Menu
Vampire : Master of Darkness
  • 3DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
jeuxvideo.com / Nintendo 3DS / Jeux sur 3DS / Vampire : Master of Darkness sur Nintendo 3DS /

Avis Vampire : Master of Darkness sur Nintendo 3DS

La note des lecteurs

Note moyenne
12/20
16 à 20
0
11 à 15
1
6 à 10
0
0 à 5
0
Donnez
votre avis
1 note

Les avis les plus utiles

12/20
KFD
Alerte
Posté le 04 août 2013 à 00:00

VAMPIRE - MASTER OF DARKNESS

Console: Game Gear
Année de sortie: 1993
Genre: plate-forme / action

Alors que je cherchais une nouveauté en naviguant sur l'e-shop de ma 3DS, je fus heureux de tomber sur ce Vampire - Master of Darkness, visiblement un clone de Castlevania développé par SIMS sur les consoles SEGA (Master System et Game Gear). Pour la modique somme de 4 ou 5€, je décidai de l'acquérir, sans lire d'avis critiques au préalable. Le risque de déception n'était pas très élevé puisque c'est un clone des épisodes Castlevania ancrés dans l'antique tradition du jeu de plate-forme / action. Je risquais donc au pire de tomber sur un mauvais clone, mais je dois admettre que je n'ai pas grand chose à me mettre sous la dent en ce moment.

Graphismes:
Corrects mais pas à la hauteur des Castlevanias sur NES. La plupart des décors sont assez simples et ne propulsent pas le joueur dans un univers fantastique gothique. La plupart des ennemis (y compris les boss) ressemblent plus à des malfaiteurs humains - dignes de l'univers de Sherlock Holmes - qu'à des monstres surnaturels terrifiants.
En outre, il y a un problème de gestion du premier plan. Il arrive par exemple qu'un élément du décor de second plan se superpose à un sprite de premier plan.

Bande-son:
Bruitages corrects. En revanche la musique est très répétitive et la qualité est largement en-dessous des thèmes castlevaniesques - sans être complètement mauvaise ou insupportable.

Jouabilité:
Correcte dans l'ensemble, sauf pour monter les escaliers: c'est souvent la croix et la bannière, car il faut appuyer à la fois sur 'haut' et 'avant' (ou 'bas' et 'avant' pour descendre), mais le personnage répond mal ou avec délai.

Système de jeu:
Comme dans Castlevania, le héros dispose d'une arme principale de poing et d'armes secondaires de jet. Les améliorations de fouet (fouet de cuir fouet de chaîne) sont remplacées par un changement d'armes (couteau épée ou hache). On peut obtenir des objets en frappant non pas des chandelles, mais des masques. Attention: le jeu est vicieux et place parfois un couteau (arme de départ la plus faible et à courte portée) dans un masque pour piéger les joueurs distraits qui ramassent tout automatiquement. Très vicieux quand on arrive devant un boss avec le couteau...
Le jeu offre également la possibilité de casser des blocs pour choper des objets cachés, comme dans ce-que-vous-savez. Il n'est pas avare en potions de vie.

Difficulté:
Largement gérable pour un jeu Game Gear (beaucoup moins difficile que le Shinobi sorti sur cette même console par exemple). Certains passages donneront peut-être un peu de fil à retordre, comme le labyrinthique dernier monde, mais les boss (qui manquent en outre de charisme) ne représentent pas un grand obstacle. En ce qui me concerne, j'ai fini le jeu en utilisant le système de sauvegarde instantanée.

Scénario:
L'accès à chaque monde est introduit par une petit texte narratif accompagné d'illustrations. J'avoue que le scénario ne m'a guère tenu en haleine, mais on peut tout de même saluer l'effort, étant donné que le jeu s'en passerait bien puisqu'il s'agit de traverser les niveaux en tapant sur tout ce qui bouge.

Durée de vie:
Honorable compte tenu du format: 5 monde composés chacun de 3 niveaux.

