Menu
Zero Escape: Virtue's Last Reward
  • Tout support
  • 3DS
  • Vita
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
18.1/20
16 à 20
57
11 à 15
4
6 à 10
1
0 à 5
0
Donnez
votre avis
62 notes

Les avis les plus utiles

19/20
Zelphiel
Alerte
Posté le 19 nov. 2012 à 00:00

Pour cette fin d'année, Akys Games et Rising Star Games nous offrent un jeu d'excellente qualité. Virtue's Last Reward est la suite de 999 parut en 2009 sur DS. Ici on retrouve une nouvelle édition des Nonary Game avec bien sûr de nouveaux personnages. À la différence ici, on ajoute un jeu de confiance.
On débute avec des phases de lecture et on alterne ensuite avec des phases de résolutions d'énigme. Le jeu offre différentes décisions au joueur ce qui va alterner son chemin et créer plusieurs fins. Ceci est l'un des points forts du jeu, car on monte jusqu'à 30 heures de jeu! Après cela, on continue avec un scénario solide qui dévoile ses secrets petits à petit, ce qui m'a tenu accroché tout le long de ces 30h de jeu. Qui dit scénario ou histoire, veut dire nécessairement personnage. Le personnage que le joueur incarne possède une personnalité propre, mais que l'on peut alterner un petit peu avec nos choix. Pour ce qui est des autres personnages, on retrouve des visages connus et d'autres étrangers. Le jeu de confiance nommée Ambidex game va amener le joueur à effectuer une analyse des personnages pour décider si ceux-ci sont dignes de confiance. Ceci résume brièvement la partie roman du soft.
Après une séquence de lecture, on entre dans une phase de résolution d'énigmes. On se retrouve dans une salle différente à chaque fois avec différents personnages (les choix du joueur vont faire varier les paires d'acolytes). Les énigmes sont variées, mais on retrouve toujours deux objectifs, l'un obligatoires et l'autre facultatif. L'objectif obligatoire est bien sûr de résoudre l'ensemble d'énigme pour débloquer la clé qui est nécessaire à conclure la séquence d'énigme. L'objectif facultatif est une continuité de l'énigme principale (de la salle), on se trouve récompensé par des fichiers qui nous renseignent sur certains secrets. Pour les plus curieux, ces fichiers couplés à la résolution des énigmes en difficile vont débloquer la véritable fin, ici ce n'est pas une option facultative, mais un véritable intérêt. Le jeu propose deux modes de difficulté, le mode facile et le mode difficile. La différence entre ces deux modes est que vos acolytes ne vous fourniront pas ou très peu d'indice. Certaines énigmes peuvent s'avérer corsées, d'un peu plus évidentes.
Bien entendu, il y a des changements par rapport à 999. Plutôt que d'utiliser des sprites en 2D, les développeurs ont fait le choix d'utiliser des modèles 3D. L'autre changement majeur est le doublage, présent en anglais ou en japonais (le doublage anglais est seulement présent dans la version Nord-Américaine seulement), le doublage anglais est excellent. L'OST du jeu fond parfaitement à l'ambiance comme dans son prédécesseur (il y a quelques morceaux remixés, mais il y a aussi du neuf).
Pour conclure, Virtue's Last Reward est une suite remarquable d'un jeu excellent. Si 999 est plus intense comme expérience, pour moi VLR est définitivement plus grand. Cet opus mêle encore un excellent scénario à d'excellentes énigmes, avec un visuel propre, avec des doublages excellents et des musiques d’ambiances tout aussi bonnes. Par contre, le jeu est seulement disponible en anglais, ce qui est un défaut du soft. Un niveau d’anglais moyen suffit amplement. Bref ce jeu est un must-have pour les adeptes du genre et l’annonce d’un troisième opus est plus que réjouissant.

Lire la suite...
19/20
Wolfine57
Alerte
Posté le 03 mars 2013 à 00:00

Virtue's Last Reward capture notre esprit par son ingéniosité, la qualité de ses personnages, de ses raisonnements, de son alternance savante entre la tension malsaine et un peu l’humour. Non seulement il est impossible de lâcher prise, mais Virtue's Last Reward, fait partie de ces titres qui vous feront fantasmer, débattre et théoriser encore après, bien après le générique de fin.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (62)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
DébutPage précedente
1  2  3  4  5 
Page suivanteFin
20/20
MegaBlaziken
Alerte
Posté le 11 avr. 2016 à 16:15

Virtue's Last Reward. Malgré son titre qui ne le montre pas, c'est la suite de l'excellentissime Visual Novel 999 sorti sur DS.

