Menu
Tour de France 2018
  • Tout support
  • PS4
  • ONE
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tour de France 2018  /  Tous les forums  /  Forum Tour de France 2018  / 

Topic Story : Vos plus beaux Tours !

Sujet : Story : Vos plus beaux Tours !

12
Page suivanteFin
Lucarnepropre
Lucarnepropre
MP
24 juin 2018 à 04:12:36

Tout est dans le titre ! Quels sont les tours que vous n'avez pas oubliés deux semaines aprè les avoir finis ? Quels sont ces tours que vous racontez à vos potes pour essayer de les intéresser au jeu ?

J'en aurais deux. Story 1:

Tour de France 2013, mon premier opus. Un pote vient passer le week-end à la maison, j'ai le jeu depuis environ un mois, il n'y a joué qu'une fois. On a prévu de bouffer des pizzas pour les ravitaillements, et je nous ai achetés des gourdes de vélo qu'on remplit avec du pastis, la règle étant pas plus d'un bidon par étape, parce qu'on est avant tout de grands sportifs.

Il prend Thibaut Pinot pour une place dans le Top 10 et le maillot blanc, je pars sur Rolland et je vise le maillot jaune. Rolland, c'était un monstre dans le 13 avant la MAJ. Toujours très bon après.

Cavendish remporte la première étape, je récupère d'entrée le maillot jaune sur la seconde étape Corse avec une attaque de loin avec Rolland pour 2"08.
On part en échappée avec Pinot et Voeckler dans la troisième. Mon pote l'emporte au sprint et on s'offre 2"04 sur le peloton.
Je perds un peu de temps dans le CLM par équipe de Nice, à 41" de la FDJ, Pinot prend le jaune et de l'avance sur TVG, son plus dangereux adversaire pour le maillot blanc.
Charteau remporte Nice - Marseille en solitaire, Démarre et Coquard finissent 4 et 5 sur Aix - Montpellier.
Je m'octroie même le luxe de reprendre 53 secondes à Pinot avec Voeckler lors de l'arrivée à Albi, et lui chipe le maillot jaune pour huit secondes.

Les favoris ne se sont pas encore découverts. Contador est à 2"46 de Voeckler, TVG à 2"14 de Pinot. Rolland est intercalé à 49" de Voeckler.

Je décide de défendre le maillot de Voeckler lors de la Montée d'Ax 3 domaines. Un contador en grande forme en décide autrement, et explose tout le monde, Rolland en équipier modèle concède 2"04, TVG est à 2"42, Voeckler, au courage, finit à 3"52. Pinot explose dans les derniers kms après avoir essayé d'aller chercher Contador et perd 4"11.
Contador prend le jaune pour 7 secondes devant Rolland, Voeckler est relegué à 1"06, Pinot à 1"37 et TVG à 2"22.
9e étape entre Saint-Girons et Bagnères de Bigorre, après avoir tranquillement passé le Portet d'Aspet et le col de Menté, mon pote attaque avec Pinot au milieu de Peyresourdre. Il prend jusqu'à 4 minutes, le peloton ne réagit pas et Contador s'en fout, donc je contre à deux km du sommet avec Voeckler, laissant Rolland dans les roues de Contador. Je fais une énorme descente (mon pote, non), et ne suit qu'à 1"45 au pied du Val Louron Azet. Je tâche de maintenir l'écart dans la montée mais gère mieux mon effort et ne suit qu'à 50" au sommet. Je rattrape mon pote dans la descente et switche sur Rolland, que je fais attaquer au pied de la Hourquette d'Ancizan. ça répond pas mal derrière, mais je prends un peu plus d'une minute sur les gros. Sanchez et Valverde ont contré derrière, mais Contador galère un peu. Je rattraper un De gendt échappé en début d'étape au sommet et switche sur Voeckler. Mon pote se plante dans la descente que je fais à fond. victoire de Voeckler, Pinot à 1"11, Rolland à 4"06 et Contador et TVG aux fraises 13e et 14e à 6"44.
Voeckler récupère le jaune, avec 1"42 sur Pinot et 3"07 sur Rolland. Contador paie son effort de la veille et se retrouve à 5"38. TVG est à 8 minutes, le maillot blanc semble assuré pour Pinot.

Cavendish s'impose à Saint-Malo, la FDJ et Europcar sont aux fraises. On se repose avec le CLM du Mont-St-Michel.

