Menu
PC Kid
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • PC ENG
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
16.4/20
16 à 20
7
11 à 15
0
6 à 10
0
0 à 5
1
Donnez
votre avis
8 notes

Les avis les plus utiles

17/20
WishboneAsh
Alerte
Posté le 21 avr. 2012 à 00:00

En 1989, si Nintendo a déjà imposé sa mascotte Mario, la PC Engine de NEC, fort d’un certain succès au Japon, accueil une nouvelle référence du jeu de plateforme avec PC Kid (Traduction pour le marché français inspirée du titre réel PC Genjin au pays du soleil levant). Avec son humour déjanté et sa maniabilité aux petits oignons, le Soft développé par le studio Red va un temps faire concurrence au Plombier Italo/japonais. Attention les coups de boules vont pleuvoir tout au long de cette loufoque première aventure. /// Graphisme (Note : 16/20) : Avec ces graphismes 16 bit pour une console 8 bit, le soft bénéficie de décors haut en couleur et d’environnements relativement variés tout au long des péripéties de notre héros. Si la PC Engine fera dans le plus détaillé par la suite, la représentation visuelle reste d’excellente tenue pour cette année 1989. De plus, le jeu est très fluide, et les différentes mimiques du Kid et de ses ennemis sont irrésistibles. /// Jouabilité (Note 18/20) : Le Kid répond au doigt et à l’œil. A cette époque où les classiques de la plateforme apparaissent les uns après les autres, il n’y a guère que Mario à présenter une maniabilité de ce niveau. De plus, la possibilité de varié les coups de boules (direct, sauté ou en roulade), les 2 transformations, ainsi que toutes les autres idées spécifique à certains passages (comme par exemple utiliser les arbres du décor comme monture…) représentent un ensemble de chose suffisant pour que le jeu nous divertisse et nous surprenne dans son gameplay. /// Durée de vie (Note : 14/20) : Il ne vous faudra qu'un peu plus de 2h00 pour terminer le soft en ligne droite. Si on prend bien soin de récupérer les différents bonus cachés, le jeu devient même un peu trop facile. Les stages bonus et cavernes secrètes sont quand même à découvrir en plusieurs fois, et on y rejoue toujours avec plaisir. /// Bande Son (Note : 14/20) : Envoutantes par moment, souvent guillerettes, les musiques jouent leurs rôles avec succès sans toutefois être les plus accrocheuses qu’on est entendu pour ce genre de jeu. /// Note Général (Note : 17/20) : Simple et hyper plaisant à jouer. Bourré de petits idées géniales tout au long de son déroulement. PC Kid reste comme l’un des plus grands classiques de la plateforme 2D. Un titre à redécouvrir d’urgence pour tous amateurs de plateformes qui ne jurent que par les licences fortes de Nintendo et Sega.

Lire la suite...
19/20
Conan875
Alerte
Posté le 14 déc. 2017 à 00:15

Ayant joué à l’époque à peu près tous les jeux de plateforme du C64 au PC en passant par l’Amiga , de la Nes à la super Nintendo en passant par la Master System et autre Megadrive (Et même sur Neo Geo ou le genre n’est pas la spécialité de la maison), PC Kid doit être un de mes plus grand souvenir de ce type de jeu tant le soft est rempli de surprise (Dire qu’on va se rendre en haut de la tour et même sur la lune que l’on aperçoit dès les premiers niveaux, la récupération d’une vie derrière le premier emplacement du héro au tout début, les décors qu’on peut rendre mouvant, les stages bonus, la visite de l’intérieur d’un dinosaure alors qu’on semble arriver à l’extrême bout d’un level… et tant d’autres trouvailles…). Un jeu bien plus orienté plateforme qu’un Sonic et une des plus grandes réussites du genre.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (8)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1 
17/20
WishboneAsh
Alerte
Posté le 21 avr. 2012 à 00:00

