Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum Actualités  / 

Topic La pression humaine sur la nature en France cartographiée

Sujet : La pression humaine sur la nature en France cartographiée

1
RonPaul2016
RonPaul2016
MP
14 juillet 2019 à 16:26:57

L’Observatoire national de la biodiversité publie une carte de France de la pressions humaine sur la biodiversité. Peu de régions terrestres et marines échappent à des destructions de la faune et de la flore.

A part quelques régions du Massif central, des montagnes pyrénéennes, alpines et vosgiennes, la pression humaine sur le territoire français est partout prégnante. C'est le résultat de la carte établie par l'Observatoire national de la biodiversité dont le rôle est précisément d'évaluer les impacts de l'activité humaine sur les milieux naturels. L'observatoire a ainsi précisément calculé que 52,7 % de la surface du pays peut être considérée comme "peu anthropisée". Un pourcentage qui démontre bien la suprématie d'une seule espèce sur toutes les autres.

Ce bilan 2019 pointe l'artificialisation du territoire comme une cause majeure de ce recul de la nature. Un demi-million d'hectares de terres agricoles ont ainsi été perdues entre 2006 et 2015 soit la surface d'un département comme la Seine-et-Marne. Cette destruction d'espaces naturels principalement par goudronnage (48 % des surfaces artificialisées) s'opère à un rythme de 1,4 % par an, soit trois fois plus rapidement que l'augmentation de la population. L'habitat de l'homme prend donc de plus en plus de place. Autres données : les surfaces des prairies permanentes ont baissé de 7,9 % entre 2000 et 2010 et les cours d'eau rencontrent un obstacle posé par l'homme (seuils, barrages) tous les six kilomètres.

Source : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/les-pressions-des-francais-sur-leur-territoire-cartographiees_135438

FlaccidPancake
FlaccidPancake
MP
14 juillet 2019 à 16:30:09

Non mais c'est un mythe lole

Grayhena
Grayhena
MP
14 juillet 2019 à 16:35:01

Et encore, on s'en sort. Que dire des pays où c'est le pire...

Lafu876528
Lafu876528
MP
14 juillet 2019 à 16:53:34

Ce bilan 2019 pointe l'artificialisation du territoire comme une cause majeure de ce recul de la nature. Un demi-million d'hectares de terres agricoles ont ainsi été perdues

En quoi c'est la perte de territoire agricole qui est censées prouver l'artificialisation du territoire ? L'agriculture est la première forme d'artificialisation du territoire au contraire :doute:

Puis il me semble bien qu'on a jamais eu autant de forêts en France que de nos jours depuis des siècles, donc l'avancée de l'artificialisation bof ...Même si ces forêts sont controlées par l'homme car souvent plantées pour la sylviculture et donc pas vraiment à l'idée qu'on se fait du naturel, ça reste des espaces ou la biodiversité peut s'épanouir

Grayhena
Grayhena
MP
14 juillet 2019 à 17:03:58

Les forêts plantées pour la sylviculture n'offrent pas beaucoup de vie à la biodiversité, au contraire :(

Lafu876528
Lafu876528
MP
14 juillet 2019 à 21:28:15

Le 14 juillet 2019 à 17:03:58 Grayhena a écrit :
Les forêts plantées pour la sylviculture n'offrent pas beaucoup de vie à la biodiversité, au contraire :(

Pas beaucoup c'est à dire moins que les forêts naturelles, mais toujours plus que la majorité des champs qui sont bombardés de pesticides et fongicides en tout genre dont le but est d'annihiler toute faune et flore indésirable ... Or l'article semble mettre en avant la réduction de la surface agricole comme une preuve de la pression humaine sur la nature, c'est incompréhensible et insensé

RonPaul2016
RonPaul2016
MP
14 juillet 2019 à 21:32:13

Le 14 juillet 2019 à 21:28:15 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 17:03:58 Grayhena a écrit :
Les forêts plantées pour la sylviculture n'offrent pas beaucoup de vie à la biodiversité, au contraire :(

Pas beaucoup c'est à dire moins que les forêts naturelles, mais toujours plus que la majorité des champs qui sont bombardés de pesticides et fongicides en tout genre dont le but est d'annihiler toute faune et flore indésirable ... Or l'article semble mettre en avant la réduction de la surface agricole comme une preuve de la pression humaine sur la nature, c'est incompréhensible et insensé

Des surfaces agricoles remplacées par des installations humaines, donc c'est encore pire.

