Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News business /

Blizzard France : le syndicat Solidaires Informatique dénonce un "plan social honteux"

News business
Blizzard France : le syndicat Solidaires Informatique dénonce un "plan social honteux"
Blizzard France : le syndicat Solidaires Informatique dénonce un "plan social honteux"
Partager sur :

Malgré des bénéfices records en 2018, Activision Blizzard annonçait en février dernier vouloir se séparer de 8% de ses effectifs totaux. Les rumeurs indiquaient alors que la France, qui accueille le QG européen du groupe, serait particulièrement touchée. Une information que les syndicats Solidaires Informatique et Game Workers Unite confirment dans un communiqué de presse publié hier.

Sur les 400 employés que compte le siège européen d'Activision Blizzard, situé à Versailles, 134 seraient bientôt licenciés par le biais d’un plan de sauvegarde de l’emploi. De tous les bureaux du groupe américain, celui de l'Hexagone serait ainsi le plus proportionnellement touché, les divisions logées en France (relations publiques, marketing, esport…) étant celles visées par les restructurations.

Blizzard France : le syndicat Solidaires Informatique dénonce un "plan social honteux"
Environ 800 des 9600 employés du groupe Activision Blizzard sont concernés par le plan de restructuration

Les syndicats Solidaires Informatique et Game Workers Unite dénoncent la situation, en évoquant un "licenciement plus boursier qu'économique" et un "plan social au rabais". Il est notamment pointé du doigt le fait qu'une partie des postes supprimés en France sont réouverts dans les bureaux irlandais, "une délocalisation qui cache son nom", ainsi que les mesures "scandaleusement insuffisantes" (dixit le syndicat) proposées par la direction. "Le montant des indemnités financières est de l’ordre du minimum imposé par la loi française, qu’on s’attend plutôt à trouver dans les plans d’entreprises de taille modeste souffrant de véritables difficultés financières ; ce n’est pas le cas de Blizzard Entertainment SAS qui a beau jeu d’oublier que cette même loi précise que ces montants se doivent d’être proportionnés aux moyens financiers du groupe international", explique le syndicat. Avec l'aide de Force Ouvrière, les syndicats promettent une assistance aux employés qui souhaiteront contester leur licenciement aux Prud'hommes si Blizzard ne "retrouve pas ses esprits" et ne met pas "les moyens nécessaires sur la table en regard de la situation".

Pour rappel, Activision Blizzard justifiait son plan de restructuration par une volonté de baisser ou abandonner des investissements dans "les initiatives qui ne rencontrent pas le succès escompté". L'objectif affiché : augmenter de 20% sur l'année les effectifs des équipes dédiées aux franchises Call of Duty, Candy Crush, Overwatch, Warcraft, Hearthstone et Diablo. Le groupe américain avait bouclé 2018 sur un chiffre d'affaires de 6,61 milliards d'euros, un bénéfice opérationnel de 1,75 milliard et un bénéfice net de 1,6 milliard. "Même si nos résultats de 2018 sont les meilleurs de notre histoire, nous n'avons pas réalisé notre plein potentiel", expliquait alors le PDG Bobby Kotick.

Contacté par nos soins, Blizzard France n'a pas encore réagi au communiqué de Solidaires Informatique.

Profil de Clementoss,  Jeuxvideo.com
Par Clementoss, Rédaction jeuxvideo.com
MPTwitter
Activision Blizzard

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Urleur
Urleur
MP
le 29 mai 2019 à 11:13

la faute à qui ? aux joueurs par exemple à wow car ils ont dû augmenté à ce moment là les effectifs et maintenant qu'il ya plus aucune nouveauté depuis longtemps et moins de pigeons voilà le résultat, non je pleure pas !

Lire la suite...
Slash3rR51
Slash3rR51
MP
le 29 mai 2019 à 02:57

Le magnifique monde offert par notre belle Union Européenne . Quand on entend rabacher tous les jours, que l'U.E. nous a apporté la paix... Quelle bande de mythos . Après la guerre militaire, voila la guerre économique . Moins dangereuse que ne l'était les deux guerres mondiales la il ny'a pas photo, mais elle est tout aussi meurtrière !