En 1989, si Nintendo a déjà imposé sa mascotte Mario, la PC Engine de NEC, fort d’un certain succès au Japon, accueil une nouvelle référence du jeu de plateforme avec PC Kid (Traduction pour le marché français inspirée du titre réel PC Genjin au pays du soleil levant). Avec son humour déjanté et sa maniabilité aux petits oignons, le Soft développé par le studio Red va un temps faire concurrence au Plombier Italo/japonais. Attention les coups de boules vont pleuvoir tout au long de cette loufoque première aventure. /// Graphisme (Note : 16/20) : Avec ces graphismes 16 bit pour une console 8 bit, le soft bénéficie de décors haut en couleur et d’environnements relativement variés tout au long des péripéties de notre héros. Si la PC Engine fera dans le plus détaillé par la suite, la représentation visuelle reste d’excellente tenue pour cette année 1989. De plus, le jeu est très fluide, et les différentes mimiques du Kid et de ses ennemis sont irrésistibles. /// Jouabilité (Note 18/20) : Le Kid répond au doigt et à l’œil. A cette époque où les classiques de la plateforme apparaissent les uns après les autres, il n’y a guère que Mario à présenter une maniabilité de ce niveau. De plus, la possibilité de varié les coups de boules (direct, sauté ou en roulade), les 2 transformations, ainsi que toutes les autres idées spécifique à certains passages (comme par exemple utiliser les arbres du décor comme monture…) représentent un ensemble de chose suffisant pour que le jeu nous divertisse et nous surprenne dans son gameplay. /// Durée de vie (Note : 14/20) : Il ne vous faudra qu'un peu plus de 2h00 pour terminer le soft en ligne droite. Si on prend bien soin de récupérer les différents bonus cachés, le jeu devient même un peu trop facile. Les stages bonus et cavernes secrètes sont quand même à découvrir en plusieurs fois, et on y rejoue toujours avec plaisir. /// Bande Son (Note : 14/20) : Envoutantes par moment, souvent guillerettes, les musiques jouent leurs rôles avec succès sans toutefois être les plus accrocheuses qu’on est entendu pour ce genre de jeu. /// Note Général (Note : 17/20) : Simple et hyper plaisant à jouer. Bourré de petits idées géniales tout au long de son déroulement. PC Kid reste comme l’un des plus grands classiques de la plateforme 2D. Un titre à redécouvrir d’urgence pour tous amateurs de plateformes qui ne jurent que par les licences fortes de Nintendo et Sega.

Lire la suite...
19/20
Conan875
Alerte
Posté le 14 déc. 2017 à 00:15

Ayant joué à l’époque à peu près tous les jeux de plateforme du C64 au PC en passant par l’Amiga , de la Nes à la super Nintendo en passant par la Master System et autre Megadrive (Et même sur Neo Geo ou le genre n’est pas la spécialité de la maison), PC Kid doit être un de mes plus grand souvenir de ce type de jeu tant le soft est rempli de surprise (Dire qu’on va se rendre en haut de la tour et même sur la lune que l’on aperçoit dès les premiers niveaux, la récupération d’une vie derrière le premier emplacement du héro au tout début, les décors qu’on peut rendre mouvant, les stages bonus, la visite de l’intérieur d’un dinosaure alors qu’on semble arriver à l’extrême bout d’un level… et tant d’autres trouvailles…). Un jeu bien plus orienté plateforme qu’un Sonic et une des plus grandes réussites du genre.

Lire la suite...
20/20
EvilDead19
Alerte
Posté le 11 déc. 2017 à 14:28

Un 20/20 pour compenser le 4/20 complètement injustifié. Si on se réfère aux ténors de l’époque, il y a quoi en 1989 ? Les 3 premiers Super Mario, Alex kid… Très bien avec une meilleure durée de vie (comme souligné dans le test principal et encore surtout pour Super Mario 3) mais en terme de réalisation on est loin derrière PC KID (Machine oblige) et PC KID est très jouable avec beaucoup d’idée dans sont gameplay/gamedesign (Sans compter son humour et les bonus stages). Ni Sonic, ni Mario world, ni même le très beau Castle of Illusion ne sont encore sortis. Les jeux de plateforme sur micro sont à des kilomètres en terme de jouabilité. PC Kid est une tuerie à l’époque qui à été noté 18/20 dans Tilt et top du mois dans Micronews (Les seuls magazines français ou presque traitant à l’époque des jeux consoles). Le jeu mérite au minimum encore un 14/20 de nos jours tant il est toujours plaisant à jouer. Donc avec en plus sa valeur historique dans l’histoire des jeux de plateforme, on est entre le 16 et le 18 sur 20.

Lire la suite...
18/20
keiku
Alerte
Posté le 10 déc. 2017 à 19:30

un des premiers jeu que j'ai fini... et j'étais très jeune a l'époque (6 ans) mais il m'a laisser un souvenir assez impérissable si je me rappelle une suite est sortie plus tard.

je ne me rappelait plus du nom mais je trouvais le concept assez bon et les graphisme assez joli pour l'époque ( je sortais du commodore 64 en 4 couleurs) et surtout c'était des jeux avec une fin et pas une augmentation exponentiel de la difficulté jusqu'au game over inévitable.

il y avait ce jeu et neo zeland story et rainbow island que j'ai refais quelque année plus tard sur amiga en plus joli
mais il fait partie des jeu de mes souvenirs (et vu qu'a l'époque j’avais droit a des dizaine de compile de 20-30 jeux ceux que j'ai retenu sont pour moi les meilleurs)

Lire la suite...
18/20
Warhol75
Alerte
Posté le 13 déc. 2017 à 01:18

Non, PC Genjin (titre original du jeu qui signifie en gros "homme des cavernes" et dont la prononciation japonaise rappelle volontairement le nom de la console) ne s'appelle pas "PC Kid" au Japon, et non, la TurbografX 16 (version US de la console) n'est jamais sortie en France.
Les seules versions "officielles" (et même celles importées) de la PC Engine sorties par chez nous sont bel et bien des versions japonaises de la console, modifiées par la société Sodipeng (c'est à eux que l'on doit le changement de nom en PC Kid) qui avait un accord avec NEC.
Donc rien que la première phrase de ce test est la démonstration d'un réel manque de sérieux dans la documentation nécessaire à remettre le titre dans le contexte de son époque.

Pas étonnant après ça de lire des âneries sur la soi-disante trop courte durée de vie du jeu.
L'auteur aurait-il mis 10/20 à Super Mario Bros qui peut se finir en moins de 6 minutes ?
Et combien pour Sonic, sorti un an après PC Genjin et qui peut se finir en un quart d'heure ?
Allons bon ... soyons sérieux !
À sa sortie en France (presque qu'un an la Megadrive et presque 2 ans avant Sonic et Super Mario Bros 3), ce jeu était tout simplement une bombe vidéoludique !

Lire la suite...
19/20
Meda31
Alerte
Posté le 01 mai 2018 à 21:25

Oh purée ça me rajeunit pas du tout. Quel souvenir cette console. C'st la seconde console que j'ai eu juste après la NES. A l'époque j'étais le seul dans toute ma région à l'avoir. Mon père me l'avait offert grâce à son travail et je connaissais personne dans tout mon entourage à l'avoir eu. Quand j'ai débarqué un soir chez mes copains je leur ai fait découvrir cette console, ils étaient halluciné, bluffé par la qualité et la puissance de cette console qui était tout de même révolutionnaire pour l'époque. Je l'ai eu en 1990 et si mes souvenirs sont bons elle était sortie au Japon en 1989. D'ailleurs elle n'a été commercialisé qu'au Japon et USA je crois. En tous cas je regrette de ne pas l'avoir gardé en bon état car aujourd'hui elle vaut une vraie petite fortune chez les collectionneurs en retro gaming. et PC Kid oh la la ce que j'ai pu rigolé avec les copains quand j'étais gamin. Ds nuits blanches passé dessus quand on était ado c'était ouf. Mes potes n'avaient jamais vu de leur vie une console comme ça, elle était révolutionnaire avec ses jeux qui faisaient la taille d'une carte téléphonique. La PC-Engine est pour moi une des meilleures consoles de l'époque.

Lire la suite...
16/20
Hyiga
Alerte
Posté le 29 déc. 2017 à 17:52

Le début d'une saga méconnue mais qui mériterait qu'on se souvienne de lui...

Bonk's Adventure... Ou devrais-je dire... PC Kid (ils auraient dû changer les noms, car PC Kid est bien évidemment, le nom on va dire "général" si on veut se faire comprendre quand on veut parler du môme à grosse tête, PC Genjin au Japon (merci un mec par ailleurs ! Mais j'm'étais déjà renseigné sur le sujet), et Bonk's Adventure par chez nous...)

