Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum principal Savoir & Culture  /  Forum Politique  / 

Topic Interview n°24 : Monetarisme

Sujet : Interview n°24 : Monetarisme

Page suivanteFin
Pseudo supprimé
25 septembre 2015 à 22:55:15

1) Pourrais-tu te présenter ?

Tout d’abord je souhaiterais m’excuser pour avoir fait trainer en longueur la réalisation de cette interview, mais mon aptitude légendaire à la procrastination couplée à un certain inconfort à parler de moi-même aux autres et à mon amour pour les longues réflexion débouche souvent sur ce genre de désagréments :hap :
Revenons au sujet. Je suis un homme ( qui en doutait ? :hap : ) de 20 ans né dans le département de la Haute-Savoie et je suis actuellement étudiant en 2ème année d’économie/management dans une université Suisse ( les vrais savent laquelle :hap: ) et réside à proximité.
Je précise bien que je suis de nationalité Française puisque j’ai vu certains forumeurs se méprendre sur le sujet de nombreuses fois, ce que je ne peux pas m’empêcher de prendre comme un genre de compliment :hap :
IRL, je suis un grand fan de tennis ( et de Roger par conséquent :hap: ), de montagne, de voyage et de tabac, de bon moments conviviaux entre amis autours de quelques bières ou d’une bonne fondue, grand carnivore, je suis fan de bonne chère et de ski comme la plupart des gens de ma région :hap :
Malgré tout je suis également un casanier et n’apprécie les sorties que lorsqu’elles demeurent espacées suffisamment.
Enfin bref, je suis un bon vivant et hédoniste au sens philosophique du terme.

2) Comment et pourquoi en es tu venu à défendre les idées que tu actuellement?

Je me considère comme un Géolibertarien, favorable à un Etat minarchiste et Georgiste, démocrate et républicain tout en plaçant le Droit au dessus de l’Etat et de l’élection.
Comme je l’ai dis quelques fois sur le forum, je suis passé par un certains nombre d’orientations politiques, dès mon plus jeune âge. Ainsi j’ai défendu les thèses du FN ( celui de J-M ) pendant une grande partie de ma jeunesse pré-adolescente, tout du moins comme on peut le faire à cet âge.
Arrivé à la fin du collège, j’ai eu de plus en plus de sympathie pour le communisme tout en ne faisant que survoler la bibliothèque Marxiste et en ne m’intéressant que très peu à l’idéologie entière.
Peut-être une adhésion superficielle par simple désir de rébellion :hap :
Arrivé en seconde, j’ai pris un tournant social-démocrate tout en commençant à revendiquer bruyamment mes opinions. Ce tournant a connu son apogée en classe de terminale ES, ou au moment de l’effervescence de la campagne présidentielle je décidais de prendre ma carte au PS.
Fort heureusement, je n’ai jamais terminé cette inscription sans réellement me souvenir quelle en était la raison, même si je penche pour une très grosse flemme qui aura au moins eu le mérite de sauver mon âme :hap :
Je précise qu’à cette époque je soutenais Eva Joly pour le premier tour et Hollande pour le second.
La présidentielle passée et arrivé à l’université à Genève, je suis devenu libéral, et même si cela ne date que de quelques années je serais incapable de me souvenir de l’élément déclencheur ou du cheminement qui m’a poussé à adhérer à cette pensée. Je me souviens simplement du fait que j’avais peu à peu adoucis mes opinions social-démocrates pour tendre vers le social-libéralisme tout en commençant à lire des auteurs libéraux ( Friedman FTW ) et à me renseigner sur cette idéologie plutôt que de la conspuer bêtement sans même savoir de quoi il s’agissait.
Et de libéral monétariste ( d’où mon pseudo ), je suis devenu libertarien minarchiste au fur et à mesure que j’approfondissais mon résonnement idéologique dans le but d’établir la plus grande cohérence possible.
En franchissant l’étape social-démocrate j’ai fais un pas décisif vers la recherche et la confrontation de mes opinions politiques, alors que je me contentais auparavant de faire dans le sentimental et l’émotionnel, que je me complaisais dans le carcan de l’Ednat et me promettais en secret que jamais je ne serais de droite

3) Comment es tu arrivé sur le FoPo ? Que penses tu de l'ambiance et la communauté ? Quelles personnes apprécies tu/ détestes tu particulièrement ?

J’ai fréquenté le 18-25 pendant au moins une année, avec un pseudo aujourd’hui banni et que je ne révèlerai pas :hap :
Petit à petit, lassé et dégoûté par l’ambiance générale j’ai commencé à consulter fréquemment le forum actualité et le fopo, sans toutefois y poster. Puis j’ai sauté le pas et je suis devenu foporumeur à part entière il y a déjà un peu plus d’un an.
J’apprécie beaucoup l’ambiance du Fopo, on s’accroche parfois assez violemment mais on se pardonne vite :noel :
C’est un environnement souvent propice à la réflexion profonde et la relative petitesse de la communauté fait que l’on connaît tout le monde.
Forcément j’apprécie particulièrement mes camarades libéraux et libertariens, tout en ayant une affection générale pour l’ensemble des forumeurs. Très sincèrement je ne déteste personne, chacun apporte sa pierre à l’édifice du Fopo.

