Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Faut-il acheter une console "Day One" ou attendre ?

News business
Faut-il acheter une console "Day One" ou attendre ?
Faut-il acheter une console "Day One" ou attendre ?
PS4 ONE Switch WiiU PS3 360 Wii
Partager sur :

La huitième génération de consoles se dirige lentement mais sûrement vers son crépuscule avec l’annonce au dernier E3 de la future machine de Microsoft. Les éternelles questions de joueurs soucieux de faire les bons choix referont donc bientôt surface. Faut-t-il investir dans une nouvelle machine dès son lancement, ou attendre quelques mois, voire quelques années, avant de sauter le pas ? L’interrogation est légitime au regard de l’investissement à consentir, mais la réponse est moins évidente qu’il n’y paraît au premier abord.

Plusieurs facteurs peuvent influer sur cette décision, et concernent des points très variés : la période de lancement de la machine, les éventuels problèmes techniques des premiers modèles, l’évolution du prix, le line-up de sortie ou encore la présence d’un atout non négligeable, à savoir la rétrocompatibilité.

Un temps de RRoDage ?

Faut-il acheter une console "Day One" ou attendre ?
Le célèbre "Red Ring of Death" de la Xbox 360.

Forcément, la question des soucis techniques des premières éditions d’une nouvelle machine refait surface à chaque lancement. Il faut dire qu’au milieu des années 2000, le débarquement des premiers modèles de la Xbox 360 et de la PlayStation 3 a vu naître deux termes caractérisant les difficultés parfois rencontrées par certains utilisateurs : le Red Ring of Death et le Yellow Light of Death. Dans le premier cas, le halo témoignant de l’allumage de la console passait d’une jolie couleur verte à un plus inquiétant ton rouge, qui pouvait éclairer de 1 à 4 quarts du cercle selon le problème, une complétion totale signifiant qu’un retour auprès du service après-vente était nécessaire. Quant au Yellow Light of Death, comme son nom l’indique, il diffère du RRoD par une lumière jaune à l’allumage, qui précède l’arrivée d’une autre, rouge cette fois. À l’heure de l’émergence des réseaux sociaux, le caractère très visuel des deux problèmes cités a contribué à nourrir un bad buzz autour des deux consoles, même si la Xbox 360 en a davantage souffert en terme d’images que sa consoeur.

Faut-il acheter une console "Day One" ou attendre ?
Moins connu, le "Yellow Light of Death" existait pourtant bien sur PS3.

Les chiffres vérifiés (et vérifiables) ne sont pas légions sur le sujet, mais Game Informer a tout de même proposé un début d’éclaircissement en dévoilant en 2009 les résultats d’une enquête menée auprès de 5000 lecteurs du magazine. Celle-ci dévoilait ainsi un taux de panne atteignant 54,2% pour les possesseurs de Xbox 360, contre 10,6% pour la PlayStation 3 et 6,8% pour la Wii. Si les retours se sont avérés moins assassins sur cette génération, suggérant un nombre de panne réduits, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch n’ont pour autant pas échappé à quelques problèmes de lancement, via la question de la lumière blanche, du freeze au démarrage ou de la fragilité des Joycons. Le tout peut s’avérer dissuasif à l’heure d’acheter une console fraîchement mise sur le marché, mais il est bon de rappeler que les machines restent soumises à un système de garantie qui permet généralement de palier à l’ensemble des problèmes rencontrés, d’autant plus quand le souci en question est aussi renommé que le RRoD. Sur ce point, Microsoft est devenu le bon élève : seuls 37,1% des sondés estimaient en 2009 que le SAV de la marque était utile, contre 56,1% pour Nintendo ou 51,1% pour PlayStation. Sur cette génération, le système d’enregistrement de l’appareil sur le site Microsoft couplé à une plus grande efficacité générale du service lui ont également permis d’améliorer sa réputation.

Souvent liées à des défauts techniques induits par la construction d’un nouveau matériel encore non éprouvé à l’échelle des masses, les pannes matérielles sont au mieux résolues ou au pire atténuées avec l’arrivée de nouvelles versions des machines. Malgré l’inquiétude qu’elles peuvent soulever, leur nuisance réelle est souvent limitée puisque la garantie évite au moins les éventuels problèmes financiers qui en découlent : reste le temps perdu, qui peut légitimement agacer un joueur désireux de profiter de sa nouvelle machine au maximum.

