Menu
Disco Elysium
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Disco Elysium  /  Tous les forums  /  Forum Disco Elysium  / 

Topic [SPOILERS] La fin

Sujet : [SPOILERS] La fin

1
Trump4ever
Trump4ever
MP
24 octobre 2019 à 06:32:44

Bonjour à tous !

Alors voilà je viens de finir le jeu.. Et comment dire.. Je sais pas trop quoi en penser.

Ça faisait très longtemps qu'un jeu ne m'avait pas aussi scotch-é (Ouh ce jeu de mot) comme Disco Elysium l'a fait.

L'ambiance noire, sombre, la pauvreté.. Se balader dans cet univers, pouvoir changer l'apparence de son personnage, les traits très nombreux qu'on peut modifier de la psychologie de notre personnage..

Impressionné par la qualité d'écriture du jeu aussi.
Je ne saisissais pas tous les jeux de mots, et certaines phrases, mais bien entendu j'ai compris l'ensemble de ce que je lisais. (ce qui m'a surpris aussi).

Cependant voilà, lorsqu'on arrive sur l'île de notre fameux tueur communiste dérangé par ses sentiments et sa perversité.. Tout à commencé à s'effondrer.

Pourquoi ils ont jeté le scénario comme ça ?
Je pensais en savoir plus sur le personnage, et sur son ancienne relation. Il s'avère que ce n'était même pas sa femme et que sa liaison, c'était il y a 6 ans..
Je pensais découvrir un personnage avec une histoire beaucoup plus complexe et vraiment un lien fort par rapport à son son ancienne relation.. Mais non. Même tout le mystère général autour du crime se perd quand on en apprend plus sur le tueur.

Bon voilà, assez déçu par la fin et surtout l'arrivée ultra rapide de ce générique qui coupe vraiment tout cet esprit de reconquête lente de sois même..

Qu'en avez vous pensez vous ? Pensez vous qu'il y aura un deuxième opus ?

Bonne journée !

Trump4ever
Trump4ever
MP
24 octobre 2019 à 06:36:13

En fait, tous les choix que nous faisons et l'esprit même du crime et des informations que nous en tirons tout le long du jeu nous mène dans l'impasse..

J'ai l'impression que ça aurait pu être fait d'une autre manière, mais quelque chose cloche.

Aussi, je trouve ça a anormale que la plupart des tests (FR ou autres) qui sont sortis n'ont même pas pris le temps de finir le jeu pour parler de cette fin.

RIPsitas
RIPsitas
MP
27 octobre 2019 à 18:09:16

La fin je l'ai pas trouvé extra non plus. Au final, la traditionnelle scène "compte rendu de vos choix" est un simple discours de Kim qui parle de nous... sans vraiment trop d'impact.

Mais bon. Ce n'est pas ce qui m'a le plus dérangé. En fait j'ai trouvé le jeu assez... court au final. J'aurais aimé des petites enquêtes en parallèle, d'autres autopsies, interrogatoires, etc. et pour l'histoire principale un peu plus d'interactions Joyce/Evrats, là c'est très très light au niveau "politique". Finalement tout se déroule assez vite et tous ces skills, bah... meh. Côté ambiance je dis pas (j'imagine que si je fais un autre playthrough avec un perso complètement différent les "voix" dans ma tête me diront autre chose), mais côté gameplay j'ai un peu un sentiment de "tout ça pour ça". Finalement, hors triche avec les saves, les points de skills servent surtout à débloquer un white check qu'on a loupé ...

Aussi, comme souvent les RPG, le "chapitre 1" pousse le jeu au max de ses capacités/interactions, envoie du rêve et ensuite ça se tasse un peu (je trouve), mais c'est bien moins flagrant ici que dans bien des jeux alors pas de souci.

Sinon on court quand même beaucoup avec un pathfinding douteux, pas trouvé d'intérêt à la dynamique "sortir le soir sans Kim" que je testerai du coup dans un prochain playthrough...

Quelques critiques mais quand même un excellent jeu, bien qu'à ce prix un peu cher ! J'ai l'impression qu'il y aura peut être une suite, donc j'espère qu'ils capitaliseront sur ce 1er opus pour faire les petits ajustements.

