Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Billet : Une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs

News débat et opinion
Billet : Une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs
Billet : Une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs
Partager sur :

Au même titre que le rire, l’erreur est humaine. Et ces écarts de conduite peuvent avoir des conséquences inattendues, voire même dramatiques, sur la vie d’un jeu vidéo, et transformer une existence paisible et lucrative en véritable chemin de croix. Et je le dis sans détour, une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs.

Billet : Une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs

L’information est tombée, telle une épée de Damoclès, le 13 mars 2019 et fit l’effet d’une petite bombe. Suite à l’arrestation de Masanori (Pierre) Taki pour consommation de cocaïne, Sega prend une mesure drastique… celle de retirer de la vente Judgment au grand désarroi des joueurs et du studio Yakuza. La société japonaise va jusqu’à effacer de Twitter toute présence du jeu sur ses comptes. L’intransigeance du Japon face aux affaires de drogue explique cette réaction disproportionnée. Il est cependant inconcevable de voir l’aventure de Takayuki Yagami prendre fin ainsi.

Billet : Une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs

Un jeu vidéo est une oeuvre collective, le résultat de milliers d’heures de travail pour tout un parterre d’artistes, de scénaristes, d’acteurs, de compositeurs, de développeurs, de managers… qui ont sué sang et eau pour faire de ce projet une réalité. Et se voir priver du fruit de son labeur est un crève-coeur ressenti comme une injustice. Les équipes ne peuvent être considérées comme responsables des actes isolés d’un individu. Un jeu vidéo ne peut endosser les fautes d’une personne tierce aussi impliquée dans le projet soit-elle. Le concept de punition collective me fait froid dans le dos… à juste titre… et me rappelle les heures “sombres” de la période primaire-collège-lycée. Sega doit prendre le temps de la réflexion et agir au mieux en considérant l’impact de sa décision sur la franchise, le studio, les joueurs et ses finances ; en espérant que celle-ci redonne le sourire au studio Ryo ga Gotoku et aux fans dont je fais partie.

Billet : Une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs

Le jeu vidéo n’est pas un cas isolé. Aucun art, aucun média n’est épargné par ce genre de débordements. L’affaire Kevin Spacey qui a fait grand bruit outre-Atlantique et secoué Hollywood a eu des répercussions sur plusieurs oeuvres télévisuelles et cinématographiques. Netflix a ainsi licencié l’acteur et éliminé son personnage de la série House of Cards. Et Ridley Scott a remplacé la moindre présence de ce dernier dans All the Money in the World. Et que dire des réalisateurs Roman Polanski, Lars von Trier, Woody Allen ? Des écrivains Louis-Ferdinand Céline (Voyage au Bout de la Nuit) et William S. Burroughs (Le Festin Nu) ? ...dont les oeuvres continuent de jouir d'une excellente réputation à l'international.

Billet : Une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs

Doit-on supprimer ces films et ces oeuvres littéraires de la vente ? Ne peut-on pas distinguer l’oeuvre de(s) l’auteur(s) ? Le courroux doit-il s’abattre de manière unilatérale sur l'ensemble des personnes ayant officié sur ces projets ? Il y aura toujours des exceptions, des laissez-passer et des bouc émissaires. Une oeuvre, d'autant plus si celle-ci est collective, doit être protégée de telles décisions arbitraires. Sega prend ici les rôles de juge, de juré et de bourreau. Et encore une fois au risque de me répéter, je comprends cette politique née de l’urgence. Toutefois, Judgment, les membres du studio, l’éditeur et les joueurs ne sont suspectés de rien. A l’heure actuelle, seul Pierre Taki doit répondre de ses actes. Pourtant, la décision de Sega touche tout le monde sans distinction.

Billet : Une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs

L’acteur japonais incarne dans le spin-off de la franchise Yakuza le gangster Kyohei Hamura, capitaine de la famille Matsugane… une “filiale” du clan Tojo. Selon le principal intéressé, ce personnage occupe un rôle important dans le scénario. Quelles sont les options qui se présentent à Sega ? Tirer un trait définitif sur le jeu ? Retarder sa sortie occidentale et remplacer Pierre Taki ? Changer ce dernier sera coûteux pour Sega. Néanmoins, il s’agit là de la solution à préconiser au nom des joueurs et du studio Yakuza. Et l’éditeur a déjà fait face à ce genre de mésaventures par le passé sans que cela nuise à la sortie du jeu incriminé.

Billet : Une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs

L’un des 4 protagonistes de Yakuza 4 fut remplacé dans le remaster PlayStation 4 pour une affaire similaire. L’avenir de Judgment aussi sombre qu’il puisse paraître pourrait donc retrouver des couleurs. Et l’éditeur n’est pas la seule victime. Kingdom Hearts III et La Reine des Neiges 2 sont également touchés par l’ouragan “Taki”. Square Enix et Disney Japan n’ont pas tardé à réagir en déclarant remplacer l’acteur qui fait la voix japonaise du bonhomme de neige Olaf dans les deux oeuvres. Preuve si besoin il y avait que priver les joueurs du plaisir de parcourir Kamurocho une nouvelle fois ne fait aucun sens.

