Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

Death Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludique

News jeu
Death Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludique
Death Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludique
Partager sur :

“Deliveroo Simulator”, “Vis ma vie de Uber”, les qualificatifs un brin chambreurs ont afflué à mesure que Death Stranding dévoilait ses mécaniques de jeux, et ne se sont pas atténués à l’issue de sa sortie. Si le dernier titre de Hideo Kojima place bien la livraison au coeur de son aventure, il dessine surtout une tendance pas si récente de notre medium : celle d’apporter une nouvelle dimension ludique à des métiers auxquels nous n’aurions initialement pas assigné cet adjectif.

Travailler dans un jeu vidéo n’a rien d’une nouveauté. Il est d’ailleurs peu probable qu’au cours de votre parcours de joueuse ou de joueur, vous n’ayez pas croisé la route d’au moins un titre offrant, sous la forme d’un mini-jeu ou de mécaniques de jeux plus consistantes, l’accès à un système de jobs. Le plus souvent, c’est un outil offrant la possibilité de gonfler votre compte en banque afin d’acheter divers équipements et financer le reste de votre aventure. Une idée qui peut se retrouver dans tout types “d'aventures” d’ailleurs, que ce soit pour sauver un royaume et tenir ses promesses aux habitants dans Fable III, tuer le temps et soigner sa bourse dans Shenmue ou même s’offrir une chance d’améliorer sa maison et son mobilier dans Les Sims. Au delà de l’aspect purement pratique, l’immersion et le réalisme apportés par le fait de travailler - l’exemple de Shenmue est une nouvelle fois approprié dans ce cas - peuvent aussi justifier leur intégration en tant qu’éléments de jeux certes parfois importants, mais tout de même annexes vis-à-vis de la proposition de base des titres concernés.

Certains “jobs” séduisent plus que d’autres

The Witcher 3, Football Manager et Planet Zoo

Death Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludiqueDeath Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludiqueDeath Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludique

En revanche, d’autres titres ont opté pour un choix plus radical, celui d’axer leur proposition autour d’un métier en particulier. Nombre d’entres eux s’avèrent fort heureusement assez séduisants au premier abord pour que les joueurs se laissent facilement tenter. Ils peuvent nous faire vivre le dangereux quotidien de chasseur de monstres dans The Witcher ou Monster Hunter, le glorieux, mais si piégeux siège éjectable que constitue le poste d’entraîneur principal dans un Football Manager, ou les joies de la célébrité 3.0 dans Youtubers Life. Les jeux de gestion se sont également fait une spécialité du genre, nous offrant un panel diversifié d’entreprises et diverses activités à gérer : un studio de développement via Game Dev Tycoon, une prison dans Prison Architect, un zoo via Planet Zoo ou un parc d’attractions par le biais des célèbres Theme Park. Et quand les mondes proches du nôtre manquent d’audace sur leurs choix de vocations, les carrières de pirate de l’espace dans Elite Dangerous ou le plus original statut de propriétaire de ranch à Slime dans le bien-nommé Slime Rancher viennent nous rappeler la créativité sans limite du petit monde vidéoludique.

Her Story, Orwell, la partie ingrate des enquêtes

Death Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludique
Her Story

Dans le même ordre d’idées, se glisser dans la peau d’un détective privé ou d’un enquêteur semble également fascinant sur le papier. Mais c’est davantage la perspective d’aller sur une scène de crime, d’interpeller un suspect ou de s’infiltrer dans une zone qui séduit les joueurs. Certaines productions ont misé sur une approche plus subtile et nettement moins vendeuse à priori, comme l’excellent Her Story qui vous oblige régulièrement à prendre des notes (bien réelles cette fois) et garder en mémoire des heures de vidéo pour reconstituer le fil d’un récit. Il n’est pas le seul, car outre son successeur spirituel Telling Lies, d’autres titres ont penché sur cette prise en main plus “réaliste” d’une enquête. Sans FMV, mais avec cette notion commune d’interface simulant un OS à explorer, Orwell vous a placé cette année dans la peau d’un agent gouvernemental en charge de l’espionnage numérique de ses concitoyens, un rôle peu reluisant qui évoque justement une autre production des plus célèbres.