Oui je mets 20, certes ça fait un peu trop surnoté, mais bon si j'ai mis 20 à 999, autant mettre 20 à ce jeu puisqu'ils sont aussi bons ^^

Sa grande force, logique pour un Visual Novel, est son scénario, sombre et immersif comme l'était 999 (à noter que la narration est à la première personne, à travers Sigma, là où le narrateur de 999 était externe, rendant VLR un poil plus immersif). Le scénario mélangeant Hard-SF/Post-apo/Horreur est très réussi. On a jamais l'impression de faire la même chose: même si certains évènements se répètent dans certaines routes, on en découvre toujours plus sur les personnages, un nouveau problème vient d'être découvert, ou sur la situation de l'univers du jeu.

Pour ce qui est des phases de gameplay, j'ai trouvé les Escape rooms encore plus réussies que celles de 999, qui étaient déjà variées, faisant intervenir certains des casses-têtes chimiques, logiques mathématiques. On peut apprendre pas mal de choses . L'utilisation de théories scientifiques et psychologiques récentes sont également très intéressantes (exemple: "Le chat de Shcrodinger", "le Dilemme du prisonnier", l'utilisation de l'annihilation...), des thèmes que l'on ne trouve malheureusement pas assez dans le JV.

Dans Virtue's Last Reward, 9 personnes ont été capturées et doivent participer à un jeu, le Nonary Game, pour esperer sortir. Mais dans ce jeu, n'importe qui peut mourir: tout joueur dont le numéro atteint 0 est tué, empoisonné par un produit se trouvant dans le bracelet que chaque personnage porte. Après chaque phase d'énigme, les joueurs prennent place dans l'AB Game, phase du jeu où les personnages doivent voter: Allier ou trahir.
Si les 2 opposants votent allié, ils gagnent tous les deux 2 points. Si un choisis de s'allier et un autre de trahir, le "traître" remporte 3 points, celui qui a été trahi en perd 2. Si les deux opposants se trahissent, ils ne gagnent et ne perdent aucun point.

En outre chaque personnage est vraiment attachant (et un qui est détestable, no spoil) et le jeu nous propose vraiment des dilemmes à certains moments: dois-je trahir ce personnage pour que mon compteur ne tombe pas à 0? "Dois-je faire confiance à ce personnage et choisir Ally pour ce tour?" Certaines situations deviennent chaotique, par exemple si tous les personnages ne se font plus confiance, ils vont tous se trahir ce qui n'augmentera pas le score et risque de bloquer tout le monde. Ce genre d'interactions entre les personnages, de confiance et de trahison est vraiment bien écrit, on peut savoir à l'avance quels personnages se font confiance et quels personnages risquent de trahir qui. Par exemple Dio va rarement s'allier excepté au premier tour, Clover va toujours voter Allier pour Alice, Quark va toujours voter allier pour Tenmyouji, K et Dio vont toujours essayer de voter trahir lorsqu'ils ont assez de points pour sortir. Cependant certaines situations sont totalement imprévisibles

Virtue's Last Reward est assez long pour un visual Novel, dépassant les 30H de jeu, permettant ainsi de créer un univers riche avec pleins de possibilités différentes (même si une fin reste Canon).

Même si pas mal de musiques ont été réutilisées depuis 999, elles accompagnent toujours bien la lecture, avec des thèmes plus angoissants les un que les autres.

Seul petit bémol, les graphismes en 3D sont un peu plus fades que les plans fixes en 2D de 999, qui étaient vraiment magnifiques pour de la DS. ça reste de la bonne 3D pour la 3DS, mais dans le cas de la version PS Vita c'est assez moyen quand on connait les capacités de la console. De plus l'écran tactile de la 3DS est plus utile pendant les escape room que celui de la version PS Vita

Si vous aimez les jeux avec un scénario palpitant, Virtue's Last Reward (ou sa préquelle, 999) est fait pour vous, un chef d'oeuvre, au même niveau que 999

