Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum Actualités  / 

Topic « On ne peut plus ignorer les enfants nés par GPA »

Sujet : « On ne peut plus ignorer les enfants nés par GPA »

1
RumForP
RumForP
MP
16 janvier 2018 à 20:13:06

Dans une tribune au « Monde », 110 signataires, dont Elisabeth Badinter, Pierre Rosanvallon et Irène Théry, demande une réforme urgente des lois de bioéthique.

http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2018/01/16/on-ne-peut-plus-ignorer-les-enfants-nes-par-gpa_5242580_3232.html

DiweddBan5
DiweddBan5
MP
16 janvier 2018 à 20:13:57

Zemmour avait encore raison. :cool:

RumForP
RumForP
MP
16 janvier 2018 à 20:17:24

Tribune. Nous, associations de lutte contre l’infertilité, citoyens engagés en faveur de l’égalité des droits, demandons que le débat qui va s’ouvrir à l’occasion de la révision des lois de bioéthique soit un véritable débat, et de ce fait, inclue la gestation pour autrui (GPA). En effet, cette dernière fait partie des techniques d’assistance médicale à la procréation selon l’Organisation mondiale de la santé qui en a donné une définition précise.

1. Les enfants nés par le recours à la GPA sont là. Ils ont des parents, hétérosexuels ou homosexuels. Ils sont des milliers, de plus en plus visibles, on ne peut plus les ignorer comme des fantômes et faire comme s’ils n’existaient pas. On ne peut pas continuer à bafouer leurs droits en ignorant les jugements de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) qui ne cesse de condamner la France. La Cour de cassation a proposé une voie discriminante à l’égard des femmes qui ne peuvent porter un enfant puisqu’elle les efface purement et simplement de l’acte de naissance transcrit (filiation paternelle exclusivement reconnue). Pourquoi les adaptations juridiques tenant compte des condamnations de notre pays par la CEDH pour manquement aux droits de l’homme devraient-elles être apportées uniquement par les juges ?

C’est ici le rôle et la responsabilité du législateur, en relation avec la société, de faire évoluer le droit. Nous demandons la transcription intégrale à l’état civil français de la filiation de l’enfant établie légalement à l’étranger à l’égard de ses parents. Les Français y sont favorables dans leur écrasante majorité (71 % - sondage IFOP - juin 2017).

2. Il faut lutter efficacement et avec détermination contre les dérives de la GPA et les mafias qui en profitent, au-delà de la réforme urgente qu’appellent les droits fondamentaux des enfants à leur filiation. Nombreux sont ceux, en France, qui s’alarment à juste titre de la marchandisation et de la réification dont peuvent être victimes des femmes pauvres dans certains pays, mais aussi des parents d’intention qui se font maltraiter et les enfants qui peuvent se retrouver dans des tourments dramatiques. Eh bien, combattons ces situations odieuses !
A l’image de la convention de La Haye encadrant l’adoption internationale et luttant contre les trafics d’enfants, nous prônons une convention internationale sur la GPA, condamnant de façon efficace toutes les atteintes aux droits fondamentaux des personnes, seul moyen de lutter contre les situations où la dignité des femmes et la sécurité des enfants ne sont pas respectées.

3. Enfin, il est temps d’ouvrir sur la GPA en général un débat serein, argumenté et informé. Il existe dans de grandes démocraties des protocoles de GPA pensés et aménagés de façon parfaitement éthique, et dont les pratiques sont étayées par des études validées. Plusieurs pays voisins, comme le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Portugal, la Grèce, ont déjà débattu et même légalisé la GPA sur leur sol. Aujourd’hui, la réalité des nombreux témoignages vient contredire les fantasmes brandis par certains.
« Rien dans le droit ne prescrit que la filiation doive imiter la nature. »

Les controverses sur la GPA transcendent les appartenances politiques ; mais nous savons aussi que ses adversaires les plus acharnés sont souvent ceux qui se sont opposés naguère à la contraception, à l’interruption volontaire de grossesse, à la procréation médicalement assistée (PMA). Nombre d’entre eux n’acceptent toujours pas l’homoparentalité, alors que la loi de 2013 a tranché. Le Conseil constitutionnel l’a rappelé : rien dans le droit ne prescrit que la filiation doive imiter la nature. Nous disposons des moyens de débattre de façon apaisée grâce aux témoignages des personnes concernées, des enfants ainsi nés, des études faites par les chercheurs et des associations spécialistes.