Lafu876528
Lafu876528
MP
14 juillet 2019 à 21:34:19

Le 14 juillet 2019 à 21:32:13 RonPaul2016 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:28:15 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 17:03:58 Grayhena a écrit :
Les forêts plantées pour la sylviculture n'offrent pas beaucoup de vie à la biodiversité, au contraire :(

Pas beaucoup c'est à dire moins que les forêts naturelles, mais toujours plus que la majorité des champs qui sont bombardés de pesticides et fongicides en tout genre dont le but est d'annihiler toute faune et flore indésirable ... Or l'article semble mettre en avant la réduction de la surface agricole comme une preuve de la pression humaine sur la nature, c'est incompréhensible et insensé

Des surfaces agricoles remplacées par des installations humaines, donc c'est encore pire.

Comment ça pourrait être pire ? Certains animaux sauvages se sont adaptés à la vie en ville, alors que peu d'animaux peuvent s'adapter à cohabiter avec des poisons qui leur sont destinés comme dans les champs

Puis encore une fois on constate une progression du milieu forestier ...

Message édité le 14 juillet 2019 à 21:34:46 par Lafu876528
RonPaul2016
RonPaul2016
MP
14 juillet 2019 à 21:36:55

Le 14 juillet 2019 à 21:34:19 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:32:13 RonPaul2016 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:28:15 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 17:03:58 Grayhena a écrit :
Les forêts plantées pour la sylviculture n'offrent pas beaucoup de vie à la biodiversité, au contraire :(

Pas beaucoup c'est à dire moins que les forêts naturelles, mais toujours plus que la majorité des champs qui sont bombardés de pesticides et fongicides en tout genre dont le but est d'annihiler toute faune et flore indésirable ... Or l'article semble mettre en avant la réduction de la surface agricole comme une preuve de la pression humaine sur la nature, c'est incompréhensible et insensé

Des surfaces agricoles remplacées par des installations humaines, donc c'est encore pire.

Comment ça pourrait être pire ? Certains animaux sauvages se sont adaptés à la vie en ville, alors que peu d'animaux peuvent s'adapter à cohabiter avec des poisons qui leur sont destinés comme dans les champs

Puis encore une fois on constate une progression du milieu forestier ...

Comment expliquer la disparition continue de nombreuses espèces animales en France, dans ce cas ? :question:

Schtroumpf_Cido
Schtroumpf_Cido
MP
14 juillet 2019 à 21:37:41

Je suis dans le rouge :(
Pas de changement économique, pas de changement sur l'environnement de toute façon, donc faut pas rêver :hap:

Lafu876528
Lafu876528
MP
14 juillet 2019 à 21:44:02

Le 14 juillet 2019 à 21:36:55 RonPaul2016 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:34:19 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:32:13 RonPaul2016 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:28:15 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 17:03:58 Grayhena a écrit :
Les forêts plantées pour la sylviculture n'offrent pas beaucoup de vie à la biodiversité, au contraire :(

Pas beaucoup c'est à dire moins que les forêts naturelles, mais toujours plus que la majorité des champs qui sont bombardés de pesticides et fongicides en tout genre dont le but est d'annihiler toute faune et flore indésirable ... Or l'article semble mettre en avant la réduction de la surface agricole comme une preuve de la pression humaine sur la nature, c'est incompréhensible et insensé

Des surfaces agricoles remplacées par des installations humaines, donc c'est encore pire.

Comment ça pourrait être pire ? Certains animaux sauvages se sont adaptés à la vie en ville, alors que peu d'animaux peuvent s'adapter à cohabiter avec des poisons qui leur sont destinés comme dans les champs

Puis encore une fois on constate une progression du milieu forestier ...

Comment expliquer la disparition continue de nombreuses espèces animales en France, dans ce cas ? :question:

Je ne dis pas que la situation n'est pas mauvaise, lis bien mes messages. Je pointe juste la contradiction de dire que les terres s'artificialisent et en même temps de déplorer la diminution des surfaces agricoles comme si ces dernières étaient des zones de biodiversité (ce qu'elles ne sont plus depuis au moins 70 ans)

RonPaul2016
RonPaul2016
MP
14 juillet 2019 à 21:49:34

Le 14 juillet 2019 à 21:44:02 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:36:55 RonPaul2016 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:34:19 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:32:13 RonPaul2016 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:28:15 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 17:03:58 Grayhena a écrit :
Les forêts plantées pour la sylviculture n'offrent pas beaucoup de vie à la biodiversité, au contraire :(

Pas beaucoup c'est à dire moins que les forêts naturelles, mais toujours plus que la majorité des champs qui sont bombardés de pesticides et fongicides en tout genre dont le but est d'annihiler toute faune et flore indésirable ... Or l'article semble mettre en avant la réduction de la surface agricole comme une preuve de la pression humaine sur la nature, c'est incompréhensible et insensé

Des surfaces agricoles remplacées par des installations humaines, donc c'est encore pire.