Message édité le 27 octobre 2019 à 18:10:27 par RIPsitas
hsmaxpuissant
hsmaxpuissant
MP
27 octobre 2019 à 20:28:31

Je ne suis pas vraiment d'accord sur les implications de la fin, j'ai véritablement senti l'impact que pouvaient avoir nos actions (ou non-actions), le problème, c'est que pour vérifier si ce n'est qu'une impression ou si ça change véritablement cette fin, il faudrait que je refasse tout le jeu d'un manière différente, et j'ai beaucoup de mal à faire ça sur un RPG. En général, je ne joue pas un archétype, j'essaye juste d'être honnête avec moi même et le background du personnage, pour l'exemple, je me suis retapé la saga Mass Effect plusieurs fois mais je n'ai jamais pu me résoudre à vraiment jouer pragmatique.

Bref, je m'éparpille encore, je pense qu'il faut considérer la scène de fin à partir de la rencontre avec le tueur, c'est là, et avec vos collègues retrouvés, que nos choix et nos inclinaisons (copotype et politique) vont se concrétiser. Je ne sais pas si ils peuvent vraiment décider que tu es un taré et vouloir t'envoyer en HP, ou te virer pour faute professionnelle, mais on a cette impression de vraiment être sur la sellette.
Au final, n'est-ce-pas ce qui compte ? L'impression ? On est jamais vraiment libre dans un RPG, et soyons honnêtes, il y a rarement de fin satisfaisante, surtout dans les jeux ou il y en a plusieurs, et d'ailleurs plus il y en a, plus elles sont mauvaises en général (et moins il y en a, plus on râle sur le dirigisme des scénaristes !).
Je ne dis pas que c'est la meilleure fin que j'ai pu voir sur un RPG, mais elle est très correcte et je ne trouve pas qu'elle soit en deçà du reste de l'intrigue.

Par contre, je suis d'accord avec toi, RIPsitas, sur certains points. Les perks ne servent pas à grand chose, le jeu est un peu court, et on se balade beaucoup, pas toujours très vite, sans carte et avec un champ de vision plutôt restreint.
J'ajouterai une chose,Disco Elysium fait partie des jeux verbeux, comme on pu taxer Pillars of Eternity de la même tare. J'aimerais quand même distinguer les jeux verbeux et les jeux bavards pour qu'on me comprenne bien. Ce n'est pas une question de densité de textes, mais plutôt de l'usage qui en est fait. Dans les seconds, le jeu parle beaucoup mais c'est pour apporter quelque chose au scénario, à l'intrigue. Dans les premiers, ce qui marque c'est les tartines de dialogues pour expliquer un concept, le background ou juste pour faire un bon mot (easter eggs et consorts). C'est pas mal quand c'est posé en background, dans une encyclopédie annexe aux dialogues par exemple, mais quand c'est inclus directement à l'intérieur de l'intrigue, ça casse le rythme et ça me fait perdre le fil parfois. Ça m'avait déjà un peu gonflé sur PoE, que j'avais fait en français (PoE 2 avait su se limiter de se côté là), pour celui ci, même s'il est beaucoup moins long, ça m'irrite d'autant plus que c'est en anglais.
Je n'ai aucun problème avec la langue, mais ça demande plus de concentration et d'effort que de lire dans sa langue maternelle. Au final, les très longues discussions sans trop d'intérêt pour l'enquête, je finissais par les lire très largement en diagonale, comme ceux avec Joyce sur la réalité par exemple.

Enfin, au delà de ça, je ne vois pas grand chose d'autre à lui reprocher, et puis c'est un peu ingrat d'attaquer un titre parce qu'il est généreux. Ça reste un must pour les fans de RPGs, et j'espère qu'il va inspirer des titres à venir, on a cette approche par le texte et l'immersion qu'on pouvait trouver chez Planescape Torment qu'on voit très peu dans le milieu du genre. Plus souvent les représentants du genre sont très axés sur le combat, et moi très honnêtement pour les jeux en 3Diso (hors tactics) ce n'est clairement pas la partie que je préfère.

Message édité le 27 octobre 2019 à 20:28:56 par hsmaxpuissant
Bigblinx
Bigblinx
MP
27 octobre 2019 à 21:16:07

Je viens de terminer le jeu en faisant "quasi" toutes les quêtes annexes, j'ai raté quelques lancers de dés qui m'étaient trop inaccessibles mais je dois pas avoir louper grand chose, le tout m'a quand même pris pas mal de temps, la durée de vie du jeu est vraiment honnête.

