Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Le online payant sur consoles est difficile à justifier

News débat et opinion
Le online payant sur consoles est difficile à justifier
Le online payant sur consoles est difficile à justifier
PC PS4 Switch ONE
Partager sur :

Depuis septembre 2018, Nintendo a rejoint Microsoft et Sony au club du online payant. Jusqu'alors proposé gratuitement aux joueurs, le jeu en ligne sur la plupart des titres de la Switch est depuis soumis à un abonnement mensuel compris dans l'offre de services du Nintendo Switch Online. Le constat est similaire du côté de Microsoft avec l'offre Xbox Live Gold et de Sony avec l'abonnement au PS Plus. Cette pratique est aujourd'hui devenue une norme dans l'industrie des consoles, un prérequis quasi-obligatoire pour le joueur souhaitant profiter de ses jeux en mode multijoueur. Justifié par des impératifs financiers du côté des constructeurs, empaqueté dans des formules proposant des contreparties, le online payant a néanmoins bien du mal à conserver sa légitimité lorsque l'on se penche sur la réalité du marché.

Débat et Opinion
Cet article entrant dans la rubrique "Débat et opinion", il est par nature subjectif. L'avis de l'auteur est personnel et n'est pas représentatif de celui du reste de la rédaction de Jeuxvideo.com.

Du gratuit vers le payant

Le online payant sur consoles est difficile à justifier

Pourquoi devoir payer pour jouer en ligne sur consoles ? Selon les différentes déclarations officielles des trois principaux constructeurs, c'est avant tout pour des raisons de couverture des coûts internes et de maintien de la qualité du service que le joueur est dans l'obligation de souscrire à une formule d'abonnement online. La pratique a été inaugurée en 2007 par Microsoft avec le lancement de l'offre Live Gold de la Xbox 360 à une époque marquée par la démocratisation des jeux en ligne sur consoles. Sony profite de son côté d'un élan de sympathie de la part des consommateurs grâce au Playstation Network gratuit de sa PS3. Si la qualité de service proposée par le Xbox Live est régulièrement saluée par les joueurs, d'autres ont bien du mal à accepter l'idée de devoir payer une seconde fois pour pouvoir jouer en ligne. Ces approches différentes du service ont forgé l'image des deux constructeurs durant l'ère de la septième génération de consoles ; une époque pourtant révolue avec l'arrivée de la PlayStation 4. C'est la colère chez les joueurs Sony, le online de la future PS4 ne sera plus gratuit !

Peu avant la sortie de la console en fin d'année 2013, Shuhei Yoshida, le président de Sony Interactive Entertainment Worldwide Studios, justifie ce changement de politique avec cette déclaration :

Le jeu online sera l'un des piliers de la PS4. Nous développons plusieurs nouveaux moyens de jouer et de se connecter qui demandent un investissement conséquent en ressources. Une fois ce coût considéré, vouloir garder ce service gratuit et ainsi en baisser sa qualité aurait été absurde.

Le online payant sur consoles est difficile à justifier

L'arrivée de moyens inédits de jouer en ligne et le maintien de la qualité du service sont une fois de plus avancés comme les principales raisons du déploiement du online payant chez Sony. Mais qu'en est-il réellement 6 ans plus tard ? Le jeu en ligne sur PS4 a-t-il vraiment fait un bond vers le futur grâce aux revenus générés par les abonnements mensuels ? Difficile d'entendre cet argument lorsque l'on sait par exemple à quel point le constructeur japonais s'est opposé pendant des années à l'arrivée du jeu cross-plateform sur sa PS4, une fonctionnalité pourtant réclamée par ses propres abonnés. Même constat du côté de chez Nintendo où l'arrivée du Online payant n'a pas entraîné d'amélioration majeure de la qualité d'un service en ligne jusqu'alors proposé gratuitement sur la Switch. Malgré les déclarations de Shinya Takahashi, Directeur Général de la division Entertainment Planning & Development de la firme, le Online payant ne s'accompagne pas d'une meilleure "satisfaction de la clientèle" :

Nous avons décidé de facturer le service parce que nous nous préoccupons de la satisfaction de la clientèle. Nous maintiendrons le service en ligne et fournirons de nouveaux services que nous n'avions pas jusqu'à présent, et il y a des coûts associés à cela. Nous aimerions également maintenir une expérience de jeu stable et offrir un soutien adéquat.

Pourquoi est-ce gratuit ailleurs ?

