Menu
Assassin's Creed Origins
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS

Sujet : [FIC] Cent Ans

DébutPage précedente
1  ... 23456789101112  ... 18»
Page suivanteFin
Darth_Golgoth
Darth_Golgoth
MP
16 septembre 2017 à 09:00:05

:up:

Jadas
Jadas
MP
16 septembre 2017 à 09:13:22

À chaque fois qu'il y a un post, je me rends compte de mon retard, c'est terrible [[sticker:p/1lmc]]

Darth_Golgoth
Darth_Golgoth
MP
19 septembre 2017 à 20:34:12

JADE, AU SECOURS !!!! :fou:

Jadas
Jadas
MP
20 septembre 2017 à 16:24:37

L'attente est horrible à ce point ? [[sticker:p/1jnf]]

MonsieurFaucon
MonsieurFaucon
MP
24 septembre 2017 à 12:06:37

C'est pas pour enfoncer le clou, mais ça fait plus d'un mois sans chapitre, ça commence à se faire sérieusement attendre [[sticker:p/1ljj]]

Darth_Golgoth
Darth_Golgoth
MP
24 septembre 2017 à 12:45:30
[[sticker:p/1kki]]
[Puduk]
[Puduk]
MP
24 septembre 2017 à 16:26:10

Elle est où jaaaaade? :hap:

Jadas
Jadas
MP
24 septembre 2017 à 18:51:10

Arrêtez j'y pense tous les jours mais je suis littéralement dépassée par les événements [[sticker:p/1lmc]]

Jadas
Jadas
MP
27 septembre 2017 à 19:47:24

Précédemment dans « Cent Ans » : La bataille d'Azincourt tourne en faveur des Anglais, menés par un roi en possession de l'Épée d'Éden, lui permettant de renverser la situation. Gautier essaie de mettre fin à l'existence du monarque, mais échoue. Sous l'ordre exceptionnel d'Henri V d'exécuter tous les prisonniers, Ralph meurt.
 
 
 

                                                               • CHAPITRE 36 •

 
 
 

« RALPH ! »

Ce simple prénom, que Gautier avait lui-même prononcé un instant auparavant, résonnait encore et encore dans son esprit. Il avait arrêté net son cheval et n'avait pas bougé d'un pouce depuis que... depuis. Il avait peine à y croire et, pourtant, c'était bien la gorge de son frère d'armes qui arborait désormais une large estafilade d'où jaillissait une mare d'hémoglobine. C'était là, devant lui, et il ne pouvait plus rien faire. Rien, à part venger son ami.
Désireux de voir le faciès de sa prochaine victime, Gautier démonta et, une poignée de secondes plus tard, fut devant sa cible. Naturellement, l'archer avait d'ores et déjà délaissé la dague au profit de l'arc, dont la flèche menaçait Gautier.

« Si tu crois que ce maudit bout de bois te sauvera..., prévint l'Assassin, momentanément ragaillardi par la soif de vengeance.
- C'est bien toi qu'il pourrait sauver », riposta mystérieusement l'homme.

Gautier n'était pas d'humeur et il le manifesta à l'aide d'un grognement. Il fit un pas de plus malgré son pied gauche en piteux état, déterminé à en finir. Il était si proche que la flèche touchait presque son torse. L'archer banda un tantinet plus son arc, avant de préciser ses paroles.

« Cette arme n'est autre que le prolongement de mon corps. Elle ne peut pas te sauver en elle-même, certes, mais moi, si. »

Il connaissait cette voix..., et, tout bien réfléchi, elle n'avait presque rien de masculine. Ce ne pouvait être une coïncidence mais...

« Je vois à ton expression que tu commences enfin à comprendre. Laisse-moi confirmer ta pensée. »

Sur ce, le masque tomba - pour ne pas dire le heaume -, et Gautier ne fut pas surpris de découvrir Aliénor derrière la visière qu'elle venait de relever. Enfin, évidemment que cela constituait une surprise, mais pas dans l'immédiat étant donné sa réflexion antérieure.

« Ton heure n'est pas venue. (Il n'eut aucune réaction.) Va ! » lui ordonna-t-elle ensuite dans un demi-murmure glacial que lui seul entendit.