Concernant la fin, c'est vrai qu'elle est un peu anticlimatique car au final même en faisant l'enquête parfaite et en essayant de démêler le vrai du faux du mieux qu'on le peut, beaucoup se résume à ce vieux soldat rongé par de vieilles doctrines jusqu'à une folie perverse mais dont nous ne soupçonnons que peu de chose. On en vient alors à penser qu'au final toute cette intrigue et toutes ces pistes laissent un goût amer après leurs résolutions sur cette petite île.

J'avoue quand même que je ne m'attendais pas au passage avec le phasme géant et le fait que sa présence prolongée ait rendu encore plus fou un homme déjà dérangé, et c'est ce mot que je vais retenir sur l'ensemble de l'expérience de jeu.

Car l'un dans l'autre ça reste dans l'esprit de tout ce que nous apprend le jeu sur son background et son univers, justement dérangé ; la politique tortueuse, les conflits sociaux et armés ou encore la conception même du monde qui évolue dans un gris terrifiant. Tout cela s'imbrique plutôt bien et l'identité du tueur fini par faire sens, tout l'aurait d'ailleurs fait puisqu'au final chacun des suspects potentiels lors de l'enquête aurait pu être un tueur en puissance tellement le contexte de l'univers dans lequel on évolue est terne et rempli de tension, quelles qu'elles puissent être.

J'ai d'ailleurs peiné plus d'une fois à choisir une réponse lors de dialogues car toutes les réponses proposées, bien que toutes différentes, me semblaient toutes aussi tordues les une que les autres car c'est ici que le jeu se place, un condensé d'une entropie totalement non manichéenne.

Le passé de Harry peut aussi laisser pantois, d'autant plus que les informations sont vraiment diffuses, on ressent son mal-être durant toute l'aventure sans pouvoir s'en saisir donc la révélation finale peut nous sembler dérisoire mais il est impliqué qu'elle ne l'était pas pour notre héros même si sa relation était vieille et fugace, un échec dont il ne s'est jamais rétabli, mais un échec qui nous est trop éloigné pour ressentir efficacement de l’empathie car on ne l'éprouve ni au travers de notre personnage sur le temps de jeu, ni au travers de la nouvelle façon d'être qu'on insuffle à ce dernier.
Il est aussi fort probable que cette fin de relation ne fut qu'un élément déclencheur qui conduit le protagoniste vers une folie destructrice qui vient le questionner sur sa place dans un monde décadent, sur 6 années donc, assez pour réaliser que la fin n'est qu'une question de temps et que rien n'a vraiment d'importance, on apprend de surcroît qu'Harry se questionnait profondément sur le pale avant son black-out.

Par contre je dois avouer que le simili procès qui vient désamorcer le final est très mal amené, il décondense l'aventure de manière maladroite et on reste terriblement sur notre faim, l'aventure ne se termine pas en apothéose et c'est bien dommage, peut être le seule passage du jeu qui m'a vraiment déçu et c'est la clôture de celui-ci, un peu triste. En comparaison j'ai trouvé la petite cut scene avec la chanson sur le bateau qui nous amène sur l'île bien plus saisissante que cette toute fin en elle même, j'aurai plus apprécié quelque chose dans le même ton.

L'aventure dans son ensemble reste de première classe tout de même et le jeu m'a très agréablement marqué, il se place facilement dans mon top de l'année et quelque part dans mon panthéon personnel.

J'en espère plus pour le futur.

RIPsitas
RIPsitas
MP
29 octobre 2019 à 17:31:47

@hsmaxpuissant

Le côté "verbeux" de DE ne m'a pas dérangé, hormis sur un point: les voix pendant le sommeil. Ca en faisait un peu des caisses et je n'ai pas trop trop adhéré mais c'est un goût perso.

En revanche, le côté "verbeux" n'a malheureusement pas un super payoff. Moi qui m'intéresse à la politique, j'ai ADORE lire le background de l'univers qu'on découvre petit à petit. Les conflits entre communistes, royalistes, libéraux, la coalition internationale... mais on arrive à peine à commencer à se représenter les grandes factions, lieux et éléments historiques important que... rideau.