Pas vu, pas prix

Comme souvent sur ce genre de questions, l’argent est le nerf de la guerre. L’évolution du prix d’une machine entre sa première et sa dernière année de commercialisation est effectivement un puissant moteur d’achat. En remontant au début de la sixième génération de consoles, il est ainsi possible de constater qu’avec un peu de patience, les joueurs peuvent réaliser d’énormes économies à l’heure de renouveler leur parterre de consoles. Lancée à 460 € fin 2000, la PlayStation 2 était déjà passée à 300 € un an plus tard. La bascule fut encore plus spectaculaire pour la Xbox, descendue de moins de 500 € à 250 € en l’espace de six mois, et la PlayStation 3 une génération plus tard, vendue initialement à 600 € avant de passer à 400 € après seulement quelques mois de commercialisation. Les baisses sont moins spectaculaires du côté de chez Nintendo, qui démarre à des tarifs moins élevés, mais elles existent comme démontré par les exemples de la GameCube passée de 200 € à 100 € après un peu moins de deux ans de commercialisation, et de la Wii U descendue de 300 € à 200 € après un temps de mise en rayon similaire. Un cas également rencontré du côté de chez Microsoft, avec la Xbox 360 : de 300 € à son lancement fin 2005, elle passera à 250 € deux ans plus tard avant de rapidement descendre sous la barre des 200 €.

Faut-il acheter une console "Day One" ou attendre ?
La réussite commerciale de la Switch n'incite pas à baisser son prix.

Malgré ces chiffres attrayants pour les prêcheurs des vertus de la patience, il convient de nuancer l’importance de ces baisses de prix sur les dernières années. En effet, plusieurs contre-exemples de consoles au succès commercial important viennent témoigner du caractère non-systématique des baisses de prix. La Wii est restée à 250 € pendant près de 3 ans avant de baisser de “seulement” 50 €. Il lui faudra 18 mois supplémentaires pour baisser de nouveau et être désormais facturée à 150 €. De son côté, la Switch a bien vu son tarif être légèrement raboté - de 30 euros, en l'occurrence - depuis son lancement début 2017, mais d’après les dires de son président, aucune baisse de prix supplémentaire n’est à l’étude pour cette année.

Il en est de même pour la PlayStation 4, dont le prix n’a officiellement baissé que de 100 € depuis son lancement il y a maintenant près de 6 ans. Même si quelques promotions temporaires ont réduit son tarif d’une centaine d’euros supplémentaires au coeur de l’hiver dernier, l’arrivée en parallèle de machines de milieu de génération plus puissantes complique de toute manière le choix des consommateurs : techniquement plus intéressantes que leurs aînés avec qui elles partagent une ludothèque commune, elles font tout de même office de nouveau standard de la génération. Le prix, aussi essentiel soit-il, reste donc fortement dépendant de la réussite de la console et semble baisser moins rapidement sur la dernière génération. Si la tendance se confirme sur la prochaine, l’argument perdra forcément un peu de sa superbe, même si les chiffres ici dévoilés démontrent tout de même qu’être patient finit toujours par valoir le coup, même si l’attente peut être longue.

Le line-up comme juge de paix

Finalement, c’est peut-être par le prisme des jeux que les amateurs d’achats de consoles au lancement auront plus de difficultés à trouver des arguments. Ils disposent certes d’un excellent atout avec le cas de la Nintendo Switch, lancée avec le désormais culte The Legend of Zelda : Breath of the Wild (mais qui était aussi disponible sur Wii U) et qui a eu droit à Super Mario Odyssey seulement quelques mois plus tard. Il s’agit pourtant d’un contre-exemple sur les générations récentes, dont les hits majeurs sortent généralement plus tard, une fois la console à maturité. Les titres les mieux notés de la Wii U (2012), d’après le site Metacritic, sont sortis au mieux un an après l’arrivée de la console, et pas avant 2014 ou 2015 pour la plupart. Constat similaire pour la Xbox One (2013), ou seul le portage de Grand Theft Auto V a fait le chemin jusqu’à la machine dans l’année qui a suivi son lancement, ainsi que la PlayStation 4 (2013), qui a bénéficié tout de même de quelques portages supplémentaires sur la période avec The Last of Us Remastered, Flower, FEZ ou Rayman Legends. Les premiers nouveaux titres majeurs de cette génération (toujours en se basant sur les moyennes Metacritic) que sont Bloodborne, The Witcher III : Wild Hunt ou Metal Gear Solid V : The Phantom Pain ne sont finalement sortis qu’en 2015, soit au moins un an et demi après l’arrivée de ces consoles.