En conclusion, Vampire - Master of Darkness est un petit jeu de plate-forme / action sympathique sans grande prétention, certes largement inférieur à la série rivale qu'il tente d'imiter, mais ayant certainement sa place dans la ludothèque de la Game Gear. D'après ce que je viens de voir, la version Master System est en tous points identique.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (1)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1 
12/20
KFD
Alerte
Posté le 04 août 2013 à 00:00

VAMPIRE - MASTER OF DARKNESS

Console: Game Gear
Année de sortie: 1993
Genre: plate-forme / action

Alors que je cherchais une nouveauté en naviguant sur l'e-shop de ma 3DS, je fus heureux de tomber sur ce Vampire - Master of Darkness, visiblement un clone de Castlevania développé par SIMS sur les consoles SEGA (Master System et Game Gear). Pour la modique somme de 4 ou 5€, je décidai de l'acquérir, sans lire d'avis critiques au préalable. Le risque de déception n'était pas très élevé puisque c'est un clone des épisodes Castlevania ancrés dans l'antique tradition du jeu de plate-forme / action. Je risquais donc au pire de tomber sur un mauvais clone, mais je dois admettre que je n'ai pas grand chose à me mettre sous la dent en ce moment.

Graphismes:
Corrects mais pas à la hauteur des Castlevanias sur NES. La plupart des décors sont assez simples et ne propulsent pas le joueur dans un univers fantastique gothique. La plupart des ennemis (y compris les boss) ressemblent plus à des malfaiteurs humains - dignes de l'univers de Sherlock Holmes - qu'à des monstres surnaturels terrifiants.
En outre, il y a un problème de gestion du premier plan. Il arrive par exemple qu'un élément du décor de second plan se superpose à un sprite de premier plan.

Bande-son:
Bruitages corrects. En revanche la musique est très répétitive et la qualité est largement en-dessous des thèmes castlevaniesques - sans être complètement mauvaise ou insupportable.

Jouabilité:
Correcte dans l'ensemble, sauf pour monter les escaliers: c'est souvent la croix et la bannière, car il faut appuyer à la fois sur 'haut' et 'avant' (ou 'bas' et 'avant' pour descendre), mais le personnage répond mal ou avec délai.

Système de jeu:
Comme dans Castlevania, le héros dispose d'une arme principale de poing et d'armes secondaires de jet. Les améliorations de fouet (fouet de cuir fouet de chaîne) sont remplacées par un changement d'armes (couteau épée ou hache). On peut obtenir des objets en frappant non pas des chandelles, mais des masques. Attention: le jeu est vicieux et place parfois un couteau (arme de départ la plus faible et à courte portée) dans un masque pour piéger les joueurs distraits qui ramassent tout automatiquement. Très vicieux quand on arrive devant un boss avec le couteau...
Le jeu offre également la possibilité de casser des blocs pour choper des objets cachés, comme dans ce-que-vous-savez. Il n'est pas avare en potions de vie.

Difficulté:
Largement gérable pour un jeu Game Gear (beaucoup moins difficile que le Shinobi sorti sur cette même console par exemple). Certains passages donneront peut-être un peu de fil à retordre, comme le labyrinthique dernier monde, mais les boss (qui manquent en outre de charisme) ne représentent pas un grand obstacle. En ce qui me concerne, j'ai fini le jeu en utilisant le système de sauvegarde instantanée.

Scénario:
L'accès à chaque monde est introduit par une petit texte narratif accompagné d'illustrations. J'avoue que le scénario ne m'a guère tenu en haleine, mais on peut tout de même saluer l'effort, étant donné que le jeu s'en passerait bien puisqu'il s'agit de traverser les niveaux en tapant sur tout ce qui bouge.

Durée de vie:
Honorable compte tenu du format: 5 monde composés chacun de 3 niveaux.

En conclusion, Vampire - Master of Darkness est un petit jeu de plate-forme / action sympathique sans grande prétention, certes largement inférieur à la série rivale qu'il tente d'imiter, mais ayant certainement sa place dans la ludothèque de la Game Gear. D'après ce que je viens de voir, la version Master System est en tous points identique.

Lire la suite...
1