Menu
Kenseiden
  • MS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
14.4/20
16 à 20
2
11 à 15
2
6 à 10
1
0 à 5
0
Donnez
votre avis
5 notes

Les avis les plus utiles

15/20
Nicomacdo
Alerte
Posté le 01 déc. 2010 à 00:00

Un jeu fort bien réalisé vu son année de sortie, l'atmosphère "japon médiéval" est bien rendue. Les graphismes sont sympas bien que le tout bave un peu, les sprites notamment sont bien dessinés avec moult démons et autres ennemis typiques, les musiques sont dans le ton. La maniabilité est assez précise, le héros est lent, c'est typique des jeux de cette époque. Très vite on s'aperçoit qu'on se fait toucher un nombre anormal de fois, souvent les ennemis apparaissent moins d'une seconde avant de nous sauter dessus, rendant l'esquive impossible à moins de déjà connaitre le jeu et de frapper sans arrêt, la faute au fait que le perso se trouve au 2/3 de l'écran au lieu d'être au milieu, le gros défaut du jeu. La difficulté est au dessus de la moyenne mais reste correcte mis à part pour le 2ème boss anormalement dur je trouve (le plus dur du jeu), à cause d'une collision des sprites bizarre, j'ai beau le frapper toujours de la même façon, parfois je le touche, et parfois non, y a peut être un truc que j'ai pas pigé. Sinon il n'y a rien d'autre à reprocher, le fait qu'on se déplace sur une carte est appréciable, c'est un bon jeu du même niveau que Shinobi d'après moi, voire même meilleur.

Lire la suite...
16/20
GrandSephiroth
Alerte
Posté le 09 janv. 2014 à 00:00

Ce jeu d'action plates-formes made in Sega est assez méconnu et pourtant terriblement bon. On y contrôle un samurai nommé Hayato partant affronter des démons avec son épée à travers 16 niveaux. Le personnage est assez lent, comme dans pas mal de jeux de l'époque, et avance un peu trop près du scrolling, ce qui fait que les ennemis déboulent parfois très vite et on se fait fréquemment toucher, mais ça ne pose pas un gros problème car on a beaucoup de points de vie. Par contre, il arrive que certains petits ennemis ou certains projectiles nous repoussent continuellement jusqu'à ce qu'on tombe d'un étage, et c'est assez fâcheux quand il y a un trou juste en-dessous : si la hitbox de nos coups est très bien fichue, celle des ennemis vers nous constitue le principal défaut du jeu. Kenseiden a un côté aventure très sympa car le Japon se retrouve délimité en 16 territoires et l'on peut choisir entre tous ceux des alentours une fois qu'on a passé un niveau. Cinq d'entre eux sont de véritables niveaux d'une certains longueurs et plusieurs étages, avec un boss à affronter au bout après lequel on gagne une technique de combat à l'épée. Hayato devient ainsi capable de donner un puissant coup vers le haut, un large coup baissé qui tranche aussi en arrière, d'avancer en faisant une sorte de tornade tranchante, et surtout d'effectuer un saut beaucoup plus haut : le gameplay devient ainsi vraiment très complet ! Les autres niveaux sont plus des chemins de passages mais restent très bien réalisés. On trouve aussi quatre zone d'entraînement avec des parcours de plates-formes avec flèches à éviter, dans lesquels un seul faux pas nous fait recommencer la zone : on gagne ainsi deux prolongations de la barre de vie ainsi qu'une augmentation de l'attaque et de la défense, sans oublier l'épée doublant notre force en battant l'avant dernier boss. Tous les niveaux de sont donc pas obligatoires mais il serait dommage d'en rater car tout est très réussi et la puissance supplémentaire est indispensable pour vaincre le boss final. La durée de vie est très correcte (avec une bonne rejouabilité tellement le jeu est plaisant), le jeu est vraiment beau pour 1988, les graphismes représentent bien le Japon féodal et les musiques sont parfaitement en accord avec l'univers. Le jeu reste assez difficile au premier abord car les vies sont rares et les continues encore plus (les bonus des niveaux d'entraînement nous sont d'ailleurs supprimés quand on en utilise un...), malgré une manipulation permettant de continuer la partie indiquée dans la notice. Kenseiden est vraiment très bon et sa formule est typiquement celle à réutiliser pour créer d'excellents jeux grâce à sa non-linéarité et à l'évolution de son personnage.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (5)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1 
15/20
Nicomacdo
Alerte
Posté le 01 déc. 2010 à 00:00

Un jeu fort bien réalisé vu son année de sortie, l'atmosphère "japon médiéval" est bien rendue. Les graphismes sont sympas bien que le tout bave un peu, les sprites notamment sont bien dessinés avec moult démons et autres ennemis typiques, les musiques sont dans le ton. La maniabilité est assez précise, le héros est lent, c'est typique des jeux de cette époque. Très vite on s'aperçoit qu'on se fait toucher un nombre anormal de fois, souvent les ennemis apparaissent moins d'une seconde avant de nous sauter dessus, rendant l'esquive impossible à moins de déjà connaitre le jeu et de frapper sans arrêt, la faute au fait que le perso se trouve au 2/3 de l'écran au lieu d'être au milieu, le gros défaut du jeu. La difficulté est au dessus de la moyenne mais reste correcte mis à part pour le 2ème boss anormalement dur je trouve (le plus dur du jeu), à cause d'une collision des sprites bizarre, j'ai beau le frapper toujours de la même façon, parfois je le touche, et parfois non, y a peut être un truc que j'ai pas pigé. Sinon il n'y a rien d'autre à reprocher, le fait qu'on se déplace sur une carte est appréciable, c'est un bon jeu du même niveau que Shinobi d'après moi, voire même meilleur.