Lire la suite...
19/20
Pseudo supprimé
Alerte
Posté le 18 mai 2013 à 00:00

A mi-chemin entre le Point'n click et le Visual Novel, Virtue's Last Reward nous raconte l'histoire de Sigma qui se réveille avec 8 autres personnes dans un lieu inconnu. Ils vont devoir participer au Nonary Game pour pouvoir s'en sortir vivant, et répondre à toutes les questions qu'ils se posent: Pourquoi sont-ils là? Qui se cachent derrière ce jeu sordide? Quel est le but du Nonary Game? L'histoire est passionnante, les personnages fabuleux, le concept bluffant, et le final ne vous laissera pas de marbre. A faire absolument si vous aimez les histoire complexe et profonde. (Le jeu est en anglais)

Lire la suite...
18/20
The_Darkedge
Alerte
Posté le 21 avr. 2013 à 00:00

Magnifique suite à l'opus 999. Histoire plus étoffé et énigmes qui nous font bien creuser les méninges, ce qui nous donne environ 40h de jeu.

J'ai eu la chance d'avoir une version boite PAL EU, mais le doublage anglais n'est pas présent. Qu'importe le doublage japonnais est très bien.

L'ambiance nous est placé en permanence par un bande son simple mais efficace, les twistes et révélations nous tiennent en haleine, mais par contre certaines scènes se répétant trop souvent nous laisse marbre à force et s'entremêle avec les passages comiques.

Une connaissance avancé de l'anglais est nécessaire surtout sur le passage relatant de sciences, maths et physiques pour assimiler tous l'histoire. Une calculatrice et une feuille de note sont à prévoir au cas où.

Arrivant à la fin, mieux vaut prévoir de l'aspirine, car on finira par rester scotché sur les révélations qui nous tiendront de devant notre petit écran pour ensuite aller sur le forum pour lire/discuter sur ce qu'on vient d'apprendre et/ou passer à côté. Cela dura des heures et final il sera tard (2h30 du matin au moment où je tape ces lignes) et vous aurez mal au crâne.

Lire la suite...
19/20
Pseudo supprimé
Alerte
Posté le 23 mars 2013 à 00:00

Les mots me viennent difficilement après l'avoir terminé au bout de 35 heures de jeu. Il s'agit là d'une de mes plus grandes baffes vidéoludiques.

La réalisation n'est pas exceptionnelle surtout sur 3DS (couleurs plus fades, résolution moins bonne), mais ce n'est pas le graphisme qui fait le sel de ce jeu. Je n'avais pas joué à 999 auparavant, bien que je compte me l'acheter aujourd'hui. Je ne me suis pas forcément senti lésé, on peut passer à côté de certaines allusions très précises mais globalement cela permet d'appréhender VLR de manière beaucoup plus surprenante et déroutante.

L'anglais utilisé dans le jeu est plutôt basique et ne devrait pas poser de problèmes à ceux qui ont un niveau courant, au pire je pense qu'un simple dictionnaire peut régler cela. Difficile de donner un avis sans révéler une partie de l'intrigue, le plus simple est donc de vous conseillez d'y jouer à tout prix, surtout si vous êtes un amateur de point'n click (les énigmes sont en général excellentes sans être d'une difficulté aberrante). La narration est largement au delà de ce qui se fait en matière de jeux vidéo, on ne peut qu'attendre la suite (et fin ?) avec impatience. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas senti écrasé et happé de la sorte par un jeu.

Lire la suite...
18/20
Aoyagi_Ritsuka_
Alerte
Posté le 09 mars 2013 à 00:00

En un mot : excellent !
Captivant de bout en bout, le scénario de Virtue's Last Reward constitue sa principale force, et quelle force ! En effet, appartenant au genre trop peu répandu sur consoles des Virtual Novels, ce jeu possède une ambiance propre, portée par des personnages charismatiques et une intrigue des plus réussie ! Les graphismes sont simples mais sans prétention et les musiques participent bien à l'ambiance même si elles se laissent parfois oublier. Les phases de gameplay sont quant-à elles intéressantes mais ne constituent pas le principal intérêt du soft.

Attention donc ! Ce jeu est tout bonnement superbe mais il est nécessaire d'adhérer au genre du "Roman Interactif" pour que le charme opère. A partir du moment où vous accrochez avec l'histoire un peu sombre, dans la lignée des thrillers machiavéliques, et que vous comprenez la langue de Shakespeare : foncez les yeux fermés !