Et là, je déconne. J'avais pas validé un objectif de la Europcar, finir dans le top 15 d'un CLM avec Christophe Kern, alors je le tente. Une catastrophe. Je finis 18e avec Kern, Voeckler 64e à 4"10 de Tony Martin, Pinot est à 4"36 et Rolland s'écroule à 5"31, 102e. Contador, lui termine à 7 secondes du vainqueur.
Voeckler garde le jaune devant Pinot à 2"08, Contador est 6 secondes derrière. Rolland tombe à la neuvième position, à 4"28, TVG à 5"37.

Le classement ne changera ni à Tours, où mon pote gagne le sprint avec Démarre (Coquard 5e), ni à St-Armand Montron où Roux s'impose en solitaire, ni à Lyon, malgré une belle offensive de Rolland dans les montées de Fourvière.

Le Ventoux revient dans la parti pour faire juge de paix. Une échappée matinale verra Kadri l'emporter. Je dirige Voeckler, mais je dis à Rolland d'attaquer. J'ai conservé tous mes ravitos pour la montée avec les deux. Mon pote suit Rolland mais gère mal son effort et tombe en défaillance dans le final. Je crame monte au train avec Voeckler, en essayant de limiter la casse. Rolland reprend 41 secondes à Contador, 57 à Voeckler, et augmente l'écart de 1"40 avec TVG. Le grand perdant de la journée est Pinot qui finit à 3"28 qui passe 4e à 4"40 de Voeckler, 2"41 de Contador et 1"09 de Rolland, et voit son avance sur TVG pour le maillot blanc réduite à 1"40.

16e étape et une arrivée à Gap. Un gros groupe est parti tôt dans la journée, donc pas de victoire, mais une attaque de Rolland dans le col de Manse, suivi par Pinot, lui permet de reprendre 49" sur les favoris et 29" sur Pinot, qui est allé à la faute dans la descente.
Voeckler est toujours premier, avec 1"59 sur Contador, 2"42 sur Rolland, 4"20 sur Pinot et 6"20 sur TVG.
D'autres coureurs, sont intercalés, bien sûr, Nibali, Froome, Wiggins, Valverde, Rodriguez, notamment.

Viens le CLM entre Embruns et Chorges. Je dois faire un choix. Vockler sera meilleur sur le CLM, mais sur la haute-Montagne, Rolland est au dessus. Je décide d'arrêter mon remake du Tour 2011 et de jouer Rolland, malheureusement en très mauvaise forme pour le CLM.

Une nouvelle catastrophe : Froome, discret jusque-là, l'emporte, avec 2 secondes sur Wiggins et 7" sur Contador. TVG est 4e à 47" de l'espagnol, Voeckler sauve les meubles, 15e, à 2"22, Pinot est 23e à 3'52. Rolland explose complètement, 60e, à 6"28 du pistolero, et tombe à nouveau à la neuvième place, à 7'11 de Contador qui chipe le maillot jaune à Voeckler pour 23 secondes. TVG récupère quant à lui le maillot blanc pour 1"05 sur Pinot, qui pointe à 5"08 de la tête du classement.

18e étape, et la double montée de l'Alpe-Huez. Je vois pas Voeckler faire de miracle ici, je reste sur Rolland en forme normale. Je décide d'attaquer dès le col d'Ornon, et visiblement, ses 7"11 de retard font qu'il n'inquiète pas grand-monde. Je rattrape une échappée matinale au pied de l'Alpe, mais ils traînent, et je sens que j'ai moyen de faire un coup. Je prends la montée à mon compte, passe en tête de l'Alpe et du col de Sarenne. Je viens de dépasser les quatre minutes d'avance, et le peloton commence à avoir des fourmis dans les jambes. Une énorme descente me fait passer au dessus des cinq minutes, mais je perds du temps sur le replat entre les deux montées de l'Alpe. Mon pote a choisi de coller au cul de TVG pour l'attaquer dans le final. J'aborde la montée finale avec 3"30 d'avance et une barre un peu entamée, mais j'ai pas touché à mes ravitos.
Je fais la montée, et je la fais bien. ça pète de partout, ou presque. Un groupe composé de Contador, Nibali et Rodriguez remonte, mais je les tiens en respect autour de 3 minutes. TVG attaque, mon pote contre avec Pinot, les deux explosent dans la montée et finiront 11 et 13 dans le même temps, à 6"37.
Rolland l'emporte, avec 2"46 sur Contador qui finit 10 secondes devant Nibali et Rodriguez. Voeckler, lui, est perdu pour la France à 9"37.
Le classement explose aussi, Rolland est repassé 5e, mais à 4"25 de Contador, Voeckler est 7e, à 7"16, TVG est à 9"59 et Pinot à 11"04 commence à sentir le souffle chaud de Quintana dans son cou. Nibali, Froome, Valverde et Rodriguez sont intercalés.