La vie privée doit le rester et ne jamais prendre le pas sur l’existence même d’une oeuvre qu’elle soit vidéoludique ou non. Laissons la justice appliquer la loi. Si un jeu vidéo doit être retiré de la vente qu’il le soit… mais par décision du tribunal à son encontre et non pour une faute personnelle commise par un tiers.

Billet : Une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs
Profil de Silent_Jay,  Jeuxvideo.com
Par Silent_Jay, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
N4N4R
N4N4R
MP
le 29 mars à 16:56

C'est un très mauvais exemple, car le soucis vient de la culture japonaise qui est très radical sur certains sujet...Sinon en occident osef le jeux n'aurait pas eu de changement etc .... HORS SUJET

Lire la suite...
Beufaledef
Beufaledef
MP
le 26 mars à 18:27

De toute manière un procureur c'est quand même vachement moins bad ass qu'un Kiryu chan même en vostfr !

Lire la suite...
cromwell83
cromwell83
MP
le 20 mars à 20:11

Donc les album de jimmy hendrix .... kurt cobain .... pink floyd acdc ..... bye au japon ?

nous dans notre pays quand une star de la tv réalité ou non se dope il a des passes droits qu'il perd uniquement si son addiction se retrouve publique

( jhonny gros drogué etait un pote des macrons visiblements et en plus lui c'était publique bien que sur ces dernière années il ait arreté donc tout est pardonné )

bref de nombreux génies se droguent ... c'est une affaire personnelle les sanctions devrais venir seulement en cas d'accident routier ou autres ( tu te drogues tu prends le taxi ou le uber ) et être extremement dur !

on ne droguait on pas nos soldats en temps de guerre ??( moins violamment que les nazis , la russie ou les dictatures certes .... même coca droguait les soldats au vietnam )

bref j'adore la culture jap ... mais les oligarque la bas restent des gars degeulasse la plupart du temps ......

prostitutions , drogues ( ou alchool même combat hein soyez pas chauvin ) , corruption et autre ......

JE LOL le jour on on retire la musique de tout les drogués ..... les films aussi ^^
ca veut dire que AVENGER sera aussi retiré au soleil levant ... car robert downer jr ( iron man )
EST UN PUTAIN D EX TOX .... bien plus dur que ce pauvre jap ..... et pourtant leurs génies créatif est peut être équivalent dans leurs domaine .....

BREF ....... quand on est une machine à fric comme disney ( dont les revenus dépasse un petit pays )
et séga qui prostitue son hérisson et tout ce qui lui reste d'héritage les ceo sont millionnaires combien de ceo de ces boites font des partouzes avec cokaine ... pas tous mais il y en a ^^

bref ... vous êtes que de peons moi inclus ..... il a du se la jouer ou défier la mauvaise personne au soleil levant ... il a perdu

Lire la suite...
Commentaire édité 20 mars, 20:15 par cromwell83
MisterCroft35
MisterCroft35
MP
le 20 mars à 15:59

En effet l'homme a commis un impair certes , si c'est totalement illégale là bas soit mais je reviens sur ce billet , je ne vois pas l'interet d'en supprimer totalement l'oeuvre , il suffit de remplacer l'acter en question humm certes facile à dire mais pas simple à faire surtout si le personnge avais un rôle important , bref c'est fort dommage car pour une fois qu'on allait pouvoir touchée du yakuza 'style' sous titrée en français , et bien je suis profondément déçus , le jeu avais l'air d'en valoir la chandelle , dans ses mécaniques il proposait des choses très interressantes

Lire la suite...
jdestars
jdestars
MP
le 20 mars à 13:35

Le point de vue occidentale dans le billet sans tenir compte du point de vue coté culture sociétale japonaise où est né le produit videoludique.
L'individu s'efface devant le groupe et ne doit pas mettre le groupe en difficulté , ses écarts de conduite entache donc tout le groupe ..ce modèle sociétale participe aussi au faible taux d'incivilité , délinquance et criminalité.
Je comprend donc la volonté de supprimer la création collective que constitue le produit fini même si en tant que joueur je serai frustré de ne pouvoir jouer à ce produit.
La question de la repentance collective ou de l'individu pour obtenir la clémence des joueur nippon cible commerciale principale pourrait être posé mais serai-t-elle suffisante ?
le retrait du personnage du jeu ( la voie , son phrasé et style ) ne compromet-elle pas finalement l'ensemble de l’œuvre où apparaît se personnage .
Visiblement le studio à choisi de tirer un trait sur le personnage histoire de cohérence , point de vu tout aussi défendable que celui de l'auteur du billet.
d'un autre coté la déresponsabilisation du groupe conduit à sortir des produits pourri à l'instar des pratiques de l'autre coté de l'atlantique ...