Bloodborne, The Witcher 3 : Wild Hunt et Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

Faut-il acheter une console "Day One" ou attendre ?Faut-il acheter une console "Day One" ou attendre ?Faut-il acheter une console "Day One" ou attendre ?

Le constat ne diffère pas sur la génération précédente chez PlayStation, où seuls 3 jeux sur la quarantaine notée au moins à 90 sur Metacritic sont sortis la même année que la console. En sachant d’une part que l’un des trois titres concernés est également sorti sur PlayStation 2 (Rock Band) et que les deux autres (Call of Duty 4 : Modern Warfare et The Elder Scrolls IV : Oblivion) sont également arrivés sur la Xbox 360… qui est, elle, sortie quinze mois avant la PlayStation 3. Le ratio est d’ailleurs sensiblement le même pour la console de Microsoft, avec là aussi 3 jeux disponibles dans l’année de son lancement sur la quarantaine de titres disposant d’une moyenne d’au moins 90 sur Metacritic : Gears of War, Ghost Recon Advanced Warfighter et The Elder Scrolls IV : Oblivion. Plus que les soucis techniques ou les baisses de prix, la profondeur du catalogue de jeu semble donc être l’argument le plus pertinent pour justifier de ne pas acheter une console à son lancement.

La rétrocompatibilité peut-elle tout changer ?

Nous évoquions il y a quelques semaines la question du réel potentiel commercial de la rétrocompatibilité. Aussi populaire que puisse être la fonction auprès du grand public, nos conclusions restaient alors partagées sur sa réelle utilisation par les joueurs. Mais dans le cadre de l’achat immédiat d’une nouvelle console, elle peut s’avérer être un atout majeur venant gommer le principal défaut de la nouvelle venue : un line-up encore jeune et peu fourni. Mais cet argument peut aussi se retourner contre la nouvelle console, puisqu’il suffit de disposer de celle de la génération précédente, forcément plus accessible financièrement que sa successeure, pour profiter d’une grande partie du catalogue concerné. Reste que malgré l’absence de hits au lancement, la possibilité de jouer à quelques nouveaux titres, de profiter de fonctionnalités inédites, de revendre potentiellement son ancienne machine (pour les non-collectionneurs) sont autant d’atouts pouvant inciter à franchir le pas.

La rétrocompatibilité peut être un atout pour l'achat d'une console Day One

Faut-il acheter une console "Day One" ou attendre ?
Profil de Kaaraj,  Jeuxvideo.com
Par Kaaraj, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
phoxxx
phoxxx
MP
le 15 juil. à 00:49

Tomina3
deja la one x fait 60 fps 4k sur plein de jeu, forza 4 forza 7 etc etc
-------------------------------

La One X ne fait pas de VRAI 4K, ça c'est dans tes rêves. Elle alterne entre HD et 4K grâce à des filtres graphiques puissants. Sans cet "upscaling" obligatoire elle serait mise à genoux très vite :oui:

Relis mes coms, j'ai déjà tout expliqué en m'appuyant sur une enquête de 01.net (et ils ne sont pas les seuls). Quand Microsoft te dis que tel ou tel jeu est 4K ils parlent de 4K avec upscale ! J'ai pu lire sur un article que Forza Motorsport 7 tourne en résolution 4K à une fréquence de 60 fps"... C'est totalement FAUX !!! C'est de la promo mensongère.

