Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News hardware /

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

News hardware
Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?
Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?
Switch
Partager sur :

La Nintendo Switch, sortie le 3 mars 2017, est un succès indéniable qui a marqué le retour de la firme de Kyoto sur le devant de la scène, remontant une pente plutôt raide pour Nintendo. Faire oublier l'échec de la WiiU, vendue à seulement 13,56 millions d'unités, était déjà un exploit en soit. Deux ans après, voyons ce que la console hybride a apporté, et ce qui lui reste à faire.

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

Dès la première présentation officielle de la Nintendo Switch en octobre 2016, le monde avait compris que Nintendo ne comptait pas reproduire des erreurs de la Wii U. Trois minutes et trente-sept secondes entièrement dédiées à montrer son concept, c’est bien ce qu’il fallait pour convaincre les joueurs de ses capacités. De son logo à son nom en passant par le bruit distinctif du clip de ses Joy-Con, l’univers Switch était déjà né 6 mois avant sa sortie. Une console hybride et simple d’utilisation, jouable en mode portable ou sur la télé, en solo ou à plusieurs. Avec une nouvelle présentation en janvier, et surtout grâce à la présence à sa sortie de The Legend of Zelda : Breath of the Wild, un des jeux les plus acclamés de tous les temps par les joueurs et la critique, la machine est partie sur les chapeaux de roue sur la route du succès, avec des chiffres de ventes impressionnants. L’action Nintendo explose, le champagne coule dans les locaux de Kyoto et on peut déjà regarder l’avenir avec un œil confiant… N’est-ce pas ?

Sortie de la Nintendo Switch : Vaut-elle le coup ?

Chargement de la vidéo

Un succès indéniable

Si on regarde au global ce qui s’est passé ces deux dernières années, il n’y a pas de doute : la Nintendo Switch est un vrai succès. Elle s’est écoulée à 32,27 millions d’exemplaires au 31 décembre 2018, c’est à dire bien plus que la Wii U et ses 13,56 millions de consoles vendues, ou que la Gamecube qui pointe à 21,74 millions. En moins de deux ans, c’est impressionnant, d’autant que tout porte à croire qu’elle a aujourd’hui dépassé la Nintendo 64 et ses 32,93 millions d’exemplaires écoulées, en faisant déjà la quatrième console de salon la plus vendue par Nintendo. Cette réussite, on la doit à plusieurs éléments.

Un message clair

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

La première évidence, c’est que son concept a été compris, et parfaitement intégré par les joueurs ciblés. Et les joueurs ciblés, ce sont les jeunes adultes, voire si possible, les jeunes parents. Avec son format transportable, il mélange le côté pratique de la partie dans le lit avec le confort du jeu sur TV, passant de l’un à l’autre en un instant. Un format idéal pour une utilisation familiale, notamment par ceux qui n’ont pas toujours le temps ou l’occasion de s’installer sur le canapé pour jouer plusieurs heures. La praticité des Joy-Con et des changements de format de jeu est un gros plus pour les jeunes enfants et les parties multi, deux arguments de ventes importants pour Nintendo.

Le game design au centre de son concept

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

Autre très bon point qui a su se confirmer sur ces dernières années : la présence de jeux parfaitement adaptés au concept de la console. Nintendo a lui-même montré la voie avec Breath of the Wild : un univers dense dans lequel on peut passer des heures, mais un game design qui n’interdit pas les sessions de jeu courtes avec l’idée de constantes découvertes et la présence de 120 sanctuaires, comme des mini-donjons à jouer sur le pouce. Super Mario Odyssey, sorti en octobre 2017, suivait la même voie avec ses lunes éparpillées dans les mondes. L’esprit de la console est ainsi respecté. De part sa structure qui facilite énormément les portages, notamment de jeux PC, les développeurs indépendants s’en sont donné à coeur joie, offrant une ludothèque conséquente à la Nintendo Switch. Tous ces jeux au design rétro, pour une console vendue à des gamers adultes qui jouaient dans les années 80/90 ? Bingo ! On ne compte plus les exemples de jeux indépendants qui se sont offerts une seconde vie sur Nintendo Switch, comme Shovel Knight : le titre de Yacht Club Games s’est plus vendu sur la dernière console de Nintendo que sur toutes les autres plates-formes réunies, en seulement un mois d’exploitation sur Switch. Si vous vous demandiez pourquoi tant d’indépendants ressortaient leur jeu sur cette machine, maintenant vous savez.