Papers, Please, quand le pouvoir nous échappe

Il est en effet difficile d’aborder un tel sujet sans évoquer l’un des titres les plus marquants de la décennie. Papers, Please vous fait incarner un douanier avec ce que cela implique de répétitivité dans vos tâches quotidiennes. Tandis que vous enchaînez les vérifications de passeport, le titre ajoute progressivement de nouvelles mesures et donc nouvelles informations à surveiller, offrant des couches de gameplay supplémentaires. Si la tâche d’origine s’avère répétitive, elle est cependant parfaitement adaptée en utilisant le caractère routinier de l’expérience pour servir une narration dénonçant les dérives d’un régime autoritaire. Autre point particulier, si adapter un travail en jeu vidéo se fait souvent par le biais de professions dans lesquelles vous êtes votre propre patron, vous devez rendre des comptes à vos supérieurs dans Papers, Please. Sorti en 2013, le jeu de Lucas Pope a d’ailleurs été une inspiration majeure pour d’autres productions vidéoludiques, que ce soit en terme de contexte et d’ambiance (Beholder) ou par ses mécaniques de jeux (Out of the Box).

Papers, Please, Beholder et Out of the Box

Death Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludiqueDeath Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludiqueDeath Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludique

Harvest Moon, Stardew Valley : On s’amuse ferme

Death Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludique
Stardew Valley

Popularisée au milieu des années 1990 grâce à la série Harvest Moon, la simulation de ferme est contre toute attente devenue l’une des formes de simulation les plus prisées du jeu vidéo. Contre toute attente, parce qu’il ne s’agit pas forcément au premier abord du contexte le plus attirant pour un jeu vidéo, ce qui se reflète d’ailleurs dans les mécaniques employées : gestion du sommeil et tâches routinières concernant vos plantes et vos animaux parsèment notamment vos sessions de jeux. Le genre a toutefois su évoluer avec son temps pour atténuer ces éléments routiniers, que ce soit en offrant un contenu encore plus dense ou en y ajoutant de nouvelles mécaniques, allant de l’exploration de donjons (Stardew Valley) au housing (My Time at Portia). Des idées qui ne viennent pas gommer l’essence même de ce type d’expérience, qui vous offre le métier le plus pur qui soit : s’aventurer sur les terres de l’autosuffisance en gérant une ferme dans un milieu rural.

Farming et Euro Truck, la folie des Simulator

Le milieu rural est également à l’honneur dans un autre titre qui joint à une dimension simulation un style visuel plus réaliste venant appuyer le propos. Il s’agit évidemment de Farming Simulator, qui n’est d’ailleurs pas le seul à adopter ce sobriquet : de nombreux Simulator ont vu le jour ces dernières années, et nombre d’entre eux n’ont pas vraiment brillé par leurs qualités. En revanche, outre Farming Simulator, Euro Truck Simulator a aussi su se faire une place sur le marché au regard de ses bonnes ventes. Ce qui n’était pas gagné étant donné un parti-pris très réaliste et totalement axé sur la simulation. Les Simulator ont finalement réussi à imposer une vision crédible des métiers qu’ils dépeignent, ce qui n’a pas fait fuir les joueurs, signe que le réalisme poussé à l’extrême peut aussi avoir ses charmes.

Farming Simulator et Euro truck Simulator 2

Death Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludiqueDeath Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludique

Death Stranding et Firewatch, plus qu’un boulot, un scénario

Death Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludique
Firewatch

C’est pourtant en vue de l’atténuer que les deux titres suivants ont choisi de prendre une autre orientation. Sous couvert d’un travail de livreur pour l’un et de guetteur d’incendie pour l’autre, c’est avant tout la découverte d’un scénario et d’un univers aux thématiques riches que veulent nous proposer les deux studios. C’est donc une approche très différente, dans laquelle les mécaniques de jeux des métiers évoqués ne vont pas sans une narration soignée. Death Stranding adopte tout de même une approche bien plus centrée sur la simulation que Firewatch, qui n’hésite pas à écourter les séquences répétitives afin de s’attarder sur le récit. D’ailleurs, le premier cité ne s’avère pas toujours aussi “amusant” qu’escompté en multipliant les longues escapades sur des terres désolées, le tout en s’appuyant sur un rythme lent. Mais c’est aussi pour cela qu’il doit aussi compter sur sa narration afin d’inciter le joueur à continuer, une approche qui diffère donc légèrement des autres titres cités.

