Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News inside jeuxvideo.com /

« Je suis venu vous dire que je m'en vais » - Au revoir, jeuxvideo.com

News inside jeuxvideo.com
« Je suis venu vous dire que je m'en vais » - Au revoir, jeuxvideo.com
« Je suis venu vous dire que je m'en vais » - Au revoir, jeuxvideo.com
Partager sur :

Après six ans de bons (je l’espère) et loyaux (n’en doutez pas) services, il est temps pour moi de tirer ma révérence. Aujourd'hui, à 18h, je quitterai donc la rédaction de jeuxvideo.com pour la toute dernière fois. Avant de commencer, dès la semaine prochaine, une toute nouvelle vie.

Annoncer son propre départ : voilà un exercice étonnant auquel je ne m’étais pas préparé. Nous sommes le lundi 30 septembre et la journée touche à sa fin ; au moment où je cherche mes mots et couche un peu hasardeusement ceux qui me viennent à l’esprit, la rédaction se vide et je regarde mes collègues s’éloigner avec, déjà, beaucoup de nostalgie. D’ici quelques semaines, je ne serai plus des leurs et j’ai encore du mal à me faire à l’idée. Celles et ceux qui me connaissent savent à quel point je suis attaché à jeuxvideo.com ; lecteur depuis la fin des années 90, j’ai lu et visionné pendant 15 ans tout ce que produisait le site, ou presque. J’ai posté des centaines de milliers de messages dans les espaces de commentaires et sur les forums. J’en ai même modéré certains, une façon comme une autre d’apporter ma pierre à un édifice qui était (un peu) devenu ma maison. J’avais vaguement caressé l’espoir d’y travailler un jour ou l’autre, mais les aléas de la vie m’avaient entraîné sur une autre voie. Alors je vous laisse deviner ma surprise, et mon plaisir, lorsqu’en mai 2013, Christophe Henner, alors directeur marketing de jeuxvideo.com, me proposait un poste de community manager (sur la recommandation de ce brave naglaglasson, dois-je préciser, sinon il me pétera les deux genoux). Un aller-retour jusque Aurillac plus tard, je faisais définitivement mes valises pour le Cantal, pour démarrer un nouveau chapitre de ma vie.

J’ai toujours trouvé un peu ridicule l’utilisation abusive du terme « aventure », lorsqu’il s’agit de parler de sa carrière professionnelle. Ou même lorsque dans ces émissions de télé-réalité (que je ne regarde absolument jamais, bien entendu), les candidats parlent de « cette aventure » pour désigner la courte période de temps qu’ils ont passé sous les projecteurs. Veuillez donc me pardonner l’utilisation un peu facile de ce terme pour caractériser les six années que j’ai passées chez jeuxvideo.com. Car il s’en est passé des choses, depuis ce 1er juillet 2013. Après mes débuts en tant que Community Manager, j'ai finalement rejoint la rédaction, afin de remplacer un Miniblob parti se spécialiser dans la puériculture. J'étais passé par le processus de recrutement habituel et j'avais eu la chance de me retrouver dans le dernier carré... Mais je n'avais pas prévu que mes entretiens et tests se feraient au lendemain d'une opération des dents de sagesse. Très honnêtement, je n'ai presque aucun souvenir de cette journée, tellement j'étais défoncé par les anti-douleurs et la fatigue. Seulement un vague souvenir de l'entretien avec Cédric Mallet (le directeur de Jeuxvideo.com de l'époque), Superpanda et Rivaol. Oh et je me rappelle vaguement avoir enregistré un faux Gaming Live avec Anagund (je crois ?), sur Soul Calibur V... Après ça, les choses sont allés très vite. Il y a eu le premier E3 en tant que journaliste, la première Paris Games Week, sur place, à Paris. Les nombreuses soirées passées chez Panthaa, Anagund et Iah, ou au petit bar d’Aurillac où nous avions nos habitudes. Et puis… Le rachat par Webedia, entre temps, avec un contrat de travail en ballottage et tout le stress que cette situation a pu engendrer. Le soulagement, lorsque 87, Kaaraj et moi avions appris des bouches de Cédric Mallet et de Rivaol que nos contrats seraient finalement transformés en CDI. Le départ d’Aurillac et les au revoir pleins de larmes aux copains/copines qui restaient sur place. L’arrivée sur Paris, dans des conditions woodstockiennes, le 1er mars 2015. « Pas l’temps d’niaiser », comme dirait l’autre : il fallait réinstaller jeuxvideo.com et se remettre au boulot. On digérerait tout ça plus tard (spoiler : ça a pris beaucoup plus de temps que prévu, en ce qui me concerne).