Gautier ne voulait en aucun cas lui obéir, mais sa décision fut précipitée par les quelques fantassins anglais qui commençaient dangereusement à s'approcher de lui. S'il ne partait pas maintenant...
Il riva les yeux sur la minable dépouille de Ralph, les releva vers l'Archère, chez qui il ne trouva que de la sévérité, avant de lâcher l'épée qu'il avait en main sans qu'elle lui appartînt réellement. Comme ses ennemis étaient maintenant tout proches, il fit volte-face, remonta en deux temps trois mouvements sur son destrier qui, par miracle, n'avait pas déserté, puis le talonna ardemment. L'animal s'élança au galop dans la direction inverse, foulant le sol morbide comme si sa vie en dépendait. Gautier, qui avait de plus en plus de mal à tenir les rênes, ne fut bientôt plus capable de diriger sa monture, qui dut se débrouiller par elle-même. Le cheval, bien que farouche au premier abord, se montra docile une fois Gautier presque évanoui, à tel point qu'il sauta de lui-même par-dessus tous les obstacles cadavéreux qu'ils rencontrèrent.

La majestueuse bête le porta un bon moment, sans que l'Assassin, les yeux à moitié clos, n'eut su dire où. Il sentait les muscles de l'équidé se tendre sous lui à une fréquence toujours aussi intense mais, d'un coup, ne sentit plus rien que son corps molesté l'être davantage. Dans un effort considérable il arracha une pièce de tissu de sa tunique, endommagée par endroits, qu'il enroula et serra de toutes ses forces autour de la plaie ignoble au beau milieu de son pied. Enfin, il se laissa retomber, tâta le sol spongieux, rouvrit les yeux, et ne parvint qu'à discerner moult arbres troubles avant de sombrer.
 
 

                                                                    ***
 
 

Une gifle.
Deux gifles.

Une troisième ne fut pas nécessaire à Gautier pour reprendre conscience, paniqué. Il s'appuya sur l'un de ses coudes, ce qui raviva l'inflammation de son épaule gauche, avant de regarder tout autour de lui. Il ne voyait plus flou mais, angoissé comme il était, n'arrivait même pas à discerner les visages autour de lui. Il comprit enfin à qui il avait à faire lorsque deux mains vinrent se poser sur ses joues poisseuses.

« Gautier, eh, Gautier, là... C'est moi. »

Formidable indication, qui ne l'aurait pas aidé s'il n'avait pas parfaitement connu son toucher et sa voix.

« Ralph..., souffla-t-il.
- Non, je suis- »

L'Assassin, qui voyait maintenant clair, savait très bien à qui il s'adressait. Il le savait depuis le début, ou presque.

« Mort, Alix. Il est mort. »

Cet ultime mot, qui sonnait la fin de beaucoup de choses, accabla Alix tout autant que Loup, mais jamais ce fait n'aurait pu les abattre davantage que Gautier.
Frigorifié, il se mit à trembler. Sa tentative de contrôler son corps se solda par un cuisant échec, qui ne fit que le repousser davantage dans les sombres pensées qui traversaient son esprit. Afin de s'y soustraire un infime instant, il concentra son attention sur les deux Assassins devant lui. Alix, la mine un chouïa moins terrassée que la sienne, arborait une tempe blessée, ainsi qu'une multitude d'entailles superficielles. Loup, quant à lui, semblait avoir été touché à l'un de ses avant bras, bandé hâtivement. Gautier ne s'inquiéta pas à la vue de leurs blessures ; ils semblaient plus ou moins vaillants et, pour sûr, l'étaient plus que lui. Cependant, il ne pouvait pas se permettre de se laisser abattre et, toujours frissonnant, tenta de se relever par lui-même. Évidemment, son essai ne fit que lui arracher un grognement douloureux. Sur ce, Loup vint à sa rescousse et, secondé d'Alix, lui servit d'appui pour qu'il se rétablît. Une fois sur ses deux pieds, ou plutôt davantage sur son pied droit, il oscilla à plusieurs reprises, avant de s'équilibrer décemment, quoi que ce fût un grand mot.

« Je dois... (Le claquement de ses dents lui compliquait la tâche.) la tuer. »

Ses deux alliés se regardèrent comme s'il était devenu fou, puis Loup demanda : « Qui ?
- Aliénor. L'Archère. »

Un autre regard.