J'espère donc avoir un 2ème opus qui capitalisera sur celui-ci. A la fois corriger les quelques défauts (pathfinding, déplacements...) et aller plus loin.

@Bigblinx

Je suis d'accord sur le coup du "tueur non présenté à l'avance". Ca s'inscrit bien dans ce monde froid et réaliste mais... c'est bien là tout le problème. DE est un jeu qui est là pour transmettre une ambiance, un ressenti. Ce n'est PAS un jeu d'enquête malgré ce que le début du jeu peut laisser penser (traces de pneus, nombre de participants, autopsie détaillée avec détails à noter...). Car tous les indices qu'on collecte bah au final... sont de fausses pistes. Ca pourra en agacer certains.

Aussi, je te rejoins sur les nuances de gris dans ce monde mais... les personnages sont sacrément sous-utilisés. Evrart particulièrement. Le mastermind qui ne sert finalement qu'à... nous faire récupérer notre flingue. Pas de coup fourré, pas de retournement de situation, pas de manipulation et d'intrigue politique qui force à "choisir un côté"...

Quand tu parles de simil procès tu parles du speech de Kim et des accusations de tes collègues ? Ou du "tribunal" des mercenaires ? J'ai trouvé ce dernier plutôt bien fait au contraire, il transmettait une véritable tension (bien que fictive je présume: je doute que si on ne sauve pas Kim il meurt derrière mais qui sait ?).

Message édité le 29 octobre 2019 à 17:32:49 par RIPsitas
RIPsitas
RIPsitas
MP
29 octobre 2019 à 17:41:24

Autre point non abordé sur le côté verbeux: la quête principale aurait mérité plus de dialogues sur certains points qui sont rushés... et à côté tu as 1h30 de blabla pas super intéressants sur les animaux imaginaires. Curieux choix...

hsmaxpuissant
hsmaxpuissant
MP
29 octobre 2019 à 17:59:27

En revanche, le côté "verbeux" n'a malheureusement pas un super payoff. Moi qui m'intéresse à la politique, j'ai ADORE lire le background de l'univers qu'on découvre petit à petit. Les conflits entre communistes, royalistes, libéraux, la coalition internationale... mais on arrive à peine à commencer à se représenter les grandes factions, lieux et éléments historiques important que... rideau.

Qui ne s'y intéresse pas ?
Tu dis qu'il n'y a pas de payoff, j'irai encore plus loin, le background est quasiment découplé de l'intrigue principale. Elle tient sur deux trucs, ton amnésie et l'enquête.
La recherche de ton passé ne trouve aucun écho dans le background, tout ce que tu apprends ce sont des éléments détachés du contexte géopolitique et culturel puisque c'est une façon pour le joueur de créer pour son avatar un background. Comme tout ce que fait, et ce qu'a fait le personnage d'Harry est soumis à l'interprétation du joueur, il n'est pas véritablement ancré dans ce monde.
L'enquête est plus imbriquée dans le contexte, mais on n'a nullement besoin de se l'approprier pour la résoudre, on est essentiellement dirigé par les indices. A la limite on peut se ranger dans un camp ou un autre mais ça ne changera pas qu'à la fin on attrapera toujours le même gus.

Autre point non abordé sur le côté verbeux: la quête principale aurait mérité plus de dialogues sur certains points qui sont rushés... et à côté tu as 1h30 de blabla pas super intéressants sur les animaux imaginaires. Curieux choix...

Ça c'est pas faux, PoE était tout aussi verbeux sinon plus, mais l'intrigue principale était beaucoup plus dense. Maintenant il y a aussi ce soucis là dans DE de créer un lien entre tout les éléments que l'on rencontre dans le jeu, c'est plus difficile de déterminer de ce qui pourrait correspondre purement à l'intrigue principale de ce qui ne serait qu'annexe. Ça ne retire cependant pas ce que je disais plus haut, parce que comme tu le dis, il y a aussi énormément d'infos qui ne sont pas essentielles et servent uniquement à construire l'univers.
Quand c'est bien fait et intégré dans un cheminement, la densité d'information est plutôt un plus. Quand ici même le personnage secondaire de Kim te fait sentir que ça ne sert à rien à chaque fois que tu poses une question qui s'écarte de l'enquête, ça crée plus un trou dans le rythme qu'autre chose. Au final, comme ce ne sont que des choix de dialogue, on pourrait avancer que le joueur n'est pas obligé de se taper tout le background, mais je ne pense pas que ça soit le comportement classique d'un joueur de RPG que d'ignorer des lignes de dialogue.