Un solide jeu de Plates-Formes où on contrôle Bonk qui doit sauver la princesse Za (n’appelez jamais votre fille comme ça...) grâce à sa meilleure arme, son énorme crâne !
Notre héros pourra s'en servir de pleins de manières différents afin de venir à bout des 5 mondes qui sont composés avec les boss qui sont venus nous mettre des bâtons dans les roues !

Graphiquement franchement beau, sans dépasser les limites, le jeu fait bien son boulot, les environnements sont variés et très plaisants pour les yeux et les sprites en plus d'être assez mignon... Ou devrais-je dire, kawaï sont très bien animés et on a toujours envie de voir plus loin
Si les musiques ne resteront pas dans la tête après la fin du jeu, ils auront le bénéfice de ne pas plomber le joueur, d'être vraiment rythmées et plaisantes à écouter... De même pour les bruitages qui n'ont pas grand-chose à se reprocher... Que demande le peuple ?

Bien évidemment, le scénario est un simple prétexte pour aller sauver le monde... La princesse Za a été enlevé et en plus, les boss en fin de monde ont subit un lavage de cerveau... Il est l'heure de casser des gueules ! C'est moi qui vous le dit !

Niveau GamePlay, tout est conçu pour être très fun ! Si ce n'est pas non plus un des jeux les plus originaux, ça a le mérite d'être amusant et de vouloir continuer à jouer pour savoir la suite !
Bonk avec sa tête peut bien évidemment taper, mais qu'en face de lui, il peut s'en servir pour retomber sur la tête, mettre un coup à un ennemi au dessus de lui et bien évidemment de le taper... De quoi pouvoir utiliser son panel de coup à bon escient pour triompher !
Et si notre cher héros aux deux cheveux avale des gigots, il deviendra très énervé et n'hésitera pas à tout défoncer sur son passage !
Avec les bonus qui seront semés sur votre parcours, vous pourrez faire une bouchée de vos ennemis si vous maîtrisez bien Bonk...
Par contre petit défaut que j'ai pas cité, les hit-box peuvent parfois être légèrement énervantes et les mouvements de Bonk quand il tombe sont parfois imprécis... Mais ce n'est pas vraiment gênant, et c'est plus de notre faute qu'autre chose...
Mais néanmoins, ça n’enlèvera en rien notre plaisir de jouer au jeu !

Malheureusement, le jeu se termine rapidement, le jeu n'est pas très difficile et il faudra quelques essais avant d'en venir à bout (sachant que la difficulté augmente surtout au début et ne monte plus trop à la fin, à part pour deux-trois cas) et une astuce permettant de "farmer" les points peut vous donner 20-30 vies à la fin du jeu si vous maîtrisez bien cette fameuse technique... Le fait de martyriser un ennemi déjà mort avant qu'il touche le sol ! (Le 2030 existait à l'époque ?).
Mais, qui sait ? Pourquoi pas une nouvelle partie tiens ?

SCENARIO – 14/20
GAMEPLAY – 17/20
GRAPHISMES & ANIMATIONS – 17/20
MUSIQUES & BRUITAGES – 16/20
DUREE DE VIE – 15/20

AVIS GLOBAL : 16/20

Pour un premier jeu qui servira de mascotte sur PC Engine, Bonk s'en sort drôlement bien en nous faisant passer un très bon moment grâce à son gameplay fun, ses graphismes colorés, ses musiques entraînantes et son humour très présent ! Certes, on regrettera le fait que ce jeu se termine rapidement et que le scénario n'est qu'un prétexte, mais on ne saura que vous recommander vivement PC Kid, un des meilleurs jeux de plates-formes de la PC Engine.

Lire la suite...
4/20
ultrabogossdu59
Alerte
Posté le 11 déc. 2017 à 01:10

Que la nostalgie peut être traitre! J'ai eu dans mes très jeunes années la PC Engine et l'ayant eu dans ma ludothèque je vous assure que PC Kid n'est pas tombé dans les oubliettes par un coup du sort. Ce n'était vraiment pas un titre apte à faire le poids face au ténor de l'époque.

Lire la suite...
1