« C'était elle ! 'L'a exécuté Ralph !
- Je n'ai pourtant rien v-
- Bien sûr que tu n'as rien vu, tu n'étais pas là, Alix ! (Gautier, réchauffé par la colère, avait repris l'ascendant sur sa mâchoire.) Aucun de vous n'y était ! »

Il sentait bien qu'il était en train de déblatérer n'importe quoi sous le coup de la tristesse, mêlée à l'amertume ou encore à la haine, mais il ne pouvait s'en empêcher. Il ressentait le besoin de tout extérioriser, bien que ce ne fut probablement ni le lieu, ni le moment.

« Tu as vécu comme moi cette bataille, riposta la guerrière, il nous était impossible de voir quoi que ce soit de précis dans ce massacre ! »

Voyant qu'il commençait à l'exaspérer, Gautier tempéra ses propos et détourna le sujet.

« Quid d'Alexandre ? Des deux armées ? De l'artefact ? De...
- Doucement, répéta Alix. Alexandre est parti chercher nos chevaux.
- Mais les Anglais sont toujours ici, alors...
- J'y viens. »

Ainsi, assistée par Loup, elle lui expliqua en détails ce qu'il avait raté. De fait, il était resté évanoui plus longtemps qu'il ne l'aurait cru.

[Puduk]
[Puduk]
MP
27 septembre 2017 à 20:16:45

OUIIIIIIII!!!! ENFIN!!!! :fou:

Jadas
Jadas
MP
29 septembre 2017 à 06:09:19

Eh oui, désolée du retard. Non j'avoue que j'avais prévu de le faire beaucoup plus long, mais je l'ai au final transformé en chapitre DZ transition :hap:

Jadas
Jadas
MP
30 septembre 2017 à 10:11:41

Les femmes sont pas très appréciées visiblement :hap:

Darth_Golgoth
Darth_Golgoth
MP
30 septembre 2017 à 12:18:49

Le 30 septembre 2017 à 10:11:41 Jadas a écrit :
Les femmes sont pas très appréciées visiblement :hap:

Nan mais maintenant, Alix à l'air d'arrêter de faire son ingrate je l'apprécie plus...

Et comment tu veux apprécier L'archère alors qu'elle a tuée Ralph ![[sticker:p/1kky]]

Jadas
Jadas
MP
30 septembre 2017 à 12:47:48

Il suffisait de pas aimer Ralph ! :hap:

Darth_Golgoth
Darth_Golgoth
MP
30 septembre 2017 à 14:16:34

C'est horrible ce que tu dis !

Ralph ça fait depuis 2015 que je le connais ! [[sticker:p/1nua]]

Jadas
Jadas
MP
30 septembre 2017 à 21:15:40

Je dis ce que je veux sur mes persos [[sticker:p/1kkq]]

Darth_Golgoth
Darth_Golgoth
MP
30 septembre 2017 à 21:18:57

Le 30 septembre 2017 à 21:15:40 Jadas a écrit :
Je dis ce que je veux sur mes persos [[sticker:p/1kkq]]

Ouais bin c'est pas gentil quand même ! [[sticker:p/1jne]]

MonsieurFaucon
MonsieurFaucon
MP
01 octobre 2017 à 18:47:28

C'était hyper poignant, bien joué. Même si c'était complètement dégueulasse, en plus d'être très triste, j'ai bien kiffé ce chapitre :oui:

Moi aussi j'aimais bien Ralph, d'ailleurs il c'était compliqué de pas l'aimer, il était sympathique [[sticker:p/1kku]]

Jadas
Jadas
MP
01 octobre 2017 à 19:09:42

Je suis pas super gentille de nature, alors... [[sticker:p/1kki]]

Merci bien cher Haya. En effet c'était vraiment un chapitre axé sur les émotions, comme le sera sans doute le suivant en grande partie :oui:

Il l'était sûrement, mais je suis pas certaine que son cadavre le soit tout autant, surtout en phase de décomposition :hap:

Message édité le 01 octobre 2017 à 19:10:44 par Jadas
Darth_Golgoth
Darth_Golgoth
MP
05 octobre 2017 à 18:55:25

UP

DébutPage précedente
1  ... 23456789101112  ... 18»
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Sous-forums
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Ubisoft StoreUbisoft Store Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store
Fnac Marketplace PS4 17.94€ Amazon PS4 19.15€ Fnac Marketplace ONE 19.94€ Fnac Marketplace ONE 19.94€ Amazon ONE 19.99€ Fnac Marketplace PC 21.90€
Marchand
Supports
Prix