Message édité le 29 octobre 2019 à 18:01:42 par hsmaxpuissant
Bigblinx
Bigblinx
MP
29 octobre 2019 à 19:37:43

Quand tu parles de simil procès tu parles du speech de Kim et des accusations de tes collègues ? Ou du "tribunal" des mercenaires ? J'ai trouvé ce dernier plutôt bien fait au contraire, il transmettait une véritable tension (bien que fictive je présume: je doute que si on ne sauve pas Kim il meurt derrière mais qui sait ?).

Je parle bien du procès de nos pseudo collègues et des interventions de Kim.

Comme toi j'ai plutôt apprécié le tribunal des mercenaires, il m'a même pris au dépourvu d'ailleurs, j'étais persuadé qu'en faisant le maximum pour débusquer le tueur je pourrai l'éviter, je voyais un peu ce procès qui fait parler la poudre comme un bad ending du coup. Quand j'ai réussi à tirer des infos de Ruby je me suis dis que je touchais au but, je faisais le chemin retour afin de mener des contres interrogations à l’hôtel pour au final me retrouver devant cette situation face à laquelle je n'étais absolument pas préparé !

J'avais pourtant le full set de l'armure en céramique [il me manquait juste le casque qu'on récupère à la toute fin] mais je ne la portais pas car j'avais besoin d'autres stats, elle ne m'aura donc pas servi à grand chose, je ne sais pas si porter l'armure change la donne, je n'ai pas été assez curieux pour relancer la séquence.

hsmaxpuissant
hsmaxpuissant
MP
30 octobre 2019 à 10:18:15

Ça serait pas tout à fait impossible, il y a quelques dialogues en rapport avec tes fringues, dont un que j'ai pu voir en rapport avec la tenue que tu portes : j'étais habillé en dandy (richelieus bicolores, veston à broche, chemise propre, nœud pap', pantalon à broche et lunettes "d'artiste", les bleues), et Kim m'a fait une remarque sur mon style en me disant que les policiers ne s'habillent pas comme ça, à quoi je lui ai rétorqué que j'avais dans l'idée que les gens sérieux mettaient ça pour aller au boulot. Je ne sais pas si ça dépend vraiment de la tenue ou si tu adoptes un set mais il m'a semblé dans le dialogue, que je n'ai plus en tête en détail, que ça correspondait bien. Après, bon évidemment que s'il dit la même chose en jogging ça ne veut plus dire grand chose, à voir, à tester.

Detmoldeur
Detmoldeur
MP
30 décembre 2019 à 00:32:12

De mon côté je me suis fais surprendre par l'arrivée rapide de la fin dans ma partie.

Pour la faire courte avec un max de spoilers :
- Ruby s'est suicidé sous mes yeux alors que j'allais l'interroger

- La confrontation avec les mercenaires a totalement vrillé, avec 8 morts (le gang des Hardies et des mercenaires), Kim à l'hôpital pour le reste de la partie, moi boiteux a cause d'une balle dans la jambe (mon torse sauvé par le plastron des mercenaires).

- Cunno décide de m'accompagner et de m'aider pour la fin de mon enquête, accompagné de ses "F***ING pig" en permanence.

- Je n'ai pas réussi à décrocher le pendu

Finalement, une affaire classifiée en 4 jours ! Et j'ai pas chômé sur les quêtes annexes et exploration pourtant.

J'ai joué le full amnésique auprès de tout le monde et qui admets être un policier, plutôt malin mais sacrément faible psychologiquement et physiquement et doté de très peu de réflexe. Et j'ai décidé de ne boire aucune goûte d'alcool ou prendre de drogues sous les bon conseils de Kim. J'ai eu le droit a une petite ligne là dessus a la fin d'ailleurs.