Il faut dire que le jeu vidéo n’attend personne et les années qui ont suivi ont été toutes plus folles les unes que les autres. Les souvenirs sont trop nombreux pour que je les détaille ici, mais citons en vrac la conférence PlayStation de l’E3 2015 (si on vous dit que j'ai débarqué sur le plateau torse nu en gueulant « OUAIS FINAL FANTASY VII REMAKE OUAIIIIIIIIIIIS » : c'est faux) ; ma première visite chez Bungie, l’année suivante ; le live Final Fantasy, sur lequel Anagund m'avait demandé de l'aider, ce que j'avais accepté avec joie... avant de découvrir qu'il faudrait être en live jusque 6h du matin , alors que je rentrais tout juste d’un press-tour ; le premier E3 sur place (et les blagues des collègues à ce sujet), la première gamescom, le premier Tokyo Game Show... L’arrivée à l’aéroport d’Edmonton en plein hiver, avec -20° dehors et une valise (contenant des vêtements plus adaptés) portée disparue lors d’une escale. Bref. Beaucoup de choses. Et aussi, beaucoup de gens.

Six années chez jeuxvideo.com, c’est aussi des centaines de rencontres avec celles et ceux qui font vivre l’industrie du jeu vidéo, en France et partout dans le monde. Les confrères et consœurs, bien entendu, qu’ils soient de Gamekult ou de Gameblog, de Gamergen ou de JeuxActu.com, de CanardPC ou de JV Le Mag, du Monde ou du Figaro, de Canal + ou de NRJ. Les RP et représentants des différents éditeurs, ou celles et ceux qui représentent de plus petits studios ; des relations parfois amicales, parfois plus complexes, mais qui marquent et par lesquelles j’ai tant appris sur les rouages de cette industrie. Et puis il y a toutes ces figures marquantes, parfois des idoles de jeunesse, de Warren Spector à Kazunori Yamauchi, en passant par Yuji Naka et Joseph Staten. Des moments fugaces, la plupart du temps, mais aussi des rendez-vous plus réguliers, qui finissent par donner l’impression que l’on fait partie du décor. Parfois, sans même s’en rendre compte d’ailleurs. Comme cette fois, tiens, lors d’un jour de novembre 2018. J’étais à Redmond, sur le campus de Microsoft. Je venais d’y voir Crackdown 3 (sale journée) et avant de regagner la France, le RP de 343 Industries m’avait proposé de faire un saut au studio ; je l’attendais donc sagement dans le lobby de l’un des bâtiments de Xbox, quand Phil Spencer a fait son entrée et, me remarquant, est venu me dire bonjour. Un peu surpris, j’ai tendu la main et bredouillé machinalement un « Nice to meet you » qui l’a fait hurler de rire. « Me rencontrer ? Mais, on s’est vu combien de fois, déjà ?! » m’a-t-il répondu, hilare, avant de reprendre son chemin. J’ai rarement ressenti une telle honte. Quel crétin… Mais c'est ce jour-là que je me suis dit « Wow ok, ça fait longtemps que tu fais ce boulot mec ». C'est un petit milieu, l'industrie du jeu vidéo. On finit par vite tous se connaître.

Je ne pourrais pas terminer ce "petit" mot d’au revoir sans adresser un mot à mes très chers collègues. Des amis, pour l’essentiel, des frères et des sœurs, pour certains. Je sais que vous avez vos préférés, vos têtes de Turc également ; mais soyez certains que chacun d’entre eux a fait, et continue de faire, tout son possible pour faire de jeuxvideo.com un endroit où vous avez envie de revenir. Que ce soit grâce à des articles qui vous passionnent, des vidéos qui vous font rire, des espaces de discussion où vous êtes contents d’échanger ou de faire des rencontres. Cette passion, cette expertise, voilà ce qui m’a le plus impressionné lors de mon arrivée chez jeuxvideo.com. Moi qui lisais tant et jouais tellement, j’étais persuadé de tout savoir sur le jeu vidéo et son industrie ; mais ce n’est que lorsque l’on met un pied dans le milieu qu’on finit par découvrir à quel point on ne sait en fait pas grand-chose (oui oui, même toi là, dans les commentaires, sur le forum, qui croit tout savoir mieux que tout le monde). Lors de mes premiers jours, quelques conversations avec Superpanda, Rivaol, Dinowan, Romendil, Logan, Sylhas ou Miniblob ont suffi à détruire toutes mes convictions. Il a fallu travailler pour tenter, petit à petit, de se mettre à leur niveau.

J’espère y être parvenu et avoir réussi, ces dernières années, à vous informer du mieux que je le pouvais. Croyez bien que j’ai tout fait pour cela. De « spécialiste Xbox », je n’en avais finalement que l’étiquette, à l’origine. C’est une casquette que j’avais acceptée un peu par défaut, simplement parce que j’étais fan de Halo et que je connaissais mieux que mes collègues l’écosystème Xbox. Pour remplir cette fonction, j’ai travaillé autant que je le pouvais pour enrichir mes connaissances, développer mon carnet de contacts et affiner mes analyses. Et obtenir, à l’occasion, quelques informations exclusives. Je voulais mériter ce titre de « spécialiste », évidemment, avec toujours dans l’idée de vous proposer, à vous, lecteurs et lectrices de jeuxvideo.com, des articles que vous n’auriez pas pu trouver ailleurs. Si d’une manière ou d’une autre, j’ai contribué, au moins un peu, à l’accroissement de votre culture vidéoludique, ou à nourir votre passion pour ce médium, alors ce travail n’aura pas été vain.