Le online payant sur consoles est difficile à justifier

Difficile aussi de constater la supériorité du online payant des jeux en ligne sur consoles face à leur contrepartie gratuite sur PC. Pourquoi les joueurs PC n'ont-ils pas besoin de payer un abonnement mensuel, autre que leur forfait d'accès à internet, pour accéder au online ? Certains avancent des raisons de coûts liés à l'entretien des serveurs pour tenter de justifier la facture. Mais hormis une petite poignée de jeux développés en interne par les constructeurs, la majorité des infrastructures serveurs des jeux en ligne sont hébergés et pris en charge financièrement par l'éditeur ou le studio du produit concerné. Ainsi, lorsque vous faites l'acquisition d'un titre sur consoles tel qu'Overwatch pour ne citer que ce dernier, les frais liés à la gestion des serveurs sont inclus par Activision Blizzard dans le prix de vente du jeu. Aucun des revenus générés par les abonnements online mensuels n'est directement reversé au studio ou ne participe aux frais de maintenance de ses serveurs et autres déploiements de mesures anti-triche.

Le online payant sur consoles est difficile à justifier

La sacro-sainte "qualité de service" revient ensuite sur la table comme justification principale du online payant. Le jeu en ligne soumis à abonnement sur console est-il réellement supérieur à celui proposé gratuitement ailleurs ? Steam dispose depuis plusieurs années de fonctionnalités telles que les sauvegardes dans le cloud, la liste d'amis, le chat écrit et vocal, l'hébergement de serveurs personnalisés pour certains jeux, etc. Ces services gratuits agissent comme des produits d'appel pour le joueur et participent à la mise en place d'un écosystème attractif, complet et surtout égalitaire. La gratuité de ces fonctionnalités a certes un coût, mais ce dernier est couvert par les différentes sources de revenus générés par la plateforme.

Le online payant sur consoles est difficile à justifier

Le jeu en ligne payant sur consoles évolue entre plusieurs paradoxes. Pourquoi la plupart des titres free-to-play sur ces supports ne nécessitent pas d'abonnement online mensuel ? Si la raison se trouve bien évidemment dans leur besoin d'attirer vers eux un maximum d'utilisateurs afin de générer du profit via leurs transactions ingame, offrent-ils une qualité de service moindre que celle des jeux au mode mutli soumis à abonnement ? Fortnite est-il moins stable que Destiny ? Le joueur perd-il toute sa progression en se déconnectant de Warframe ? Il n'y a tout simplement aucune différence de services entre les deux modèles. Microsoft joue lui aussi dans la cour du "deux poids deux mesures" avec son service Xbox Live, aux fonctionnalités payantes sur Xbox One, mais entièrement gratuites sur Windows 10. Une différence de traitement certes expliquée par la concurrence gratuite des autres plateformes de jeu sur PC, mais qui met à mal la justification du modèle payant sur consoles..

Le online payant sur consoles est difficile à justifier

Face à la difficulté à démontrer les avantages d'un abonnement en ligne payant aux allures de barrière arbitraire pour le joueur, les constructeurs ont emballés leurs offres avec différents bonus supplémentaires. Ainsi, en plus de l'accès au jeu en ligne, l'utilisateur dispose aussi d'autres avantages comme des jeux "offerts" tous les mois, la synchronisation de ses sauvegardes, l'accès à des phases de test et autres réductions spéciales. Une formule "Premium" dont il ne faut pas oublier la nature payante, 59,99€ par an chez Sony et Microsoft et 19,99€ pour 12 mois chez Nintendo. Un faible coût diront certains, compensé par les jeux "gratuits" rendus disponibles chaque mois, mais un passage supplémentaire à la caisse pour des joueurs dont la grande majorité souhaite simplement jouer en ligne à des titres qu'ils ont déjà payé.

Malgré la fragilité des argumentaires en leur faveur, ces abonnements représentent aujourd'hui une source très importante de revenus pour les constructeurs, un moyen direct de générer du profit basé sur une pratique identique à celle du paywall. Sony revendique en juillet 2019 36,2 millions d'abonnés au PS Plus, Microsft se félicite d'avoir dépassé les 64 millions d'utilisateurs Xbox Live et Nintendo a déjà atteint la barre des 10 millions d'abonnés à son service Switch Online. Pourquoi stopper de telles pratiques lorsque les consommateurs acceptent de payer sans remettre en question le bien fondé de l'offre ? Reste à savoir combien de joueurs continueraient à payer pour ce type d'abonnements si la partie concernant le jeu en ligne était proposée gratuitement sur consoles ?

Contactés par nos soins, les différents représentants des éditeurs n'ont pas apporté de réponses officielles sur le sujet.