Pour jouer en Ultra 4K (UHD 3840 x 2160) 60/70 FPS il te faut au minimum une GTX 1080 Ti, pour du 40/50 FPS. Le GPU de la X équivaut à ma carte, la GTX 1060 6GB (la mienne gére l'overclocking), et je ne peux pas faire mieux que FullHD / 2K 60 FPS :nonnon:

Il faut une 1080TI (voir un SLI) ou une RTX minimum. Le 4K natif n'est pas possible pour 500 euros...

Microsoft = Mytho-soft :rire: :rire: :rire:

Lire la suite...
kapogt6
kapogt6
MP
le 11 juil. à 15:09

Perso je n ai jamais acheter de console Day one il peux y avoir des défaut des beug des pannes ect avec la ps3 à l époque il y a eu beaucoup de retour au SAV ect après chacun fait ce qui veux et de plus à la sortie le catalogue jeux et famélique donc je voie pas un réel l intérêt mieux vaut attendre quelques mois perso j ai acheter la ps4 modèle cuh 1216 À en décembre 2015. Et je ferait la même chose pour la PS5

Lire la suite...
phoxxx
phoxxx
MP
le 09 juil. à 14:44

Tu as raison rezor500 de revendiquer le plaisir de jouer sur une console. Perso j'ai adoré la PS1, la PS2, la Snes et la PC-Engine.

On dit juste que si t'as un minimum de pouvoir d'achat (les crédits ça existe hein) c'est carrément plus avantageux d'investir dans un PC. Au final le prix d'une console + périphériques + achat des jeux + abonnements divers c'est également un budget conséquent.

OK la Xbox One X te permettra de jouer en 30 FPS 4K (en vrai une impression de 4K à l'aide de divers filtres graphiques), mais pour 1000 euros de plus tes perfs seront bien meilleures... Et puis un PC tu personnalises le look, tu choisis tes composants, au final c'est un plus non négligeable qui rend ton appareil "unique" ! :bave:

Si tu es un bon pigeon tu peux prendre un abonnement chez Blacknut/Twitch, mais à l'inverse tu peux choisir de privilégier les jeux indépendants sans connexion obligatoire. Avec une console t'es souvent obligé de passer par la case "abonnement". Sans parler des temps d'installation, des contenus DLC payants, des serveurs fébriles etc...
https://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/12/01/dix-mauvaises-surprises-a-anticiper-avant-d-acheter-une-console-de-jeux-a-noel_4821398_4408996.html

Le plus important c'est le plaisir in game, mais personnellement mon choix est fait depuis longtemps.

Lire la suite...
rezor500
rezor500
MP
le 09 juil. à 04:38

Le débat c'est "pc vs console" ? Car en regardant les commentaires j'ai l'impression que des qu'on parle de consoles il y a toujours un ou deux pro pc qui se sentent obligé de dire qu'ils en ont une plus grosse... Mais on sen fou les mecs tant mieux pour vous... On le sait bien que le pc a plus de perf etc ... Pk venir nous faire chier ?! Ça me dépasse !

Le meilleur c'est quand ils viennent dans les commentaires dire "c'est incomparable" et là ils te sortent la liste des composants pc vs console...

Lire la suite...
phoxxx
phoxxx
MP
le 09 juil. à 02:51

+100 Cpia

On est d'accord, cette guerre des consoles PS4 Pro vs. Xbox One X c'est viser "pixels", mais sans en avoir les moyens :)

Je comprends pas, sauf pour certaines exclues, l'intérêt d'avoir un sous-PC ?? Avec GoG ou Steam on peut avoir une quantité astronomique de jeux old-gen / next-gen / indé ! La différence avec les consoles c'est qu'on est équipé des meilleurs composants du marché (minimum PC gamer i5/i7/Ryzen + GTX1000 ou plus). Le PC demande un investissement financier mais sera en général rentabilisé avant que la carte graphique et le processeur soient dépassés.

Pour moi c'est carrément plus intéressant de jouer aux vieilles consoles vu qu'elles ne cherchaient pas à égaler un P4 / Athlon 64. Niveau technique on cherche pas à se décoller la rétine, on fait des jeux rétro car ils ont de bons scénarios et sont funs à jouer.