Lire la suite...
17/20
Eltnam
Alerte
Posté le 17 févr. 2013 à 00:00

VLR, suite de 999, est un jeu qui prime avant tout par son scénario. Très bien amené, avec diverses fins qui sont aussi des débuts, et restant cohérent malgré le paradoxe du voyage (partiel) dans le temps.
Beaucoup de dialogues construits dans un univers sombre où les divers protagonistes jouent leur vie à travers trahison et coopération. Des clins d'oeil permettent d'alléger, mais aussi de rendre plus vivant les parfois longues discutions.
Les dynamiques du jeu reprennent en partie 999, en évitant de tomber dans le piège des objets cachés avec des objets hors contexte. En fait, toutes les salles ont une cohérence, et font aussi partie de l'histoire. Même les puzzles étranges ont finalement leur signification. Les révélations sont bien amenés, et seuls quelques détails peuvent permettre de les déceler.
Graphiquement correct, il faudra toutefois savoir comprendre l'anglais (pour la version UK) pour comprendre l'histoire, mais outre cette barrière, tous les textes méritent d’être lus.
Au niveau sonore, les dialogues importants ont les voix des personnages, sauf pour le personnage que l'on incarne (à la 1ère personne). Les musiques correspondent bien à l'ambiance, et on laisse volontiers celle-ci dans toutes les phases du jeu.
Il y a tout de même un petit point noir, la version 3DS comporte quelques bugs comme des freezes (j'en ai eu 3), et des bugs connus maintenant sur les sauvegardes. Il y a aussi 1 ou 2 textes secrets dont leur dernière ligne n'est pas lisible.

Bref, un très bon jeu, surtout pour l'histoire (et les blagues) qui y est racontée, et où la mort ou un game over n'est qu'une étape sur le parcours à suivre pour arriver à la fin; qui laisse cependant encore des questions qui auront peut-être leur réponses dans un prochain opus.

Lire la suite...
11/20
Noisnamalark
Alerte
Posté le 12 juin 2015 à 23:05

J'arrive juste pas à comprendre comment le jeu a pu atteindre une note aussi haut. Le contexte est similaire à 999 et toujours aussi plaisant, l'OST permet de bien rentrer dans l'ambiance, les énigmes sont plutôt sympa, les doublages sont de bonnes factures, mais à coté une bonne moitié des personnages (dont le personnage que le joueur incarne!) est écrite avec le cul et mon dieu, que ce système de fin est horripilant.

C'est insupportable de devoir s'arrêter en plein milieu d'une route pour que le jeu te lance "ok maintenant fait une route parallèle pour débloquer la suite, même si tu trouves les choix pour la suivre stupides".
J'ai juste l'impression de voir un casting de cliché ambulant (oui un cliché de femme manipulatrice ça reste un cliché même si elle connaît la physique quantique) faire des choix plus irrationnels les uns que les autres juste pour que le scénario puisse avancer.
J'arrive vraiment pas à cerner les joueurs qui disent que l'histoire est le point fort du jeu: c'est insipide, poussif, ça nous force à faire des choix qu'on a pas envie de faire (super l'aspect interactif hein), ça se repose sur de la pseudo-science et des interprétations bancales (ce pauvre Schrodinger, si il voyait ce qu'on fait de son expérience aujourd'hui...) et ça donne lieu à des phases de dialogues interminables.

Bref, ça vaut le coup si vous cherchez un jeu avec des énigmes assez bien foutues, mais pour le coté visual novel, on repassera.

Lire la suite...
17/20
Fredobsi
Alerte
Posté le 27 nov. 2013 à 00:00

Une expérience en soi particulièrement prenante, VLR m'a fait consommer jusqu'à 40 heures de jeu pendant une période de vacances, preuve en soi de l'intérêt du soft.

Au niveau des indéniables points forts : Un scénario construit de manière viscérale et prenante, avec une exposition des mystères en tiroir très satisfaisante pour le joueur d'une trame narrative à l'autre, et qui à terme révèle une grande partie de ses mystères sans trahir le joueur investi.
VLR est cohérent, et intelligent, son propos se veut hautement complexe et exige un investissement du joueur, mais n'est pas non plus hautement incompréhensible en surfant sur des thématiques de SF bien amenées.

Qui plus est, le concept du AB GAME est tout simplement génial dans les premières parties, avant que l'on commence à explorer chaque couloir, la pression et l'angoisse du vote de l'autre, et le questionnement propre du choix à poser est remarquablement introspectif.
Et les phases Escape/Puzzle sont de fait plaisantes en trouvant un équilibre bien amené entre complexité et accessibilité ...