La vision de LaPetitePelle

Le online payant sur consoles est difficile à justifier
Profil de mrderiv,  Jeuxvideo.com
Par mrderiv, Journaliste jeuxvideo.com
MP
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Antitroll971
Antitroll971
MP
le 01 sept. à 05:08

Bref!

Lire la suite...
rafistole
rafistole
MP
le 23 août à 19:27

Vous me faites rire avec vos jeu gratuits. J'ai l'impression que vous prenez tous l'abonnement à l'année. Le jeu n'est que preté !!!!!!!!! PAS offert. Une fois qu'on à fini de payer il les reprennent. Et avec un abonnement de 3 mois tu as intérêt à le terminer rapidement.

Le jeu vous est loué, pas offert. C'est une sacrée différence...

Lire la suite...
klownk3
klownk3
MP
le 23 août à 12:51

Les consoles elles même sont injustifiables depuis 30 ans... Il faut être une belle bande de mongolo pour l'ignorer...
Etre obliger de payer pour faire des exclusivités, déjà ça devrait être interdit par la loi et c'est le seul moyen de faire acheter sa putain de boite en plastique de merde PROPRIÉTAIRE qui sert à que dalle à part enrichir des connards qui sont déjà multi-milliardaires...

Lire la suite...
skywinder_ch
skywinder_ch
MP
le 23 août à 11:31

Les consoles sont des arnaques, qualité graphique divisé par 2 par rapport aux PC qui a un on line gratuit. En plus sur consoles, les jeux, bien que de qualité inférieure, sont vendus plus cher que sur PC.
La différence de prix entre un PC gamer à 1300 euros et une console est vite amortie! Surtout que la plupart des joueurs de consoles ont déjà quasi d'office un pc à la maison....

Lire la suite...
D_en_bulle
D_en_bulle
MP
le 18 août à 23:17

Pas "difficile à justifier"... "Impossible à justifier" serait plus approprié :)

Lire la suite...
exKrutors
exKrutors
MP
le 16 août à 18:55

Non, il est très simple a justifier : les plates-formes sont verrouillées, les joueurs n'ont pas d'alternative si ils veulent (ou ne peuvent que) jouer sur cette console : donc Sony, Microsoft et Nintendo peuvent nous traire comme ils en ont envie.

Lire la suite...
Puissancier
Puissancier
MP
le 14 août à 10:12

Depuis la fin de la PS3 je suis passé sur PC et je n'ai toujours aucun regret

Avoir une console maintenant est un gouffre financier, des graphismes moins bien que sur PC et est moins bien amorti ; durée de vie des consoles toujours de plus en plus cours, en témoigne les nombreux modèles sorti à la pelle sans réelles différences du premier modèle...

J'ai toujours boycotté le online payant car j'estime qu'à partir du moment où l'on paie le jeu c'est pour avoir tout son contenu et non une sorte de bêta (hors les DLC ça c'est une autre histoire)

Lire la suite...
DAHUKEY
DAHUKEY
MP
le 13 août à 21:59

le online payant sur console n'est pas justifié depuis la Xbox 360 et il ne le sera jamais. Franchement, je m'en fous un peu du online, mais c'est quand cette histoire d'abonnement payant qui m'a fait passer sur PC. Et je suis bien content d'y être pour des jeux comme mhw.

Lire la suite...
gaet971
gaet971
MP
le 13 août à 21:59

Tiens tiens, tout cet online payant ne m'a pas l'air justifié en effet. Maintenant que nous connaissons la vérité,gamers le futur du service online nous appartient. Merci mrderiv,article militant: on ne pourra plus te taxer de journaliste corrompu par quelque constructeur.
Tchouss !!

Lire la suite...
Str1ct
Str1ct
MP
le 13 août à 21:00

La blague des jeux gratuits.... C'est un peu comme on te disait l'entrée en boîte de nuit est gratuite, mais t'es obligé d'acheter une bouteille à 100 euros pour rentrer. Ah bah niquel les gars vous avez vu c'est gratuit, quelle affaire!

Lire la suite...
Top commentaires
zwoque
zwoque
MP
le 12 août à 09:02

Le online payant c'est la plus grand escroquerie du jeu vidéo

Lire la suite...
345629863256745
345629863256745
MP
le 12 août à 09:09

Mais on vous dit qu'ils ont des jeux GRATUITS en contre partie http://image.noelshack.com/fichiers/2017/11/1489701903-1482199195-1478199174-1476071125-risitas54.png

Lire la suite...
Boutique
FIFA 20 - Standard Edition Amazon 50,45€
The Legend of Zelda: Link's Awakening Amazon 44,16€
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 299,98€
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019
4
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
5
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019