Pour terminer, un mot sur mon avenir, car, vous vous en doutez peut-être, je ne quitte pas jeuxvideo.com sans une bonne raison. À vrai dire, je n’ai jamais vraiment cherché à partir : j’aime mon métier, j’aime mes collègues, et dire au revoir à tout ça ne va pas être facile. Mais lorsque le studio que vous aimez depuis tant d'années vient vous voir et vous propose de rejoindre ses rangs... C'est une opportunité qui ne se refuse pas. À compter du 18 novembre, je serai donc un employé de Bungie, où j'officierai en tant que Community Manager pour la France et toute la francophonie. Historiquement, les Community Managers de Bungie ont toujours joué un rôle un peu à part, très différent de ce que l'on entend habituellement, en 2019, lorsque l'on parle de "community management". Dans mes missions, pas vraiment de gestions de réseaux sociaux, mais plutôt faire le lien entre les différentes équipes de Bungie et la communauté de joueurs de Destiny 2, afin d'améliorer continuellement l'expérience des Gardiens et Gardiennes. Ou un rôle de porte-parole de Bungie en France, pour la presse notamment. De fait... d'une manière ou d'une autre, je ne serai pas bien loin. Jeuxvideo.com a interviewé à de nombreux reprises des CM de Bungie, notamment à l'époque de Halo 3 ou de Halo Reach. Qui sait, bientôt, c'est peut-être moi qui me retrouverai dans le fauteuil de l'interviewé !

Je souhaite évidemment tout le bonheur du monde à tous les copains et copines de jeuxvideo.com, qu’ils fassent partie de la rédaction, du service Communauté, ou de la JVTV. Un bisou également à la production, et à tous les cadreurs qui m’ont accompagné un peu partout à travers le monde. À vous tous, vous toutes : bosser avec vous aura été un plaisir indescriptible et un véritable putain d’honneur. Je vous aime !

Chers lecteurs, chères lectrices : au revoir. Et... à bientôt, peut-être.

Loïc / Epyon

PS : j'avais dit que ce serait "quelques mots", c'est devenu cet énorme pavé. On ne se refait pas...

Profil de Epyon,  Jeuxvideo.com
Par Epyon, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Mr_Blackjak
Mr_Blackjak
MP
le 19 nov. à 22:13

Je te souhaite le meilleur tant professionnellement que personnellement. Bon courage et bonne chance pour la suite. :ok:

Lire la suite...
Fabtulle
Fabtulle
MP
le 19 nov. à 20:35

journaliste amateur

Lire la suite...
Darkzill
Darkzill
MP
le 18 nov. à 16:27

C'est une grande perte pour jeuxvideo.com et pour nous lecteurs. Merci de nous a avoir fait partager aussi brillamment cette passion que l'on a tous en commun. Très bonne continuation à toi.

Lire la suite...
Sagara--sano
Sagara--sano
MP
le 18 nov. à 10:55

Je te souhaite de trouver dans ce nouveau poste réussite et épanouissement.

J'ai toujours trouvé tes articles, tests, avis, pertinents et tu inspirais toujours beaucoup de sympathie à tes apparitions.

jeuxvideo.com perd, à mon sens, un très bon élément.

Bonne continuation !

Lire la suite...
fandamangas73
fandamangas73
MP
le 18 nov. à 01:51

Je serais parti le jour où jv.com s'est fait racheter par webedia... :sarcastic:

Lire la suite...
Ragazzo57
Ragazzo57
MP
le 17 nov. à 23:07

Ce sont toujours les meilleurs qui partent, mais bonne continuation et bon vent 😉

Lire la suite...
Begi6
Begi6
MP
le 17 nov. à 22:57

Bonne continuation à toi Epyon.

Lire la suite...
Joyce-raider
Joyce-raider
MP
le 17 nov. à 22:09

Bonne route à toi Epyon.
Tout de bon pour la suite 😉
Ps: je ne serai vraiment jamais d accord avec ton 14 sur steep!!!! 😜
Mais tu es un type cool et sympa qui mérite de réussir ☺️
Encore tout de bon pour toi 🙂

Lire la suite...
El-fraguinator
El-fraguinator
MP
le 17 nov. à 18:52

Je quitte trash

Lire la suite...
_-Stef-_
_-Stef-_
MP
le 17 nov. à 15:58

Et que le pouvoir des Sayajin's t'accompagne !

Lire la suite...
Top commentaires
AppleLife
AppleLife
MP
le 15 nov. à 19:19

17/20 pour l’article

Lire la suite...
deadly-boo
deadly-boo
MP
le 15 nov. à 19:22

Adieu Epyon! En espérant que tu rencontreras un jour Miyamoto à une conférences Microsoft. :ok:

Lire la suite...
Commentaire édité 15 nov., 19:25 par deadly-boo
Boutique
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 299,98€
Luigi's Mansion 3 Amazon 59,37€
Pokémon Epée Amazon 61,61€
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
4
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
5
Half-Life : Alyx
mars 2020