4] Tu t'es présenté et tu nous as expliqué tes idées politiques mais pourrais tu présenter ta vision de la France si tu étais propulsé à la tête du pays (politique intérieure)

Paradoxalement je suis attiré par la responsabilité politique tout en la rejetant.
Attiré très certainement parce qu’en accumulant du pouvoir, les autres en ont automatiquement moins sur moi.
La rejetant parce qu’elle ne cesse de décevoir et de corrompre, et aussi parce que je pense qu’une communauté libertarienne ne pourra jamais vivre comme elle l’entend grâce à la politique même si elle pourra se contenter de limiter les dégâts en évitant que la social-démocratie molassone ne vire sur le socialisme.
Si un jour je devais m’impliquer en politique, je défendrais certainement des idées libérales et « pragmatiques » plutôt que libertariennes, parce que j’estime qu’éventuellement l’opinion publique serait plus facile à convaincre graduellement plutôt qu’en lui assénant directement des opinions parfois perçues comme extrêmistes.
Si par je ne sais quel miracle ( ou cauchemar, je ne saurais dire ) je me voyais propulsé à la tête de la République Française, je serais probablement un genre de Thatcher progressiste plutôt qu’un libertarien passioné, parce que je suis persuadé que le cynisme et les manipulations qui m’auront permis d’accéder à ce niveau de pouvoir auront altéré mon optimiste pragmatique et mes idées. Aussi parce que je pense que le monde en général et la France en particulier sont encore loin d’être prêts pour le libertarianisme.
Plus en détail mais rapidement, je désengagerais l’Etat dans tous les domaines, renforcerais l’indépendance de la justice en créant une institution judiciaire indépendante du gouvernement et élue directement par le Peuple.
Je supprimerais également toutes les subventions et crédits d’impôts au profit d’une baisse générale de la pression fiscale et d’un modèle de flat-tax. La réduction de la dette et l’introduction d’un frein à l’endettement serait également une de mes priorités.
Le retour au Franc sans manipulation monétaire, l’assouplissement drastique du droit du travail, du bail, du permis de construction etc…
La suppression de l’IS, de l’impôt sur la fortune, de l’impôt sur les plus-values et probablement l’introduction du chèque-éducation et de l’indépendance totale des établissement privés pour que l’enseignement privé soit enfin un vrai concurrent de l’Ednat.
Somme toute, on déboucherait probablement sur un pays comme la Suisse, mon éternel exemple, avec une éducation qui ne serait plus entièrement aux mains des cantons et une pression fiscale légèrement plus basse, ainsi que des fournisseurs d’énergie entièrement privés et une absence de médias publics.
Très certainement une politique beaucoup plus progressiste sur la question des drogues et du mariage qui deviendrait une institution privée.
De même l’Etat perdrait son droit à réglementer les médias et la liberté d’expression et de rassemblement.
La système de santé se verrait dérégulé et privatisé, et un health-voucher ( chèque-santé ? ) se verrait mis en place.
Les minimas sociaux seraient supprimés au bénéfice de de food-stamps et les logements sociaux progressivement vendus à leurs locataires à des prix avantageux.
Et en parallèle bien sur renforcement des budgets de l’Etat régalien comme la police, l’armée et la justice.

5) Même question mais pour la politique extérieure

Sortie de l’UE, référendum sur la sortie de l’OTAN, fin de l’aide au développement, sortie de l’euro.
Volonté de retrouver une place de médiateur neutre entre les deux anciens blocs.
Retrait des troupes Françaises à l’étranger.
Diminution drastique du budget alloué aux ambassades.
Isolationnisme assumé tout en offrant des services de médiation entre Etats et factions.
Le dilemme de l’ingérence à l’étranger est régit par le degré d’horreur humaine que les gens peuvent supporter, ce qui induit une horrible classification inconsciente et arbitraire de l’horreur, allant de froncement de sourcil de Barack Obama à intervention militaire.
Ainsi on ferme les yeux sur les lapidations et les emprisonnements d’opposants dans les dictatures du Golfe, les pays d’Afrique, sur l’oppression Chinoise au Tibet, la barbarie de la CDN, mais on ne tolère pas les décapitations et l’esclavage en Syrie.
Dans l’absolu je serais néanmoins favorable à une intervention armée plus massive contre l’EI qui s’est clairement déclarée comme étant une menace pour les citoyens Français.

Pseudo supprimé
25 septembre 2015 à 22:56:18

6)a)Que pense tu de l’accélération de la crise des migrants qui secoue l'Europe depuis un mois et de la réaction des Etats Européens ? Approuve tu l'action des Etats pour les accueillir ou au contraire tu est hostile à cette idée ?