Dans le même temps, force est de reconnaitre la très grande sobriété du soft dans sa mise en scène et son emballage, ce qui peut rebuter de prime abord, et son statut de produit typiquement hybride dans l'univers vidéoludique : bien plus un roman interactif percutant et pertinent qu'un réel jeu dans le sens commun du terme, VLR est une vraie petite merveille habilement cachée mais à ne pas mettre entre toutes les mains ...

Une bonne surprise haletante et prenante, desservie par un scénario profond au dévoilement progressif, qui ne regarde pas de haut le joueur, et qui implique ce dernier en flirtant avec le fourth wall, mais le tout devenant un produit unique en décalage avec son temps ...

Lire la suite...
16/20
Zeyke
Alerte
Posté le 04 sept. 2014 à 00:00

C'est toujours agréable de jouer à un bon jeu, et il parait que ça l'est encore plus lorsque le jeu n'est pas connu, alors lorsque le jeu est plus qu'agréable, et plus que pas connu, ça rend l'expérience incroyable.
Bien sûr le jeu se démarque déjà par son originalité, peu de Visual Novel arrivent à captiver autant que ce petit bijoux. Je n'ai pas eu la chance de jouer au premier volet de la série, mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier pleinement celui-là.
On peut regretter l'agression graphique que représente le jeu, les décors sont ternes et démunies, certes ça va bien avec l'ambiance général mais ça fait quand même une désagréable sensation aux yeux. De même le jeu est pauvre en cinématique, et si j'avais été japonais j'aurais volontiers joué en fermant les yeux pour n'avoir que le son des voix originales qui lui est fantastique. Mais dans ce genre d'expérience vidéo-ludique il faut savoir laissé l'esthétique de côté et oublier les graphismes pour pouvoir apprécier le coeur du jeu. Les phases de réflexion sont formidables, courtes mais intenses et au combien intéressantes. Mais l'atout principal du jeu reste son scénario qui peut facilement prétendre à s'élever parmi les plus grand du genre. L'histoire nous tient facilement en halène et on arrivera difficilement à décrocher avant de connaître le fin mot de l'histoire; et bien que le visuel affecte l'aspect futuriste du soft, nous donnais une impression de malaise et d'irréalisme, le jeu nous fera vite oublier ses défauts avec sa narration palpitante et ses personnages plus réussis et profonds les uns que les autres. La bande son quand à elle est très correcte et la lecture, intégralement en anglais, est très confortable.
Une expérience unique qui vaut le détour, et on croise les doigts pour retrouver une belle surprise de ce genre un jour...

Lire la suite...
18/20
hyrulink2
Alerte
Posté le 24 juin 2014 à 00:00

Digne successeur de 999, Virtue's last reward arrive encore une fois à tenir le joueur en haleine grâce à un scénario superbement maîtrisé de bout en bout.
Les personnages ont une personnalité très travaillée et cohérente, ce qui les rends particulièrement attachants. Et d'autant plus intense les moments où l'on doit choisir de trahir ou de s'allier à ses coéquipiers. On a beau savoir que, quelque soit notre choix, on pourra choisir l'autre possibilité via l'arbre narratif, on ne peut pas s'empêcher de ressentir le dilemme qui se joue et d'appréhender les conséquences de ce que l'on va choisir.
Trahir et s'attirer les foudres de notre adversaire si il s'est allié?
Ou prendre le risque de s'allier?
Que de tension psychologique, renforcée par les aventures haletantes que viennent de vivre les persos juste avant la phase du vote.

Concernant l'histoire dans son ensemble, il faut avouer qu'on ne prends pas une claque aussi magistrale que pour celle de 999, car l'effet de surprise est passé. Mais il vaut mieux quand même jouer à 999 en premier, pour deux raisons:
- Virtue's last reward étant la suite de 999, il spoile beaucoups d'éléments de scénario de ce dernier. Etant la principale qualité du jeu, c'est dommage si on compte y jouer par la suite.
- Ce n'est pas indispensable de connaitre l'histoire de 999 pour comprendre et apprécier celle de Virtue's last reward, car les éléments nécessaires sont rappelés au bon moment. Mais la connaitre permet d'anticiper certaines choses et de rendre certains personnages plus attachants.