Il reste deux étapes de montagne avant Les Champs, à commencer par Bourg-D'oisan, le Grand Bornans. Contador semble avoir course gagnée, alors je me fis que je vais faire le spectacle avec Rolland et sécurisé au moins le maillot à pois obtenu la veille. ça tombe bien : On commence par 2 cols hors catégories, le glandon et la madeleine, et en prime, Rolland est en super forme.

J'attaque à environ 10 km du col, quitte à me cramer. J'en suis d'ailleurs pas loin, je franchis le glandon au bord de la défaillance, et le peloton a déjà explosé derrière moi. Un groupe de 30 gros pointe à seulement 1"40 alors que j'ai quasiment fait la montée à fond. Tant pis pour ma barre bleue, je continue la descente à fond, prends environ 40 secondes supplémentaires. Le maillot à pois enchaîne le colde la Madeleine sur le même rythme, qu'il franchit en tête. Ma mission est finie pour la journée. A partir de là, c'est que du bonus. Je vais pas gagner le tour, et mon pote non plus, mais on va le faire cracher jusqu'au bout cet enfoiré. en attendant, c'est mon pote qui souffre. deux chutes dans la descente l'ont relégué à 10 minutes en bas du col, et entre nous, les favoris carburent. Il choisit d'attendre des équipiers de la FDJ pas loin derrière, mais Pinot est pas en forme. Mon pote non plus. et TVG est aussi lâché, mais pas autant.
Mon avance a fondu sur le replat, et j'aborde le col de Tamié avec seulement 2'30 d'avance sur un groupe de 8 poursuivants parmi lesquels Samuel Sanchez, Nibali, Valverde, Andy Schleck, Froome, Rodriguez et Cadel Evans. Et, bon, Contador, évidemment.
Ma barre grise commence sérieusement à faire la gueule, mais j'ai encore mes ravitos. Je continue à fond, et en prend un à mi-chemin. Derrière, Pinot est à l'arret, on se croirait sur le Giro 2018 qui n'a pas encore été couru. La moins mauvaise nouvelle c'est que TVG n'en peut plus non plus, alors Thibaut s'accroche. Je garde constamment un oeil sur les écarts avec le mailot jaune. J'ai autour de 3 minutes. Je me dis que pourquoi pas, après tout, plus personne n'a d'équipier. Dans le groupe des costauds, Cadel Evans pète le premier, suivi de Samuel Sanchez, puis Schleck et Valverde. Et puis, soudain, je vois l'écart maillot jaune dépasser les 4 minutes. Je me demande si le groupe a lâché l'affaire et... non, Contador est en défaillance. Du coup le groupe de poursuivants ralentit grave la poursuite, et l'écart augmente. Je passe justement le sommet au bord de la défaillance moi-même. J'adapte mon rythme à peine plus élevé qu'au train dans le col de l'Epine, je prends mon dernier ravito. Il doit me rester à peine 1/8e de ma barre grise. Je la joue super serrée, je quitte pas le petit braquet, et je suis même pas à fond. L'écart est plus ou moins stabilisé autour des cinq minutes. Je prends le maillot jaune pour un poil de cul à ce moment-là. Nibali attaquera dans la Croix Fry, je franchis le col puis la ligne d'arrivée avec 4"51 sur l'italien. Contador traîne un peu. Il arrive à 5"27 avec tous les autres costauds sauf Evans, et Sanchez qui ne sont jamais revenus.
Voeckler, en roue libre, termine héroïquement 12e à 12"22. TVG est 24e à 19"44. Le calvaiure de mon pote se termine quand Pinot passe la ligne 33e, à 29"50 !!! Pour info, Steegmans, dernier, arrivera 1h16m et 30 secondes plus tard.
Je reprends le maillot jaune avec 1"02 sur Contador, Froome et Nibali sont à 7 minutes, Valverde et Rodriguez à 9. Voeckler est 9e à 15"11, TVG est à 24"18, et Pinot a explosé, à 35"29.