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

Nintendo Touch

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

Evidemment, l’historique de Nintendo est pour beaucoup dans ce succès. A ce niveau, il est évident que la firme nippone n’est pas logée à la même enseigne que PlayStation et Xbox. Le public Nintendo pardonne beaucoup plus les échecs du Big N que les fans des autres marques. On pourrait parler de naïveté ou de manque d’exigence, mais n’oublions pas une chose : cela fait maintenant presque 40 ans que Nintendo fait des jeux, et nombreux sont ceux qui ont atteint un niveau d’excellence tel qu’ils ont modifié la vision du game design par l’industrie. Oui, les joueurs ont confiance, et naturellement, les jeux Nintendo se vendent. Pour preuve, encore jeune et avec seulement 32,27M exemplaires vendus, la Switch a vu cinq de ces jeux se vendre à plus de 10 millions d’exemplaires selon des chiffres arrêtés le 31 décembre 2018 :

Vous ne l’avez peut-être pas noté, mais Super Smash Bros. Ultimate, en troisième position ici, n’est sorti que le 7 décembre 2018. Il s’est donc vendu à plus de 12 millions d’exemplaires, sur une seule plate-forme, en seulement 24 jours. Invraisemblable. Il faut dire qu'avec une sortie juste avant Noël, il était difficile de se tromper. Comme le montrent les graphiques ci-dessous, la période de fêtes 2018 fut synonyme de record pour la Switch, avec des ventes bien supérieures à la fin d'année 2017.

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

Les points faibles du colosse

Devant un succès aussi résonnant, on serait presque tenter de dire que Nintendo a réussi tout ce qu'il a entrepris. Pourtant, la Switch garde quelques parts d'ombre qui ternissent le tableau, nous rappelant que la firme de Kyoto a encore du pain sur la planche.

Nintendo Switch Online

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

Le fonctionnalités en ligne font évidemment partie des griefs récurrents des joueurs, à juste titre. La qualité des services Online de Nintendo est constamment remise en question. D'abord gratuit, puis payant à raison de 19,99 € par an, il n'aura pas convaincu les foules, à un niveau qui ne peut s'expliquer par son prix amoindri par rapport aux autres plates-formes. Gestion des amis archaïque, chat vocal via téléphone portable, absences de serveurs dédiés sur des jeux comme Super Smash Bros Ultimate avec un vrai impact sur la qualité des parties, le résultat est pour le moins inquiétant. C'est d'autant plus notable quand on sait que Nintendo prône l'accessibilité et la simplicité de ses services, là où communiquer en ligne et avec ses amis est beaucoup plus complexe que sur les autres machines. La présence de oldies offerts est une compensation réelle, mais malheureusement bien légère quand les features de base ne sont pas à la hauteur.

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

La ludothèque

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

La Nintendo Switch n'a pas à rougir de son rythme de sortie de jeux, bien loin du désert de la Wii U. Cependant, Nintendo a encore du mal à trouver les armes pour attirer le public adolescent/adulescent, qui représente une portion loin d'être négligeable des joueurs. Dès le mois de novembre 2016, bien avant sa sortie, nous vous disions que la Switch allait avoir du mal à attirer les éditeurs tiers avant l'année 2018, car ces derniers voulaient voir la machine faire ses preuves (après l'échec de la Wii U) avant de s'y investir. C'est c'est effectivement ce qu'il s'est passé. Malgré de nombreux portages, rares furent les jeux développés avec la Nintendo Switch en tête en dehors de ceux estampillés Nintendo, sur toute l'année 2017 et début 2018. Depuis la fin d'année dernière, la donne change petit à petit et l'avenir semble meilleur pour 2019 avec des jeux comme Mortal Kombat 11 ou Dragon Quest Builders 2 qui sortent sur la Switch en même temps que les autres plates-formes. Toutefois, une chose ne changera jamais : les caractéristiques techniques empêcheront toujours certains jeux d'apparaître sur la console de Nintendo, ce qui reste un manque à gagner : quand Apex Legends fait un buzz mondial et qu'il n'est disponible que sur PC, PS4 et One, ce n'est pas Tetris 99, malgré ses qualités indéniables, qui va rattraper le coup en matière de popularité.

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

Quel avenir ?

Nintendo Switch : 2 ans après, quel bilan peut-on tirer ?