Comment ça pourrait être pire ? Certains animaux sauvages se sont adaptés à la vie en ville, alors que peu d'animaux peuvent s'adapter à cohabiter avec des poisons qui leur sont destinés comme dans les champs

Puis encore une fois on constate une progression du milieu forestier ...

Comment expliquer la disparition continue de nombreuses espèces animales en France, dans ce cas ? :question:

Je ne dis pas que la situation n'est pas mauvaise, lis bien mes messages. Je pointe juste la contradiction de dire que les terres s'artificialisent et en même temps de déplorer la diminution des surfaces agricoles comme si ces dernières étaient des zones de biodiversité (ce qu'elles ne sont plus depuis au moins 70 ans)

J'entends bien, mais j'ai toujours du mal à comprendre en quoi une artificialisation des terres pourrait globalement être plus bénéfique que des zones agricoles (pour certaines espèces je dis pas, mais de manière générale...) :(

Parce que même si ces zones sont bourrées de pesticides, la nourriture pour énormément d'animaux y est toujours beaucoup plus abondante qu'en ville (et de manière générale, ça eur laisse toujours beaucoup plus d'espace et de tranquilité pour vivre) :(

Apachoid
Apachoid
MP
14 juillet 2019 à 21:52:08

Et encore en France on est quand même relativement en pointe en ce qui concerne la protection de l'environnement. Mais est-ce triste ? Je sais pas. Parce que l'Homme est comme ça. Qui pense que notre activité, notre confort, n'aurait aucune incidence ? Et qui voudrait sciemment délaisser ce confort ? Les efforts sont toujours louables, et essayer aussi, mais je pense que la finalité restera inchangée.

Message édité le 14 juillet 2019 à 21:52:51 par Apachoid
Lafu876528
Lafu876528
MP
15 juillet 2019 à 22:23:28

Le 14 juillet 2019 à 21:49:34 RonPaul2016 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:44:02 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:36:55 RonPaul2016 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:34:19 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:32:13 RonPaul2016 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 21:28:15 Lafu876528 a écrit :

Le 14 juillet 2019 à 17:03:58 Grayhena a écrit :
Les forêts plantées pour la sylviculture n'offrent pas beaucoup de vie à la biodiversité, au contraire :(

Pas beaucoup c'est à dire moins que les forêts naturelles, mais toujours plus que la majorité des champs qui sont bombardés de pesticides et fongicides en tout genre dont le but est d'annihiler toute faune et flore indésirable ... Or l'article semble mettre en avant la réduction de la surface agricole comme une preuve de la pression humaine sur la nature, c'est incompréhensible et insensé

Des surfaces agricoles remplacées par des installations humaines, donc c'est encore pire.

Comment ça pourrait être pire ? Certains animaux sauvages se sont adaptés à la vie en ville, alors que peu d'animaux peuvent s'adapter à cohabiter avec des poisons qui leur sont destinés comme dans les champs

Puis encore une fois on constate une progression du milieu forestier ...

Comment expliquer la disparition continue de nombreuses espèces animales en France, dans ce cas ? :question:

Je ne dis pas que la situation n'est pas mauvaise, lis bien mes messages. Je pointe juste la contradiction de dire que les terres s'artificialisent et en même temps de déplorer la diminution des surfaces agricoles comme si ces dernières étaient des zones de biodiversité (ce qu'elles ne sont plus depuis au moins 70 ans)

J'entends bien, mais j'ai toujours du mal à comprendre en quoi une artificialisation des terres pourrait globalement être plus bénéfique que des zones agricoles (pour certaines espèces je dis pas, mais de manière générale...) :(

Parce que même si ces zones sont bourrées de pesticides, la nourriture pour énormément d'animaux y est toujours beaucoup plus abondante qu'en ville (et de manière générale, ça eur laisse toujours beaucoup plus d'espace et de tranquilité pour vivre) :(

Mais en quoi ces animaux ont accès à cette nourriture des champs ? Car les produits chimiques sont faits pour les repousser justement

WhiteWatching
WhiteWatching
MP
15 juillet 2019 à 22:33:05

Les villes sont plus accueillante que la campagne monoculture pour les animaux...

De nombreuses villes dans de nombreux pays voie débarquer moulte animaux sauvages qui s'intègre plus ou moins ... Certains groupe d'oiseaux migrateurs tel les cigogne du canada deviennent même sédentaires, le hiboux dansbje ne sait qu'elle pays de l'est qui a ravager ces forêts au profit de la culture, même le cayman pourtant detester en Azie cherche sa place dans ville a travers les égouts, les hypopotame d'almeria en Australie... Etc

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)
Boutique
  • Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon
    292.49 €
  • Console Nintendo Switch avec paire de Joy-Con bleu néon et rouge néon Edition Limitée + code de téléchargement 35€ Nintendo eShop
    299.99 €
  • Mario Kart 8 Deluxe
    44.99 €