Aujourd’hui, nous demandons une réforme urgente sur la transcription de la filiation, une implication de la France dans une convention internationale contre les atteintes aux droits des personnes, et un vrai débat de fond sur la GPA, au nom des enfants qui en sont nés à l’étranger, au nom de leurs familles et amis, au nom des associations que nous représentons, au nom des experts et personnalités signataires de ce texte, au nom du principe de réalité, au nom de la dignité des personnes considérées. L’opinion publique est prête. Les Français vont même plus loin que la demande exprimée dans cette tribune : ils sont 64 % à envisager une forme de légalisation de la GPA selon le dernier sondage IFOP pour La Croix et le Forum européen de bioéthique de janvier 2018, confirmant une tendance favorable depuis dix ans.

La PMA pour tous à peine passée, Le Monde commence déjà sa propagande pernicieuse pour faire passer la GPA.

Nocturama
Nocturama
MP
16 janvier 2018 à 20:18:45

Si on peut les ignorer, regardez je suis en train de le faire actuellement. :hap:

bigben-33O_O
bigben-33O_O
MP
16 janvier 2018 à 20:22:26

Non seulement on peut mais on doit je pense !

Les gens qui vont exploiter à l’étranger , le corps de femmes étrangère doivent avoir conscience que la France ne reconnaît pas l’exploitation des femmes à ces fins ...

DiweddBan5
DiweddBan5
MP
16 janvier 2018 à 20:25:08

La marchandisation du ventre de la femme après tout... Ce n'est pas plus grave qu'un ouvrier qui loue ses bras hein. :p)
Notre société fonce dans le mur a vitesse grand V. :oui:

0uzia3
0uzia3
MP
16 janvier 2018 à 20:30:20

Sauvons les lions et oublions le gpa,drôle de forum.

Message édité le 16 janvier 2018 à 20:30:36 par 0uzia3
le_sabre-blanc4
le_sabre-blanc4
MP
16 janvier 2018 à 20:34:44

on ne peut plus les ignorer comme des fantômes et faire comme s’ils n’existaient pas.

Argument classique du fait accomplis [[sticker:p/1lmb]]

Il faut lutter efficacement et avec détermination contre les dérives de la GPA et les mafias qui en profitent, [...]. Eh bien, combattons ces situations odieuses !

Du coup Hashtag #pas ma faute ?#C'est pas bien ?
A moins qu'ils ne soient plutôt concert arc en ciel ?

Enfin, il est temps d’ouvrir sur la GPA en général un débat serein, argumenté et informé. Il existe dans de grandes démocraties des protocoles de GPA pensés et aménagés de façon parfaitement éthique, et dont les pratiques sont étayées par des études validées.

J'ai tiqué sur ces mots.Et vous ?

Roy_le_Martyr
Roy_le_Martyr
MP
16 janvier 2018 à 20:35:58

Le 16 janvier 2018 à 20:25:08 DiweddBan5 a écrit :
La marchandisation du ventre de la femme après tout... Ce n'est pas plus grave qu'un ouvrier qui loue ses bras hein. :p)
Notre société fonce dans le mur a vitesse grand V. :oui:

Toujours pas de vrai argument contre.

Roy_le_Martyr
Roy_le_Martyr
MP
16 janvier 2018 à 20:36:56

Le 16 janvier 2018 à 20:22:26 bigben-33O_O a écrit :
Non seulement on peut mais on doit je pense !

Les gens qui vont exploiter à l’étranger , le corps de femmes étrangère doivent avoir conscience que la France ne reconnaît pas l’exploitation des femmes à ces fins ...

Elles sont rémunérées, et mieux que la moyenne des femmes de leur pays. Il n'y a aucune exploitation.

Je ne parle pas du cas de l'Inde où là oui il y a un problème, mais il est dû au pays, pas à la pratique.