Lire la suite...
crevetier
crevetier
MP
le 29 mai 2019 à 02:13

C'est terrible à quel point tous le monde diabolise Blizzard ou Activision Blizzard de manière générale. A lire l'article et les commentaires c'est les méchants riches capitalistes qui mettent sur la paille les gentils et malheureux petits travailleurs. C'est plutôt marrant a lire d'ailleurs, on a aussi les désespérés qui, a chaque article négatif au sujet de Blizzard disent de cette entreprise qu'elle se meure ou qu'elle a changé, mais qui seront les premiers a revendiquer leur amour pour l'éditeur dès la prochaine grosse annonce de jeu.
Enfin bref tout ce beau monde est pas bien optimiste alors je préfère positiver un peu et partir du principe qu'un peu de renouvellement dans les rangs d'Activision Blizzard assurera la bien portance future de l'entreprise que beaucoup ont aimé, aime où vont aimer. De plus je ne comprend pas ce pessimisme au sujet des jeux sur lesquels les effectifs vont être renforcer :
Call of: ça rapporte des thunes, et les thunes ça rapporte plus de thunes, d'ailleurs c'est le concept d'une entreprise de créer de l'argent pour ceux qui savent pas.
Candy crush: nous on s'en branle quand en Asie ça a bien plus de succès qu'ici donc même chose que Call of.
Overwatch : bah c'est devenu la licence sur laquelle Blizzard se repose le plus et si ils sortent pas un peu plus de contenu le jeu les fera pas survivre bien longtemps, et puis c'est cool Overwatch donc en soi c'est bien.
Warcraft et Diablo : Qui va se plaindre du fait que Blizzard mettent de l'effectif sur ces franchises franchement ? Si blizzard se repose actuellement sur Overwatch ce dernier est encore loin d'atteindre le niveau de popularité et de fiabilité qu'on Warcraft et Diablo. Alors y a forcément des hauts et des bas (Diablo immortal bonjour) mais faut pas lâcher l'affaire pour autant les gars.

Lire la suite...
Malrepast
Malrepast
MP
le 28 mai 2019 à 17:57

Voilà une belle illustration des méthodes de voyous, de l'un de ces prédateurs qui pourrissent l'industrie du jeu vidéo, avec le cynisme et la cupidité sans bornes, qui les caractérisent si bien.

Lire la suite...
RPGamer4Ever
RPGamer4Ever
MP
le 28 mai 2019 à 17:44

leur gestion du personnel va bien avec la nature de leurs jeux : on loote et on shoot :gni:

Lire la suite...
Dedisdead
Dedisdead
MP
le 28 mai 2019 à 17:31

J'aime la novlangue managériale : dans leur langue, au lieu de foutre à la porte leurs salariés ils s'échinent à trouver un plan pour sauvegarder leur travail. Du génie. Du coup comment les salariés peuvent-ils se plaindre de gens qui ne veulent pas les mettre dehors mais au contraire tout mettre en oeuvre pour les sauver ? Quelle bande d'ingrat :o))

J'aime le monde de l'entreprise :noel:

Lire la suite...
Landrar
Landrar
MP
le 28 mai 2019 à 17:23

Les employés français sont les plus chers, rien que les charges sociales à payer à l'état sont hors de prix. Normal que la France soit plus touchée...

Lire la suite...
thomasfr
thomasfr
MP
le 28 mai 2019 à 17:20

C'est la ou on reconnait les géants du jeux vidéos qui se soucis du buisness qu'est le jeux vidéo actuellement et se qui pense aussi au buisness mais aussi à leurs salarié qui leur rempli les poches de leur boite.

Lire la suite...
Commentaire édité 28 mai 2019, 17:21 par thomasfr
razorxc
razorxc
MP
le 28 mai 2019 à 17:11

blizzard n'est plus que l'ombre de lui même :mort:

Lire la suite...
sGc_bast
sGc_bast
MP
le 28 mai 2019 à 17:10

Qu'ils virent le génie qui a eu l'idée de faire Diablo mobile

Lire la suite...
Top commentaires
kamin18kamin
kamin18kamin
MP
le 28 mai 2019 à 16:34

134 seraient bientôt licenciés par le biais d’un plan de sauvegarde de l’emploi

Je trouve ce terme de "plan de sauvegarde de l'emploi" absolument magique. C'est un expert en marketing qui l'a inventé ? Caser "sauvegarde de l'emploi" dans un plan consistant à licencier du monde, c'est quand même une belle prouesse...

Lire la suite...
lejoueurdu31_jv
lejoueurdu31_jv
MP
le 28 mai 2019 à 16:36

Se séparer de 8% de ses effectifs alors qu'ils ont réalisés 1.6 Milliards de bénéfice ?

Ils font très fort sur ce coup.

Lire la suite...
Boutique
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 299,98€
Luigi's Mansion 3 Amazon 44,99€
Dragon Ball Z: Kakarot (PS4) Amazon 51,90€
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
4
Halo Infinite
2eme semestre 2020
5
Microsoft Flight Simulator
2020