Au final j'ai très peu ressentis l'impact de l'idéologie politique (j'étais assez neutre en même temps). Beaucoup plus celle de mon avarice sur les 2 premiers jours (hobbocop).
Je vais recommencer le jeu avec un perso très fort physiquement avec de bon réflexe et jouer un peu le bad guy certain de ne pas être policier, je verrais où ça me mène.

Kumasawa
Kumasawa
MP
04 janvier 2020 à 16:04:06

J'ai jamais vu une fin arriver si brutalement, ça m'a complètement refroidi, c'était un sens faute tout le long du jeu, mais à la fin en revenant de l'île je pensais qu'il me restait genre 5/6h de jeu, quand j'ai vu les crédits apparaître j'étais ???????

La confrontation avec notre équipe était sympa mais j'avais l'impression qu'il y avait plein d'autre intrigue, notamment politique et le fait que le coupable soit un random qu'on croise qu'à la fin du jeu aussi c'est quand même un peu dommage ça a vachement moins d'impact.

Bref je referais surement une partie un jour mais ça m'a quand même vachement déçu.

Message édité le 04 janvier 2020 à 16:06:49 par Kumasawa
backberry
backberry
MP
07 janvier 2020 à 23:35:23

Je viens de terminer et j'suis un peu dans le même cas que vous.

J'ai adoré le jeu mais la fin est malheureusement un peu décevante. J'ai vraiment joué à l'enquêteur parfait et je suis un peu déçu qu'au final tout cela n'ai quasi eu aucune répercussion vu que le tueur est un mec random paumé sur une île. Alors ok il y avait quelques indices de sa présence mais bon rien de flagrant...

Au final y a un goût de "tout ca pour ca" qui reste en travers de la gorge. C'est dommage. Et oui le discours de fin qui résume notre partie est un peu bateau et vu et revu dans ce genre de jeu :(

Bon néanmoins ca reste une superbe expérience, le rp est là :oui:

LesCanailles
LesCanailles
MP
10 janvier 2020 à 22:40:20

L'idée du tueur "random" est que le "véritable" meurtrier est une "idéologie". Lorsque tu discute avec le pendu (grâce au inland Empire) il te dit dès le début que "Le communisme" l'a tué. C'est une manière, je pense, de placer l'irresponsabilité des hommes faces aux idées qui les dépasses, comme véritable source des "maux". Au fond, chaque "suspect" de Martinaise est "coupable" de quelque chose, mais la grande "source" est l'histoire de Revachol qui a crée ce contexte, où tout dépasse tous le monde (les individus et la pensée collective).
Le temps passe, mais le passé reste et impacte encore les mentalités et les revendications, et les hommes sont inconscient de tout ceci.
Vraiment, c'est une très grande et très belle fin (et je met de côté le discour du phasmid qui va bien plus loin).

Seul la "rencontre" avec nos collègues de bureau parait un peu abrupte et ne résout pas toutes les sous-intrigues, mais un Dlc et une suite sont prévues donc...Comment en vouloir à un petit Studio qui en a déjà fait tant ? Ils avaient besoin de plus de moyen, le succès de Disco Elysium va permettre une bonne mise "en rail" pour la suite.

backberry
backberry
MP
12 janvier 2020 à 13:36:45

C'est bien beau ce message politique mais n'empêche que personnellement j'ai trouvé les discussion interminables sur l'histoire de Revachol plutôt chiantes. C'que j'aimais dans le jeu c'était justement le côté enquête et j'ai été déçu de voir que le coupable n'avait finalement aucun rapport avec les pistes explorées auparavant.

En revanche j'ai bien apprécié l'apparition du Phasmid parce que j'avais fait en sorte que mon personnage soit totalement fan de ces théories de cryptids et j'ai aidé du mieux que j'ai pu Lena et son mari :oui:

hsmaxpuissant
hsmaxpuissant
MP
03 février 2020 à 23:44:35

Hello LesCanailles, je n'avais pas particulièrement prévu de revenir sur ce topic mais ton message m'a poussé à réagir et à me reposer quelques questions à froid sur cette fin.
Déjà, parce qu'il faut bien dire que ça a grandement contribué à ce choix de réponse, je n'ai jamais vu quelqu'un utiliser autant de guillemets à mauvais escient !
Maintenant que c'est dit, sur le fond de ton avis, je suis entièrement d'accord, et c'est quelque chose dont j'ai peu l'habitude, je suis plutôt du genre débatteur, enculeur de mouches diront certains mais j'assume.