Lire la suite...
16/20
GrandSephiroth
Alerte
Posté le 09 janv. 2014 à 00:00

Ce jeu d'action plates-formes made in Sega est assez méconnu et pourtant terriblement bon. On y contrôle un samurai nommé Hayato partant affronter des démons avec son épée à travers 16 niveaux. Le personnage est assez lent, comme dans pas mal de jeux de l'époque, et avance un peu trop près du scrolling, ce qui fait que les ennemis déboulent parfois très vite et on se fait fréquemment toucher, mais ça ne pose pas un gros problème car on a beaucoup de points de vie. Par contre, il arrive que certains petits ennemis ou certains projectiles nous repoussent continuellement jusqu'à ce qu'on tombe d'un étage, et c'est assez fâcheux quand il y a un trou juste en-dessous : si la hitbox de nos coups est très bien fichue, celle des ennemis vers nous constitue le principal défaut du jeu. Kenseiden a un côté aventure très sympa car le Japon se retrouve délimité en 16 territoires et l'on peut choisir entre tous ceux des alentours une fois qu'on a passé un niveau. Cinq d'entre eux sont de véritables niveaux d'une certains longueurs et plusieurs étages, avec un boss à affronter au bout après lequel on gagne une technique de combat à l'épée. Hayato devient ainsi capable de donner un puissant coup vers le haut, un large coup baissé qui tranche aussi en arrière, d'avancer en faisant une sorte de tornade tranchante, et surtout d'effectuer un saut beaucoup plus haut : le gameplay devient ainsi vraiment très complet ! Les autres niveaux sont plus des chemins de passages mais restent très bien réalisés. On trouve aussi quatre zone d'entraînement avec des parcours de plates-formes avec flèches à éviter, dans lesquels un seul faux pas nous fait recommencer la zone : on gagne ainsi deux prolongations de la barre de vie ainsi qu'une augmentation de l'attaque et de la défense, sans oublier l'épée doublant notre force en battant l'avant dernier boss. Tous les niveaux de sont donc pas obligatoires mais il serait dommage d'en rater car tout est très réussi et la puissance supplémentaire est indispensable pour vaincre le boss final. La durée de vie est très correcte (avec une bonne rejouabilité tellement le jeu est plaisant), le jeu est vraiment beau pour 1988, les graphismes représentent bien le Japon féodal et les musiques sont parfaitement en accord avec l'univers. Le jeu reste assez difficile au premier abord car les vies sont rares et les continues encore plus (les bonus des niveaux d'entraînement nous sont d'ailleurs supprimés quand on en utilise un...), malgré une manipulation permettant de continuer la partie indiquée dans la notice. Kenseiden est vraiment très bon et sa formule est typiquement celle à réutiliser pour créer d'excellents jeux grâce à sa non-linéarité et à l'évolution de son personnage.

Lire la suite...
14/20
Aegirsson
Alerte
Posté le 01 févr. 2011 à 00:00

Mon tout premier jeu sur console ! Une ambiance particulièrement réussie et angoissante pour ce Beat'em all/Plateforme ancré dans le Japon médiéval. La difficulté est certes un peu élevée en raison des réappartions continuelles de monstres mais chacun ont leur point faible et on prend plaisir à progresser en apprenant de nouvelles techniques de samouraï.

Lire la suite...
10/20
[Soltales]
Alerte
Posté le 17 oct. 2010 à 00:00

Kenseiden m'a marqué à cause de son ambiance de japon médiéval si sombre, plein de fantômes, démons et autres créatures mythologiques. A part ça, ce jeu est d'une difficulté immense et limite frustrante dès les premières minutes de l'aventure! Mais il y a comme un petit vent de nostalgie que me procure ce jeu qui me fait tout de même lui mettre la moyenne, allez savoir pourquoi...

Lire la suite...
17/20
aursondanger
Alerte
Posté le 10 sept. 2010 à 00:00

Un jeu dont je ne pourrais parler objectivement. Kenseiden m'a laissé de géniaux souvenirs. C'est un des jeux qui m'a le plus marqué. La musique est envoutante, les ennemis plus maléfiques les uns que les autres ( du crâne volant au démon sans visage en, passant par le squelette, etc...), l'environnement est très, sombre, mais magnifique, ce qui donne au jeu une ambiance très particulière voire mystérieuse. Dans sa conception kenseiden est un beat them all classique doté d'un gameplay très agréable. Vous traverserez le Japon féodal équipé de votre katana bien aiguisé et vous frotterez à de féroces boss de fin de niveau. Le livret fourni avec le jeu contient quelque pages sur lesquelles sont illustrés tout les enemis du jeu ( une sorte de bestiaire ) ce qui mine de rien donne encore un peu plus de cachet au jeu. Je le répète, je manque d'objectivité. De plus je me suis basé sur les lointains souvenirs que m'ont laissé le jeu que j'ai malheureusement égaré avec le temps. Mais il fallait que je parle de mon experience Kenseiden. ( d'autant plus que c'est pas dit que quelqu'un lise cet avis un jour )...

Lire la suite...
1