Enfin, quelques points négatifs:
- Certaines fins laissent un arrière gout d'inachevé, mais rien de bien méchant
- Les phases de puzzles ne sont pas forcément très intéressantes, ce sont les moments du jeu où l'écriture est la plus pauvre. Les énigmes proposées ne sont pas spécialement originales et parfois fastidieuses: on comprend la logique de l'énigme, mais la résolution en elle-même est poussive. Ces phases cassent le rythmes du scénario. Mais là encore, rien de bloquant au point de lâcher le jeu.

Lire la suite...
18/20
Rougecorne
Alerte
Posté le 22 oct. 2013 à 00:00

Encore secoué par l'incroyable aventure que représentait 999 : 9 Hours 9 Persons 9 Doors, je me suis immédiatemment plongé dans sa suite : Virtue's Last Reward. Après une semaine intense dans un jeu captivant, je peux livrer mon verdict : ce jeu est aussi incroyable que son prédécesseur. Si l'ambiance est moins oppressante, le scénario est bien plus complexe et incroyablement plus intéressant. Il n'y a pas moins de 24 fins à parcourir, des meilleurs aux pires voire aux écoeurantes. Au minimum 30h de jeu pour parcourir toute l'histoire. Seuls bémols : une ambiance moins oppressante que 999, et des énigmes parfois trop tordues. Sinon, achat indispensable pour tout amateur de Visual Novel, voire même pour un fan de jeux d'énigmes au scénarion bien vicieux.

Bref, excellent jeu !

Lire la suite...
17/20
Nephros
Alerte
Posté le 14 août 2013 à 00:00

Le successeur de 999 se révèle à mon sens plus faible que son grand frère, la faute à : un anglais de moins bonne qualité (avec moins de descriptions puisque le moteur 3D permet de rendre les scènes plus explicites), une ambiance moins oppressante (moins gore, le lieu lui-même n'est pas très attrayant).

Néanmoins le jeu conserve la profondeur scénaristique et le mystère (ça part très très loin), encore plus de révélations de fou, le jeu de trahison est un ajout génial, les énigmes sont très bien équilibrées, et bien sûr plus de 30h de jeu (35 pour ma part).

En somme malgré des défauts niveau ambiance, ce jeu reste un très bon successeur de 999, en espérant un prochain volet encore meilleur..

Lire la suite...
19/20
yunis
Alerte
Posté le 16 juil. 2013 à 00:00

Jeu absolument excellent mais ne pouvant plaire qu'a des gens qui se focalise sur le scénario et qui aime les énigmes sérieuses. Il ne faut pas avoir peur d'être parfois égoïste dans ses choix.

Ayant adoré 999 je n'ai été que ravi de voir une suite arrivé, effectivement la barre était haute après 999 mais Virtue's Last Reward est encore meilleurs plus focalisé sur la physique quantique et la chimie que sur les math (comme l’était 999).

Virtues fais parti de ces jeu atypique qui font l'indéniable richesse de la console ces petit bijoux méconnu qui ne peuvent plaire à tout le monde mais qui sont n"anmoins étonnamment complet.

Petite frustration en fin de jeu et énigmes parfois assez difficile (mais ce n'est pas un reproche). si vous avez joué à 999 vous y verrez un suite cohérente et certain personnages connus. si vous n'avez pas joué à 999 cela n'empêche en rien la compréhension mais je vous conseille tout de même de le faire pour avoir une meilleure vision d'ensemble du scénario qui est tout de même complexe.

Si vous aimez le genre n’hésitez pas une seule seconde

Lire la suite...
18/20
Aerokinesie
Alerte
Posté le 06 juil. 2013 à 00:00

Une très bonne suite à 9 hours 9 persons 9 doors. Pour être franc je ne m'attendais pas à autant, surtout niveau scénario. Certains passages se répètent mais au final ce sont des moments qu'on aprécie. Par contre l'ambiance est moins oppressante que dans le 1er, un peu dommage. Moi qui suis difficile en matière de scénario, j'ai pourtant été bluffé. Un jeu à essayer, mais APRES avoir fini le 1er, sinon y a des zones d'ombres.

Lire la suite...
17/20
boa_hancock94
Alerte
Posté le 12 juin 2013 à 00:00

Ce jeu est excellant, les graphismes sont jolis et bien modélisé et coloriés en plus d’être varié. La durée de vie est très longue, et on en a pour beaucoup d’heures de jeu avant de le finir entièrement. La bande son colle bien à au jeu et les musiques sont très variés.

Un très bon eu à avoir.

Lire la suite...
DébutPage précedente
1  2  3  4  5 
Page suivanteFin