Menu
Créer un contenu
News débat et opinion
Billet : CD Projekt, le nouveau Rockstar ?
Billet : CD Projekt, le nouveau Rockstar ?
Partager sur :

The Witcher a été développé avec 80 personnes, The Witcher III avec 250, ce sera donc probablement plus pour Cyberpunk. Ne ne voyez pas comme un studio ayant l’envergure pour mener 20 projets : non, nous allons nous concentrer sur certaines choses. Nous ne voulons pas être un studio qui a 10 projets. Le modèle de Rockstar est bon.

Cette phrase, nous la devons à Marcin Iwinski, co-fondateur de CD Projekt Red. En avril 2016, celui-ci assumait pleinement la voie empruntée par le désormais célèbre développeur polonais pour sa production de jeux. Que ce soit par leur communication, le traitement de leurs licences ou leur capacité à s’attirer les faveurs du public, CD projekt et Rockstar peuvent difficilement nier la filiation évidente qui semble s’établir entre les deux studios.

Ce n’est d’ailleurs pas la seule déclaration de Marcin Iwinski concernant Rockstar, lui qui soulignait à la même époque son admiration pour le studio, soulignant que ce qu’il réalise ‘’est incroyable’’ :

Ce n’est pas seulement “Nous devons sortir un jeu ou nous n’atteindrons pas nos objectifs financiers”. Mais c’est “Voici GTA V, et au fait, c’est le meilleur jeu jamais réalisé”. Nous avons tous les yeux fixés sur Red Dead Redemption 2 car nous savons qu’ils vont montrer quelque chose et que notre réaction sera “Oh mon dieu”.

Trois ans plus tard et alors que la communication de Cyberpunk 2077 bat son plein, les points de comparaison entre CD Projekt et Rockstar sont plus nombreux que jamais.

Les joueurs dans la poche

Billet : CD Projekt, le nouveau Rockstar ?
Le plus basique et évident concerne le rapport des deux studios avec leur public. Du côté de Rockstar, la dernière décennie s’est avérée riche en excellents retours de la part des joueurs et de la presse spécialisée. En nous basant sur les moyennes de Metacritic, nous remarquons qu’outre Grand Theft Auto IV, GTA V et Red Dead Redemption qui dépassent 95/100, L.A Noire ou Max Payne 3 ont également su se hisser respectivement à 89 et 87. À cette donnée, il convient également d’ajouter les chiffres de vente de Grand Theft Auto V, désormais au dessus des 100 millions d’exemplaires, ou encore ceux de Red Dead Redemption II, qui se rapproche lentement des 25 millions.

Pour CD Projekt, la qualité des différentes itérations de The Witcher lui a également permis de se faire une place au chaud dans le coeur des joueurs : son Metacritic croissant d’épisode en épisode (de 81 à 93), couplé à des chiffres de ventes en constante progression ont permis à la série d’écouler 40 millions d’unités. Le tout en tenant compte de l’exclusivité PC du premier opus et du fait que le deuxième épisode n’est arrivé que sur Xbox 360 en plus de son support original. Si les chiffres de vente n’ont pas été officiellement communiqués pour chaque épisode, The Witcher III : Wild Hunt représente tout de même la moitié de ce total, signe de la popularité croissante et manifeste de la saga.

Au delà des jeux, Rockstar et CD Projekt savent également s’attirer les faveurs des joueurs sur des sujets clés. Les premiers cités ont notamment insisté sur leur amour des jeux solos il y a quelques années, alors qu’ils étaient interrogés sur l’absence d’extension de ce type pour GTA V :

En tant qu’entreprise nous aimons les jeux solos plus que tout, et nous croyons énormément en eux. Pour les histoires et l’immersion dans un monde, les jeux multijoueurs ne rivalisent pas avec les jeux solos.

Billet : CD Projekt, le nouveau Rockstar ?
The Witcher a eu droit à son Enchanced edition.

Pour CD Projekt, la question des DLC a également été cruciale. L’arrivée d’extensions au contenu solide et témoignant clairement qu’il ne s’agissait pas d’éléments retranchés du jeu de base, ou la sortie d’une version “Enhanced” du premier épisode améliorant ses défauts et y ajoutant du contenu supplémentaire ont été forcément perçus de manière très positive. Ajoutez-y un discours clairement anti-DRM ne blâmant pas les joueurs piratant leurs jeux (confirmé par leurs actes avec la plateforme GOG, dont ils sont à l’origine), et vous comprendrez aisément la grande popularité du studio auprès du public.

Un virage à réussir sur les licences

S’il disposait déjà d’autres franchises au milieu des années 2000, Rockstar restait alors majoritairement réputé pour sa série des GTA. Une formule qu’il a tenté de transposer dans un univers différent, en reprenant ce qui en faisait le succès : une liberté d’action totale dans un monde ouvert immersif, couplé à un sens aigu de la narration. C’est ainsi qu’est né Red Dead Redemption, relecture d’une série entamée avec l’épisode Revolver et qui a su se réinventer avec un game design bien différent.