Je ne suis de loin pas hostile à l’accueil des réfugiés politiques, de guerre etc sous réserve de quotas stricts… Cependant, le terme de réfugié est ici galvaudé puisque ces gens vivaient pour la plupart déjà dans des camps situés dans les pays en paix alentours de la Syrie. Ces individus qui arrivent en masse en Europe sont donc des immigrés, rien de plus. Nous n’avons aucune responsabilité particulière à leur encontre, pas plus que le reste du monde.
Je pense que l’Europe devrait renforcer les contrôles à ses frontières et améliorer sa coopération dans ce domaine, en mettant sur pied un véritable service Européen capable de refouler les migrants illégaux. C’est seulement ainsi que nous pourrons préserver sans dommages et chaos la libre-circulation pour les résidents Européens.
Les quotas de réfugiés au niveau Européen sont une absurdité et un déni de souveraineté, et cela me fait mal de le dire mais je soutien la politique D’Orban et celle des pays de l’Est et de l’UK.
Dans cette situation donc, je pense que nous pourrions accueillir un très petit nombre d’immigrés supplémentaires après consultation populaire, Le reste des illégaux doit être renvoyé.
C’est aux pays voisins de la Syrie d’assumer cette charge, et à ceux qui jamais n’ont accueilli qui que ce soit : les pétromonarchies du Golfe.

b) La Grèce va voter dans quelques jours pour ses législatives anticipé, le Portugal le 4 octobre, l'Espagne bientôt. Ces trois élections sont cruciales pour l'orientation économique de l'Europe et pourraient en cas de victoire de la gauche mener à attendrissement des politiques d'austérités ? Que penses tu de ces différentes élections ? Qu'elles résultats espèrent tu ? Ces trois Etats ont mené une politique différentes pour résoudre la crise, comment les juges tu ?

Il n’y aura pas de victoire de la gauche en Espagne, Podemos est sur le déclin. Le Portugal semble bien parti pour amener au pouvoir des politiques qui ont promis un adoucissement de la politique d’austérité, mais en aucun cas une fin.
En Grèce, Tsipras a trahi ses électeurs en donnant son accord à un programme d’austérité très dur, et pourtant ces derniers n’ont rien trouvé de mieux à faire que de le reconduire au pouvoir… Ce pays ne m’intéresse plus de toute manière, il va rester dans l’UE, appliquer l’austérité et les Grecs auront un gouvernement de gauche pour tenter de se persuader qu’ils auront au moins tenté quelque chose.
Je n’espère aucun résultat particulier au Portugal, je connais très mal ce pays et sa politique.
En Espagne, comme je l’ai souvent dis, l’endettement soudain de l’Etat est du au sauvetage des banques du pays, ce qui est un scénario bien particulier, semblable à celui de l’Irlande. C’est donc dans ce pays que l’austérité me choque, l’Etat n’aurait jamais du refinancer ses banques au détriment du contribuable, d’autant plus qu’avant cela le pays était un exemple de bonne gestion budgétaire ( au niveau de l’Etat Fédéral ).
Les politiques de réformes structurelles en Espagne et Portugal, notamment sur le marché du travail sont en revanche bienvenues, et c’est cela qui manque cruellement à la Grèce, plus que d’autres coupes budgétaires aveugles.
J’espère une victoire du parti centriste Ciudadanos, qui devra probablement s’allier au parti conservateur pour gouverner.

c) Dans le même temps, la guerre fait toujours rage au Moyen Orient. Quel est ton point de vue face à ce vaste mouvement ? L'Etats Islamique sera t-il vaincu ? La Russie a t'il un rôle clés dans cette histoire et que penses tu des rumeurs de la présence de forces russes en Syrie ?

L’Etat Islamique sera vaincu, ce n’est qu’une question de temps. La question est de savoir si les territoires qu’il contrôle pourront jamais être pacifiés et réintégrés dans des Etats.
La Russie a évidemment un rôle clé en tant qu’allié d’Assad, et je pense que l’Occident et la Russie ont les mêmes intérêts dans cette région. Une vaste coalition militaire devrait être mise sur pied afin de mettre à bas l’Etat Islamique, avec intervention terrestre. OTAN, Russie, pays avoisinants, en quelques mois les djihadistes seraient massacrés et l’intégrité territoriale de l’Irak et de la Syrie restaurées. Nous pourrions discuter de l’avenir du régime d’Assad après avoir détruit cet Etat qui s’est mainte fois déclaré en guerre contre nous, au contraire de la Syrie d’Assad.

d) Si on assiste à un dégel de la hostilité Occident/Russie, la rivalité reste forte, quel est ton point de vue sur ce sujet ?

Je ne suis ni pro-Américain ni pro-Russe, même si je ne cache jamais ma sympathie particulière et mon soutien indéfectible envers l’Occident.
Comme je l’ai dis plus haut, je pense qu’une France non-alignée permettrait de faire la liaison entre la Russie et les USA et de restaurer un dialogue constructif, les deux parties ont tout à y gagner.
Poutine a commis une erreur en soutenant les séparatistes Ukrainiens et en les aidant à militariser le conflit. Si il y avait un combat à mener en faveur de l’autonomie ou de l’indépendance de l’Est Ukrainien, cela aurait du se faire au niveau diplomatique, devant l’ONU, jusqu’à obtenir un référendum d’auto-détermination et non une mascarade sous surveillance militaire de « mystérieux » individus en tenue militaire kaki et dans des conditions douteuses.

7)a) Le gouvernement japonais s’interroge a modifier sa constitution pour donner un nouveau rôle à son armée, les relation entre les deux Corée se sont gravement détériorer, dans le même temps, la Chine continue sa militarisation sans oublier que le Vietnam, l'Indonésie, la Thaïlande, l'Inde et la Malaisie ont des revendication territoriales contre la Chine. Assiste t'on à une balkanisation de l'Asie ? Ce continent peut-être le nouveau Moyen Orient comme le prédis certain géopolitistes ?

La Chine mène une politique de revendication territoriale extrêmement agressive, que ce soit par l’appropriation d’îles ou l’envoi de bateaux militaires pour évacuer des chalutiers notamment Vietnamiens de zones maritimes pourtant officiellement sous la juridiction du Vietnam.
J’étais au Vietnam il y a un peu plus d’un an, suite à un accrochage avec la marine Chinoise dans les eaux territoriales Vietnamiennes, des foules en colère avait vandalisé et pillé des magasins Chinois et des usines devant lesquelles flottait le drapeau de la république populaire. Cela avait obligé la boîte dans laquelle j’étais en stage à hisser haut le drapeau Suisse pour éviter tout problème :rire :
Bref la situation est tendue, mais on est encore loin du bordel Moyen-Oriental, ce sont des tensions territoriales qui ne sont pas encore prêtes de se transformer en conflit armé.
Je pense que le Japon a tout à fait raison de se remilitariser, surtout face à un Etat aussi expansionniste et impérialiste que la Chine, il ne peut pas uniquement dépendre des USA pour sa défense personnelle.

b) Pour terminer, on parle de plus en plus dans l'actualité française de réformer le droit du Travail, d’alléger les 35H Penses tu que la gauche va aller jusqu'au bout ou faudra t-il attendre 2017 et le retour de la droite au pouvoir en France ? Plus globalement, penses-tu que la France devient de plus en plus libéral ou c'est juste un effet de mode ?

Il n’y aura pas de vraie réforme sous Hollande, les élections approchent et il ne peut pas / veut pas se le permettre. Le temps des cadeaux à l’électorat va désormais arriver, avec son cortège de clientèlisme.
La droite n’a jamais osé réformer, ou si peu, donc je ne compte pas sur elle non plus pour changer quoi que ce soit. Je pense que ce pays est condamné à stagner et à couler tant qu’il ne voudra pas remettre son modèle en cause, et cela personne n’a le courage politique pour le faire, tout du moins pour le moment. Il faudra attendre que la situation se dégrade encore et encore, bien malheureusement.
La France ne devient en aucun cas plus libérale, depuis 2010, elle a perdu pas moins de 23 places au classement de l’indice de liberté économique et se classe désormais à la 70ème place, derrière le Rwanda…
Si des efforts sont fait dans certains domaines afin de soulager la charge bureaucratique ou de déverrouiller l’économie, dans bien d’autres la régulation augmente de même que la charge fiscale.
C’est l’esprit même du mandat Hollande, on donne d’une main et on reprend encore plus de l’autre.
8) Depuis plusieurs années, la cinquième République est critiquée. Serais-tu favorable au maintien de la Vème ou à un passage à une VIème ? Si oui, quelle serait ta vision de la VIème République
Je suis largement favorable à un passage à une sixième République sur le modèle de la troisième, qui faisait place aux coalitions, à la contradiction et à la limitation du pouvoir exécutif bien plus qu’aujourd’hui.
Je suis également en faveur de la fin du régime présidentiel et de l’instauration de référendum obligatoire pour valider tout budget Etatique, déficitaire ou non.
Pourquoi ne pas introduire petit à petit également une dose graduelle de démocratie directe sur une large gamme de sujets ?

9) Décentralisation ou Centralisation ?

Fédéralisation et dispersion maximale du pouvoir.

Pseudo supprimé
25 septembre 2015 à 22:57:44

10) État, Nation, Religions, Justice, Armée, Force de l'ordre etc., quel sont tes relations et la confiance que tu leur accordes

Aucune confiance en l’Etat Français, aucune dans les religions, très peu dans la justice Française, et paradoxalement plus dans l’Armée et les forces de l’ordre, même si ce sont des milieux qui restent tout à fait étrangers pour moi.