Trauma Center et Cooking Simulator, la vision sérieuse

Parmi les métiers plus “conventionnels”, ceux de chirurgiens ou de cuisiniers ont eu droit à leurs lots d’adaptations. Il existe deux écoles, dont celle optant pour une approche ne versant pas forcément dans le réalisme total, mais qui se veut un minimum sérieuse et technique : c’est ce que l’on retrouve dans l’exigence de la prise en main d’un Trauma Center, par exemple, qui accompagne le tout de séquences narratives à la sauce Visual Novel. Côté cuisine, Cooking Simulator conserve cette approche précise et sérieuse, mais y ajoute une dimension visuellement plus réaliste. Pourtant, et comme souvent avec les titres misant aussi sur un moteur physique réaliste ou au moins propice à l’expérimentation, il est tout à fait possible de détourner l’ensemble pour rendre l’expérience plus drôle et décalée qu’elle n’était censée l’être.

Trauma Center : New Blood et Cooking Simulator

Death Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludiqueDeath Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludique

Surgeon Simulator et Overcooked, pour une approche plus décalée

Death Stranding, Farming Simulator : Ces jeux qui rendent le travail ludique
Overcooked

C’est d’ailleurs l’approche choisie par Surgeon Simulator et Overcooked, également dans les univers de la chirurgie et de la cuisine, mais au ton nettement moins sérieux que leurs prédécesseurs dans le principe. Le premier cité a d’ailleurs sans surprise fait l’objet de nombreux directs et vidéos humoristiques, profitant du caractère brouillon de la prise en main pour montrer des opérations dans lesquelles les organes font quelques vols planés et sont replacés aussi maladroitement que des morceaux de viandes échappés d’un Tacos. Overcooked adopte une approche similaire, utilisant plus la cuisine comme thème de fond que comme élément à exploiter et intégrer pleinement dans la boucle de gameplay. C’est davantage l’organisation et la collaboration des joueurs qui compte, ce qui peut occasionner quelques fous rires… Ou crises de nerf, selon votre propension à coopérer efficacement avec vos partenaires de jeux.

Profil de Kaaraj,  Jeuxvideo.com
Par Kaaraj, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
thebossu86
thebossu86
MP
le 27 janv. à 07:13

Je ne vois pas en quoi appuyer sur des boutons d'une manette de jeux s'appel du "travail".
Vous êtes vraiment déconnecté de la réalité JV.COM, ça fait peur.

:dehors:

Lire la suite...
Commentaire édité 27 janv., 07:13 par thebossu86
TrollingThunder
TrollingThunder
MP
le 21 janv. à 09:57

J'ai beau avoir fini Bloodborne et Sekiro, je ne me retrouve plus dans ces jeux au game design d'un autre temps. Ils ne sont pas inoubliables pour moi, d'ailleurs je m'en suis débarassé. :ok:

Death Stranding, comme Red Dead Redemption II avant lui, sont les deux meilleurs jeux auxquels j'ai jamais joué :-d Un pur régal de plus de 150 heures chacun :ok: Et j'adore leur gameplay respectif aux petits oignons, très orienté simulation :oui:

Lire la suite...
Arountazief
Arountazief
MP
le 20 janv. à 16:57

Je ne pense que pas que le scénario de Death Stranding soit là pour inciter le joueur à se manger plus de gameplay laborieux. Je pense que c'est l'inverse. Kojima avait son histoire en tête et il a vite fait magouillé une boucle de gameplay la plus fastidieuse possible pour souligner son message.
Dans un cas, tu tends la carotte scénaristique pour mieux digérer le gameplay. Dans l'autre, le gameplay est volontairement lourdingue voire désagréable pour illustrer l'histoire.
C'est vraiment pas la même intention en termes de game design...