Pseudo supprimé
16 janvier 2018 à 20:40:12

ça devrait être autorisé à titre gratuit, par exemple une femme ne peut pas avoir d'enfants, sa soeur accoucherait à sa place ou sa mère mais ça reste dans la sphère familiale, dans ce cas ci rien ne serait choquant et ce serait même touchant.

116i_BDG
116i_BDG
MP
16 janvier 2018 à 20:49:03

Encore un truc qui touche à l’individu donc qui devrait être de facto légal.

Une fois le débat sur la GPA passé ça sera le tour de la manipulation génétique.

bigben-33O_O
bigben-33O_O
MP
16 janvier 2018 à 20:50:55

Roy le martyr : donc le fait de payer couvre l’exploitation ??

C’est chaud tes propos là... la prostitution devient légitime avec de tel propos

Roy_le_Martyr
Roy_le_Martyr
MP
16 janvier 2018 à 20:53:27

Le 16 janvier 2018 à 20:50:55 bigben-33O_O a écrit :
Roy le martyr : donc le fait de payer couvre l’exploitation ??

C’est chaud tes propos là... la prostitution devient légitime avec de tel propos

Bah oui, la prostitution est légitime. Tant que la femme est volontaire, il n'y a aucun problème, et on peut toujours encadrer la pratique pour éviter les débordements. Là c'est pareil, une femme est volontaire pour concevoir le bébé d'un autre couple et est gracieusement payée pour ça, pourquoi voudrais-tu l'interdire ? A quel moment est-elle exploitée ?

Superasgard2
Superasgard2
MP
16 janvier 2018 à 20:55:02

En effet car on ne doit ignorer aucun être humain mais les clients de GPA devraient être mis en prison.

C'est une confiscation de la maternité comme vieux patriarcat.

Et on vole l'enfant comme le patron vole la plus-value de l'ouvrier au passage.

Message édité le 16 janvier 2018 à 20:57:51 par Superasgard2
Superasgard2
Superasgard2
MP
16 janvier 2018 à 21:03:04

Le 16 janvier 2018 à 20:25:08 DiweddBan5 a écrit :
La marchandisation du ventre de la femme après tout... Ce n'est pas plus grave qu'un ouvrier qui loue ses bras hein. :p)
Notre société fonce dans le mur a vitesse grand V. :oui:

Cette comparaison n'est pas bête car elle montre la monstruosité du capitalisme allant au bout de sa logique.
C'est un bourgeois pro-GPA qui a dit ça mais il montre involontairement que la société devrait liquider la classe bourgeoise et passer au socialisme, pour son bien-être.

pazoch
pazoch
MP
16 janvier 2018 à 21:19:16

Le fait accompli, c'est décidément la seule chose qui fasse avancer notre législation. C'est bien dommage, parce qu'ainsi, on s'assure qu'elle a toujours trois trains de retard sur les usages. Le débat sur la GPA aurait du être ouvert depuis déjà bien longtemps. Mais bon, à force de ne vouloir froisser personne...

PetitMoiseEnToc
PetitMoiseEnToc
MP
16 janvier 2018 à 21:19:28

Si tu peux pas faire d'enfant alors adoptes des enfants. Quelle est la différence si tu veux du GPA ? Tu payes des services donc le résultat est à toi ?

La GPA c'est ridicule et doit être interdit.

Tu es pas fertile alors adopte si tu veux un enfant.

TrumperIsBack
TrumperIsBack
MP
16 janvier 2018 à 21:44:07

Le 16 janvier 2018 à 21:19:28 PetitMoiseEnToc a écrit :
Si tu peux pas faire d'enfant alors adoptes des enfants. Quelle est la différence si tu veux du GPA ? Tu payes des services donc le résultat est à toi ?

La GPA c'est ridicule et doit être interdit.

Tu es pas fertile alors adopte si tu veux un enfant.

Entièrement d'accord.

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Fry2b, Ange_Pleureur, RonPaul2016
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

Boutique
  • Assassin’s Creed Odyssey - Limited Edition - Exclusif Amazon
    59.99 €
  • Call of Duty: Black Ops 4 + carte de visite exclusive Amazon
    59.99 €