11) Tradition issu des interviews de Coco, Quel candidat américain choisirais-tu en 2016 entre Clinton et les prétendants du camp Républicains au choix ? Pourquoi ?

J’ai été déçu par la campagne assez molle de Rand Paul, qui n’arrive pas à susciter l’enthousiasme comme son père ni à insuffler un véritable vent de fraicheur dans la politique Américaine.
Cependant il est le candidat Républicain avec lequel je partage le plus d’idées et de convictions, même si je donnerais plutôt ma voix à Marco Rubio qui au contraire paraît passionné et convaincu, tout en défendant de grandes réformes fiscales et fédérales et en n’ayant pas cet aspect conservateur fou de Dieu un peu ahuris qui prédomine chez les Républicains.

12) Comme à tes cointerviewés je vais reprendre une habitude de ryu à savoir te soumettre quelques questions tirés du questionnaire de Proust

Ta vertu préférée?
Comme je n’arrive pas à faire d’arbitrage entre les deux, je citerais mes deux vertus préférées qui sont la patience et la tolérance.
La qualité que tu préfère chez les hommes?
L’humour.
La qualité que tu préfère chez les femmes?
La douceur.
Où aimerais-tu vivre ?
En Suisse dans une belle villa au bord du lac, ou quelque part au Canada ou aux USA, de préférence dans une belle banlieue de grande ville.
Tes poètes préférés?
Prévert et Baudelaire.
Tes héros/heroines dans la fiction?
John Galt :noel :
Probablement Batman, Robin Wood, Sherlock Holmes Et Bilbo :noel :
Tes héros/héroïnes dans la vie réelle?
Tous ceux qui s’engagent pour un monde plus libre et viennent en aide aux autres.
Tes héros/héroïnes dans l’histoire?
William Wallace, Giuseppe Garibaldi, George Washington, Martin Luther King, Ronald Reagan, Arnold de Winkelried, Jean Moulin, Lech Walesa, Gandhi et tant d’autres…
Ce que tu déteste par-dessus tout?
La vulgarité.
Tes artistes préférés?
Les peintres, sculpteurs, musiciens et architectes.
Le personnage historique que tu n’aimes pas?
Pour tenter l’originalité et éviter le point Godwin, je dirais Lenine.
Les faits historiques que tu méprises le plus?
La collaboration, le nazisme, le fachisme, l’obsurantisme, la colonisation, le bolchévisme, les guerres de religions…
Le fait militaire que tu estimes le plus?
Rorke’s Drift.
La réforme que tu estimes le plus?
La séparation de l’Eglise et de l’Etat, l’établissement de la République, la Reforme Protestante, les accords du GATT…
Le don de la nature que tu voudrais avoir?
La métamorphose.

13)Comment tu aimerais mourir?

Dans un alpage, adossé à un rocher, en contemplant mes montagnes et en me remémorant mes meilleurs souvenirs.

14) Ta devise ?

Vivre et laisser vivre.

15) Chaque interviewer s'est vu rajouter un terme le qualifiant, quel serait le tien ?

Je ne sais pas, j’imagine que ce serait plutôt aux autres forumeurs d’en trouver un :hap :
Dans un registre humoristique je dirais « le déraciné » :rire2 :

16) Que penses tu de [Raised_Fist] , l'autre personnes interviewer en août ?

On ne le voit plus énormément en ce moment, c’est dommage. J’ai eu des discussions très intéressantes avec lui, et si un jour une révolution survient on finira sans doute du même côté :hap :
J’aime bien aussi sa capacité à agacer dans les rangs des Etatistes de gauche du forum :hap :

17) Que penses-tu des Soral, Chouard, Asselineau et autres "youtuber politiques" ?

Ca dépend lesquels, ces trois la par exemple je n’ai même pas envie d’en parler, j’ai l’impression de perdre de mon temps et de souiller mon esprit.
Après je ne regarde des vidéos politiques sur Youtube que pour me distraire essentiellement, si je veux me cultiver je me dirige vers la littérature.

18) Conseille nous des livres, films, auteurs que tu estimes importants pour te comprendre ou pour comprendre ton idéologie .

Pour le Georgisme :
- Progress and Poverty, Henry George
Pour le libéralisme / libertarianisme :
- Les deux traités du gouvernement civil, John Locke
- La Source Vive, Ayn Rand
- Atlas Shrugged, Ayn Rand
- Capitalisme et Liberté, Milton Friedman
- Free to Choose, Milton Friedman
- L’Action humaine, Mises
- Du Hayek aussi, mais je ne l’ai jamais lu donc je n’ai pas de recommandations particulières :hap :

19) Pour terminer, pose-toi une question à toi-même, celle que tu veux, et réponds-y !

Suis-je confiant dans l’avenir politique de mes idées ?
Totalement, je n’imagine pas une société futuriste Occidentalisée, à l’horizon 2200, ne pas être libérale, et je pense que la colonisation spatiale permettra l’expérimentation et la mise en place de sociétés alternatives et libertariennes entre autres.
Les temps changent, les murs et les dictateurs tombent, les Etats vont à la ruine, la mondialisation est en marche.
La solution finale à apporter aux problèmes d’aujourd’hui passera par une plus grande liberté octroyée aux individus, et plus de responsabilité.
A terme je pense que le modèle final de la société futuriste sera panarchiste, avec une approche citoyens-gouvernement qui se fera sur la base du volontariat, transhumaniste certainement et totalement libre sur la question des mœurs et de la recherche scientifique.

Pseudo supprimé
25 septembre 2015 à 22:59:42

Question personnel

• Comment en es-tu venu à soutenir le FN de JMLP, c'est un attrait pour son "libéralisme" ou sa lutte contre l'immigration ?

Non, c’était simplement du à mon racisme et à ma xénophobie latente :hap :
Etant petit je n’aimais pas du tout ceux que j’appelais « les arabes » et j’étais complètement nationaliste :noel :
Par conséquent j’aimais beaucoup le FN pour son côté anti-étrangers et sa tendance à afficher du bleu-blanc-rouge partout :hap :
Heureusement, avec les années j’ai appris la tolérance et le mauvais côté des généralisations.

• (Question personnelle, tu n'es pas obligé de répondre) Comment en es-tu arrivé à finir en Suisse ? Exil volontaire, choix scolaire ou opportunité ? Comptes-tu revenir vivre ou travailler en France ?

Mon avenir n’est plus en France, c’est une certitude, même pour une incroyable opportunité professionnelle ou un master à HEC ou à l’Essec.
Ce pays m’a lassé, je le trouve déprimant et figé. J’incite régulièrement mes amis et les membres de ma famille à quitter la France.
Quant à la Suisse, c’est mon choix d’études universitaires qui m’y a conduit, essentiellement. Des amis de mon père et des connaissances n’ont pas cessé de vanter les mérites de la formation que je suis actuellement, et quelques recherches ont fini de me convaincre, d’autant plus que j’ai toujours eu une sympathie particulière pour la Suisse.

• Que représente pour toi l'Occident ? C'est un ensemble géographique, un ensemble de valeurs . Quelles sont-elles ?

Question très intéressante ! Pour moi l’Occident c’est une histoire et des valeurs communes, qui ont tendance à se propager dans le monde.
Les fondations même de cet ensemble se trouvent en Europe, et dans tous les pays des ex-colonies qui affichent une population largement originaire d’Europe, qui a exporté sa mentalité.
L’Occident, ce sont des auteurs, des penseurs, des scientifiques, des artistes, qui ont assuré le rayonnement incroyable de cet espace et propagé les valeurs qui sont celles du monde développé d’aujourd’hui : la démocratie, l’Etat de Droit, l’innovation, la tolérance religieuse, la laïcité, la valorisation de l’art et de la culture etc…
Je ne suis pas chauviniste pour autant, je n’estime pas qu’une civilisation vaut plus qu’une autre, seulement je sais d’ou je viens et je tiens à perpétrer cet héritage et à l’honorer, d’autant plus que ce corpus de valeurs me sied.
L’Occident a bien sur été capable du meilleur comme du pire, je ne citerai pas d’exemples.
Dans le cadre de ta politique contre les migrants, l'UE à grand rôle a joué avec la mise en place de ce que tu appelles un grand service géré par l'UE . Tu entends quoi de précis par ce service . Serions-nous en face d'un service public transnational ? :malade:
Pas forcément l’UE, je voudrais la remplacer par exemple par une Confédération Européenne, qui serait limitée à un certain nombre de tâches comme la mise en commun des réseaux diplomatiques pour assurer la défense des intérêts du continent, la coopération militaire et policière et la protection des frontière Européennes.
Ce service de protection des frontières existe déjà, il s’appelle Frontex et il manque cruellement de moyens d’action et de moyens financiers.
Le but serait de le renforcer et de lui donner les moyens de protéger efficacement les frontières de l’Europe, car si chacun reste dans son coin on va se retrouver avec des pays débordés par l’afflux de migrants et qui finiront par laisser passer les illégaux pour se soulager, alors que d’autres se protègeront derrière plusieurs autres pays, dans une attitude de passager clandestin.
J’estime que l’efficacité d’un tel service est nécessaire pour assurer la libre-circulation à l’intérieur de l’Europe sans se retrouver avec des illégaux qui peuvent passer d’un pays à un autre sans soucis après avoir posé si facilement pied sur le continent.

• par "la France serait-t-elle entrains de devenir libéral", j'entendais la population ou la société civile et non l'état ou les politiques ? Tu penses que les idées libérales passent mieux auprès du grand public où pas du tout ?

Je ne suis plus vraiment la pour prendre la température, mais je crois que c’est plutôt un mouvement de ras le bol assez généralisé contre les dérives de l’Etat providence et de la bureaucratie corrompue et schyzophrène, indépendamment des idées politiques.
Dans un tel contexte on peut plus facilement exposer des idées libérales, mais je ne pense pas que la France soit encore prête à autre chose que des mesurettes et à de la symbolique. Il y a surement une opportunité à saisir pour un candidat libéral, mais il aura encore une marge d’action très limitée, le pays étant paralysé par les corporatismes, le clientélisme et au fond derrière les mots, par une capacité assez incroyable à tolérer voire à souhaiter l’immobilisme.

• Tu nous conseilles de lire Friedman et Rand. Je connais Friedman mais pas du tout Rand que j’assimile peut-être à tort à la championne de l’égoïsme. Plus généralement, à l'exception des libéraux, ces deux auteurs ont une très mauvaise réputation chez les autres forumeurs . Défends leurs oeuvres et donne nous envient de les lire.

Il faut remettre leurs œuvres dans leurs contextes respectifs pour bien les comprendre. Rand est une immigrée Russe, qui a fuit le régime Soviétique, et Friedman enseigne alors que la scène politique et économique Occidentale en général et plus spécifiquement US est totalement occupée par les Keynésiens.
C’est bien pour cela que leurs premiers livres vont détonner et susciter la polémique et un intérêt marqué, ils sont publiés dans un contexte qui n’est pas du tout favorable à leurs idées et pourtant vont réussir à sortir l’opinion publique et la scène politique du tout-Keynésien, tout en posant les bases de la révolution conservatrice à venir.
Rien que pour cela, ils méritent une lecture curieuse.
Rand est souvent mal comprise, et adore provoquer sur son ton calme et posé en assénant des phrases politiquement incorrectes pour l’époque. Elle s’est beaucoup intéressée à la critique du collectivisme et aux racines et conséquences de l’égoïsme rationnel.
Totalement opposée à l’Eglise et au socialisme, elle ne supporte pas la morale partageuse rampante, si prompte à juger sans agir. En aucun cas elle ne dit dans ses ouvrages que le partage n’est pas une bonne chose, mais elle affirme simplement que contrairement à ce que l’on pense, c’est l’esprit d’égoïsme, au sens non péjoratif du terme, qui guide toutes nos actions, et que par conséquent sa diabolisation est absurde et hypocrite.
Elle conteste le message biblique selon lequel il faudrait se dépouiller pour aider les autres et vivre dans la pauvreté pour être bon, l’opposant au progrès économique qui s’est fait sur l’accumulation et le réinvestissement des profits. Sa réflexion est très intéressante et j’aurais du mal à vous en dire plus, voyez par vous-mêmes, ne serait-ce que par curiosité.
A côté de cela, Friedman lui adopte volontairement un style simple et épurée, dans sa volonté de convaincre directement ceux qui n’ont pas tous les outils pour comprendre un vocabulaire économique au fond compliqué et peuplé de jargon et d’élitisme.
Ses livres sont intéressants puisqu’ils détaillent une idéologie libérale tout en dénonçant les absurdités de l’Etat Fédéral Américain et des pays communistes, en tout cas dans « Capitalisme et Liberté ». « Free to choose » s’intéresse au libéralisme dans la pratique, les expériences libérales, ses résultats dans l’histoire, l’analyse des pays libéraux qu’il prend en exemple, le plus important pour lui étant Hong-Kong.
Il a également des interventions très intéressantes, beaucoup sont disponibles sur Youtube.

Bonapartism
Bonapartism
MP
25 septembre 2015 à 23:07:17

Suis-je confiant dans l’avenir politique de mes idées ?
Totalement, je n’imagine pas une société futuriste Occidentalisée, à l’horizon 2200, ne pas être libérale, et je pense que la colonisation spatiale permettra l’expérimentation et la mise en place de sociétés alternatives et libertariennes entre autres.
Les temps changent, les murs et les dictateurs tombent, les Etats vont à la ruine, la mondialisation est en marche.
La solution finale à apporter aux problèmes d’aujourd’hui passera par une plus grande liberté octroyée aux individus, et plus de responsabilité.
A terme je pense que le modèle final de la société futuriste sera panarchiste, avec une approche citoyens-gouvernement qui se fera sur la base du volontariat, transhumaniste certainement et totalement libre sur la question des mœurs et de la recherche scientifique.

:d) :rire:

Sinon alliance avec Raised l'immigré celui qui nique la France ? :hap:

Comme c'est étonnant :hap:

Message édité le 25 septembre 2015 à 23:10:37 par Bonapartism
Pseudo supprimé
25 septembre 2015 à 23:12:59

Rien d'étonnant il invite sa famille a jouer aux citoyens du monde et c'est un exilé convaincu :hap:

-Lindle-
-Lindle-
MP
25 septembre 2015 à 23:14:35

:bave:

Bon ne pas avoir cité Thatcher dans tes personnages historiques préférés mais Reagan ?

Sinon Friedman j'approuve, notamment son exemple du crayon, simple et efficace.

Message édité le 25 septembre 2015 à 23:15:22 par -Lindle-
appiodici_bis
appiodici_bis
MP
25 septembre 2015 à 23:22:53

Un des seuls libéraux un tant soi peu raisonables sur ce forum, respect quand même dommage que tu sois pas rester dans ta petite période communiste et que tu te sois tourner vers l'idéologie de l'exploitation :oui:

Bitchass
Bitchass
MP
25 septembre 2015 à 23:40:52

Bien d'avoir raté tous les smileys :rire: Tu as génocidé mes yeux putain !

Et sinon belle interview, continuons la bataille contre les hordes rouges. :ok:

Message édité le 25 septembre 2015 à 23:41:56 par Bitchass
IIIIIIIIIIIIIll
IIIIIIIIIIIIIll
MP
25 septembre 2015 à 23:45:31

J’estime que l’efficacité d’un tel service est nécessaire pour assurer la libre-circulation à l’intérieur de l’Europe sans se retrouver avec des illégaux qui peuvent passer d’un pays à un autre sans soucis après avoir posé si facilement pied sur le continent.

J'aimerais que tu nous donnes ta solution concrète pour y arriver, sans contrôle au faciès.

Pseudo supprimé
26 septembre 2015 à 00:25:37

Aaaah Monétarisme, un mec que j'aime bien, même si je pense que l'application de certaines de ses idées serait une catastrophe (rien que sur la santé il y aurait beaucoup à dire) [[sticker:p/1kki]]

20 ans?

J'aurais dit plus.

Quid de ton futur métier?

Tu as peu détaillé tes centres d'intérêt, dis-nous ce qui te fait vibrer, bouillir, chialer. De l'émotion que diable!

H3i_Bug
H3i_Bug
MP
26 septembre 2015 à 00:32:26

Interview intéressante. :oui:

Mais je regrette qu'un individu aussi attaché à la suprématie des lois ne soit pas légaliste dans l'hypothèse d'une révolution. :hap:

kotaro123
kotaro123
MP
26 septembre 2015 à 00:41:29
[[sticker:p/1kkl]]
EdAyam
EdAyam
MP
26 septembre 2015 à 00:54:00

Citer une victoire colonialiste dans les faits militaires :malade:
Je m'étonne que personne n'ai jamais cité la bataille de Cannes dans les interview.

le_litchi01
le_litchi01
MP
26 septembre 2015 à 09:31:16

Les temps changent, les murs et les dictateurs tombent, les Etats vont à la ruine, la mondialisation est en marche.

La mondialisation n'est pas irréversible.

Et j'ai du mal à voir en quoi les murs tombent aujourd'hui.

Bonapartism
Bonapartism
MP
26 septembre 2015 à 10:10:43

En rien il y en a de plus en plus partout :hap:

Et comme disait Olivier Rey hier soir les frontières sont de plus en plus insidieuses aujourd'hui.

frede69
frede69
MP
26 septembre 2015 à 10:25:49

Le 26 septembre 2015 à 09:31:16 le_litchi01 a écrit :

Les temps changent, les murs et les dictateurs tombent, les Etats vont à la ruine, la mondialisation est en marche.

La mondialisation n'est pas irréversible.

Et j'ai du mal à voir en quoi les murs tombent aujourd'hui.

Oui la mondialisation n'est pas irréversible et les murs qui tombent ne sont pas nombreux comparé aux nouveaux murs érigés aux frontières du monde occidental cela s'inscrit dans la pensée du choc des civilisations qui est complètement erroné.

-Lindle-
-Lindle-
MP
26 septembre 2015 à 10:34:20

En fait j'ai l'impression que monétarisme croit en une certaine linéarité de l'histoire et que cela s'inscrit dans cette pensée, or je ne pense pas que ce soit le cas.

Pseudo supprimé
26 septembre 2015 à 10:41:09

Le vrai mouvement de l'histoire c'est la dialectique, pas une quelconque linéarité.

Bounty-deter10
Bounty-deter10
MP
26 septembre 2015 à 11:10:42

Les faits historiques que tu méprises le plus?
La collaboration, le nazisme, le fachisme, l’obsurantisme, :d) la colonisation:g) , le bolchévisme, les guerres de religions…
Le fait militaire que tu estimes le plus?
:d) Rorke’s Drift.:g)

Seems legit [[sticker:p/1jnh]]

Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Paulop, Tris0m, Tomy-Fett, El-Tigrou
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

Boutique
Animal Crossing : New Horizons pour Nintendo Switch Amazon 44,99€
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 292,90€
Final Fantasy VII : Remake Amazon 49,99€