Le titre est resté dans mon esprit alors que je suis un joueur qui a tendance à toucher à tout et l'oublier dans la foulée. Assez peu de titres ont un impact sur moi. C'est le cas de Disco Elysium et je pense que c'est pour l'intelligence de la construction de son récit, et au final de sa fin, qui comme tu le dis, te permets de te poser plus de questions sur le contexte qu'elle n'apporte de réponses et c'est ce qui fait sa force je pense. Sa brutalité joue peut être aussi là dessus, laissant un sentiment de frustration mais pas d'inachèvement ce qui est assez rare pour être précisé. La musique aussi contribue pas mal sur l'empreinte que laisse un jeu sur moi, et les mélodies dans celui-ci se jouent encore dans ma tête de temps en temps.

Je reviens aussi sur le côté verbeux, et c'est lié à ce que tu disais, finalement tout le contexte n'est pas détaché du scénario comme je l'évoquais plus tôt, je me range à ton avis, le contexte c'est le scénario. Au final je vais conclure sur quelque chose d'un peu bateau mais qui permet de bien comprendre mon sentiment sur ce jeu après avoir un peu ruminé la question : ce qui compte dans Disco Elysium, ce n'est pas l'arrivée mais le voyage. L'ambiance, le contexte, la musique, au final tout ça m'a transporté et la fin abrupte vient juste rappeler à la réalité le héros et le joueur qui sortent brutalement d'un petit rêve.

PS : je ne savais pas qu'il y aurait un DLC et une suite. L'univers de Disco Elysium est très original, notamment avec le système d'îlots, et j'espère qu'ils se centreront sur d'autres personnages que Harry parce que son arc est bouclé pour moi, ça serait dommage d'allonger la sauce pour faire plaisir à quelques joueurs, et j'avoue que j'apprécierai de l'explorer à travers des yeux différents, et pas forcément dans le cadre d'une enquête d'ailleurs.

titom87
titom87
MP
15 mars 2020 à 21:12:21

Bonsoir,

J'ai ENFIN terminé Disco Elysium en 98 heures ^^", j'ai pas mal aimé la fin même si j'aurai aimé quelle dur plus longtemps mais je suis très satisfait avec une mise en scène minimaliste qui respect l'échelle qu'on veut nous donner (nous restreindre strictement au point de vue du flic à cette enquête). Le déroulement est prenant, on a vraiment cette ambiance investigation dans un milieu pourrie de partout, et avec un panel important de personnages ambiguës.
Au final j'ai réussi à faire de mon flic, un grand moralisateur, avec un minimum d'honneur sans que ce soit à outrance, un équilibre notable avec un petit penchant flic apocalypse. J'ai réussi à donner le max de traits possibles et j'ai trouvé que dans ma construction je m'étais bien bien débrouillé (j'ai surtout senti un gros gros boost courant jour 4).
Les relations avec les personnages sont intéressantes, celle avec Kim Katsuraghi est très très bien écrite et on voit une réelle évolution dans la relation qu'on peut avoir avec lui.

2 grands moments dans le jeu :
- la scène du "tribunal" qui est oufff niveau tension
- la scène à la fin avec la task force

Juste le moment WTF avec l'insecte, là j'ai pas bien compris le trip des développeurs.

Au niveau du sentiment de liberté, on sent que nos choix ont de l'impact (surtout les rouges) mais ils sont surtout narratifs (dans la continuité de ce que veut être le jeu) du coup il faut pas s'attendre à des méga méga truc cependant dans le rapport avec les personnages on voit qu'il y a de la modulation possible.

Je serai curieux de connaitre les variantes possibles dans l'histoire, et les destinées alternatives (par exemple pour Ruby, Kaatje, etc...)

Enfin bref à titre personnel le jeu vaut un 19/20
La fin pour moi est correcte
Et surtout on a de super bases pour exploiter un univers très intéressant, je serai content qu'on ait un Disco Elysium 2 reprenant le personnage qu'on a modelé ainsi que Kim si on l'a recruté ^^.

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, TARDYL1973, MamYume, Galactico, ]Faustine[, latios[jv]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer