Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News jeu /

Fortnite : une enquête dénonce les conditions de travail chez Epic Games

News jeu
Fortnite : une enquête dénonce les conditions de travail chez Epic Games
Fortnite : une enquête dénonce les conditions de travail chez Epic Games
PC PS4 Switch ONE Mac iOS Android
Partager sur :

Sous couvert d'anonymat, une douzaine d'employés et ex-employés d'Epic Games se sont exprimés auprès du site américain Polygon, auteur hier d'une longue enquête. Ils y dénoncent les conditions de travail infernales imposées depuis le succès de Fortnite.

Fortnite : une enquête dénonce les conditions de travail chez Epic Games

Vous vous en douterez, maintenir au sommet le jeu le plus populaire de la planète a un coût. Ce coût est non seulement financier, mais également humain. Chaque semaine, Fortnite accueille du contenu inédit (objets, modes temporaires, évènements...) ainsi que des correctifs de bugs et autres ajustements d'équilibrage à foison, le tout sur de multiples plateformes en simultané (consoles, smartphones, PC) par le biais de mises à jour publiées à un rythme effréné. En coulisses, ce sont des centaines de développeurs contraints de travailler 70 heures par semaines, parfois 100, pour suivre ce rythme.

J'ai travaillé 12 heures par jour, sept jours par semaine, pendant au moins quatre à cinq mois, en restant au travail jusqu'à trois ou quatre heures du matin. (...) L'entreprise nous donne du temps libre illimité, mais c'est quasiment impossible d'en profiter. Si je le fais, la charge de travail retombe sur quelqu'un d'autre, et personne ne veut être ce gars. Le plus gros problème, c'est que nous déployons des patchs constamment. Les cadres sont concentrés sur le fait de garder Fortnite populaire le plus longtemps possible, surtout avec la nouvelle concurrence qui s’annonce (...) Tout doit être fait immédiatement. Si quelque chose "casse" - disons, une arme - nous ne pouvons pas la désactiver et la corriger avec le prochain patch. Cela doit être corrigé immédiatement, tout en travaillant sur le patch de la prochaine semaine. C'est brutal.

Une source rapporte que plusieurs employés ayant refusé de travailler les week-ends ont été renvoyés dans le cas où une deadline a été manquée à cause de leur absence. Quant aux "contractuels", des personnes généralement engagés pour six à douze mois, on leur fait rapidement comprendre que refuser de suivre ce rythme de travail a pour conséquence que leur contrat ne soit pas renouvelé.

Un type plus âgé disait : "Trouve d’autres corps". C’est comme ça qu’on appelait les contractuels : des corps. Et quand on en aura fini avec eux, on pourra s’en débarrasser. Ils peuvent être remplacés par de nouvelles personnes qui n’ont pas le tempérament pour être mécontents. (...) Un jour, un testeur a demandé à la direction comment elle comptait gérer le problème du crunch (période de développement intensive, NDLR). On lui a dit que les managers planchaient sur la question, mais ce n'était pas vraiment une réponse. Très peu de temps après, le testeur qui avait posé cette question avait quitté l'entreprise

Fortnite : une enquête dénonce les conditions de travail chez Epic Games

Soudain et inattendu, le succès de Fortnite - d'abord lancé comme un jeu coop avant d'exploser aux yeux des joueurs avec son mode battle royale - a radicalement changé l'environnement de travail chez Epic Games. Basé en Caroline du Nord, le studio a quasiment doublé ses effectifs depuis le lancement de Fortnite et renforce continuellement sa main d'oeuvre, en faisant aussi appel à des studios externes. La charge de travail entre les différentes équipes a également été mieux répartie, mais ces initiatives s'avèrent insuffisantes tant le processus de développement est rapide, et surtout, sans fin.

Le crunch était partout. Même chez les managers. Les seules personnes qui s’en sont tirées sans faire de crunch étaient essentiellement les gars qui disaient aux gens de crunch. (...) Un jour, nous n'étions pas beaucoup et le lendemain c'était "Hey, au fait, voici cinquante nouvelles personnes qui n'ont pas été formées. (...) Le groupe d'employés qui sont affreusement surmenés, ce sont les producteurs. Ils ne font que travailler, travailler, travailler. C'est fou.

Une source indique néanmoins ne jamais avoir eu à travailler plus que de raison, tout en admettant avoir vu certains collègues faire beaucoup d'heures. D'autres employés mettent en avant les côtés positifs de travailler pour Epic Games, dont le salaire, un excellent système de "bonus" et les opportunités pour faire évoluer sa carrière. Il ressort toutefois de l'article de Polygon que la situation actuelle n'est plus tenable :

Ça tue les gens. Quelque chose doit changer. Je ne vois pas comment on peut continuer comme ça encore un an. Au début, c’était très bien, parce que Fortnite a été un grand succès et ça fait du bien. Nous résolvions des problèmes qui étaient nouveaux pour Epic : comment gérer un grand jeu mondial en tant que service en ligne. Mais maintenant, la charge de travail est sans fin. (...) Nous sommes toujours en crunch. Le crunch ne prend jamais fin dans un "jeu service" comme celui-ci.

Fortnite : Air Royale, le nouveau mode temporaire

Chargement de la vidéo Fortnite Battle Royale trailer
Profil de Clementoss,  Jeuxvideo.com
Par Clementoss, Rédaction jeuxvideo.com
MPTwitter
PC PlayStation 4 Nintendo Switch Xbox One Mac iOS Android Action Tir Shooter Battle Royale Epic Games Contemporain
Annonce
Commander Fortnite
PS4
29.99 €
Switch
29.99 €
ONE
29.99 €

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
sebseb5
sebseb5
MP
le 28 avr. à 22:26

Vous devriez boycotter ce genre de bouse infâme jusqu'a la moelle. Ca ternit complètement l'image des jeux vidéo.

Lire la suite...
yuchii76
yuchii76
MP
le 28 avr. à 02:28

oui c'est ca le monde libearl les mec , mais ne soyer pas jaloux macron fait tout pour que ca arrive en france

Lire la suite...
Ibadez38
Ibadez38
MP
le 27 avr. à 00:14

Ils ont qu'a faire grève.. Je pense pas que l’entreprise puisse tous les virer.

Lire la suite...
9785
9785
MP
le 25 avr. à 19:40

"D'autres employés mettent en avant les côtés positifs de travailler pour Epic Games, dont le salaire, un excellent système de "bonus" et les opportunités pour faire évoluer sa carrière."

Ouais, mais juste un truc simple.

Un type qui taf 100h par semaine, qu'il soit payé 1500 ou 15000 dollars par mois et qu'il ait des "bonus" que ce soit la mutuelle gratos ou une McLaren 720S comme voiture de fonction, il ne peut pas profiter de tout cela.

Parce qu'en fait, le mec il taf 16h/jour, quand il rentre, les 8 dernières heures sont consacrées a récupérer de l'énergie pour refaire 16h derrière. Donc déja en semaine, 24 sur 24 heures sont consacrées au travail.

Ensuite pour peu que le mec ait UN week-end de libre après peut-être 250 heures sans repos, je doute que le gars soit direct requinqué pour sortir jusqu'a 1h du mat ou qu'il se tape 11h d'avion pour aller a l'autre bout du monde. Le type pensera d'abord a récupérer de quoi retaper 250 heures non stop. Au US, il me semble qu'ils ont deux semaines de congés payés par an (j'ai peut-être faux hein.) Donc en fait le mec aura deux semaines pour lui, par an. Dans cette situation, perso j'donne pas 5 ans avant que la santé mentale de quelqu'un tombe au zéro absolu.

Peu importe ce qu'on propose, a partir d'un certain seuil d'heures par semaine, personne n'en verra jamais la couleur.

Lire la suite...
kifkool-art
kifkool-art
MP
le 25 avr. à 11:14

La conditions des lobotomisés qui jouent a FORTNITE on en parle 2 minute ....

Lire la suite...
[Urtok]
[Urtok]
MP
le 25 avr. à 10:56

Après ça Epic va nous faire croire qu'ils sont les bon samaritains avec leur 12% de commissions :rire:

Lire la suite...
ZARATH0USTRA
ZARATH0USTRA
MP
le 25 avr. à 08:25

Les milliards tombent pas du ciel en même temps

Lire la suite...
osmoz13600
osmoz13600
MP
le 24 avr. à 23:04

< L'entreprise nous donne du temps libre illimité >
< Une source rapporte que plusieurs employés ayant refusé de travailler les week-ends ont été renvoyés dans le cas où une deadline a été manquée à cause de leur absence > :question: :question: :question:

Sinon vous découvrez à peine que le monde du jeu vidéo est une véritable jungle ? :rire: :rire: :rire: :rire:

Lire la suite...
Solar_Warden
Solar_Warden
MP
le 24 avr. à 22:09

La rançon du succès

Lire la suite...
biding
biding
MP
le 24 avr. à 21:47

Longue vie à Steam , vive le jeu indépendant, à mort les AAA.

Lire la suite...
Top commentaires
Nerhak
Nerhak
MP
le 24 avr. à 08:53

Il existe actuellement un véritable problème dans l'industrie du jeu vidéo...
Ils virent littéralement les personnes qui ne sont pas prêtes à donner leur vie pour l'entreprise...

Lire la suite...
zayd75
zayd75
MP
le 24 avr. à 09:23

Ce que je ne comprend pas c’est que cette boite est gavée de fric donc pourquoi ne pas embaucher plus de monde ( quitte à faire de la formation en interne ) au lieu de faire subir cela à leurs employés...pour faire de la promo ou des cash prize à plusieurs millions de $ ils sont opé mais pour améliorer les conditions de travail le budget serait limité ?! :ouch:

J’imagine même pas le stress et la santé du mec qui bosse 12h par jour pendant des mois...ils vont craquer et c’est Epic qui va se retrouver en galère, récoltant ce qu’ils ont semés...les employés sont les moteurs du succès d’une entreprise ( et de ce jeu ), s’ils les maltraitent ils finiront comme eux...la roue tourne toujours dans ce bas-monde croyez-moi... :mort:

Lire la suite...
Fortnite Battle Royale
PCPS4SwitchONEMaciOSAndroid
Fortnite
PCPS4SwitchONEMaciOSAndroid
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
4
Death Stranding
08 nov. 2019
5
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020