Mon pote est un peu vert, je lui proppose une alliance pour la dernière étape de montagne : il attaque pour refaire son retard sur TVG, et je casse les relais. Je n'attaquerai pas, sauf pour suivre Contador. Tout le monde se fout de son attaque à part Hubert Dupont et Luis Leon Sanchez. Ils compteront jusqu'à 20 minutes d'avance dans la montée finale. Contador attaque alors. Les mecs devant sont cramés, et je galère à suivre un contador tout vexé d'avoir perdu son maillot Jaune.
Pinot remportera l'étape avec 11"19 sur Contador, qui me reprend 9 secondes. TVG suivra 22 secondes plus loin, suffisant pour récupérer le maillot blanc pour Pinot pour 38 secondes. Quintana qui a complètement explosé lors de l'étape précédente est 41 minutes plus loin. Voeckler termine 28e à 12"43.

Cavendish achèvera sa domination au sprint sur les Champs, Coquard finissant 2e et Démarre 4e.

Rolland remporte donc un tour de france complètement ouf (et absolument improbable, mais on s'en fout) avec 52 secondes d'avances sur Contador, 2e, 7"04 sur Froome et 7"16 sur Nibali. 9e, Voeckler finit à 16"26 avec les honneurs, Pinot est 12e à 24"01, et TVG est 14e.

On s'affale sur le canapé, on a tombé une bouteille de pastis et demi en 36 heures (on a dormi au milieu quand même), et on se dit qu'il faut absolument se refaire ça aussi vite que possible, et que la prochaine, il la gagne. Deux mois plus tard, je quittais la France et il devenait papa peu après, on a jamais pu le refaire, mais ça reste le tour le plus épique que j'ai jamais pu faire !

La deuxième story.... elle attendra !

Adriatino
Adriatino
MP
24 juin 2018 à 09:29:37

J’ai tout lu :ouch:
Mais bordel, qu’est-ce que c’était bien :coeur:

Hugoloum142167
Hugoloum142167
MP
24 juin 2018 à 10:33:44

Ya pas un problème sur la story 1 ? Car tu parles de Coquard et Démarre alors que c'est l'opus 2013 ! :doute:

TRHH
TRHH
MP
24 juin 2018 à 12:01:17

Moi mon plus beau tour était sur le 2017 ( eh oui il a servi à quelque chose :lol: )

J'ai pris le parcours 2016, la team UAE de Meintjes et Costa.

J'ai changé quelques notes : Quintana 82 MO, Valverde 79 MO, Pinot 81 MO, Contador 82 MO 75 EN, Van Garderen. 80 MO

Le Tour démarre du Mont Saint-Michel et rejoint la plage du débarquement d'Utah Beach pour une étape de plaine. Cavendish s'impose facilement, Swift finit 3e.

La 2ème étape offre du spectacle. En effet, Froome et Porte chutent à 10 km de l'arrivée, perdant 1 minute sur le groupe des favoris. Mais dans l'avant-dernière côte, Valverde, Kwiatowski et Costa sortent, et arrivent au pied de la côte de la Glacerie avec 20 secondes d'avances sur le peloton. Valverde ne passe pas un relais, et fume ses deux compères dans le passage à 14%

La 3e étape voit la victoire de Sagan, alors que Swift s'impose en costaud à Limoges lors de la 4e étape.

Viennent les cols du Massif central, où la Sky fait exploser le Peloton. A 2km du sommet du Pas de Peyrol, ils ne sont plus que 20 : Pinot, Chaves, Van Garderen, Fuglsang, Thomas et Majka ont lâché prise. Au sommet, Martin, Porte et Izagirre craquent. Personne ne rentrera dans la descente. Costa impose un tempo d'enfer dans le Perthus, et c'est au tour de Barguil, Yates et Aru de lâcher. A 500 m du sommet, le groupe des favoris est composé de : Valverde ( maillot jaune ), Quintana, Bardet, Froome, Landa, Meintjes, Uran et Contador. Et alors que je contrôle Costa dans la descente pour le faire rentre sur le groupe des favoris, Meintjes chute, et aborde la montée du Lioran avec 30 secondes de retard. Je fais l'effort pour rentrer dès le pied, et je rentre. Et à ce moment là, Bardet attaque et seul Valverde peut suivre. Moi, je suis lâché à 2 km du sommet, et je finis l'ascension avec Costa et Uran, Landa a lui été victime d'une défaillance.
Au final, Bardet s'impose devant Valverde et avec 30 secondes d'avance sur Froome, Quintana et Contador. Moi, je pointe à 1' alors que Landa a pris 2 minutes et Porte 3'30. Pinot et les autres terminent eux à près de 5min !