Lire la suite...
Seskoi
Seskoi
MP
le 20 mars à 01:29

Mouais, je suis tout à fait d'accord que les décisions prises dans cette affaire sont beaucoup exagérées (sont bizarres parfois ces japonais), mais je me posais la même récemment, mais dans un autre registre: celui de la musique.
La tornade qu'a fait le documentaire sur Michael Jackson fait poser des questions; cet homme a, nous le savons maintenant sans aucun doute, abusé de nombreux enfants, c'était un pédophile. Comment pouvons nous, sachant cela, écouter son oeuvre sans inconfort?
Cela ne donne-t'il pas un message étrange de glorifier une personne qui avait de si gros travers?
Bref, je m’éloigne un peu du sujet, mais cela me fait tiquer de lire "une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs" quand j'ai ça en tête.

Lire la suite...
lepascon
lepascon
MP
le 19 mars à 15:23

Le fond est défendable mais encore un édito/billet écrit avec les pieds ! C'est très décevant venant du troisième site de jeu vidéo au monde.
Faites un effort sur le style s'il vous plaît ! Vous êtes des journalistes dont c'est le métier d'écrire, pas des blogueurs amateurs !

"Au même titre que le rire, l’erreur est humaine." Quelle est la pertinence de cette phrase ? Ca n'apporte rien à l'article.

Lire la suite...
choubakabra
choubakabra
MP
le 19 mars à 13:08

Voyage au bout de la nuit est le meilleur livre de l'univers!

Lire la suite...
drive_70
drive_70
MP
le 19 mars à 09:36

Pour ma part c’est abuser Car la connerie de l’un met en danger la propre création de l’autre c’est debile. Le jeu du coup on ne sais même pas quand il sera vendu et si il sera. Je l’attend ! Et là apprendre ça forcément y’a une énorme déception. Pour moi il n’aurait pas dû malheureusement

Lire la suite...
Cpia
Cpia
MP
le 18 mars à 22:57

"Et je le dis sans détour, une oeuvre ne devrait pas endosser les fautes de ses collaborateurs." quelle prise de risque/position!

Ceci dit, je trouve tes exemples peu parlants, du moins, sans rapport direct.

Là, le gars sniffe? tant mieux pour lui, nous ou s'en tape pas mal, c'est SA vie, ne regarde que lui.
Virer le jeu de la vente pour ça? WTF? (attention, cliché facile: on va interdire la moitié des albums de rock, de rap ou autre à ce rythme?).
Grosse différence, à mon sens, avec Spacey (là, plusieurs personnes concernées, limite "organisation", dans les locaux de surcroit, difficile de cautionner) ou Polanski. Là il y a victimeS, c'est concretement plus difficile de passer outre.
Apres, chacun est seul juge, et peut/doit décider de lui même s'il souhaite ou non lire/écouter/regarder les oeuvres de ces personnes.

Là, le cas est différent. Vie privé.
Sega fait une énorme boulette amha...

Lire la suite...
Top commentaires
The_Cidjay
The_Cidjay
MP
le 18 mars à 13:35

perso, je trouve la réaction de Sega surabusive aux regards des fautes commises par l'acteur.
en comparaison, Le chanteur du Groupe Lostprophets est coupable de Crimes bien pire, et pourtant ont peut toujours acheté les albums du Groupe.
Même Noir Désir, se remet à la musique...

Les collaborateurs du Projet Judgment ne devrait pas à avoir à endosser les Problèmes de drogues de Pierre Taki. c'est juste disproportionné, et dégueulasse pour ceux qui ont travaillé dessus l'esprit tranquille.

Mais bon, qui sait, c'est peut-être un coup temporaire de la part de Sega pour faire du Buzz autour du jeu (même si c'est du Bad Buzz)

Lire la suite...
Vanhala
Vanhala
MP
le 18 mars à 13:14

Il faut aussi apprendre à se mettre dans le contexte culturelle et pas seulement être dans son rôle de fan qui est dégouté

https://hitek.fr/bonasavoir/japon-strict-drogue-pourquoi_1086

Un seul petit lien pour en apprendre + sur le passif que le Japon partage avec la drogue, en sachant que 10000x plus d'information a se sujet sont trouvable sur le net facilement.

C'est pas anodin et je pense que ce sont les premiers a être dégouté.

PS : je prend d'avance les gens qui viendrons le dire "mé o Japon on trouv dla drog fassilmen pk il fon R1 lol"

Tout comme en France des milliers de violeurs random court toujours alors que les victimes portent plainte avec preuves, alors que le jour où c'est une personnalité publique qui est accusé, parfois même sans preuve, c'est tout de suite une autre histoire médiatiquement.

Lire la suite...
Commentaire édité 18 mars, 13:16 par Vanhala
Boutique
  • Fire Emblem : Three Houses - Edition Limitée
    99.99 €
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    292.00 €
  • Yoshi Crafted World
    45.99 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • The Elder Scrolls Blades
    IOS - ANDROID
    Vidéo - Bande-annonce
Jeuxvideo.com