Lire la suite...
the-dr1ver
the-dr1ver
MP
le 20 janv. à 13:26

Je passe beaucoup de temps sur ATS et ETS 2. J'adore la conduite comme ils le propose (et je joue clavier/souris)

FS moins car j'en ai un peu ma claque des opus qui sortent tous les deux ans avec très peu de nouveauté.

Lire la suite...
TrollingThunder
TrollingThunder
MP
le 20 janv. à 12:20

Death Stranding est le seul jeu que j'ai aimé en 2019, tous supports confondus :ok:
180 heures de jeu + Platine :-d

J'ai passé l'âge de perdre mon temps précieux sur des game design de génération PS2 comme Devil May Chiasse, ou des gameplay infects comme Astral Chiasse, ou des trucs osef comme Damage Control :hap:
Et j'en passe car la liste est longue :cool:

J'ai appris à devenir très exigeant et particulièrement sélectif :cool:
Je laisse les jeux moyens+ au "grand public" ci-dessous :hap:

Lire la suite...
Commentaire édité 20 janv., 12:23 par TrollingThunder
shalmn
shalmn
MP
le 20 janv. à 11:19

Ça m'apprendra à lire moins vite...
Sans la virgule j'avais lu "Death Stranding Farming Simulator" et je commençais à me rouler par terre en PLS. :rire:
L'importance de la virgule !

Lire la suite...
lekant1
lekant1
MP
le 20 janv. à 10:56

Death Stranding et ludique dans la même phrase. 🤣🤣
Qu'est ce qui faut pas lire ...

Lire la suite...
TrollingThunder
TrollingThunder
MP
le 20 janv. à 09:55

Je ne me suis jamais autant amusé avec un jeu que sur Death Stranding :ok:
180 heures de jeu, trophée Platine, un pur régal de gameplay :-d

Alors oui, c'est une simulation et c'est ce qui procure ces sensations indescriptibles manettes en main :ok:

Il ne faudrait pas confondre moteur physique aux petits oignons et YouTeubés qui se croient dans GTA :hap:
Petite astuce : le camion n'est arrêté par aucun caillou :ok: par un énorme rocher, oui :oui: et encore heureux :hap:

Tellement heureux de savoir que vous n'y toucherez pas :ok:
Les plus grands jeux se méritent et ne sont pas destinés au grand public :-d

Lire la suite...
Commentaire édité 20 janv., 09:56 par TrollingThunder
Cpia
Cpia
MP
le 20 janv. à 05:45

Biensûr qu'un "job simulator" peut être ludique :)
Du moment qu'il y a des mécaniques interessantes, et un peu d'ouverture de la part du joueur...
... ce même jouer qui peut aimer se faire des runs à contraintes, se créer des ptits challenges perso.

Un titre que j'adore, mais qui semble être a l'opposé du fun au départ: Spintires.

Bah je m'éclate. Toujours cette petite sensation du "Mayway, je l'ai passée cette foutue riviere, YES!" etc...

S'il y a un plaisir, suite à un "challenge/objectif", on est bien dans le principe du ludique...
Et la forme importe peu, au final.

Lire la suite...
Smokeball
Smokeball
MP
le 20 janv. à 05:41

Je prefere hitman.

Lire la suite...
Top commentaires
Btbou
Btbou
MP
le 19 janv. à 13:05

D'ou c'est ludique death stranding ?

Lire la suite...
GrosVendu
GrosVendu
MP
le 19 janv. à 13:09

Les quêtes Fedex, cela n'a rien de ludique ! C'est tout le contraire

Lire la suite...
Boutique
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 292,90€
Luigi's Mansion 3 Amazon 44,49€
Animal Crossing : New Horizons pour Nintendo Switch Amazon 44,99€
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
4
Animal Crossing : New Horizons
20 mars 2020
5
Captain Tsubasa : Rise of New Champions
2020