Demare s'impose à Montauban, alors que les Pyrénées se profilent.

La 7e étape est promise à un favori, car les échappées sont rattrapés dès le début de l'Aspin. Les battus du Lioran passent à l'attaque mais aucune défaillance notable, mais c'est Porte et Pinot qui s'échappent et la victoire revient à Pinot, les deux coureurs arrivant 10 secondes avant le groupe des favoris, moi en tête.

L'étape 8 offre un grand spectacle, et à 5km du sommet du Tourmalet, il n'y a plus que 20 personnes dans le groupe favoris. Et Porte attaque, suivi de Martin. Ils comptent jusqu'à 2 minutes dans la hoquette d'ancien, où les Movistar font le Tempo. Mais Valverde craque dans Azet, suivi de Chaves, Uran, Yates, Izagirre. Je perds Costa à 3 km du sommet, alors que l'on aperçoit Porte et Martin 40 secondes devant. Landa et Thomas lâchent : Froome est isolé. Faisons un point sur la course au pied de Peyresourde : Martin et Porte se baladent en tête, suivis 50 secondes après de Quintana, Froome, Pinot, Bardet, Aru, Contador, Meintjes et Van Garderen. Uran, Costa, Valverde et les autres pointent à 2 min. J'attaque dès le pied de Peyresourde, suivi de Froome. Contador, Bardet et Quintana reviennent alors que Aru, Pinot et Van Garderen calent. Devant, Porte s'envole et nous rejoignons Martin. Froome attaque dans son style et seul Contador peut suivre, dans un remake du Ventoux 2013 irl, sauf que la, Contador peut suivre. Suivi de Quintana et Bardet, je reviens sur le duo dans la descente, mais personne ne peut revenir sur Porte, qui s'impose.

Au classement, cela donne : 1) Bardet
2) Quintana, à 30 secondes
3) Contador, à 30 secondes
4) Meintjes, à 1minute
5) Froome, à 1'20
6) Valverde, à 2'50
7) Uran, à 3'
8) Porte, à 3'20
9) Martin, à 4'
10) Van Garderen, à 4'50

La 9é étape n'offre pas de grands changements, hormis Pinot et Van Garderen qui prennent 1 minute après leurs attaques dans Beixalis.

Aucun changement au terme des 10e et 11ème étapes avec une victoire de Costa et une de Sagan.

Et la, le drame, méforme totale au Ventoux, rythme d'enfer des Sky pendant les 8 premiers kilomètres. Je ne peux suivre la douzaine de favoris qui s'envolent. Aidé par Costa et Atapuma, je tente de limiter la casse, rattrapant Martin et Pinot. Puis, c'est la défaillance pendant les 3 derniers kilomètres, où la pente est la plus raide. Je perds 30' secondes tous les 500 mètres. Mais je ne suis pas le seul dans ce calvaire : Van Garderen, Uran et Valverde prennent très cher. A noter que Yates fait une très belle ascension et se rapproche du maillot blanc. Au final, je termine à près de 4 minutes, Pinot prend 3'30 dans la gueule, pareil pour Valverde. Uran et Van Garderen terminent à 2'40, accompagnés de Martin. Yates perd 1'50, Bardet et Porte 1'10, Contador 40', Froome 20' et c"est Quintana qui s 'impose, et prend le maillot jaune.
Le chrono remporté par Froome accentue les écarts et je craque dans la dernière bosse.

Au Général : 1) Froome
2) Quintana, à 30'
3) Contador, à 40'
4) Bardet, à 1'20
5) Porte, à 3'
6) Van Garderen, à 4'30
7) Meintjes, à 5'
8) Uran, à 5'20
9) Valverde, à 6'
10) Pinot, 7'

A noter que Yates pointe 2'30 de moi

Alors que Swift a gagné l'étape de transition, c'est le grand Colombier qui se profile. J'envoie Costa et Atapuma dans l'échappée et j'attaque dès la 1ère ascension. Je les retrouve dans la plaine, et j'aborde la 2ème ascension avec 2'30 d'avance. Derrière, Yates attaque et revient à 1' de moi. Valverde, Uran, Martin et Pinot lâchent et sont définitivement éliminés de la course au top 5/ Podium. Et là, c'est Porte qui lâche alors que Yates est à moins de 30' de moi. La bagarre pour le maillot jaune a leu à 2' de moi, et TVG lâche. Bardet, Contador. et Quintana multiplient les attaques et Froome cède 10 secondes au sommet des Lacets du Grand Colombier. Je m'impose juste devant Yates, qui était dans la forme de sa vie, 1'20 devant le trio des prétendants et 1'40devant Froome, qui voit les autres favoris se rapprocher. Porte perd 2'

Sur ma lancée, je gagne à Berne avec Meintjes et là, la malédiction frappe et je suis en méforme à l'étape de Finhaut Emosson.
Bardet attaque dans le col de la Forclaz. Au sommet de la Forclaz, Bardet a 25' d'avance sur Froome, Quintana, Contador et Porte, 1'20 devant les autres membres du top 10, dont moi, mais ma barre bleue est catastrophique.

Je monte Finhaut Emosson à mon rythme, et je perd finalement "que" 2' sur Bardet et Quintana, 1'50 sur Contador et 1'40 sur Porte et Froome, qui perd le maillot jaune et qui commence sérieusement à fatiguer.

Contador remporte le CLM où je finis 3e, et avant les 2 dernières étapes de montagne, voici le classement.

1) Quintana
2) Froome, à 10 secondes
3) Contador, à 25 secondes
4) Bardet, à 30secondes
5) Meintjes, à 4'20
6) Porte, à 5'10
7) TVG, à 6'30
8) Uran, à 8'
9) Yates, à 8'
10) Valverde, à 9'

Dans l'étape de Saint-Gervais, en excellent forme j'attaque dès Bisanne, et je prends jusqu'à 3'. J'ai 2' d'avance au pied des Amerands. Derrière Contador attaque et les 4 premiers du général s'isolent mais personne ne lâche personne. Je m'impose avec 1' d'avance sur Bardet, suivi de Contador et Quintana, 10' devant Froome. Ainsi les 4 premiers du général se tiennent en 20'.
Moi, pour le top 5, j'ai 2' d'avance sur Porte et 3' sur TVG

Méforme lors de la 20 étape, où ça roule très fort pour distancer Quintana, maillot jaune et moi, 5e.

Ainsi, au pied de Joux Plane, nous ne sommes plus que 20. Et je lache à 8km du sommet, alors que Bardet, Froome, Contador, Quintana et Porte sont devant. Yates prend lui très très cher, plus de 3'
1' de retard à 5km, à 1'40 à 2km, alors que Froome craque et que Contador s'envole. 2'30 au sommet, je dois donc me battre pour reprendre 30 sec lors de la descente, mais je n'en reprend que 25, mais il reste une étape. Alors que Contador remporte son 3e TDf.

Dans Paris, j'attaque au dernier Tour dans le Tunnel, et même si je me fait rattraper par Sagan, je termine 2e et je finis 5e du TDF !!!!!!!!!

CLASSEMENT FINAL :

1) Contador
2) Quintana, à 15 secondes
3) Bardet, à 3à secondes
4) Froome, à 1'
5) Meintjes, à 5'
6) Porte, à 5'1''''''
7) TVG, à 6'
8) Uran, à 10'
9) Valverde, à 11'
10) Pinot à 12'

Et Voila !

Baroudi-5
Baroudi-5
MP
24 juin 2018 à 12:08:17

Le 24 juin 2018 à 10:33:44 Hugoloum142167 a écrit :
Ya pas un problème sur la story 1 ? Car tu parles de Coquard et Démarre alors que c'est l'opus 2013 ! :doute:

Mdrrrr !

TRHH
TRHH
MP
24 juin 2018 à 12:51:04

Les deux sont professionnels en 2013

Hugoloum142167
Hugoloum142167
MP
24 juin 2018 à 13:02:41

Oui mais pas dans des grandes équipes et pas sur TDF 2013 !