Fait amusant, la filiation entre CD Projekt et Rockstar Games est là aussi en marche, puisque le studio polonais, après des années passées à choyer The Witcher, va maintenant mettre ses qualités au service d’une nouvelle licence. Avec son contexte futuriste et sa vue à la première personne, Cyberpunk 2077 ne partage à priori pas grand-chose avec la série à laquelle il succède. Et pourtant… Outre son genre, le jeu de rôle, le goût prononcé de CD Projekt pour la narration ficelée, le jeu solo et la mise à disposition d’un contenu post-lancement dense et de qualité semblent une nouvelle fois au programme. Reste à voir si CD Projekt amorcera ce virage avec la même réussite que Rockstar il y a 9 ans.

Red Dead Redemption et Cyberpunk 2077

Billet : CD Projekt, le nouveau Rockstar ?Billet : CD Projekt, le nouveau Rockstar ?

Deux têtes de comm’

La filiation la plus évidente concerne les méthodes de communication des deux studios, qui sont d’ailleurs à l’origine des premières comparaisons opérées entre ces deux géants par les joueurs ou la presse. Ils ont tous deux connus quelques déboires, liés pour Rockstar aux (rares) dérapages de communication des sulfureux frères Houser, et pour CD Projekt à une annonce trop hâtive de Cyberpunk 2077 (le premier teaser date de janvier 2013 !) voire à un downgrade de The Witcher III, finalement rapidement oublié au regard de la qualité du jeu à sa sortie. Notons aussi qu'ils ont été confrontés à la question du crunch, qui a d'ailleurs valu à Rockstar une exposition médiatique accrue juste avant la sortie du second Red Ded Redemption.

Pour le reste, on frôle le sans-faute : limitant sa communication au strict minimum à l’heure de dévoiler ses nouveaux projets, Rockstar a forcément servi d’inspiration à CD Projekt lorsque ces derniers ont remis Cyberpunk 2077 sur le devant de la scène en 2018. Un simple *Beep* en guise de tweet pour affoler la toile en janvier, un long silence radio de cinq mois, suivi d’un trailer en guise de cerise sur le gâteau de la conférence Xbox, et le tour est joué, la hype est de sortie. Un peu plus tôt, Rockstar optait pour un procédé similaire avec l’annonce de Red Dead Redemption II, teasé par le biais d’un tweet illustrant le logo de l’entreprise sur un fond rouge, avant qu’une autre série de tweets puis qu’un teaser ne viennent officialiser le tout.

Donner envie aux joueurs tout en prenant soin de faire monter leur envie via de longs mois de silence, le concept est rôdé et efficace. Mais si la communication de CD Projekt évoque fortement celle de Rockstar, une différence majeure s’opère tout de même entre les deux géants : Rockstar ne démord pas de cette stratégie depuis longtemps et adopte une approche plutôt froide, y compris lorsqu’il s’agit de s’exprimer en dehors des périodes de communication prévues pour ses jeux. CD Projekt privilégie lui un contact plus régulier et naturel avec le public : il n’a dévoilé qu’une seule vidéo de gameplay de Cyberpunk 2077, mais qui faisait près d’une cinquantaine de minutes, ne boude pas les grands salons (E3, gamescom), contrairement à son homologue nord-américain, et est plus ouvert à l’idée d’accueillir la presse dans ses locaux. En s’inspirant du modèle Rockstar, CD Projekt a donc au moins choisi de tracer sa propre voie sur d’autres points, signe que malgré une filiation évidente, l’élève entend bien s’émanciper du maître. Et à terme, le dépasser ?

Billet : CD Projekt, le nouveau Rockstar ?
Profil de Kaaraj,  Jeuxvideo.com
Par Kaaraj, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
Rockstar Games CD Projekt

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Valentinguil
Valentinguil
MP
le 03 juil. à 09:27

juste une précision cdp ne travaille pas sur un seul projet a la fois il y a même un article récent sur le site qui explique qu'il travaillent actuellement sur quatre jeux .

Lire la suite...
DQDC
DQDC
MP
le 02 juil. à 16:05

Ca n'égalera jamais rockstar et rockstar n'égalera jamais Cd project.
Par contre l'image de la petitepelle collerai bien à TW vs AC, vis à vis de l""""inspiration""" qui a marqué un tournant dans AC.

Lire la suite...
xavlexav
xavlexav
MP
le 02 juil. à 11:23

Ouais sauf que chez Rockstar les dialogues ressemblent à un mix entre Tarantino et un épisode de Breaking bad, c’est à dire le top. On ne s’ennuie jamais.
Chez CD project, pendant que les personnages parlent en champs contre champs pendant 10 minutes, je vais me faire un café.
Y a du pain sur la planche avant d’égaler Rockstar.

Lire la suite...
Artist
Artist
MP
le 01 juil. à 23:08

Article très intéressant. Je me faisais la même réflexion tout en leur trouvant beaucoup de différences dans leur manière de communiquer autour de leurs jeux. Néanmoins ils ont réussi à cultiver chacun dans leur genre cet aura de mystère et cette hype qui donne envie d’en savoir plus. Et chacun a eu une licence phare sur laquelle il a su capitaliser.
Néanmoins CD Projekt joue dans une catégorie qui paraissait plus compliquée, le RPG est beaucoup moins grand publique que les jeux d’action et beaucoup de monde y sont restés insensibles. Ca se ressent dans les chiffres de vente. Mais c’est tant mieux s’ils arrivent à le démocratiser sur Cyberpunk.
Sinon le seul autre studio que je mettrai au même calibre en terme de qualité de ces jeux solo, c’est Naughty Dog avec The last of us et la série des Uncharted. Peut être moins célèbre que les deux autres car il reste exclu Sony.

Lire la suite...
kiliny
kiliny
MP
le 01 juil. à 19:45

le problème de GTA V n'est pas le jeu... mais les joueurs
Aujourd'hui, si tu permet aux joueurs de faire ce qu'ils veulent, tu peux être certain que ce sera d'emmerder un max de monde
haaaa, la glorieuse génération 2000

Lire la suite...
Commentaire édité 01 juil., 19:45 par kiliny
Titijaff
Titijaff
MP
le 01 juil. à 19:32

Je vais poser mon cerveau à coté et me contenter de ce que je suis, un consomateur moyen qui s'en bas les steak de ce qui se passe dérière et qui s'intérèsse à la qualité de son produit vis à vis de son coût, et par coût je vais aussi rajouter l'utilisation de mes données personnel qui peuvent rentrer dans la ballance maintenant.

Point de vue jeu, RS développe du GTA Like, là ou CDP développe du RPG. Les ressemblance que je vois sont:
- majoritairement orienté solo (RS joue beaucoup sur le terrain du multi aujourd'hui, CDP n'a pas vraiment franchis le pas sauf si on considèr le GWENT)
- OPEN world
- Grosse liberté d'action

Et là j'ai envie de dire que... bah beaucoup de studio prennent ce chemin donc le racourcis CDP=RS est soit très rapide, soit pas trop inclusif (je penche pour la première option)

Après CDP est dérière GOG et rien que pour ça, bah GJ à eux.

Lire la suite...
G7K
G7K
MP
le 01 juil. à 19:01

J'ai un peu l'impression que les gars de chez JVC surévaluent CD Projekt.

Lire la suite...
[bot]s2ada
[bot]s2ada
MP
le 01 juil. à 18:25

Il est vraiment temps de reprendre du recul vis à vis de CDProject. Leur communication ultra démagogue a vraiment eu raison de pas mal de neurones.

On a atteint le sommet quand on se prend désormais à comparer un studio de légende qui a développé des dizaines et des dizaines de gros jeux dont carrément un genre à lui tout seul (GTA like) avec un studio qui a fait une seule véritable licence dont 1 seul épisode s'est réellement détaché du lot.

Même dans l'article, on sent que ça n'y croit pas :

son Metacritic croissant d’épisode en épisode (de 81 à 93)

Combien de studios ont fait beaucoup plus que ça avec beaucoup plus de jeux?

Ce qui est encore plus ahurissant, c'est que le fanboyisme pousse certains à sous entendre carrément que CDP est au dessus de Rockstar. On est littéralement en train de comparer un joueur qui a mis un seul joli but avec un joueur de légende qui en a inscrit 400000.

Lire la suite...
-doubitchou-
-doubitchou-
MP
le 01 juil. à 18:04

enchanced edition? enhanced plutôt.

Lire la suite...
Pigeongamer2x
Pigeongamer2x
MP
le 01 juil. à 17:49

R* ne font pas du RPG d'action donc si tu veux comparer CD Projekt Red il faut les comparer à Bethesda ou même BioWare faut pas déconner

Lire la suite...
Top commentaires
samuray
samuray
MP
le 01 juil. à 09:42

La grosse différence pour moi, c'est les nouvelles pratiques de Rockstar qui visent à multiplier les microtransactions et étendre la durée de vie de leur jeu au max, au détriment d'une suite (je pense à GTA 5). J'espère que CD Projekt n'en arrivera jamais là.

Lire la suite...
leodiablo
leodiablo
MP
le 01 juil. à 09:56

Après du moment qu'on à la chance d'avoir pas un, mais PLUSIEURS studios qui nous proposent des jeux de qualité ...

Qu'il y ait quelque similarités ou pas, on devrait toujours soutenir ce genre de studios. :)

Lire la suite...
Commentaire édité 01 juil., 09:57 par leodiablo
Boutique
  • PC Engine CoreGrafx mini
    109.99 €
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    292.49 €
  • Super Mario Maker 2
    45.99 €
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Marvel's Avengers
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce