vente aussi....
Le cout de production baisse.... les prix de vente ne bougent pas
Et on nous le dit en face.... c'est beau :coeur:

Lire la suite...
Dreik
Dreik
MP
le 06 févr. à 17:27

J'ai toujours dit que la démate est une pure escroquerie, dans la mesure ou non seulement elle constitue une perte de droit pour le consommateur (usus, fructus et abusus), qui n'est compensée par aucune baisse de prix, pourtant ô combien légitime au regard du préjudice subit, mais elle permet au éditeurs et développeurs de se gaver comme jamais sur le dos du client, qui se permettent en plus de nous coller des mircro-transactions, des season pass à la con, avec pour justification un discours larmoyant qui voudrait qu'un jeu ça coute plus cher qu'avant à produire et qu'il est dorénavant impossible de le rentabiliser sans toutes ces saloperies et pratiques plus que douteuses.

Bref voilà ce qui s'appelle, selon moi, ajouter l'insulte à la blessure, dans la droite ligne de l'idée qui voudrait qu'il faudrait allonger l'âge de départ à la retraite, au motif que l'on vit plus longtemps, tout en passant sous silence que, comme la productivité a triplée, cette assertion est totalement fallacieuse, puisqu'au regard des gains de productivité, c'est plutôt l'inverse qu'il faudrait faire.

La démat telle qu'elle existe aujourd'hui, n'est rien de moins que de l'inflation cachée, qui consiste en réalité à donner moins de droits au consommateur, tout en gardant le même prix ou en l'augmentant légèrement, une pratique scandaleuse que la grande distribution connait bien, avec la diminution des quantités, tout en gardant le même format, mais avec plus de vide, afin de tromper le consommateur peu attentif, qui ne lit pas les étiquettes et en particulier le poids du produit.

Sauf que, dans le jeu vidéo cette inflation cachée est tellement énorme que c'est dur de la cacher, tant les bénéfices sont juteux, comme le montre si bien cette news...

Lire la suite...
Commentaire édité 06 févr., 17:28 par Dreik
Boutique
Animal Crossing : New Horizons pour Nintendo Switch Amazon 44,99€
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 292,90€
Luigi's Mansion 3 Amazon 49,99€
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
4
Animal Crossing : New Horizons
20 mars 2020
5
Captain Tsubasa : Rise of New Champions
2020