AgeoEtBalisto
AgeoEtBalisto
MP
24 juin 2018 à 13:15:46

Je ne sais pas pour Coquard mais je suis sur que Démarre était sur le jeu en 2013

Baroudi-5
Baroudi-5
MP
24 juin 2018 à 13:15:57

Après il a pas précisé si c'est une Story Imaginaire ou pas :rire2:

J'essai de le sauver comme je peut , mais je pense que je suis mal a droit

Adriatino
Adriatino
MP
24 juin 2018 à 13:42:34

Le 24 juin 2018 à 13:15:46 AgeoEtBalisto a écrit :
Je ne sais pas pour Coquard mais je suis sur que Démarre était sur le jeu en 2013

Je viens de vérifier, les deux n’y étaient pas.

Après, peut-être qu’ils avaient gardé quelques screens, mais pas pour les sprints et le maillot vert, donc il a fait de tête et s’est trompé de coureurs.

Ou alors, c’est une histoire imaginaire, et même si c’est le cas, j’ai apprécié son histoire et c’est tout ce qui compte :ok:

TRHH
TRHH
MP
24 juin 2018 à 13:45:21

Coquard est chez europcar en 2013

AgeoEtBalisto
AgeoEtBalisto
MP
24 juin 2018 à 14:12:55

Après la Maj payante il y était en tout cas je viens de regarder également

Adriatino
Adriatino
MP
24 juin 2018 à 15:30:11

Le 24 juin 2018 à 14:12:55 AgeoEtBalisto a écrit :
Après la Maj payante il y était en tout cas je viens de regarder également

En plus :ok:

AgeoEtBalisto
AgeoEtBalisto
MP
24 juin 2018 à 16:11:42

Sans doute :hap:

Lucarnepropre
Lucarnepropre
MP
24 juin 2018 à 17:02:59

Le 24 juin 2018 à 10:33:44 Hugoloum142167 a écrit :
Ya pas un problème sur la story 1 ? Car tu parles de Coquard et Démarre alors que c'est l'opus 2013 ! :doute:

http://www.noelshack.com/2018-25-7-1529851903-70ba24d0-ecc4-4ecd-ba88-58269ec9ab2a.jpeg

http://www.noelshack.com/2018-25-7-1529851937-b18a2f09-063e-4ace-8b85-d612b880d6d9.jpeg

http://www.noelshack.com/2018-25-7-1529851971-9775432c-e5b5-4c02-9251-a10ad01d2a38.jpeg

Aucune erreur de ma part, et j’en ai encore la sauvegarde. Y a pas mal de coureurs super jeunes dedans, qui étaient tout pourris à l´epoque, mais qui sont des coureurs plus connus désormais, genre Aru, Jungels, Barguil, Bardet, etc.

Débat inutile clos.

Chouette story TRHH !

Actwd
Actwd
MP
24 juin 2018 à 17:30:25

Euh...c'est moi ou l'interface était mieux, sur les screens de mon vdd. En tous cas moi j'aime bien, c'est moins austère.

Hugoloum142167
Hugoloum142167
MP
24 juin 2018 à 18:00:21

Lucarnepropre, calme toi ! Ça arrive à tout le monde de se tromper ! Je suis pas une machine !

Conjawdor
Conjawdor
MP
24 juin 2018 à 18:07:33

Le 24 juin 2018 à 18:00:21 Hugoloum142167 a écrit :
Lucarnepropre, calme toi ! Ça arrive à tout le monde de se tromper ! Je suis pas une machine !

C'est un peu gonflé de lui dire de se calmer alors que vous êtes les premiers à venir remettre en cause sa version des faits sans la moindre preuve :hap:

Hugoloum142167
Hugoloum142167
MP
24 juin 2018 à 18:09:29

Je crois que ça ne sert à rien de débattre...

Lucarnepropre
Lucarnepropre
MP
24 juin 2018 à 18:58:19

Le 24 juin 2018 à 18:00:21 Hugoloum142167 a écrit :
Lucarnepropre, calme toi ! Ça arrive à tout le monde de se tromper ! Je suis pas une machine !

:rire:

... mais... j’ai rien dit lol, j’ai juste apporté la preuve par les screens que j’avais raison.

T’as fait une erreur, t’aurais pu vérifier avant de discréditer, mais y a pas mort d’homme, vraiment. Envoyez vos stories.

12
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, TARDYL1973, MamYume, Galactico, ]Faustine[, Latios[JV]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Amazon ONE 14.86€ Fnac Marketplace PS4 17.48€ Amazon PS4 19.89€ Amazon PS4 19.99€ Cdiscount ONE 22.49€ Amazon ONE 23.75€
Marchand
Supports
Prix