Maintenant que nous avons observé ces deux dernières années, voyons ce que le futur peut réserver pour la Nintendo Switch. La bonne nouvelle, c'est que les deux plus gros défauts de la machine pourraient bien se voir résorbés dans les mois à venir et ce en grande partie grâce au partenariat avec Xbox qui ne fait guère de doute aujourd'hui. Non seulement l'arrivée de jeux issus du Gamerpass serait une aubaine pour la ludothèque de la machine, mais l'utilisation potentiel d'un service online Xbox performant pourrait palier les errances du Nintendo Switch Online. Oui, ce deuxième point est beaucoup plus conditionnel, mais cela reste une vraie possibilité qui serait un deal logique pour le Big N. En plus de cela, Nintendo a toujours ses exclusivités avec quelques monstres à venir pour 2019 : Super Mario Maker 2 en juin et surtout Pokémon Epée/Bouclier en fin d'année ont tous les deux la silhouette d'un carton assuré, aidés par des jeux comme Yoshi's Crafted World, Fire Emblem Three Houses ou encore Animal Crossing. A moins d'un accident industriel, on voit mal ce qui pourrait gêner l'ascension de la console cette année, tant elle semble seule dans sa catégorie. Pas de doute, la Nintendo Switch est sur une excellente dynamique, et ça risque de durer.

Profil de Anagund,  Jeuxvideo.com
Par Anagund, Journaliste jeuxvideo.com
MP

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
atomitzer
atomitzer
MP
le 16 mars à 07:00

c'est très relatif niveau ludothèque , le catalogue de la wiiU ayant grandement aidé à meubler. Sans, ça aurait vraiment été plus que limite. On peut dire d'une certaine manière qu'une partie du succès de la switch est due à l'échec de la wiiU, gen nintendo zappée massivement.

Lire la suite...
grandroy
grandroy
MP
le 14 mars à 22:18

A part les party games c’est merdique. Et meme pas un micro machines digne de ce nom. Honteux. Que des jeux 32 bits

Lire la suite...
fussels
fussels
MP
le 13 mars à 13:34

Des nouvelles versions sont prévues pour la switch ou pas? Le link awakening et le yoshi me font envie, mais je la trouve un peu chère.

Lire la suite...
kalimyst1977
kalimyst1977
MP
le 11 mars à 23:49

Pour ma part, je dresserais un bilan plus mitigé de la petite dernière de Nintendo. Le succès n'est pas toujours significatif de la qualité d'une console, ni de celle de sa ludothèque. Finalement, tout dépend du point de vue duquel on se place et de l'utilisation qu'on en fait. Pour commencer, niveau hardware, c'est un bel objet, je pense qu'il faut la juger avant tout comme une portable et non comme une console de salon pour vraiment l'apprécier à sa juste valeur et il est vrai qu'elle surclasse nettement tout ce qui s'est fait auparavant dans cette catégorie. Rien à dire là-dessus, le concept de console portable switchable en console de salon est une idée brillante et novatrice. Par contre, il faut reconnaître qu'il est fort regrettable pour une console sortie plus de trois ans après ces concurrentes qu'elle ne soit pas un peu plus puissante. Même si je sais que Nintendo à abandonner la course à la puissance depuis longtemps, ça n'excuse pas tout. Quand je vois le clipping et le brouillard très prononcé dans Breath of the Wild au lancement de la machine, même si c'est un détail sur lequel je ne vais pas m'arrêter, je trouve ça invraisemblable et difficilement acceptable. Malgré que se soit une portable, il ne faut pas perdre de vue que c'est aussi une console de salon, il est donc difficile de ne pas la comparer aux autres supports. Par ailleurs, je comprends qu'on puisse se réjouir que de nombreux jeux sortent dessus, c'est une bonne chose de voir les éditeurs tiers renouer avec Nintendo, mais hormis les jeux indés peu gourmand en ressources et les portages de jeux déjà sortis depuis quelques années sur Playstation (3 et 4), Xbox (Xbox et Xone) et PC, il y a trop peux de jeux qui m'intéresse (beaucoup de jeux de style anime japonais auxquels je ne joue plus depuis longtemps) ou que je n'ai pas déjà fait. Comme on pouvait s'y attendre une fois que toutes les exclus de la firme de Kyoto sont sorties, il n'y a malheureusement plus grand chose à se mettre sous la dent ou plutôt devrais-dire devant les yeux. De plus, je n'ai pas été convaincu (avis subjectif évidemment) plus que ça par le dernier Zelda qui est pour moi à des années-lumière de la qualité de gameplay de ces prédécesseurs. J'ai presque envie de dire qu'il ne reste plus qu'à voir ce que va donner le prochain Metroid.

Lire la suite...
XXxx000xxXX
XXxx000xxXX
MP
le 11 mars à 09:03

Après 2 ans pour moi ses juste limite ,niveau sortie de jeux qui me plaisent. mais les essentiels son la! donc j'ai pas a me plaindre
Avec mk8, horizon chase turbo ,dbfz, V-Rally 4, onimusha,RER,rer2,road rédemption...

Lire la suite...
FredGouliche
FredGouliche
MP
le 11 mars à 06:35

Une très bonne console où l'on s'amuse bien, elle m'a fait laché un peu le jeu sur PC.
Le côté nomade fait plaisir quand on veut jouer chez des potes.
(malgré ce qu'en pensent les trolls des comms sur jvc)

Lire la suite...
SergiDarder14
SergiDarder14
MP
le 10 mars à 21:42

Les rédacteurs de Jeuxvideo.com se relisent-ils seulement après écriture ? N'existe-t-il pas de secrétaire de rédaction, de rédacteur en chef, ou que sais-je encore qui puisse relire les papiers avant publication ? Que le style d'écriture soit brouillon, que la syntaxe soit digne d'un devoir de rédaction de collégien - Epyon et _87 s'en sortent plutôt bien, à souligner -, d'accord. Mais qu'il y ait des fautes de répétition et d'orthographe, cela renvoie réellement l'image que la presse spécialisée jeux vidéo est une sous-presse. Merci JVC, merci ses rédacteurs.

Lire la suite...
Commentaire édité 10 mars, 21:43 par SergiDarder14
Tortue_Ninchat
Tortue_Ninchat
MP
le 10 mars à 20:58

Cependant, Nintendo a encore du mal à trouver les armes pour attirer le public adolescent/adulescent

Pas certain que ce oit une mauvaise chose dans le fond.

En plus de cela, Nintendo a toujours ses exclusivités avec quelques monstres à venir pour 2019 : Super Mario Maker 2 en juin et surtout Pokémon Epée/Bouclier en fin d'année ont tous les deux la silhouette d'un carton assuré, aidés par des jeux comme Yoshi's Crafted World, Fire Emblem Three Houses ou encore Animal Crossing.

Et Luigi's Mansion 3 et Astra Chain, Deamon X Machina, peut-être même Bayonetta 3. :) Et surtout Zelda Awakening.

Lire la suite...
Commentaire édité 10 mars, 20:59 par Tortue_Ninchat
shikamaru_2007
shikamaru_2007
MP
le 10 mars à 19:20

Très bon dossier je trouve qui explique bien tout :ok:

Lire la suite...
Angryash
Angryash
MP
le 10 mars à 18:49

J'aime bien la console, mais bon la je suis un peut en manque de jeux...
Une fois fait les plus gros qui m'intéressent, je la sors finalement que pour des parties courtes en multi avec les amis/famille, et vu que la plus part des jeux sont aussi sur WiiU et que j'ai moins de mannettes, au final je ressors la U ...

Bref en attente de bon jeux qui devraient arriver, j'espère.

Lire la suite...
Top commentaires
SEG4
SEG4
MP
le 08 mars à 14:34

"La présence de oldies gratuits est une compensation réelle"

:d) Si c'est compris dans un service payant, alors ce n'est pas gratuit.

Lire la suite...
Shakz-Dar-2
Shakz-Dar-2
MP
le 08 mars à 14:05

Après une première année sur les chapeaux de roues, une deuxième année en demi teinte mais avec quelques titres intéressants, cette troisième année s'annonce décevante pour moi pour le moment, entre Daemon X Machina qui m'avait hypé à l'e3, mais dont la démo est bien trop plate, et un Pokémon simple mise à jour de Lune et Soleil... J'espère que Nintendo nous réserve quelques surprises, car pour le moment, Switch rime avec portages et remaster, même si Botw représente un orchestre à lui tout seul, je ne peux quand même pas passer 1000h à jouer seulement à ca

Lire la suite...
Boutique
FIFA 20 - Standard Edition Amazon 52,99€
Call of Duty: Modern Warfare - Edition Exclusive Amazon (PS4) Amazon 58,99€
Dragon Ball Z: Kakarot Collector pour PS4 Amazon 229,99€
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019
4
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
5
FIFA 20
27 sept. 2019