Par contre Maalnir c'est FAUX de dire que "la PSX avait des problèmes de lentille et de façon générale à très mal vieillie" ?? J'ai eu 2 PSone + une Classic Mini et jamais aucun problème ! C'est la console avec laquelle j'ai pris le plus de plaisir à jouer. Son catalogue est fantastique et je ne compte pas les centaines d'heures que j'ai passé sur des titres comme FF7, Valkyrie Profile, Vandal Hearts, Legend of Mana et j'en passe... C'est THE CONSOLE qui proposait des softs 2D parfaitement maitrisés. Si il y a eu quelques bouses, de superbes RPG comme Alundra et Valkyrie Profile ont montré qu'elle en avait dans le ventre. :bave:

Tu penses que les jeux ultra scriptés d'aujourd'hui valent mieux ? Certes il ne faut pas faire des jeux 3D de cette période qui sont aujourd'hui à la limite du jouable, mais pour aime la 2D la PSX est une grande !!!

La PSX on lui crache pas dessus OK :honte:

Lire la suite...
tomina3
tomina3
MP
le 09 juil. à 00:56

si la nouvelle xbox est compatible au lancement tout les anciens jeux ancienne génération alors le gain sera tout aussi efficace qu'avec la one x. puis halo infinite et forza 8 seront au lancement donc rien que pour ca....

Lire la suite...
tomina3
tomina3
MP
le 09 juil. à 00:54

j'achete toutes les consoles day one, ma ps3 est une collector car elle lit les jeux ps2. je l'ai toujours ainsi que la 360

la one x valait la peine au lancement car tout les jeux étaient amelioré en chargement ou en graphisme et en temps de latence aussi(fps)

Lire la suite...
Darth_Vador2607
Darth_Vador2607
MP
le 08 juil. à 20:10

J'ai jamais acheté au sortie vu que je devais économisé avec se qu'on me donnait mais j'essaye de les avoir vite

Lire la suite...
PileAuJambon
PileAuJambon
MP
le 08 juil. à 15:47

Sinon c'est cool de traiter deux fois exactement le même sujet en l'espace d'un mois? :rire:

http://www.jeuxvideo.com/news/1053329/faut-il-acheter-une-console-le-jour-de-sa-sortie-inconvenients-et-avantages-video.htm

Lire la suite...
Maalnir
Maalnir
MP
le 08 juil. à 14:40

Le coup des fonctionnalités inédites et de la collection ne peut pas être un argument.... Ça m'a été valable que pour la génération précédente et uniquement pour la PS3. La 360 c'était du HDDVD avec gadget hyper cher à ajouter. La PS3 c'était des ports usb en plus et la rétro-compatibilité. Pour les autres gens que dalle. La PSX avait des problèmes de lentille et de façon générale à très mal vieillie. Quand à la gen actuelle.... La PS4 Fat Day One c'est un bruit de moteur à réaction et des fonctions multimédia absentes au lancement. Quand à la XBox one.... Bah c'est un plantage au lancement : une console prévue pour le full demat retravaillée en urgence pour parer à la concurrence ce qui entre autre à entraîner des problèmes de conception affligeants (transformateur externe notamment). On rajoute à ça la mode des modèles de mid gen façon Nintendo apparu avec les modèles pro et X et on a selon moi tous les arguments pour faire des consoles Day One des machines à essayer mais à ne pas acheter. Mieux vaut attendre un peu que les jeux sortent.

Lire la suite...
Top commentaires
zanmaru
zanmaru
MP
le 06 juil. à 19:19

Si le concept est assez intéressant, comme la Switch qui est portable, pourquoi pas (surtout que console Nintendo = prix qui baisse pas vite). Sinon, si c'est comme la PS4 ou la Xbox qui sont juste des sous PC, bof. Autant attendre qu'il y ai suffisamment d'exclusivités sur la machine de notre choix.

Lire la suite...
Clementyne
Clementyne
MP
le 06 juil. à 19:17

Un si gros article pour répondre à une question pareille, sérieusement JVC ? Quel est l’intérêt maintenant ? :(

De toute façon vous allez nous ressortir le même lors de la sortie de la PS5 et de la futur Xbox, après tout vous nous faites ce coup assez souvent.. :hap:

Lire la suite...
Boutique
  • PC Engine CoreGrafx mini
    109.99 €
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    292.49 €
  • Super Mario Maker 2
    45.99 €
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Marvel's Avengers
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce