Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Reports des sorties de jeux : quelles conséquences pour les éditeurs et développeurs ?

News business
Reports des sorties de jeux : quelles conséquences pour les éditeurs et développeurs ?
Reports des sorties de jeux : quelles conséquences pour les éditeurs et développeurs ?
Partager sur :

Dans l’industrie du jeu vidéo, les reports sont monnaie courante : encore récemment, The Last of Us 2 changeait de date pour finalement sortir en mai 2020, et Ubisoft bousculait son calendrier pour se remettre de l’échec de Ghost Recon Breakpoint. Mais que se cache-t-il derrière ces changements, aujourd’hui anodins ? Et comment le tout impact la vie des éditeurs et des développeurs ?

Reports des sorties de jeux : quelles conséquences pour les éditeurs et développeurs ?
Le report de Duke Nukem Forever fait partie des plus longs de l'industrie

Dans le monde du jeu vidéo, il y a certains noms qui évoquent immédiatement des développements tortueux, à base de remises en question, de changements d’équipe et bien sûr, de reports. Duke Nukem Forever en est sans doute l’exemple le plus évocateur. Annoncé en 1997, le doom-like est finalement sorti en 2011, après 14 ans de longs et douloureux efforts de quatre studios différents.

S'il s'agit d'un cas particulièrement extrême, le titre incarne une tendance faisant partie intégrante du développement de jeux vidéo modernes : les dates de sorties sont souvent décalées. Et il y a plusieurs explications à cela. Un studio peut juger que son projet nécessite quelques coups de polish supplémentaires (Naughty Dog pour The Last of Us 2) voire qu’il n’atteint pas un certain standard de qualité (le reboot de Metroid Prime 4) ; que sa date est finalement trop risquée au vu de la sortie de titres majeurs (Gravity Rush 2 décalé de novembre 2016 à janvier 2017 à cause de The Last Guardian et Final Fantasy XV) ; l’échec commercial d’une console peut peser dans la balance (si on lit entre les lignes du report de Breath of the Wild après la descente aux enfers de la Wii U) ; et l'arrivée d'une nouvelle technologie peut même rebattre les cartes.

Reports des sorties de jeux : quelles conséquences pour les éditeurs et développeurs ?
Gravity Rush 2 a changé de date pour éviter la confrontation avec des AAA

“Dans le développement de jeux, établir un calendrier exact est impossible” explique Jason Schreier sur Kotaku. “Parfois, un niveau qui est censé prendre deux semaines de travail va finalement prendre deux mois. Et il n’y a aucun moyen de prédire combien de bugs vont surgir au cours de la production”. Schreier sait de quoi il parle : pour la préparation de son ouvrage “Du sang, des larmes et des pixels”, l’homme a discuté avec de nombreux développeurs. Et dans la dizaine de titres évoqués dans son livre, tous ont un point commun : chacun a été reporté.

Plus de pression pour les développeurs

Au fil de ses recherches, Jason Schreier a rencontré Aaryn Flynn, ex-directeur général de Bioware (Dragon Age, Mass Effect). Toujours sur Kotaku, il raconte à quel point annoncer le report d’un jeu est un crève-cœur.

C’est horrible de dire à une équipe qu’un jeu est retardé. Parce que vous savez que ça signifie d'énormes efforts supplémentaires pour eux. C’est comme dire, “oh, la ligne de fin du marathon que nous avions fixé est en réalité un peu plus loin, désolé les gars”

Anthem, le dernier jeu de Bioware, a lui aussi été reporté

Chargement de la vidéo Anthem trailer

Dans le processus de publication d’un jeu, les dernières semaines sont en effet particulièrement éprouvantes. C’est dans cette période, appelée “le crunch”, que les développeurs peuvent affiner le fruit d’un travail de plusieurs mois voire années. Ils augmentent ainsi considérablement leur temps de travail, parfois même les week-end. Et reporter un jeu alongera naturellement cette étape. Ces derniers temps, plusieurs scandales liés à cette pratique ont fait la une de l’actualité vidéoludique, notamment pour les développements d’Anthem, Fortnite ou encore Red Dead Dedemption 2. Malheureusement, les studios recourent souvent au crunch pour boucler leur développement.

Les heures supplémentaires (liées au crunch) font autant partie intégrante du développement d’un jeu vidéo que le clavier ou l’ordinateur - Jason Schreier, “Du sang, des larmes et des pixels”

En plus de nombreuses pressions psychologiques dues au crunch, un autre facteur vient peser sur le moral des équipes : l’argent. “Si le studio travaille six mois de plus sur un projet, alors l’éditeur devra financer six mois de plus” nous explique Francis Ingrand, PDG de Plug in Digital, entreprise qui assure la distribution de jeux vidéo pour de grands acteurs de l’industrie. “C’est la principale conséquence des reports sur les entreprises de développement”.

Plans marketing et chute en Bourse

Reports des sorties de jeux : quelles conséquences pour les éditeurs et développeurs ?
Fallen Order est sorti un mois avant le dernier film Star Wars

“Du côté des éditeurs, la conséquence est plutôt marketing” enchaîne le PDG de Plug in Digital. “Il arrive que des jeux profitent d’un événement pour se vendre. Ce serait par exemple le cas d’un jeu de tennis avec Roland Garros. Si le jeu en question est reporté, alors il ne pourra plus compter sur l’événement”. Capitaliser sur un événement d’ampleur s’est récemment beaucoup fait avec Star Wars : Battlefront, Battlefront II et Fallen Order sont tous sortis un mois avant les films canoniques de la nouvelle trilogie de Disney. Et si le premier titre a été critiqué par son manque de cartes jouables, il a été sauvé par ses DLC. Mais ces ajouts au compte-goutte n’étaient pas possibles il y a encore quelques années, et d’anciens titres ont été rushés pour sortir dans le timing d’un film. En 2000 par exemple sortait Taxi 2. Sa version PC a pris un 7/20 dans nos colonnes, et les exemple du genre sont nombreux.

Reports des sorties de jeux : quelles conséquences pour les éditeurs et développeurs ?
À cause d'une date de sortie hasardeuse, Titanfall 2 s'est mal vendu

Les reports peuvent même créer des embouteillages dans les calendriers des éditeurs. “Une fois, quand on a décalé des jeux, trois titres ont fini par sortir le même mois, alors qu’on n'avait rien publié les six mois d’avant” raconte Francis Ingrand. Dans ce genre de cas, l’éditeur se tire une balle dans le pied : il noie la visibilité de ses produits dans une petite fenêtre de sortie et amoindrit leurs chances de succès commercial. Un cas similaire est arrivé à Electronic Arts en 2016, même si aucun report n’a pesé dans la balance. En octobre de cette année, l'éditeur a sorti les deuxièmes épisodes de Titanfall et Battlefront à trois semaines d’intervalle. Et avec l’arrivée d’autres AAA au même moment, comme Battlefield 1 ou Call of Duty : Infinite Warfare, le shooter de Respawn n’a pas réussi à s’extirper de la masse. Ses ventes ont été décevantes.

Et mise à part l'impact sur les ventes d'un titre, "décaler un jeu peut aussi avoir des conséquences en Bourse pour une entreprise" nous précise Emmanuel Martin, délégué général du SELL, le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs. "Dans ce cas, les financeurs peuvent s'inquiéter". C'est notamment ce qui est arrivé à Nintendo suite au report d'Animal Crossing : New Horizons en juin dernier, ou encore à Ubisoft après le décalage de trois gros jeux, suite aux mauvaises ventes de Ghost Recon Breakpoint.

Après les reports de jeux, l'action de Nintendo et Ubisoft a chuté en Bourse

Reports des sorties de jeux : quelles conséquences pour les éditeurs et développeurs ?

Francis Ingrand et Emmanuel Martin rejoignent Jason Schreier sur la cause de ces reports, intrinsèquement liés à la nature du jeu vidéo. "C'est parce que ce produit culturel comprend énormément d'équipes créatives différentes" affirme le délégué général du SELL. "Mais ces changements de calendrier sont toujours faits dans l'intérêt des joueurs". Notre divertissement préféré est-il voué à souvent être décalé ? Si on se fie au PDG de Plug in Digital, ce serait le cas. “Ca fait 20 ans que je suis dans le jeu vidéo, et j’ai toujours connu ça” conclut-il.

Profil de Indee,  Jeuxvideo.com
Par Indee, Journaliste jeuxvideo.com
MP

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
lontegezh
lontegezh
MP
le 14 janv. à 04:45

Le soucis vient presque systematiquement de l amateurisme (souvent des gens qui ne sont plus dans la prod depuis longtemps ou qui pensent que un planing cest compresser un excel)de la direction des studios. Tlm dans la prod sait si ca va rentrer ou pas mais les pm et autre producer se croient tjrs plus malin et imposent de faire plus court(souvent en coupant dans la preprod). Au final le jeu est rushé et doit etre reporté et fini baclé a coup de scotch. Alors qui si les dev avaient ete ecouté presque tjrs ca serait passé proprement et souvent en moins de temps car les choses auraient ete faites dans l ordre.

Lire la suite...
NuageStrife
NuageStrife
MP
le 13 janv. à 00:00

J'aimerait tellement qu'elle y soit dans le Remake .. :cute:

http://www.noelshack.com/2020-02-7-1578864306-sddefault.jpg Tous là pour cloud !
http://www.noelshack.com/2020-02-7-1578864321-rudeawakening.png Oh le gâtée !

Vous en pensez quoi ? Vous croyez qu'elle y sera dans le Remake ? Personnellement je l'espère bien ! :ange:

Gay forever <3

Ps : Merci JV.Com d'avoir supprimer mon ancien Sujet .

Excusez moi pour le Hors-Sujet mais j'ai été obligé de posté cela ici, il ce trouve que vous m'avez bloquer des forums concernant le jeu Final Fantasy 7 Remake après avoir posté mon simple avis personnel afin de pouvoir en parler avec la communauté, concernant une scène qui ce déroule dans le jeu original, ou l'on y vois le personnage principale qui rencontre une bande d'amis GAY.

J'aimerais tout simplement avoir une réponse .. pourquoi ?
Merci de bien vouloir me répondre sincèrement.

Lire la suite...
jetable00042
jetable00042
MP
le 12 janv. à 18:33

Kotaku :malade:

Lire la suite...
G7K
G7K
MP
le 12 janv. à 12:14

Pas bon pour le business, ça, pas bon du tout.

Lire la suite...
AAHologue
AAHologue
MP
le 12 janv. à 10:08

“Si le studio travaille six mois de plus sur un projet, alors l’éditeur devra financer six mois de plus” nous explique Francis Ingrand, PDG de Plug in Digital

https://image.noelshack.com/fichiers/2017/02/1484127482-jesusah2.png

Lire la suite...
trigun_2007
trigun_2007
MP
le 12 janv. à 09:35

Je cite un passage de l article :
"les reports peuvent même créer des embouteillages dans les calendriers des éditeurs. (...) Un cas similaire est arrivé à Electronic Arts en 2016, même si aucun report n’a pesé dans la balance.

Du coup l exemple est hors sujet non ?
On te dit que les reports peuvent créer des embouteillages pour le calendrier et on te l illustre avec un embouteillage provoqué par... Aucun report !
Du coup l exemple est à côté de la plaque.
Les responsables la C est les éditeurs et paradoxalement un report aurait été au contraire... Bénéfique !

Comme quoi on peut nous sortir tout et son contraire en quelques lignes

Lire la suite...
Commentaire édité 12 janv., 09:38 par trigun_2007
[Anti]Sony
[Anti]Sony
MP
le 12 janv. à 09:05

On sait qui sont les pros pour les report de jeux, pour qu'au final le jeu se retrouve baclé et mauvais #DaysGone

Lire la suite...
keiku
keiku
MP
le 12 janv. à 08:11

Le problème des retard de sortie est surtout due a la politique infame des dlc et microtransaction,
combiens de jeu nous annonce des dlc avant leur sortie avant d'afficher un retard (preuve que les dlc ne sont pas du contenu ajouté mais bien du contenu retirer)

on avait bien moins de retard avant les jeux en ligne ( et le politique de dlc)

Lire la suite...
Commentaire édité 12 janv., 08:12 par keiku
Ethanfel
Ethanfel
MP
le 12 janv. à 01:44

T'a le décalage de HZD a la periode de la sortie de la Switch et BOTW.. c'etait pas une fameuse idée, le jeu a souffert de la comparaison alors que c'est pas du tout le meme type de jeu..

Lire la suite...
Dreik
Dreik
MP
le 11 janv. à 22:50

"Mais ces changements de calendrier sont toujours faits dans l'intérêt des joueurs"

Et la marmotte ?

Pour moi, si Ubisoft a repoussé ses jeux, c'est uniquement parce que breakpoint (mais aussi the division 2, dans une moindre mesure) ont explosé en plein vol, lui montrant ainsi qu'une partie importante de leurs clients en a plus que marre de ses productions/suites insipides, qui en plus de balancer à la poubelle tout ce qui était bien dans l'épisode d'avant sont bâclées techniquement et truffées de microtransactions.

En clair, il n'a pas eu le choix, le client il s'en contrefout tant qu'il est docile et qu'il raque, par contre l'actionnaire lui est moins docile et si Guillemot ne veut pas se faire dégager, il faut qu'il renverse la vapeur et vite !

Lire la suite...
Top commentaires
deadly-boo
deadly-boo
MP
le 11 janv. à 16:16

Ubisoft bousculait son calendrier pour se remettre de l’échec de Ghost Recon Breakpoint

Et toujours un 17/20 selon JVC... https://image.noelshack.com/fichiers/2016/24/1466366197-risitas10.png
Il faut savoir être cohérent depuis le temps. :rire:

Lire la suite...
murdercraft
murdercraft
MP
le 11 janv. à 16:35

On pourrait aussi se demander : Comment les jeux deviennent de plus en plus ambitieux, et les pontes en haut de la pyramide arrivent ils à annoncer des dates de sorties aussi serrées ? Je veux bien qu'ils essaient d'économiser de l'argent, mais admettre dès le départ qu'un projet à besoin de temps, c'est plus clair et moins nocif pour tout le monde... J'imagine ?
OU ALORS leur truc c'est de stresser tout le monde un bon coup pour faire avancer le projet, avant de reporter pour atteindre d'autres objectifs... Qui la plupart du temps ne sont jamais atteints ?
Bref, le marketing VS la passion... Heureusement de temps en temps c'est la passion qui gagne

Lire la suite...
Boutique
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 299,98€
Luigi's Mansion 3 Amazon 44,99€
Dragon Ball Z: Kakarot (PS4) Amazon 51,90€
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
4
Halo Infinite
2eme semestre 2020
5
Microsoft Flight Simulator
2020